Coup de gueule

Lettre ouverte aux Elus


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



evaresis@yahoo.fr
Jeudi 26 Novembre 2009

Lettre ouverte aux Elus
Lettre ouverte aux Elus qui trahissent leurs électeurs
       par Eva R-sistons à l'intolérable
 
 
                                     Messieurs les Elus, Mesdames les Elues,
 
 Nous sommes de plus en plus révulsés par le fossé qui se creuse entre les citoyens et leurs gouvernements.  Vous nous répondrez:  Mais vous avez choisi vos élus ! Pas du tout, on nous a "imposé" un choix. Croyez-vous que les Français, par exemple, soient libéraux ? Pas du tout ! Jamais plus de 5% des citoyens n'ont voulu de Madelin, le chantre du libéralisme; Et pourtant, un autre libéral, Sarkozy, a fait 53 % à la dernière Présidentielle ! Les Médias sont passés par là, en nous montrant pour qui voter. Une propagande parfaitement stalinienne au pays de Voltaire, c'est impensable !!! Les journalistes se sont relayés pour faire le lit de Sarkozy, Ségolène a été ridiculisée, même par de pseudo-socialistes comme Joffrin le Directeur de Libération (le journal de Rothschild, premier actionnaire !), dont on se demande s'ils sont à gauche, comme Besson, DSK ou Rocard, pour mieux la torpiller... Les citoyens se croient libres de voter pour le candidat de leur choix, en réalité ils votent pour ceux des Médias, comme Sarkozy ou Cohn-Bendit.
 
 Les Français viscéralement anti-libéraux avec à la tête de la France un libéral bon teint, c'est un scandale ! Et quel citoyen digne de ce nom aurait pour idéal... la compétitivité, la compétition entre les individus, les entreprises, les Etats ? Une compétition qui mène tout droit à la mort de tout le secteur social, de tous les services publics, du Droit du Travail, de la concorde sociale, de la bonne entente entre les peuples, de la paix, et même, en définitive, à la destruction du travail lui-même !
 
 Sur tous les tons, vous, Elus, vous nous chantez les bienfaits de la compétition, TOUT, absolument tout, doit être sacrifié à ce nouveau Dieu tyrannique, malsain, assassin ! A quoi sert-il de supprimer la taxe professionnelle pour favoriser la compétitivité de la France, si au final les citoyens n'ont plus d'emplois et de protections sociales, tout en payant plus d'impôts locaux ? Et on veut nous faire avaler un tel objectif ?  
 
 Ainsi, aujourd'hui, il nous faudrait entrer en compétition les uns contre les autres, rivaliser, tenter à n'importe quel prix de supplanter son voisin, son collègue, l'entreprise d'à côté, le pays limitrophe, et au final tous les Etats, quitte à triompher sur un champ de ruines ?
 
 Messieurs les Elus, Mesdames les Elues, je vous le dis au nom des citoyens que nous sommes. Nous ne voulons pas de votre sacro-sainte compétition qui nous dresse les uns contre les autres ! Et quand les petites entreprises auront été absorbées par les plus grosses, les plus grosses par les multinationales, que restera-t-il, en définitive ? Soleil Vert, comme dans le film-fétiche, prophétique - c'est-à-dire une seule multinationale, des citoyens morts-vivants, condamnés à être dévorés, non plus au sens figuré du terme, mais au sens propre, ou plutôt sale, au point d'accepter l'euthanasie en échange d'une séance de cinéma présentée par d'engageantes hôtesses ?
Condamnés, au final, à être broyés et à servir de repas aux riches qui prospèreront sur le dos des derniers vivants ??? A eux l'air pur, les ressources de tous les pays, en avant le grand festin planétaire diabolique !
 
 Messieurs les Elus, Mesdames les Elues, nous ne voulons pas de ce monde-là, nous voulons un travail correctement payé, nous voulons une société humaine, fraternelle, nous voulons la paix, nous voulons la coopération entre tous, nous voulons la communion des civilisations, nous voulons la Justice ! Nous voulons vivre, oui, VIVRE ! Pas être sacrifiés à l'économie, à la finance, aux actionnaires, aux démons de Big Pharma ou de Big Brother ou de Big Apple ou de Big OTAN ! Nous refusons l'holocauste planétaire en préparation dans tous les domaines, économique, financier, social, sanitaire, militaire..  dont, par votre silence, vous vous rendez complice !
 
 Nous vous avons élus pour nous représenter, et que faites-vous de notre voix ? Lorsque le Premier Ministre Aznar apportait son soutien aux guerres impériales, comme d'ailleurs Tony Blair ou d'autres, c'était contre la volonté de leurs peuples ! Vous n'avez pas le droit, pour un plat de lentilles ou de prébendes, de piétiner le mandat que nous vous avons confié ! Et par exemple, vous savez que nous, Français, nous tenons à notre modèle social, vous avez même convenu qu'il nous a protégé de la crise, et vous ne songez qu'à le démanteler ? Où est la cohérence ? Où est le respect du bulletin que nous avons porté sur votre nom ?  
 
 
 Vous ne représentez pas nos intérêts ! Pire encore, certains passent d'un parti à l'autre, au mépris de leurs engagements, de notre confiance ! Oui, M.
Besson ou M. Kouchner, vous vous êtes proclamés socialistes, alors pourquoi apportez-vous votre soutien à ceux qui ne pensent qu'à détruire tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à du social ? N'avez-vous pas honte de trahir vos convictions, vos engagements, notre confiance ???
 
 Qu'est-ce qu'une démocratie où on nous dit pour qui voter, et si on ne vote pas dans le sens souhaité, où on doit revoter voire pire encore, comme à Gaza, être puni à mort ? Quand respecterez-vous non seulement vos engagements, mais les citoyens - et la démocratie tant prônée en paroles complaisamment relayées par les médias aux ordres ?  
 
 Jusqu'à quand piétinerez-vous notre confiance, nos mandats, nos intérêts, nos besoins, nos volontés, notre souveraineté ? Nous en avons assez de vous confier un mandat pour que vous l'offriez aux ennemis des peuples ! Si ça continue, on ne votera plus, on refusera cette mascarade, et vous ne représenterez plus que vous-même ! Gare aux représailles ! Resaisissez-vous !
 Ne voyez-vous pas que la colère gronde ?
 
 Nous vous accusons, vous NOS élus, d'être les auteurs de nos malheurs !
Vous devez rendre compte de vos trahisons ! Arrêtez de piétiner nos intérêts ! Vous n'êtes pas élus pour vous, mais pour nous !
 
 Si vous continuez ainsi, le divorce sera consommé entre vous, Elus, et nous, citoyens ! Et il n'est jamais bon de se moquer du peuple...
 
 Eva R-sistons



Jeudi 26 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Brigitte le 26/11/2009 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des vérités bien dites :
« Messieurs les Élus, Mesdames les Elues, nous ne voulons pas de ce monde-là, nous voulons un travail correctement payé, nous voulons une société humaine, fraternelle, nous voulons la paix, nous voulons la coopération entre tous, nous voulons la communion des civilisations, nous voulons la Justice ! Nous voulons vivre, oui, VIVRE ! Pas être sacrifiés à l'économie, à la finance, aux actionnaires, aux démons de Big Pharma ou de Big Brother ou de Big Apple ou de Big OTAN ! Nous refusons l'holocauste planétaire en préparation dans tous les domaines, économique, financier, social, sanitaire, militaire.. dont, par votre silence, vous vous rendez complice ! »

2.Posté par Robert le 26/11/2009 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Quoique cette lettre représente un formidable coup de gueule bien envoyé, la réalité de la situation c'est que le mandat des élus n'est pas impératif. Les élus sont ceux de la "nation" et non du peuple !!! Leur choix et leur vote sont privés. Dans les textes, ils ne représentent vraiment qu'eux-mêmes (alors pourquoi le leur reprocher ?).

La Constitution de 1958 est un pamphlet contre la démocratie concocté par le général de Gaulle et Michel Debré de façon à écarter le peuple des décisions. Si nous voulons que nos élus respectent nos choix, cessent de se payer nos gueules et fassent ce pour quoi ils ont été élus, à savoir protéger nos intérets, il faut nécessairement réécrire la Constitution !

3.Posté par eva r-sistons le 26/11/2009 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très subtil, Robert, bravo, bien envoyé ! On va étudier ça ! Une piste à approfondir ! Et merci à toi, fidèle Brigitte qui a un site que je recommande à tous ! Cordialement, eva

4.Posté par Robert le 26/11/2009 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Eva, tu trouveras sur ce site des éléments qui te serviront dans tes réflexions et dans ta lutte : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

Bon courage

5.Posté par AGENTK le 27/11/2009 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faut etre pragmatique et ouvrir les yeux le probleme c'est la democratie

6.Posté par eva r-sistons le 27/11/2009 01:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci, cher Robert, pour cette perle rare ! Voilà ce que tous doivent connaitre... Bien à toi, eva

7.Posté par Brigitte le 27/11/2009 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non Eva, il n'y a pas 53% des français qui ont voté Sarkozy. Ce chiffre colporté par les médias et le ministère de l'intérieur est un mensonge. Compte tenu des abstentions et des bulletins nuls, il n'obtient pas 43% des inscrits. Il y a donc plus de 57% des français qui n'ont pas voté pour lui.
D'autre part, UMP+PS, à eux deux, ne totalisent pas 300 000 environ. Sur 65 000 000 de français, cela ne représente que 0,005% et ce sont ces 5 pour mille qui font "la pluie et le beau temps" en France.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires