MONDE

Libye: révolution, répression et propagande


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse


Je n’ai pas d’informations particulières sur ce qui se passe en Libye où le régime de M. Kadhafi vit peut-être ses derniers jours.
En passant, vous avez sans doute aperçu ce magnifique drapeau frappé du croissant et de l’étoile brandi par ceux qui contestent le régime.


Jeudi 24 Février 2011

Manifestant arborant le drapeau libyen en Suède
Manifestant arborant le drapeau libyen en Suède
Il s’agit du drapeau libyen d’avant le coup d’état qui avait permis au colonel Kadhafi de renverser la monarchie. Nulle nostalgie, je présume, de la monarchie (d’origine algérienne!) mais la mémoire d’un étendard que les citoyens Libyens reconnaissent comme leur.
Il faut cependant se méfier de la désinformation qui vient d’un peu partout. Il est clair que les Etats Unis doivent penser qu’ils ont là une bonne carte à jouer, aux dépends des Européens en particulier. A condition de bien manoeuvrer, c’est-à-dire de parvenir à gérer la colère populaire afin d’aboutir à une solution conforme à leurs intérêts.
Et s’il est évident que la répression exercée par les forces de M. Kadhafi est à n’en pas douter très brutale et sanglante, il semble cependant que certains voudraient en quelque sorte faire passer le chef de l’Etat Libyen pour une espèce de bête sauvage prête à massacrer les Libyens jusqu’au dernier.
d
Juste un exemple.
d
On peut lire dans le Figaro en France ou le Daily Mail en Angleterre qu’un pilote d’un avion de combat de l’armée de l’air libyenne a refusé d’obéir à l’ordre de bombarder la ville de Benghazi et a préféré s’éjecter au milieu du désert en compagnie de son co-pilote.
Le Figaro comme le Daily mail nous précisent que l’avion était un Sukhoi Su-22 de fabrication soviétique tandis que le Figaro nous donne les noms des deux aviateurs qui ont obéi à leur conscience: Attiyah Al-Abdali et le co-pilote Ali Omar al-Kadhafi, (le bon Kadhadi en quelque sorte).
Le Daily Mail nous propose même une photo d’un exemplaire de cet avion de combat:
d
Sukhoi Su 22
d
C’est un avion d’un modèle déjà ancien, retiré du service en Russie depuis la fin des années 1990. Cet exemplaire n’appartient d’ailleurs pas à l’aviation libyenne mais à l’armée de l’air polonaise.
On trouve pourtant des photos de cet avion aux couleurs libyennes:
d
Su 22 de l’armée de l’air libyenne

d
On peut voir distinctement qu’il s’agit de machines monoplaces, c’est-à-dire dont l’équipage ne comprend en tout et pour tout qu’un pilote.
Le caractère monoplace du SU 22 dans sa version opérationnelle est signalé sur divers sites s’intéressant à l’aviation militaire.
La plupart des avions SU 22 fabriqués et exportés par l’URSS, et tous ceux vendus hors pacte de Varsovie, étaient effectivement des avions monoplaces


Jeudi 24 Février 2011


Commentaires

1.Posté par chienplat le 24/02/2011 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ca sent l'intervention militaire us

2.Posté par sir conflexe le 24/02/2011 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si c'est un monoplace,où siégeait alors le co-pilote?A moins que ce ne soit un mirage français,un mirage dans le ........désert libyen.Les usa n'interviendront que lorsqu'ils seront surs que kadafou va faire sauter les pipes,les biberons de l'occident,quoi.

3.Posté par Patrice le 24/02/2011 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout cet histoire plait au cartel du pétrol, le prix monte et les profits aussi. Pour la suite, si il ya intervention, ça va juste couter plus cher. Bienvenue dans ce nouveau monde ou tout peut arriver et tout avantage toujours ces cartel...

4.Posté par Dédé le 24/02/2011 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me doute que les révolutions actuelles gagnantes ne sont pas l'oeuvre du seul peuple, derrière elles de puissants intérêts financiers couplés avec une partie du pouvoir militaire ont été érigés dans l'ombre 'en politique rien n'arrive vraiment par hasard', quand cela va dans le sens du peuple c'est une bonne chose, les révolutions, tunisienne, egyptienne, libyenne est les autres sont bonnes pour le peuple mais également pour la finance mondial qui va pouvoir libéraliser l'économie de ses pays riches en ressources, en profiter et relancer l'économie partout, il ne faut pas s'y tromper les hommes politiques de tous les pays sont visés même ceux des démocraties et des pays riches, certes la révolution dans les pays riches ne se fera pas dans le sang car ceux-ci manoeuvre sur un autre niveau mais elle auront lieu, un jour le peuple demandera à sarkozy ou un autre de se casser s'il ne livre pas la marchandise et ce jour le peuple aura également dissimulé dans l'ombre l'appuie des élites financières comme aujourd'hui avec la libye car ce sera dans leurs intérêts. (l'argent mène le monde)

La Suisse bloque les avoirs de Kadhafi.

5.Posté par Moi le 14/03/2011 07:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d’origine algérienne !?? meme si le reste est censé cette parenthèse est fausse :

À l'issue de la guerre, la France et la Grande-Bretagne se partagent l'occupation du pays : Tripolitaine et Cyrénaïque sous contrôle britannique, Fezzan sous contrôle français. Le 21 novembre 1949 l’ONU se prononce en faveur d’un État indépendant incluant les trois provinces libyennes. Un an plus tard, l'émir Muhammad Idris al-Sanussi est désigné comme roi. Le 25 novembre, la première Assemblée nationale libyenne se réunit et le 7 octobre 1951 une constitution est promulguée.
Le 24 décembre 1951, la Libye est le premier État du Maghreb à obtenir son ( fausse ) indépendance. Sidi Muhammad Idris al-Mahdi al-Sanoussi, chef de la confrérie religieuse des Sanussi depuis 1916, déjà reconnu comme émir de Cyrénaïque par le Royaume-Uni depuis 1946, est proclamé roi de Libye le 24 décembre 1951 sous le nom d'Idris Ier

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires