Coup de gueule

MATCH ÉGYPTE-ALGÉRIE : Visa pour l’Afrique du sud, Et après?


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


«Chaque minute en Amazonie, on déboise l’équivalent de 60 terrains de football. C’est un peu idiot, il n’y aura jamais assez de joueurs.»

Philippe Geluck (bande dessinée : L’avenir du chat)


Chems Eddine CHITOUR
Samedi 14 Novembre 2009

MATCH ÉGYPTE-ALGÉRIE : Visa pour l’Afrique du sud, Et après?
La fièvre du samedi soir ! C’est ainsi que l’on qualifie l’évènement concernant le match de l’Algérie avec l’Egypte. Ce qui arrive est très symptomatique des sociétés du Sud qui fonctionnent à l’émotion. Avons-nous analysé les dynamiques souterraines qui mobilisent les foules et principalement les jeunes qui trouvent dans cet exutoire le droit ou la permission de se défouler sans craindre le courroux du pouvoir? Pourtant, cela est préjudiciable. Des commerces ont fleuri et tout se vend à des prix qui défient l’imagination. Quand des jeunes acceptent d’aller à pied, en voiture jusqu’en Egypte ou en car, c‘est qu’ils y croient. Quels sont les symboles qui reviennent le plus souvent : d’abord, le drapeau décliné sous tous les formats même accrochés aux voitures. Il est vrai que nos médias tombent en partie dans le travers de l’excès des médias égyptiens qui font dans la surenchère. Quand on ouvre la boîte de Pandore, il est difficile de la refermer.
 
 Mustapha Hammouche s’interroge dans le journal Liberté de l’effet hallucinogène de la drogue Equipe nationale. Ecoutons-le : «Le 14 au soir, nous serons des millions à défiler dans le désordre indescriptible habituel.
Une police discrète et bon enfant nous accompagnera, sans matraques, contrairement aux escadrons envoyés mater les profs. Dernièrement, après un soulèvement de quartier, l’État a débloqué cent cinquante logements.
Quelques jours plus tard, le Premier ministre déclarait que ce ne sont pas les manifestations qui règlent les problèmes. Vain paradoxe : les Algériens ont constaté qu’en matière de revendications, ce n’est pas le civisme des moyens qui en garantit l’efficacité, sinon les employés de l’éducation auraient été mieux écoutés que les insurgés de Diar Echems ! (...) L’EN fait désormais office de programme national et de cause populaire ! Si après cela, on douterait des effets hallucinogènes du football... Cette drogue, parce qu’elle est politiquement tolérée, voire encouragée, ne manque pas de soulever des vocations de sponsors et de tifosi. (...) Le problème, c’est que les drogues sont toujours toxiques et leurs effets ultérieurs n’ont rien à voir avec l’ivresse du moment(...)»(1)
 
 Est-ce que les Egyptiens se souviennent?
 
 Le match risque d’être terni par des hooligans égyptiens - sans doute délibérément laissés libres de leurs actions - par une police pourtant réputée savoir réprimer des manifestations. En tout cas, pour ce qui s’est passé les autorités ne peuvent pas invoquer le «dépassement» ou les cas isolés. Cette campagne d’hystérie a été orchestrée afin de tout faire pour déstabiliser moralement et, on le voit, physiquement les joueurs. Le président de la Fédération égyptienne n’a-t-il pas appelé ses concitoyens à ne pas laisser dormir les joueurs en faisant un tintamarre autour de l’hôtel sous l’oeil indulgent, voire complice, des autorités policières car comment comprendre avec cette atmosphère de veillée d’armes que le bus ne soit pas accompagné, qu’il soit caillassé en toute quiétude par des hooligans et que même les officiels n’y ont pas échappé. On le voit encore une fois, l’Egypte veut être la première en tout si les roitelets du désert acceptent à tort ou à raison cet état de fait, nous ne sommes pas obligés d’accepter cette chape qui veut qu’en toute chose, c’est l’Egypte qui représente le monde arabe. Nous l’avons vu avec la demande de l’Algérie de solliciter une présidence tournante à la Ligue arabe. En vain ! L’Egypte n’a pas le magistère moral pour «guider» le monde arabe, pas plus d’ailleurs que l’Algérie. Il vient qu’en toute chose, l’Egypte se veut être première et ce n’est pas la première fois qu’elle se heurte frontalement à l’Algérie. Cette fois, l’Egypte veut être en Afrique du Sud et l’Algérie doit s’exécuter, ce qu’elle ne veut pas faire.
 
 Il faut remonter dans l’histoire pour comprendre l’inanité des apparences actuelles. Nous sommes deux peuples sous-développés qui avons en commun une langue, une religion et un blocage qui fait que nos sociétés peinent à se redéployer. Pour l’histoire. Le peuple Gétules, descendant direct de la branche de la civilisation capsienne ayant émigré au Sahara vers 3000 av.
J.-C. est certainement le peuple qui a dominé de la façon la plus certaine l’Algérie durant les 1500 ans de son antiquité. Ils étaient, selon l’historien grec Strabon, le peuple le plus nombreux d’Afrique du Nord, mais également le moins connu. Parmi les plus anciennes références aux Gétules, sont vraisemblablement celles des Carthaginois qui indiquent que le prince des Gétules proposa d’épouser Élyssa (ou Didon pour les Romains), la reine fondatrice de Carthage (actuelle Tunisie), vers l’an 815 avant J.-C.
Toutefois, des références en Égypte ancienne, de certaines tribus gétules remontent jusqu’à 1350 av. J.-C. environ sous le règne d’Akhénaton de la XVIIIe dynastie, qui parlent de commerce de bétail avec ce peuple. Les Gétules sont probablement à l’origine également du calendrier berbère qui commence vers 943-949 avant J.-C. Le début de ce calendrier ferait suite à la victoire d’une coalition de Gétules sur les Égyptiens.
 
 Cette coalition, formée par les tribus Gétules du Maghreb, est partie du Sud-ouest algérien, renforçant ses effectifs en cours de route partout où elle passait au Maghreb. La coalition dirigée par Sheshonq (nom berbère :
Sheshnaq) a vaincu le pharaon Psousennès II. Suite à cette victoire Sheshnaq épouse la fille du pharaon, s’installe sur le trône d’Égypte sous le nom de Sheshonq en 952 avant J.-C., et fonde ainsi la XXIIe dynastie. Il installe sa résidence à Busbatis, et détache tout de suite des régiments à Fayoum, une ville où plusieurs unités guerrières égyptiennes sont basées. Ces dernières se rallient finalement à lui, le confirmant ainsi sur le trône.
Sheshnaq aurait poursuivi ensuite sa percée vers le Moyen-Orient après avoir renforcé de cette façon sa coalition en Égypte, il se mit à conquérir plusieurs territoires en Syrie, Palestine, Phénicie (actuel Liban) et dans le Royaume d’Israël où il s’empare de Ghaza et pillera Jérusalem. Cet événement biblique est mentionné dans l’Ancien Testament qui parle du pillage de ce chef Gétule de la tribu des Machaouach.(2)
 
 L’hécatombe de juin 1967
 
 Plus près de nous, les Fatimides formaient une dynastie musulmane installée à Ikdjane dans l’actuelle wilaya de Sétif (Algérie). Elle régna sur l’Ifriqiya (909-1048), en Égypte (969-1171). Issus de la secte chiite des ismaéliens - pour laquelle le calife doit être choisi parmi les descendants de Ali, cousin et gendre du Prophète de l’Islam Mohammed (Qsssl), les Fatimides considèrent les Abbassides sunnites comme des usurpateurs de ce titre. Le dâ`i ismaélien Ubayd Allah al-Mahdi fonda la dynastie fatimide en Basse Kabylie où il trouva un écho favorable à ses prêches millénaristes et parvint à se rallier de nombreux partisans chez les Berbères et à étendre son autorité sur une grande partie du Maghreb, de l’extrémité est du Maroc à la Libye.
C’est cette dynastie qui alla régner sur l’Egypte. On rapporte qu’en 969, menés par le général Jawhar, sur ordre du calife al-Mu‘izz, des troupes des Kutamas alliées aux Fatimides, conquirent l’Égypte et établirent une nouvelle cité fortifiée au nord-est de Fostat.. Pendant ce temps, Jawhar fit également construire la Mosquée al-Azhar, qui devint la deuxième plus vieille université au monde. À la différence des autres autorités musulmanes, les Fatimides acceptèrent dans leur administration, non sur des critères d’appartenance tribale, ethnique ou même religieuse, mais principalement sur le mérite et la compétence.
 
 Quand l’Egypte actuelle s’octroie le monopole du zaïmisme, c’est une étape de l’histoire qui n’a plus cours. Il est vrai que Nasser voulait donner une dimension au monde arabe. On salue le courage de l’homme qui a tenu tête à l’Occident en l’occurrence, les compagnies pétrolières anglaises, américaines et françaises quelques années après la chute de Mossadegh qui voulait lui aussi faire rendre gorge à l’Occident par un partage équitable des richesses de l’Iran. Il faut lire Mohamed Hassanen Heykel dans son livre Les documents du Caire, où il raconte comment Nasser jouait une partie d’échecs serrée avec les grands de l’époque. Le président américain Dwight Eisenhower, le responsable du Parti communiste soviétique Kroutchev, les personnages ternes des coalisés qui attaquèrent l’Egypte en 1956 sans gloire que furent Anthony Eden qui avait une haine ma-ladive de Nasser et Guy Mollet qui pensait à tort que la Révolution algérienne était téléguidée par l’Egypte. Je ne parle naturellement pas d’Israël pour qui l’attaque de l’Egypte fut du pain béni.
 
 Onze ans plus tard, ce fut l’hécatombe de juin 1967. A ce propos, les médias occidentaux forgèrent le mythe de David (Israël) luttant con-tre Goliath (toutes les armées arabes et les terrassant, honte suprême, en seulement six petits jours !). L’Egypte a trouvé à l’époque en Boumediene, un chef d’Etat déterminé qui envoya ses troupes sur le canal ; nous étions étudiants et étudiantes mobilisés pendant quarante-cinq jours pour «aller nous battre» pour la cause arabe. Six ans plus tard, la fine fleur de l’armée algérienne envoyée en Egypte fut de tous les combats A telle enseigne qu’Anouar Sadate qui avait une façon singulière de faire la guerre, arrêta sous les conseils avisés de Kissinger et de sa «politique des petits pas», de se battre. Résultat des courses : l’Armée algérienne fut priée de rentrer chez elle. Sadate accusant Boumediene- artisan du Front du refus- de vouloir faire la guerre à distance. Résultat des courses : le général Chazli, qui a réussi à démolir la ligne Bar Lev, fut remercié. Sadate fit le voyage de Canossa en faisant le discours de la Knesset - une reddition en rase campagne - il signa la paix avec Israël. Il partagea le prix Nobel - récompense de l’Occident pour ceux qui acceptent la doxa occidentale - avec Begin. Il en mourut. Son second, Mohamed Hosni Moubarak, est toujours aux commandes de «Oum Eddounia» depuis bientôt trente ans et tente d’adouber son fils comme successeur, malgré les protestations des partis politiques dont le fameux parti «Kifaya !» (ça suffit !)
 
 L’Egypte comme tous les pays arabes est un pays en panne. Plus grand pays par le nombre, l’Egypte s’est installée elle aussi dans les temps morts. Si elle fait illusion auprès des potentats arabes, les peuples arabes ne croient plus en elle et sont catastrophés par son alignement calamiteux comme pays dit «modéré» qui n’a plus le ressort, voire ne représente plus l’arabité du Nassérisme. «Que devons-nous retenir, écrit Mohamed Beghdad? Ce match doit servir de leçon. Des relations bâties à la sueur du front et de l’histoire par des hommes et des femmes qui se sont tant sacrifiés pour souder les deux peuples et raffermir des liens forts. Ce sont les années 1956, 1967 et 1973 qui sont à retenir le plus dans l’histoire contemporaine commune des deux peuples et non cette malheureuse date du 14 Novembre. Un simple jeu d’un maudit ballon, inventé par les Anglais, est en train de dégénérer, faisant beaucoup de mal à nos rapports. Ceci prouve que le sous-développement a encore de beaux jours devant lui. Et puis, est-ce qu’une qualification va changer l’avenir de nos jours? Certes, elle va procurer aux amateurs un plaisir le temps d’un match ou d’une journée en cas de victoire. Le ventre sera toujours creux. Les vraies batailles sont celles de l’éducation, du progrès, d’une économie saine et forte, d’une université performante et d’une industrie concurrente, créatrice d’emplois et de prospérité. Voilà les vrais défis qui nous attendent.» (3)
 
 Toute l’intelligence de nos dirigeants c’est de transformer cet essai qui prouve encore une fois l’attachement viscéral de ces jeunes capables de risquer leur vie pour le meilleur comme pour le pire. Comment faire de cet évènement une rupture et une mobilisation durable qui ne font pas dans l’éphémère. Comme en Egypte, le football reste le seul exutoire. Nous devons donner des motifs de fierté à cette jeunesse arabe qui veut et qui peut donner la pleine mesure de son talent autrement qu’en rêvant d’une façon éphémère avec un brusque dégrisement porteur de tous les dangers.
 
 1.Mustapha Hammouche : Manifestez votre joie, pas vos soucis ! Liberté 11 11
2009
 
 2.Les Gétules : Encyclopédie Libre Wikipédia
 
 3.Mohammed Beghdad : Offrir une fleur à chaque joueur algérien ! Le Quotidien d’Oran. Jeudi 12 novembre 2009
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR
 
 Ecole Polyechnique enp-edu.dz



Samedi 14 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Abdelkader le 14/11/2009 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci si Chitour pour ce joli scoop. Quelle vilenie (Abaatia!) que les dirigeants arabes utilisent des balles (je parle de ballon!) pour aliéner leur peuple et les débiliser à outrance et surtout de semer la discorde et la division (el inchikak oua el fitna!), entre deux peuples, arabes, musulmans et du même rite sunnite!

Effectivement , une défaite Egyptienne sera mal venue et mal vue par le front de la capitulation et de la collaboration (Egypte, Arabie Seoudite et la Jordanie) envers l'ennemi et l'entité sioniste!

Le risque est grand pour l'ennemi sioniste et que cette victoire de l'Algérie serait oh combien symbolique pour ranimer le front de moukkaouama et combien illuminatoire pour les masses Arabes !

Pour un vieux grognard comme , oui la Victoire de l'Algérie sera la victoire la Mouquouama contre le front de la capitulation et contre les nouveaux sionistes Arabes !

La victoire de l'Algérie sera la Victoire de la Palestine , c'est çà le symbôle qui fait peur aux traitres dirigeants égyptiens !

2.Posté par Alif le 14/11/2009 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et une victoire contre la décadence, l’analphabétismes ,la pauvreté économique et
intellectuelle,contre l émigration des jeunes diplômés vers l’étranger,contre la corruption
quasi généralisé de la société,contre la dictature,etc.., etc. …


3.Posté par DZ le 14/11/2009 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'algerie se qualifiras inchaallah , sans demagogie et sans meller le sport à la politique , ce n'est qu'un match de foot les gars , ce qui motivent les algeriens c'est la soif de vaincre et la vengeance contre les coups tordus des egyptiens en 1989 .... et meme si l'egypte se califie on doit dire mabrouk sans haine ni jalousie et laissons le sport loint de la politique

4.Posté par Alif le 14/11/2009 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DZ,
Sans démagogie et sans mêler le sport à la politique. C’est juste un match de où les gens sont prêt à s’entretuer,à donner leurs vies pour ce qui n’est qu’un jeu,chose qu’ils ne sont pas prêt de faire quand il s’agit du sérieux:corruption,chômage,analphabétisme,dictature...
Boutefou devait être heureux,ces citoyens sont loin,tés loin d'avoir compris le jeu.
Mais bon,a qui parle-on ?

5.Posté par darif le 14/11/2009 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo au égyptiens, peuple, médias et gouvernement, une fois de plus et face au mande entier vous nous avez prouvé et démontré que vous êtes indigne de confiance.

6.Posté par DZ le 14/11/2009 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous pouvez nous faire de beaux discours mon ami alif mais quand nous etions en plein guerre civile personne ne nous a soutenus ...pire nous etion la risé de tous le monde ça ne s'oublie pas ces choses... ça marque l'esprit comme le fer chaufé marque la chair , nul n'est parfait que ça soit boutef ou autre , la nature de la politique c'est les mensonges et l'hypocrisie ( partout dans le monde) et vous le savez tres bien alllez les gars laisser nous vivre un peu de joie

7.Posté par serggio le 14/11/2009 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les egyptiens m'ont déçu!!vouloir faire passer les algeriens pour des menteurs en niant les faits c'est hallucinant ,ceci m'a rappelé comment ils ont proceder avec le hamas !!!et c'est de la méme maniére!!!que le meilleur gagne mais j'espere que c'est l'algerie

8.Posté par Alif le 14/11/2009 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DZ,
Justement cher DZ,quand l’Algérie était proie à la guerre civile,personne ou presque
n’a soutenu les Algériens. Le problème est qu'avec ce match de foot et les incidents qui
l’ont accompagné beaucoup d’algériens ont démonté qu’ils n’ont rien compris et n’ont retenu aucune leçon de la guerre civile.
Quand aux égyptiens, c’est à mettre dans le même panier.

9.Posté par sismaiin le 14/11/2009 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut les chasser d' algerie parceque le mossad et les autres services secrets occidentaux utilisent des egyptiens pour le renseignement et la destabilisation de l' algerie .il faut rappeller au peuple algerien que lorsqu' il etait en lutte pour l' independance ,une delegation du CCE "comité de coordination et d' execution"" instance qui a precedé le FLN , s'est rendue au caire en 1956 pour faire connaitre aux egyptiens que le peuple algerien est desormais en lutte contre l' envahiseur et qu'il a besoin de soutien ,et bien personne ne s'attendait a la reponse egyptienne ; ils repondirent texto , (( allez d' abord apprendre a parler l' arabe et on verra apres))
ensuite , en 1960 ,en voyant la marche de la guerre que la victoire n' etait plus tres loin , ils se sont rendu compte de la gravité de leur position envers l' algerie , ils inventerent
alors la suspicion au sein du GPRA installer en Tunisie en lui faisant croire qu'il allait etre bombarder par l' OTAN et qu' ils accepteraient de l' acceuillir a Caire .Alors ,bien sur en periode de guerre nous avons cru a leur histoire et c'est comme çà qu'une partie du GPRA a rejoint l' egypte. Et il n' y a qu' a voir de plus pres la position egyptienne sur la palestine pour se rendre compte qu'ils sont toujours se qu' ils ont etaient , a savoir des vendus au plus offrant.

10.Posté par kiko le 14/11/2009 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...ceux qui ne croient pas en l'Algérie qu'ils prennent la barque "haragas" et qu'on n'ont parle plus. quant à l'Égypte on connait ces cachoteries et son hypocrisie, sa lâcheté, sa servilité, sa paresse,le mensonge, aucun mérite pour ces dirigeants qui ne font qu'enfoncer la oumma et qui se croient "oum eddounia", le guide spirituel et politique des musulmans, alors qu'ils sont que lèches culs des sionistes!!!

11.Posté par DZ le 14/11/2009 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kiko.....avant de prendre la barque il faut voire le match et savourer la victoire inchallah
un vrais delire si nous gagnons aujourdhui

12.Posté par djamel le 14/11/2009 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis prêt à digérer une défaite algérienne si cela permet à l' Égypte de se souvenir de la solidarité et de la fraternité inter-arabe pour ouvrir enfin le passage de Raffah. Je pardonnerai aux Palestiniens de Gaza de supporter leurs "diables-gardiens" d'égyptiens s'ils reçoivent l'assurance qu'en retour de leur soutien, la frontière leur serait ouverte.

13.Posté par DZ le 14/11/2009 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL NE FAUT PAS OUBLIé que jamal abdenacer nous a soutenus ( meme si je ne l'aime pas) pendant et apres la revolution glorieuse algerienne mais des homme de cette trempe ça n'existe plus .

14.Posté par Le Kabyle le 14/11/2009 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le foot demeure un instrument pour zombifier les peuples,quand on voit 76 millions d'égyptiens et 36 millions d'algériens comme des veaux ensorcelés par le ballon rond alors que les dirigeants corrompus et traîtres(Moubarak;Ben Ali,les Saouds,etc) s'accoquine et travaillent pour la horde américano-sioniste et contre leur propres peuples,il est temps que les peuples se réveillent et rejettent ses nouvelles idoles du foot!

A l'époque de l"empire romain on lobotomisait le peuple avec le jeu,à notre époque pareil !
Rien n'a changé !

15.Posté par bio-hazard le 14/11/2009 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et bah voila ! on doit encore subbir les supplices de l'attente de 4 jours pour le 3ème match au soudan. la gueguerre continue, dommage.
je dois dire qu'il ya enormement de gens tres raisonables des 2 cotés qui sont tres deçu de vivre ce schisme entre les deux pays les plus fort militairement et historiquement du continent et du monde arabe.
mais quand meme ça m'a fait un peu chier que mon pays perde, l'algerie aurrait pété le feu ce soir.

TRES TRES GRAND MERCI au Pr. Chems Eddine CHITOUR pour ses articles, toujours un plaisir de le lire.

16.Posté par muna le 15/11/2009 06:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est à gaza et l'irak que devraient se diriger les supporters des deux camps et non au stade.Une mobilsation sans precedent est constate dans les medias et la classe politique des deux camps pour chauffer à blanc une jeunesse depravée sans perspectives reels d'avenir alors que durant le massacre de nos freres palestiniens, les marches de soutien ont ete durement reprimes,la frontiere avec gaza hermetiquement fermée.
Pourqu'oi nos gouvernants,ne laissent la voie libre aussà leurs citoyens qui veulent se porter volontaire pour porter secours à leurs frere en irak et en palestine? Il est grand temps aux musulmans du monde de reprendre leurs esprits et suivre la voie de notre prophete (la paix et le salut soient sur lui))pour soutenir leurs freres qui souffrent en palestine,en irak et en afghanistan.
Pendant que l'ennemi travaille jour et nuit pour occupper vos contrees ,vous vous chamailler tels des gosses insouciants pour un plaisir ephemere.
ABRAHAM ,le pere des prophetes que (la paix et le salut soient sur lui) a demande un jour à ses valets de vendre tous ses chevaux purs sang de peur qu'il le fassent detourner de la voie du jihad du corps et de l'esprit.!
L'exemple à suivre.

17.Posté par Lina le 15/11/2009 06:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Pr. Chems Eddine Chitour! Merci d' informer et d' éduquer en même temps, car en ce qui concerne l' Egypte, beaucoup ont tendance à mettre dans le même sac, l' Egypte de Nasser ( même s' il avait des défauts) avec celle de Mubarak... un triste sire aussi bête, corrompu, que prétentieux, et malheureusement les égyptiens ( jadis peuple accueillant, solidaire et bon) est devenu à l' image de ses dirigeants depuis Sadate, à Mubarak. Ceci explique le climat de haine, et le montage sinistre de leurs (supporters) agression sauvage contre l ' EN algérienne. Tout cela pour gagner à tout prix ce match!


Certes, ce samedi soir, les "Pharaons" ont ramassés les fruits de leur repugnant montage ( initié dès le mois d' octobre) médiatique et harcèlement psychologique et physique contre l' EN algérienne, en les gagnant à l' usure... mais on espère qu' au Soudan, les algériens vaincront, car ils le méritent, pour avoir été tant persécutés si méchamment. Car au Caire, ce n' était pas un match, mais une guerre contre l' équipe algérienne... et même contre son peuple, car leurs médias ont insulté même la guerre de libération algérienne.

Mais le pire, si je puis dire, c'est l' incapacité des dirigeants sportifs algériens à défendre l' équipe algérienne! Il fallait voir le ministre de la jeunesse et des sports algérien, comment il s' est aplati devant les autorités égyptiennes, quand il a déclaré que les joueurs se portaient bien, qu' ils n' avaient "rien de mal", alors que 3 d' entre eux, avaient le visage couvert de sang !!!

On savait qu 'en Algérie, la culture et les sports ont toujours été aux mains de crétins, mais pas à ce point!!

Bref, tout cela aura servi, a révéler la vraie face de l ' Egypte actuelle, ni fraternelle, ni fairplay, ni honnête, cependant que son peuple demeurera toujours chers à nos coeurs, sans oublier la fierté d' être un arabe du temps de Nasser, de Boumédiene et même de Fayçal al Saoud... Allah Irahmhum, ces grands hommes du caractère le plus noble de l' arabe, dont la grandeur a été pietiné par tous ces pantins qui nous gouvernent aujourd' hui..

Je ne veux pas avoir l' air d' attiser le feu déjà largement allumé et entretenu par les égyptiens, mais c' est la triste vérité dont on doit prendre conscience, car, de France aux arabes du Nil, on ne nous aime pas, et il est temps que les algériens apprennent à s' aimer entre eux. Oui, on devient tous unis quand il s' agit de foot... mais cela n' est pas suffisant. Il reste encore beaucoup de séparatismes "importés" (islamistes, democrates, kabyles, arabes, etc.) tant de clivages à vaincre.

Encore merci au Pr Chitour!

18.Posté par DZ le 15/11/2009 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le match c'est bien passé mais avant le match c'etait pourri de la part des egyptiens c'est pas leur 1ere fois dejas il nous l'ont fait en 1989 ....puis ils l'ont fait avec une equipe africaine en 1993 ...j'aurais aimé les voire nous acueillir comme nous l'avons fait pour eux mais malheuresement ils voulaient se qualifier à tous prix : violence et mensoge contre l'equipe nationale algerienne .........quel honte

19.Posté par karim le 15/11/2009 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que fait notre gouvernement contre la le massacre des algerien par la police egyptien

20.Posté par Le Kabyle le 15/11/2009 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@billou où tu vois des Arabes?C'est plutôt des berèro-maghrebins élevés à la sauce McDo.

Les Arabes sont chez eux au yemen et Arabie.

Tu amalgame tout:tu parles des sionistes qui est une idéologies,des juifs qui est une religion et des Arabes qui sont une ethnie !

21.Posté par Kheireddine le 15/11/2009 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci pour ton article Pr CHITOUR
message supprimé
Modération : on s'ennuie dans le désert ?



22.Posté par the wise man le 15/11/2009 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voir comment les peuples sont exploites par leur dirigeants me fait toujours mal au cœur

La balle ronde cache trop de misère . Mais a qui parler dans ses moments de passion et d'aveuglement.Les vrai batailles qui sont l'éducation,le développement économique et social sont cachées par une drogue appelé ballon.Les lendemains de fêtes sont toujours dures de réveil.

23.Posté par kemoud le 19/11/2009 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

depuis des siécle ,l'algerie est la cible de tous.Les arabes en particulier , non seulement n'ont rien fait de bien pour l'algerie,mais n'hesitent pas à faire la fete de son malheure.Actuelement ,l'algerie a compris qu'elle doit affronter les défits toute seule .Par conséquent,pourquoi prendre des gands pour remettre en place directement et fermement une fois pour toute ,les brebis galeuses ?.

24.Posté par Moukawama le 30/01/2010 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Ce n'est que du football, nous l'entendons. Mais cette fois avec cette qualification pour la finale de la coupe d'Afrique des Nations, nous avons tous pu voir à quel point la victoire est importante pour le régime égyptien. Tellement importante qu'ils ne se sont pas génés pour corrompre l'arbitrage au risque que celà se voit trop. Aprés les sérieuses déconvenues politiques (l'Egypte est devenue insignifiante dans le monde arabe. Le Qatar est passé devant), il fallait bien une victoire qui redonne de l'espoir à un peuple qui n'y croit plus. Pauvre Egypte.

25.Posté par lina le 31/01/2010 04:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Moukawama, c´est vrai que les pseudo Pharaons sont arrogants, tricheurs, et aue tout ce feuilleton de haine contre les algeriens a ete fomente par le minable mubarak, mais c´est aussi vrai, que les Fennecs hier a Benguela ont tres mal joué!

Arbitre arbitraire ou pas, il ne fallait ceder au piege des egyptiens qui ont tout fait pour les enerver! Psychologiquement l`equipe algerienne etait vulnerable, physiquement, elle n´etait pas au mieux de sa forme. C´est de la faute de leur coach, (sorry pour ses admirateurs) mais il faut dire la verite! Son mot d´ordre aux joueurs etait de gagner la côte d´Ivoire (croyant qu´ils étaient les + importants à vaincre) - et ce n´est pas comme cela qu´un coach doit parler. Dans une competition tous les matchs, toutes les equipes adverses comptent. C´est pour cela que l`EN ne semblait pas motivee contre l`egypte. Même à 8 contre 11 joueurs, on aurait dú marquer au moins un goal... mais pas camper sur cet affligeant 0....

En tous les cas, pour le Mondial, Saadane devrait reviser sa copie!

Pour le moment, IL FAUT RECEVOIR L ´EN COMME DES HEROS AVEC DES CARTONS ROUGES EN COEUR ( slogan lancé dans FaceBook par les Algeriens), juste pour leur montrer qu`on les soutient dans le meilleur et dans le pire.



26.Posté par opposition le 31/01/2010 05:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle honte. Le peuple égyptien qui descend dans la rue pour un ballon rue, mais qui, à l'heure où des résistants sont condamnés à mort par le régime égyptien, ne font rien pour empêcher ça. Que la honte soit sur le peuple égyptien aujourd'hui qui au vu de leurs réactions, ont les dirigeants qu'ils méritent.
Alors que l'Egypte n'a jamais été aussi pauvre, son peuple ne se lève que pour le foot, et que pour humilier leurs frères arabes. Que la honte soit sur tous les arabes qui seraient prêt à déclarer la guerre pour un sport, mais qui ne bougent pas d'un pouce pour Al Aqsa.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires