MONDE

Les questions qu’il faut se poser sur Tchernobyl


Dans la même rubrique:
< >


Andreï Reznitchenko
Lundi 18 Février 2013

Les questions qu’il faut se poser sur Tchernobyl
La centrale nucléaire de Tchernobyl est le numéro un des sites les plus dangereux du monde jamais érigés par l'homme. Existe-t-il des évaluations de son état des années à l'avance ?
La centrale de Tchernobyl est probablement la plus malchanceuse du monde. Le 12 février, une partie des murs et du toit de la salle des machines du quatrième réacteur s'est effondrée – le même qui a explosé le 26 avril 1986, au-dessus duquel on érige depuis des années une "Arche" ou "sarcophage", destiné à recouvrir les débris dangereux pour l'environnement.
Selon les experts, l'incident en lui-même n'a pas affecté le sarcophage mais a rappelé la série de mauvaises décisions prises à Tchernobyl. L'une d'elles fut le choix du consortium français Framatome pour construire les dépôts de combustible nucléaire usé de la centrale, en 2003.Les Français ont raté ce projet. Selon la version officielle, Framatome n'a pas réussi à régler le problème d'assèchement du combustible et d'élimination de l'eau des barres d'uranium qui avaient perdu leur étanchéité.
Le récent accident montre qu'il faut surveiller de près la centrale de Tchernobyl car sa structure vieillit avec le temps et pourrait s'effondrer rapidement sans entretien.Cet événement ne concerne pas l'Arche en cours de construction par un consortium russo-ukrainien. Les murs et le toit se sont effondrés en dehors de ce site.
On se pose alors plusieurs questions : qui est chargé de surveiller les sites de la centrale de Tchernobyl en dehors du périmètre du sarcophage ? Car il ne s'agit pas de bâtiments auxiliaires mais de la salle des machines.Selon les estimations des experts, l'effondrement des sites à Tchernobyl ne comporte aucun risque radioactif mais la situation semble tout de même étrange. La centrale fait partie des sites les plus dangereux du monde. Il ne faut pas sous-estimer l'attention de la communauté internationale.
L’état des sites de Tchernobyl est-il évalué plusieurs années à l'avance ? Quelles mesures seront prises pour éviter que ce genre de choses se reproduise ? Qui financera les travaux de maintenance des sites de Tchernobyl en dehors du projet "Arche de Tchernobyl" ?Bien sûr, les questions sont toujours plus nombreuses que les réponses mais en ce qui concerne cette centrale nucléaire, on voudrait tout de même que les solutions soient déjà prêtes. Après tout, une centrale nucléaire, qui plus est Tchernobyl, n'est pas une petite usine de bougies.

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction http://fr.rian.ru


Lundi 18 Février 2013


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires