Néolibéralisme et conséquences

Londres : émeutes et plans d’austérité


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 02:00 AMLO : « Privatiser, c’est du vol »


La Grande-Bretagne paie-t-elle le prix de sa nouvelle politique d’austérité ? Alors que Nicolas Sarkozy a donné l’agenda sur les réformes à apporter pour réduire le déficit public, la France doit, elle aussi, fixer le cap de la rigueur en s’accordant sur de nouvelles règles dès la rentrée. « Aujourd’hui, il n’y a plus de marge de croissance pour aider ces réformes, alors ce sera plus dur », avisent pour leur part les services de la Commission européenne.


Liesi
Samedi 13 Août 2011

Londres : émeutes et plans d’austérité
Caractéristiques des émeutes en Angleterre. Elles mettent en évidence un déni des politiques, mais aussi des médias, de ne pas vouloir voir au-delà de la violence. Les uns et les autres ne veulent pas faire le bilan d’une gestion scandaleuse des affaires du pays. De fait, les politiciens britanniques cherchent une porte de sortie : les révoltés sont des délinquants. David Cameron, le Premier ministre britannique, qui a massivement licencié des policiers, occupe le terrain médiatique dans une logique policière. La jeunesse a de plus en plus la perception de ne pas avoir d’avenir, c’est la génération ‘No Futur’. L’effondrement économique va mettre les gouvernements sous une forte pression. (Extraits source de Challenges)
Pour la presse suédoise, une meilleure croissance économique pourrait favoriser l’ascension des plus faibles de la société. Au vu des graves émeutes qui touchent la Grande-Bretagne, le quotidien libéral Dagens Nyheter écrit: « L’incertitude économique mène au désordre social. Pour la Grande-Bretagne comme pour tous les autres pays, la croissance est une condition sine qua non au développement. Le meilleur moyen pour le pays d’éviter d’autres émeutes c’est de sortir de la crise sociale qu’il connaît actuellement« . Le drame est que cette crise financière n’arrangera rien. Surtout dans un pays comme l’Angleterre où l’industrie a été liquidée au profit d’une industrie financière qui ne rapporte rien, sinon le désespoir.
A la lumière de ces événements, il est bien légitime de s’interroger : les JO de 2012 auront-ils vraiment lieu à Londres ? Car d’ici là, bien des choses vont encore survenir… des événements qui vont provoquer la colère de bien des gens. Plus on avance vers cette évidence, plus on doit s’interroger sur la manière dont les gouvernements vont répondre. Seront-ils « aidés » par un événement CATACLYSMIQUE susceptible de générer une peur collective, tétanisant les peuples ? Les scénaristes hollywoodiens sont assez spécialisés sur le sujet…


Samedi 13 Août 2011


Commentaires

1.Posté par ...alternatives... le 13/08/2011 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
Faire le lien entre crise sociales, émeutes et financiarisation de l'économie est un angle malheureusement trop peu traité dans les médias. Et quand Euronews aborde la remise en question des JO, c'est pour donner la parole a ses organisateurs qui se facilite presque des évènements actuels, cynique : http://fr.euronews.net/2011/08/11/l-image-des-jo-de-londres-reste-intacte-selon-ses-organisteurs/

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires