Lobbying et conséquences

Les sayanim


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 12 Septembre 2018 - 02:00 Produire la dépression suivante


Partout où ils sont, la plupart des juifs se considèrent et se comportent comme des agents israéliens. Ils infiltrent les médias et les institutions, y compris les parlements et les exécutifs, dans le but d’imposer une politique pro-israélienne. La volonté de la population locale n’a aucune importance à leurs yeux. Ils s’efforcent de corrompre les politiciens de tous bords et d’intimider ceux qui refusent de se laisser corrompre. Ils propagent des campagnes islamophobes et des campagnes de désinformation pour le compte d’Israël. Ils relaient des campagnes de calomnies et des campagnes de persécution à l’encontre de quiconque critique Israël ou le lobby juif. Ils incitent à la guerre pour le compte d’Israël. Sur une simple demande du Mossad, ils espionnent pour le compte d’Israël. Ils organisent des manifestations pour approuver les crimes du régime israélien et exhibent des drapeaux israéliens. Ils se comportent partout comme en pays conquis et font voter des lois liberticides pour criminaliser toute critique à leur encontre en qualifiant systématiquement ces critiques d’« incitation à la haine » ou de « texte haineux ». Ce sont des sayanim.


Frank BRUNNER
Dimanche 11 Octobre 2015

Les sayanim
Le président français François Hollande faisant ostentation de son allégeance au lobby juif et à Israël

Partout où ils sont, la plupart des juifs se considèrent et se comportent comme des agents israéliens. Ils infiltrent les médias et les institutions, y compris les parlements et les exécutifs, dans le but d’imposer une politique pro-israélienne. La volonté de la population locale n’a aucune importance à leurs yeux. Ils s’efforcent de corrompre les politiciens de tous bords et d’intimider ceux qui refusent de se laisser corrompre. Ils propagent des campagnes islamophobes et des campagnes de désinformation pour le compte d’Israël. Ils relaient des campagnes de calomnies et des campagnes de persécution à l’encontre de quiconque critique Israël ou le lobby juif. Ils incitent à la guerre pour le compte d’Israël. Sur une simple demande du Mossad, ils espionnent pour le compte d’Israël. Ils organisent des manifestations pour approuver les crimes du régime israélien et exhibent des drapeaux israéliens. Ils se comportent partout comme en pays conquis et font voter des lois liberticides pour criminaliser toute critique à leur encontre en qualifiant systématiquement ces critiques d’« incitation à la haine » ou de « texte haineux ». Ce sont des sayanim.
 
Campagne islamophobe du lobby juif sur un bus aux Etats-Unis

La plupart des organisations juives font statutairement allégeance à Israël, y compris lorsqu’il s’agit a priori d’organisations corporatistes du genre « Union des étudiants juifs » ou « Union des patrons juifs ». Il en va de même des organisations a priori religieuses. Les synagogues n’hésitent pas à organiser des collectes pour les soldats israéliens et même des campagnes de recrutement pour l’armée israélienne.
Ainsi, par exemple, la Fédération suisse des communautés israélites affiche, sur son site internet, une rubrique consacrée à Israël. On peut notamment y lire qu’« Israël revêt une importance centrale pour la communauté juive, la religion juive et le judaïsme en général. Bien que la majorité des juifs en Suisse aient la nationalité suisse, ils se sentent étroitement liés à Israël et ses habitants, pour des raisons à la fois historiques, religieuses et culturelles. Un grand nombre de juifs suisses ont en outre de la famille ou des amis en Israël » (1). Un autre texte s’efforce d’assimiler les critiques d’Israël à de l’antisémitisme (2). L’article 1 de ses statuts mentionne, à propos de la Fédération suisse des communautés israélites, qu’« Elle accomplit sa tâche en étroite communion avec Israël et les juifs et les juives dans le monde entier ».
Un autre exemple est la Communauté intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) qui affecte de lutter contre l’antisémitisme mais qui est en réalité une officine israélienne basée à Genève. Sur sont site internet, elle a publié toute une série d’interviews de politiciens israéliens :
Itzhak Levanon est ambassadeur à la Mission d’Israël auprès de l’Office des Nations unies. Interview du 17 juin 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/itzhak-levanon.html
David Shapira (colon israélien) est Directeur des programmes francophones d’« Aroutz 7 », radio privée, et Directeur de l’Agence d’Informations en français. Interview du 3 juin 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/david-shapira.html
Ehud Olmert est Premier ministre (israélien) adjoint et Ministre de l’Industrie, du Commmerce et du Travail. Interview du 3 juin 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/ehud-olmert.html
Colette Avital est membre de la Knesset (parti Avoda) et Présidente du Comité de l’Immigration et de la Diaspora. Interview du 31 mai 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/colette-avital.html
Reuven Rivlin est Président de la Knesset. Interview du 31 mai 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/reuven-rivlin.html
Ehud Rassabi est membre de la Knesset (parti Shinoui). Interview du 31 mai 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/ehud-rassabi.html
Marina Solodkine est membre de la Knesset (parti Likoud) et Vice Ministre de l’Immigration. Interview du 31 mai 2005.
http://www.cicad.ch/fr/interviews/interview-de-marina-solodkine.html
Les agents israéliens de Mont-Royal réunis dans une synagogue canadienne

Début septembre 2015, le quotidien canadien La Presse a publié un article de Louis-Samuel Perron relatant une réunion électorale tenue dans une synagogue de Côte-des-Neiges. On y apprend que les dirigeants locaux des principaux partis politiques sont des agents israéliens : « A tour de rôle, les candidats du Parti libéral et du Parti conservateur, qui portaient tous les deux la kippa, ont croisé le fer sur la question israélienne. « Je suis fier d’être juif. Mon entreprise a des bureaux en Israël, j’y suis allé souvent. Je vais me battre pour Israël ! », a lancé Anthony Housefather, le candidat libéral et actuel maire de Côte-Saint-Luc ».
L’agent israélien Anthony Housefather

Et encore : « Le candidat conservateur a remis en question l’approche plus nuancée prônée par Justin Trudeau au sujet de la politique étrangère canadienne. « Qu’est-ce que "nuance" signifie ? Est-ce que ça veut dire que le Canada devrait diminuer son soutien à Israël ? Est-ce que c’est ça que Justin Trudeau veut ? », a-t-il lancé sous les applaudissements. « L’appui du Parti libéral à l’endroit d’Israël est sans équivoque. Il n’y a aucune hésitation », a répété son vis-à-vis libéral.
Robert Libman a été chaudement applaudi par la foule lorsqu’il a ardemment critiqué l’accord sur le nucléaire de l’Iran, « pays qui veut détruire Israël ». Devant les attaques incessantes contre son chef, le candidat libéral s’est même senti obligé de préciser que le Parti libéral « ne support[ait] pas le régime en Iran ». « L’Iran est la plus grande menace du monde, je vais tout faire pour éviter que l’Iran n’obtienne la bombe nucléaire », s’est-il exclamé, également applaudi par une bonne partie des quelque 500 électeurs ».
L’agent israélien Robert Libman

C’est dire qu’en tant que communauté les juifs constituent une 5ème colonne israélienne dans tous les pays où ils se trouvent.
Jeremy Corbyn

En Grande-Bretagne, des agents israéliens dirigent aussi bien la majorité que l’opposition. Depuis son élection à la tête du parti Labour, l’antisioniste Jeremy Corbin subit une intense campagne de calomnies orchestrée par le lobby juif et visant à l’empêcher de devenir Premier ministre. En France, depuis Nicolas Sarkozy, ce sont des agents israéliens qui se succèdent à la présidence de la république et ils font ostentation de leur allégeance au régime israélien. Aux Etats-Unis, le Congrès est à la botte du lobby juif et les candidats à la présidence rivalisent de servilité à l’égard d’Israël. On pourrait multiplier les exemples similaires.
Le président des Etats-Unis, Barack Obama, faisant ostentation de son allégeance au lobby juif et à Israël

Il faut bien voir que le lobby juif n’est pas un simple groupe de pression. Il s’agit d’une organisation totalitaire téléguidée par un Etat fasciste et raciste. Il s’attaque systématiquement aux droits fondamentaux des individus sous prétexte de « lutte contre le terrorisme ». Cette situation n’a pas à être tolérée. Il faut interdire toutes les organisations du lobby juif, et arrêter tous leurs membres et leurs collabos. La seule place que méritent ces gens dans nos sociétés est contre un mur, face à un peloton d’exécution.
Il existe une petite minorité de juifs qui dénoncent le régime israélien et les agissements du lobby juif. Il est clair que ces juifs-là sont parfaitement respectables, mais il s’agit d’une minorité persécutée, injuriée, diffamée, voire même agressée, dont l’existence ne saurait tenir lieu d’alibi à la majorité dont elle subit les persécutions.
Frank BRUNNER
Une Palestinienne parmi les ruines de sa maison bombardée par les Israéliens, à Khan Younis, dans la bande de Gaza, le 9 septembre 2015

Notes :
(1) https://www.swissjews.ch/fr/israel/index.php
(2) https://www.swissjews.ch/fr/praevention/israelkritik_antisemitismus/index.php

AUTEURS 



Dimanche 11 Octobre 2015


Commentaires

1.Posté par Christian SÉBENNE le 11/10/2015 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien des pays ont connu une dérive flagrante dès lors ils ont cédé au mirage d’élire des présidents avec des fausses barbes à l’exemple des Etats-Unis avec le juif Barack Obama, le Royaume Uni avec le juif David Cameron, la France avec le juif Nicolas Sarkôzy, le Canada avec le juif Stephan Harper etc… Il est bien évident que sitôt pénétré dans la brèche du pouvoir ils ont placé tous leurs pions, à savoir les sayanims, “secte très maussade“ qu’a si bien développé le français de confession Juive Jacob Cohen, éveillant les consciences sur l’un des drames vécus entre autres par la France.

Avant d’aller plus loin dans ce débat, sans aucun antisémitisme de ma part, il y a lieu de préciser que se ne sont pas les juifs qui posent problèmes, c’est une minorité de sectes sionistes dont le CRIF ou l’AIPAC inféodées à Israël dont ci-joint le DOCUMENT DU B’NAÏ B’RITH DATANT DE 1936 B’NAI B’RITH2, à lire absolument, pour jauger le danger de ces “sous-marins“.

https://blideodz.wordpress.com/2015/10/08/document-du-bnai-brith-datant-de-1936-bnai-brith2/

Si le président François Mitterrand avait largement ouvert la boîte de pandore en plaçant de nombreux juifs aux rênes de la France, le sayanim Nicolas Sarkôzy s’est fait élire sous un faux nom, alors que son élection aurait du être annulée par le Conseil Constitutionnel, le silence le plus total fut observé sur ce mensonge. Or, avec cet agent USraélien mis à la tête de la France, celui-ci a renforcé la mise en place des pions sionistes à tous les échelons clés du pays.

Le loup étant désormais dans la bergerie, il n’y avait plus aucun problème aux agents du Mossad pour prendre possession de l’hexagone Français. Son successeur platement soumis aux sectes de la Franc Maçonnerie ouvrait les vannes au point que c’est Tel Aviv et Jérusalem qui décident, changeant le France en une judéocratie acquise aux pires méthodes des fils de nazis fascistes que furent et sont le Bétar, le Tagar, la LDJ etc…

Pierre Eliott Trudeau avait une envergure certaine, bien que ne partageant pas les idées de celui-ci, le Pilote canadien et souverainiste que je suis considère que son fils Justin est peut-être plus qualifié pour jouer les coqs sur un ring comme il l’a démontré dans le passé, pour le reste c’est un libéral acquis à la sauce anglo-saxonne, qui avec Stephan Harper a complètement dénaturé le Canada, faisant que ce pays neutre est devenu belligérant actant au sein de l’OTAN, défendant à outrance les dérives d’Israël en Palestine.

Les actes d’un Obama, d’un Cameron et de leurs alliés ont amené leurs pays respectifs au bord du gouffre pour satisfaire aux appétits sionistes du Grand Israël, "grand israë"l remis en cause ces jours ci, depuis que la Russie sous les directives de son président Vladimir Vladimirovitch Poutine a redistribué les cartes.

Si le président Nicolas Sarkôzy a ruiné la France avec ses hordes de sayanim aussi bien financièrement que du point de vue de sa notoriété, ses successeurs répondent à la conclusion sans équivoque de Frank Brunner à savoir : « Il faut interdire toutes les organisations du lobby juif, et arrêter tous leurs membres et leurs collabos. La seule place que méritent ces gens dans nos sociétés est contre un mur, face à un peloton d’exécution ».

Christian Sébenne
Ancien propriétaire du magazine Africa International

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires