insolite, humour, conspiration...

MARISOL TOURAINE, FÉMINISTE EN FRANCE, SOUMISE EN ISRAËL.


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip



Mercredi 13 Avril 2016

MARISOL TOURAINE, FÉMINISTE EN FRANCE, SOUMISE EN ISRAËL.
MARISOL TOURAINE, FÉMINISTE EN FRANCE, SOUMISE EN ISRAËL.
Mardi 12 avril, le site de l'hebdomadaire L'Express révélait que le ministre israélien de la Santé (issu d'un parti ultra-orthodoxe) avait refusé de serrer la main à son homologue française Marisol Touraine lors de leur rencontre, le 31 mars, à Jérusalem {http://panamza.com/bja}.
Le journal suggère qu'elle avait consenti -à l'avance- un tel refus à caractère sexiste de la part de Yaakov Litzman puisqu'elle fut "prévenue de cette attitude par les services français du protocole".
* Détail accablant : sur Twitter, Marisol Touraine a préféré passer l'incident sous silence en saluant, au contraire, les "échanges fructueux" avec son homologue.
Interrogée sur place par le journaliste Paul Amar, elle a d'ailleurs fait savoir qu'elle était venue en Israël pour "apprendre" et "améliorer la coopération entre la France et Israël" {http://dai.ly/x41518z; http://dai.ly/x4150sw; http://panamza.com/biy}.
Marisol Touraine n'a pas exprimé de point de vue au sujet de la ségrégation en cours dans les maternités israéliennes dans lesquelles femmes arabes et juives sont séparées {http://panamza.com/biz}.
* Détail cocasse : ex-ministre des Droits des femmes (et ancienne partisane de Dominique Strauss-Khan...), Marisol Touraine a fustigé hier, via son compte Twitter, le "sexisme inacceptable" illustré par un QCM d'examen en faculté de médecine {http://panamza.com/bix}.
* Détail révélateur du 2 poids 2 mesures à la française : depuis la publication de l'article de L'Express, les militants laïcards de l'Hexagone (du Parti de gauche au Front national, de Caroline Fourest à Ivan Rioufol) font profil bas.
La plupart d'entre eux -journalistes, éditorialistes, politiques, intellectuels, associatifs- n'avaient pourtant pas manqué de dénoncer Idriss Simahedi, président de BarakaCity qui avait fait savoir -aux côtés d'une Najat Vallaud-Belkacem embarrassée- qu'il ne "serrait pas la main aux femmes" {https://youtu.be/tLSafNomudc; https://youtu.be/I5bHgT0Fv_g; https://youtu.be/quoEBSL-KbI; https://youtu.be/KMwkvcAe4SQ}.
***SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! http://www.panamza.com/urgent***


Mercredi 13 Avril 2016


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 13/04/2016 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le passage obligé pour toute personne qui ambitionne de se placer dans le cercle du pouvoir , passe par le CRIF qui tire les ficelles des commandes dans l’Hexagone. Il suffit de regarder le parcours de chacun d’entre eux pour s’en rendre compte. Le fameux dîner annuel du CRIF sert au recrutement dans l'ensemble du paysage politique de ceux et celles qui viennent témoigner et apporter leur soumission

2.Posté par Saber le 13/04/2016 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si c'était un barbu musulman qui aurait refusé de lui serrer la main, ça aurait fait un tollé en France.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires