ALTER INFO

Les sans gilets jaunes comme des sans culottes !


Dans la même rubrique:
< >


georges zeter
Lundi 15 Juillet 2019

Aux Champs-Elysées, ho ! Champs-Elysées, Il a tout c’que vous voulez aux Champs-Elysées...Entre autres, Macron sous les sifflets, sous les « macron démission », sous les « révolution ! » en effet, il y tout ce qu’on ne veut pas voir sur les champs. Dire que déjà, sa descente de l’avenue le 8 mai dernier s’était faite entre une foule très clairsemée et siffleuse, persifleuse et ben vla t’y pas qu’ils remettent ça, les mauvais citoyens manants, cette fois ci sans porter le gilet jaune, car, Verboten par la maréchaussée... Étonnant que gros patapouf Meyer Habib n’est pas proposé une loi interdisant le port de la chasuble jaune pour cause d’antisémitisme flagrant (jaune = étoile jaune = années sombres...), comme une quenelle, un salut nazi inversé quoi ! Donc, les sans gilets jaunes, comme les sans culottes se sont réunis dans des rues adjacentes ou se sont mis le long du parcours, histoire d’agacer le monarque pas plus haut que trois pommes. Lui, ben, continue de saluer la foule d’un mouvement de main mécanique, qu’on dirait qu’il chasse les mouches ; Il est debout dans le truck militaire, comme un playmobil.
Macron arrive à la tribune d’honneur, où ses invités de gouv européens sont là à faire le poireau, tout ce petit monde s’assoit et qui voit-on juste derrière Manu ? de Rugy, surnommé ces jours ci, le homard qui rugi...
Comme je suis taquin, j’allume la TV pour entendre le boniment des chaines admises. On entend des sifflements...Une journalope du service se mélange les pinceaux : elle attaque par « on entend de très nombreux sifflements », puis, 20 secondes plus tard, alors qu’un mec du ministère de la propagande l’a menacé d’aller pointer à pole emploi dès lundi, elle assène « il n’y a pas plus de 50 ou 60 personnes, mais qu’est ce qu’ils font comme bruit »...Non, non, non ! La Pravda n’est pas morte, car elle désinforme encore ! RT France, ou le diable personnifié filme les rues perpendiculaires où les sans gilets jaunes gueulent, font du ramdam. Un groupe de CRS entoure Eric Drouet, l’un des leaders du mouvement ; il n’a absolument rien fait, mais, comme c’est lui, ça suffit pour qu’on l’empêche de circuler librement, alors, au gnouf...Non, non, non Ceausescu n’est pas mort, car il sévit encore ! C’est au tour de Jérôme Rodriguez de se faire épingler, Philippe Nicolle suivra. Sur les champs, les manifestants s’en prennent aux CRS en interrogeant « où est Steve ? où est Steve ? » , à propos du jeune homme disparu après avoir été poussé dans la Loire à Nantes lors d’une charge des robocops...Un commissaire perd son sang froid et agresse une femme, un policier dégaine sa gazeuse...Ambiance festive qu’ils disaient ? Droits de l’homme qu’ils prônaient...Toutes ces bousculades, violences, arrestations, gardes à vue sont totalement occultées par les nervis médiatiques aux ordres ; On nous parle de la taille des chevaux de la garde républicaine, du camouflage des chars, des militaires et leurs uniformes chamarrés, des navions qui survolent, une idiote de TF1 est perchée en haut d’une échelle de pompier et blablate, J.P Pernaut pernotte, les clampins sur l’estrade clampinent, de Rugy digère et macron macronne faute de mieux ; qui en prenant son air martiale a l’air plus gland qu’un chêne nain, d’ici qu’on le surnomme bonzaï macron...Au fait ? L’est passée où la Brigitte ? Inaugure–t-elle le dernier sous marin nucléaire, fait elle les soldes avec Alexandre ? Morne plaine.
Dans l’après midi, Jérôme Rodriguez relâché de sa garde à vue raconte sur RT France : « j’avais décidé de venir voir le défilé sans porter de gilet jaune, comme par hasard je croise le préfet Lallemand et cinq minutes plus tard je subis un contrôle et me prends 135 euros d’amende et on me demande de sortir du périmètre des champs Elysées, car j’ai l’interdiction d’y entrer, ordre de la hiérarchie...Ce qui veut dire que Lallemand et Castaner m’interdisent l’accès des champs un 14 juillet. etc » C’est beau de vivre dans un tel pays, où les chiens de garde décident unilatéralement qui peut aller et venir. Et dire, que le mot dictature est prononcé que du bout des lèvres alors qu’il faudrait l’hurler à pleine gueule !
Et, puis, il va falloir disperser toute cette racaille payeuse de taxes et impôts à coups de matraque, de gaz lacrymo...Happy Bastille’s Day qu’ils disaient de l’autre coté du Potomac !
Ce jour de prise de la bastille par le peuple de Paris, au fil du temps à tourné en un barnum martial de démonstration de biscoteaux à galons. Ne pas oublier que l’essence même de cette fête d’une révolution populaire sur un pouvoir oppresseur est bafouée, dévoyée ; car fêtée, célébrée de nos jours non pas par un pouvoir républicain, mais par une monarchie oligarchique qui ne dit pas son nom. Ce pouvoir de la 5eme république rassemble les défauts similaires aux monarchies passées, et est donc en ce jour de célébration une pure pantomime faisant croire au bon peuple qu’il a brisé ses chaines...Il n’en est rien, et les sans gilets jaunes, tels leurs lointains ancêtres sans culottes sont et seront là pour le rappeler, et espérer, renverser cette bande de sangsues inutiles...Aux champs Elysées, aux champs Elysées, à midi à minuit...Il s’pourrait bien, qu’à la Bastille on aime bien Nini Peau d'chien !!!

Georges Zeter/juillet 2019

vidéo de l’arrestation de Eric Drouet
https://www.huffingtonpost.fr/entry/14-juillet-2019-les-gilets-jaunes-drouet-rodrigues-et-nicolle-interpelles_fr_5d2ae8cfe4b0bd7d1e1dc2de



Lundi 15 Juillet 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires