ALTER INFO

Livni à Londres: le procureur général entrave son arrestation



Al Manar
Vendredi 7 Octobre 2011

Livni à Londres: le procureur général entrave son arrestation
Le procureur général en Grande Bretagne, a entravé jeudi une demande d’arrestation à l’encontre de la chef de l’opposition israélienne, en visite à Londres.
Le procureur du Roi a rapporté qu’une personne s’est vu refusé une demande au procureur général, Keir Starmer, d’émettre un mandat d’arrêt contre Tsipi Livni.
Un amendement, entré en vigueur en septembre, a changé cette disposition : désormais, la délivrance de tout mandat d’arrêt contre une personne ayant commis des crimes de guerre devra désormais recevoir l’aval du procureur général.
Livni remercie Hague
Livni, qui a effectué sa première visite officielle en Grande-Bretagne, grâce à un changement de la loi
a rencontré jeudi le ministre des Affaires étrangères William Hague.
Elle lui a remercié pour son rôle dans l’amendement de la loi  britannique, qui l’avait contrainte à annuler une visite en 2009.

Protestation contre la visite de Livni à Londres 
Des défenseurs des droits de l’Homme ont organisé un sit-in devant la résidence et le bureau du Premier ministre britannique, en protestation à la visite de Livni.
La chef de la « Campagne de Solidarité avec la Palestine », Sarah Colborne, a appelé lors de ce sit-in le gouvernement à « arrêter les criminels de guerre au lieu de les appeler à des entretiens bilatéraux ».

 
La loi amendée sous pression de Tel-Aviv
Sous pression de Tel-Aviv, le gouvernement britannique avait amendé la loi permettant l’arrestation, à Londres, de politiciens et de militaires israéliens poursuivis pour des crimes de guerre contre les Palestiniens.
A l’époque, Tzipi Livni, qui était ministre des affaires étrangères, avait été la cible d’un mandat d’arrêt pour son rôle dans la guerre israélienne contre Gaza en 2008-2009, qui a couté la vie à 1400 personnes, dont la majorité des femmes et des enfants.
Aux termes de la législation britannique, un juge pouvait alors émettre un mandat d’arrêt contre une personnalité étrangère en visite au Royaume-Uni, à la demande d’un plaignant, s’il estimait que celle-ci a pu participer à des crimes de guerre ou contre l’humanité, même si ces crimes ont été commis en dehors du territoire britannique.
Cette menace avait conduit ces dernières années plusieurs personnalités israéliennes à annuler leurs déplacements à Londres.

Al Manar


Vendredi 7 Octobre 2011


Commentaires

1.Posté par palestro le 07/10/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pour les dirigeants les africains pas d entrave , c est le TPI les dirigeants israéliens continuent en toute impunité de bénéficier de protection par ceux la même qui parlent de droits de l homme .
Les arabes doivent tirer ces leçons sinon qu ils dégagent de leur pouvoir

2.Posté par Al Damir le 07/10/2011 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah ,La perfide Grande Bretagne . Le naturel revient toujours au galop. Avec les anglais cela dure depuis la nuit des temps.

3.Posté par redk le 07/10/2011 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La fédération mondial israhello-britannique dans ses œuvres!!

Pour rappel:

En 1066, les Juifs arrivent en Angleterre dans le sillage de Guillaume de Normandie, dit "le conquérant"

En 1556, John Dee, astrologue, alchimiste et agent secret de la reine Elisabeth I, initie les classes supérieures anglaises aux secrets de la kabbale et invente la doctrine de la "British-Israel identity" comme justification de l'empire britannique, Francis Bacon lui emboîte le pas, sous l'influence de l'ordre rosicrucien.

En1694, la "Bank of England" jette les bases de la domination financière du monde par les kabbalistes

En 1837, Benjamin Disraeli , devient le premier Juif élu au parlement anglais, puis, quelques années plus tard, le premier "prime minister" juif de l'histoire de l'Angleterre

En 1932 le premier Rabbin accède a la chambre des Lords

En 1937 il y avait 122 chevalier Juifs, 17 barons et 11 vicomtes Juifs

Le 29 avril 2011 kate Middleton (juive) épouse le prince William et donnera a l'Angleterre son premier Roi et ou Reine 100% Juif

CQFD!!

4.Posté par said le 10/10/2011 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'accession de Cameron au pouvoir, soutenu par le conseil mondial juif, n'est qu'une marche parmi tant d'autres sur le perron qui mènera le sionisme sur le trône. Il n'y a pas de quoi s'étonner des comportements caporalisant d'une administration asservie dans son concept à obéir à son maitre. Vous dites que l'Angleterre fait une entorse à sa loi? Mais que peut faire un procureur, fut-il celui du roi ou plutôt celui de la reine, si ses maitres sont des sionistes invétérés? Le combat est toujours ailleurs, mais jamais dans ce Royaume où les gouvernants s'entendent comme larrons en foire!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires