Néolibéralisme et conséquences

Maroc : Grâce royale pour un espagnol, violeur de 11 enfants


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 9 Septembre 2018 - 03:10 La frivolité de la Valeur, ce cochon de Picasso

Jeudi 6 Septembre 2018 - 01:00 La situation financière Us...



Samedi 3 Août 2013

Maroc : Grâce royale pour un espagnol, violeur de 11 enfants

Parmi les 48 détenus espagnols graciés par le roi Mohamed VI, à l’occasion de la fête du trône, figure un détenu de nationalité espagnole condamné pour viol de 11 enfants marocains, filles et garçons âgés entre 4 et 15 ans.

Le violeur en question avait été condamné en 2011 à 30 ans de prison par la Cour d’appel de Kénitra. Mais à peine 18 mois purgés, le voilà qu’il retrouve la pleine liberté de ses mouvements, et ce à la demande du roi d’Espagne, Juan Carlos qui lors de sa visite au Maroc mi-juillet dernier, avait sollicité la grâce royale en faveur des détenus espagnols.

Ce ressortissant espagnol est âgé de 60 ans et originaire d’Irak. Il résidait dans la ville de Kénitra depuis 2006 où il possède une exploitation agricole avant d’être arrêté pour les faits qui lui ont valu cette lourde condamnation.

L’annonce de la libération de cet individu a vite suscité une vive réaction parmi la société civile marocaine qui décide de monter au créneau en lançant un appel à un sit-in de dénonciation de cette décision du roi pour demain samedi à 22 heures à Rabat devant le siège du parlement.

Parallèlement à une campagne sur les réseaux sociaux, qui recueille un franc succès, une pétition sous le thème “Non à la grâce de violeurs d’enfants” est mise en ligne sur notamment sur le site avaaz.org.

L’information a également suscité l’indignation des algériens quand il s’agit d’une remise en liberté d’un violeur qui pourrait bien sévir à nouveau mais surtout du fait que le roi Mohamed VI n’ait pas fait ce geste de grâce à l’égard de notre compatriote, le jeune véliplanchiste Islam Khoualed condamné en mai dernier en seconde instance à Agadir à la peine d’un an de prison ferme pour”atteinte à la pudeur contre un mineur”, lui même étant mineur.

Ainsi le vœu de sa famille d’une liberté conditionnelle ou d’une grâce royale au profit du jeune athlète s’évapore et Islam va décidément purger toute la peine pour laquelle il a été condamné dont les faits sont facilement contestables pour la simple raison qu’à l’origine de cette affaire une altercation entre deux mineurs.

http://www.algerie1.com/actualite/maroc-grace-royale-pour-un-espagnol-violeur-de-11-enfants-mais-pas-pour-islam-khoualed/


Samedi 3 Août 2013


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires