ALTER INFO

Liban: De la realpolitik américaine‎


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 21 Avril 2018 - 11:38 LA VIOLATION DU DROIT AU NOM DU « DROIT »

Vendredi 20 Avril 2018 - 05:34 MOHAMMED BEN SALMAN L'hubris de l'éphémère



Samedi 4 Octobre 2008

Liban: De la realpolitik américaine‎
Interventionnisme et divisionnisme sont désormais, ‎semble-t-il, le credo de la Maison Blanche au Liban. Le 3 ‎octobre, c'était pour la seconde fois en moins d'un mois ‎que le secrétaire d'Etat adjoint, David Hill, avait pris ‎l'avion pour Beyrouth. La première fois, une importante ‎délégation militaire l'y accompagnait, sur les traces ‎d'autres missions des hauts gradés de l'armée US qui n'ont ‎pas cessé de débarquer, durant ces mois derniers, juste au ‎moment les plus cruciaux, au Liban, dans le seul objectif de ‎basculer le processus politique du pays. Une realpolitik qui ‎ne fait qu'atomiser le paysage politique libanais, déjà bien ‎tendue, une realpolitik qui n'a d'autre vocation que de ‎dresser des obstacles sur le chemin des démarches ‎entreprises à l'intérieur du pays mais aussi à l'échelle ‎régionale pour régler une crise politique chronique qui ‎ronge le pays du Cèdre. Que cet acharnement ‎interventionniste se reflète dans les propos et le ‎comportement tendancieux n'étonne pas quand on sait qu'il ‎vient de la part d'une administration qui est par nature ‎divisionniste, mais lorsque cette realpolitik prend les allures ‎militaires en armant certains groupes libanais pro-‎occidentaux et en transférant au Liban d'énormes quantités ‎d'armes via l'ambassade de Washington à Beyrouth et avec ‎en toile de fond les rapports de l'ambassadeur américain et ‎de son personnel avec les auteurs des attentats perpétrés ‎contre les figures militantes libanaises, tout cela traduit ‎d'emblée l'amplitude des complots que les Etats-Unis y ‎trament. Les propositions en apparence généreuses de ‎coopérations militaires avec le Liban, embrassant les aides ‎militaires à l'armée jusqu'à la formation de ses officiers, ne ‎seraient-ce pas de pures machinations pour s'infiltrer ‎sournoisement au sein de l'armée libanaise, un pilier ‎défensif du pays ? La coïncidence des navettes des autorités ‎politiques et militaires de haut rang de Washington à ‎Beyrouth avec la persistance du peuple et des groupes ‎libanais à poursuivre la Résistance et à établir la ‎réconciliation nationale traduit l'inquiétude de ‎l'establishment du processus que suivent les ‎développements au Liban, vers un règlement définitif de ‎cette crise de longue date. Ce qui explique le pourquoi de ‎ce nouveau round d'ingérences et de politique ‎divisionniste, visant à faire éclater en morceau l'union ‎nationale libanaise et sa résistance anti-sioniste, ces deux ‎piliers sur lesquels reposent la puissance du peuple, et qui ‎paradoxalement, feront échouer cette realpolitik débridée


Samedi 4 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par SORAVARDI le 04/10/2008 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'unité des libannais comprends toutes les tendences religieuses y compris le hezbollah.L'amerique finance l'armee libannaise contre le puissant hezbollah.Israel ne veut absolument pas de réunification
d'ou la menace d'un second round de bombardement massif .

Il faut chercher les raisons sournoise que cette étron qui s' appele israel cache .

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires