Conflits et guerres actuelles

Les trois raisons de l'offensive symbolique et militaire contre l'Islam et le monde musulman


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 18 Septembre 2018 - 11:02 Les revendications occidentales sur la Syrie



Sahabas
Vendredi 5 Novembre 2010

Les trois raisons de l'offensive symbolique et militaire contre l'Islam et le monde musulman

Cette offensive furieuse contre l’Islam et les musulmans, cette propagande incessante, poussant soit à la guerre ou à la haine, ces guerres contre des pays musulmans s’expliquent par un faisceau de causes concrètes que l’on peut résumer ainsi.

 

D’abord, des raisons économiques. Il y a les Intérêts des firmes pétrolières occidentales qui souhaitent avoir des régimes à leur service, pour leur assurer un accès favorable aux ressources. Citons aussi les intérêts des différents lobbys militaro-industriels, dont l’objectif est de favoriser l’avènements de conflits armés, histoire d’écouler leurs stocks. S’agissant de ces deux éléments, on en a l’illustration frappante et évidente, de notoriété publique concernant les derniers conflits : que ce soit la guerre d’Afghanistan, celle d’Irak et la propagande pour pousser à l’agression de l’Iran, ces lobbys ont été systématiquement en pointe et on obtenu ce qu’ils désiraient. On sait par ailleurs que Bush et sa clique de néoconservateurs sont des dirigeants et des actionnaires de telles firmes (notamment la société Carlyle) et qu’ils se sont largement enrichis grâce à ces guerres.

 

La seconde raison est un moteur très important de cette guerre idéologique et armée menée contre le monde islamique : c’est l’incroyable influence des réseaux et lobbys sionistes en Occident. Leur influence est énorme dans les gouvernements des USA, de Grande-Bretagne et de France. L’on sait notamment que pour la guerre en Irak, les architectes de cette agression furent Perle et Wolfowitz, très proche du Likoud. L’AIPAC, l’AJC ont harcelé l’opinion publique, notamment sur les médias aux ordres, Fox News en tête. En France, le CRIF a poussé aussi à ces guerre (Irak et Iran) et nombreux ont été les intellectuels communautaires à squatter les médias pour convaincre le peuple des bienfaits de ces guerres : Finkielkraut, BHL, Bruckner, Goupil, entre autres. Le but de ces réseaux est de mener l’occident à écraser toute potentialité de résistance à l’implantation et à l’impérialisme sioniste : cela passe par des agressions militaires, mais aussi par une diabolisation de l’Islam aux fins de décrédibiliser toute revendication provenant des musulmans, aux yeux des opinions publiques.

 

Le dernier facteur, et non des moindres, est l’impérialisme idéologique du modèle occidental, à savoir la démocratie capitaliste-libérale a-religieuse et matérialiste. Les élites occidentales considèrent en effet que leur modèle est le meilleur, et doit donc être imposé, par tous les moyens, propagande et armes comprises, à tous les peuples de la terre. Pour ce faire, il faut écraser les modes traditionnels de gouvernance, et plaquer à des peuples si différents soient-ils, le modèle occidental, quitte à déstructurer ces sociétés, à détruire leurs valeurs ancestrales et leurs modes de vie. Et cet élément rejoint l’aspect économique : ces sociétés deviendront peuplées de petits consommateurs, autant de débouchés pour les firmes occidentales. L’islam et le monde musulman sont à cet égard les principales cibles, dans le sens où la religion, malgré les imperfections et, effectivement, l’occidentalisation rampante de ces sociétés que l’on peut constater, garde une place importante et au moins ses potentialités pour régir les sociétés. Ce mode traditionnel et transcendant de gouvernance (Khilafa, Califat) est pour l’Occident un rival trop dangereux pour son hégémonie, et ce dernier fait donc tout pour non seulement diaboliser cette religion et pour étouffer dans l’œuf toute tentative de résurgence. Ce qui se résume par l’équation suivante que l’on entend partout : musulman pieux = intégriste = terroriste = Al qaida.

 

 

Il faut pour conclure noter que ces différentes causes peuvent se cumuler. L’exemple typique est celui des néoconservateurs : ils sont tout à la fois sionistes, liés aux intérêts d’argent et en même temps des impérialistes idéologiques occidentalistes. Pour la France, nous avons le cas BHL. Pour ces derniers, la cause sioniste est cependant prépondérante et les deux autres ne sont qu’annexes ou des prétextes (notamment pour pousser l’occident à être solidaire de l’impérialisme israélien).



Vendredi 5 Novembre 2010


Commentaires

1.Posté par HAMMANA le 24/01/2011 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour les néo-conservateurs de la maison blanche,ce n'est pas la défense du christianisme(quoi qu'ils ne cessent de le scander) qui justifie toute cette haine contre l'islam et les musulmans par ce que ces gens n'ont ni foi ni loi pour agir sous l'impulsion des convictions religieuses et qu'ils n'obeissent qu'à leurs interets ,d'ou leurs interventions militaires en terre d'islam pour s'accaparer ses richesses,laissant ensuite le soin au vatican d'agir comme c'est le cas aujourd'hui en IRAK ou on parle de transformer les mosquées en cathédrales.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires