Sciences et croyances

Les organismes immortels existent-ils sur Terre?


Dans la même rubrique:
< >


Aliona Rakitina
Mardi 7 Mai 2013

Les organismes immortels existent-ils sur Terre?

Elles ne vieilliront et ne mourront jamais. Du moins, de leur mort naturelle. Elles sont capables de récupérer leurs forces infiniment. Elles ne connaissent pas les maladies et la faiblesse liée à la vieillesse… Qui sont-elles ? Un fruit de l'imagination des écrivains de science-fiction? Il s’agit d’une créature du monde marin dont l’existence est contraire aux lois biologiques. Une exception à la règle, qui pourrait nous aider à élucider le mystère de la vie éternelle.

Faites connaissance : voici les méduses Turritopsis nutricula de la classe des hydrozoaires, qui vivent éternellement. Ces petits habitants des mers (leur taille dépasse à peine 5 mm) sont capables de réaliser une véritable révolution dans le monde de la science. Elles ont une capacité incroyable de contrôler leurs propres gènes, ce qui les fait « revenir en arrière » dans l’évolution en cas de danger ou lors de l'achèvement du cycle de reproduction. En d’autres termes, les méduses Turritopsis nutricula recommencent leur cycle vital régulièrement.

« Cela arrive dans la science que des découvertes étonnantes soient faites tout à fait par hasard », raconte le zoologue Dmitri Issonkine dans un entretien accordé à La Voix de la Russie. « Le zoologue italien Fernando Boero de l’Université de Salento a mené une série d’expériences sur l’espèce Turritopsis nutricula. Personne n’a étudié ces méduses auparavant, car elles ont une apparence très banale et de ce fait n’intéressaient jamais les spécialistes. Après les expériences qu’il a menées, Boero est parti en mission ayant laissé l’aquarium avec ces méduses sans surveillance. A son retour, l'eau du réservoir s'est évaporée, et tous ses occupants sont tous morts. Mais c’est là que le spécialiste a fait une découverte intéressante. Boero a décidé d'explorer les restes des méduses sous le microscope. Et quelle fut sa surprise lorsqu’il s'est avéré que les microorganismes étaient toujours en vie! Ayant enlevé leurs tentacules, les méduses sont passées au stade des larves. Il a été décidé de les remettre dans l’aquarium et remplir celui-ci avec de l’eau. Une fois plongées dans l’eau, les larves se sont transformées en polypes, qui ont à nouveau donné naissance aux méduses. C’est ainsi qu’une nouvelle étude des caractéristiques du cycle de vie et de la régénération de ces méduses a été lancée ».

De nombreux scientifiques pensent à juste titre que les méduses-hydroïdes Turritopsis nutricula sont les seuls êtres vivants sur Terre capables de se rajeunir de cette manière. Ils réalisent ce cycle infiniment, ce qui les rend presque immortels. Evidemment ils ne sont pas à l’abri des prédateurs qui peuvent les manger. D’ailleurs, si cette menace n’existe pas, les méduses de cette espèce peuvent présenter un danger réel pour l’équilibre de l’écosystème du milieu dans lequel elles vivent.

Les chercheurs se penchent sur la question de l’utilisation de ces organismes vivants comme d’une composante de la « pilule de la vie éternelle pour l’homme ». Cette question intéresse l’humanité depuis sa création. Après tout, qui sait - peut-être que ces méduses minuscules vont pouvoir donner aux générations futures cette immortalité tant désirée.

http://french.ruvr.ru/2013_05_06/Les-organismes-immortels-existent-ils-sur-Terre/



Mardi 7 Mai 2013


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 07/05/2013 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article, au mieux, nous fait part d'une curiosité de la nature avec ces méduses immortelles, au pire, fait partie de ces déclarations que l'on entend ou lit un peu partout de temps en temps. Ce n'est certes pas d'aujourd'hui que l'être humain caresse l'idée d'accéder à l'immortalité. Dieu merci, jamais cette possibilité n'a été trouvée.

Il est assez facile de savoir ce que ferait des individus qui deviendraient immortels. Ils s'empresseraient de créer une oligarchie mondiale où les mêmes individus dirigeraient le monde de la façon la plus effroyable qui soit. Après un certain temps, ils se considéreraient comme au dessus de l'humanité, une élite "parfaite" et l'humanité serait contrainte à un esclavage absolu et abject.

A noter qu'il n'est pas besoin pour l'oligarchie, qui existe depuis pas mal de temps, déjà, d'être immortelle pour envisager ce plan de domination mondiale et la mise en esclavage du reste de l'humanité. Ce plan est malheureusement bien avancé.

Ceci dit, la notion d'immortalité me parait hautement fantaisiste pour l'être humain. En ce qui concerne ces méduses, il y a certainement une raison d'être à cette capacité qu'elles ont, mais pour autant elles ne prolifèrent pas de façon extrême au sein des océans, ce qui implique un équilibre dans la nature.

Mais je ne voudrais pas conclure ce commentaire sans faire remarquer et souligner l'abus de langage si caractéristique de notre époque de grande ignorance des choses relatives à l'universel.

L'auteur de l'article parle de "vie éternelle", ou de vivre éternellement, ce qui est une absurdité dans les mots. Comme souvent on finit par ne plus savoir ce que signifie les mots que l'on emploient tellement les concepts qu'ils véhiculent sont éloignés de notre compréhension. En l'occurrence, l'éternité est confondue avec l'indéfinité temporelle, ce qui n'est pas du tout la même chose. Vivre indéfiniment, signifie être immortel, donc ne pas, ou jamais mourir. Il y a un début, la naissance, et il n'y a pas de fin. Ou alors dans un futur tellement éloigné qu'il est indéfinissable ou impossible à déterminer.

L'éternité, c'est l'intemporalité. Pas de début, pas de fin. Ce n'est pas du tout la même chose. Bien entendu, ce concept d'éternité à une portée métaphysique, spirituelle. L’Éternel par excellence, c'est Dieu. Mais pour une société complétement, et depuis longtemps, désacralisée, qui rejette toute référence au sacré et qui considère cela comme un "progrès", alors que s'en est exactement le contraire, rien d'étonnant à ce que ces concepts ne soient plus du tout compris et que, par paresse intellectuelle, on en vienne à changer le sens de termes à haute portée qualitative.

C'est la même chose avec le terme infini. L'infini n'est pas la durée, pour le temps, ou la longueur, pour la mesure, qui ne finit jamais. Ca c'est comme l'éternité et l'indéfinité temporelle, on se trouve dans le même cas de figure. L'indéfini c'est ce qu'il n'est pas possible de donner une limite, donc, qui dure ou s'étend, indéfiniment, mais l'infini, c'est ce qui n'a ni commencement, ni fin et là aussi la référence est d'ordre spirituelle, métaphysique, car il ne peut y avoir d'Infini que l'Absolu, Dieu Lui-même.

Naturellement, il est de bon ton à notre époque d'ignorance généralisée de se gausser de la "croyance" en Dieu. Mais cela nous importe peu. il est asse facile de démontrer l'erreur de l'athéisme pour qu'il soit utile d'insister.

Il m'est souvenance d'avoir entendu un grand maître spirituel, dans une conférence faire cette remarque qui est vraiment à méditer : "Les athées sont plus près du divin qu'ils ne le pensent. En effet, ils disent : "ils n'y a pas de Dieu", mais simplement nous disons, qu'ils REALISENT qu'il n'y a pas de Dieu ! Peut-être qu'ils verront autre chose" ! En effet, les athées ne vont pas au bout de leur logique. S'ils veulent affirmer l'inexistence de Dieu ou d'une quelconque divinité, ils leur faut , dans ce cas aller jusqu'au bout de leur logique : renier tout e à quoi ils attachent une importance fondamentale et que, d'une certaine façon, ils divinisent. par exemple, leur rationalité qu'ils mettent comme un sommet insurmontable. Pour certains ce sera le plaisir des sens qu'ils "divinisent", etc. Chacun peut faire cette prospection en lui-même, y compris pour le croyant. Le Dieu qui est adoré est-il le Vrai Dieu, l'Absolu ? Voila, en tout cas de qui méditer.

2.Posté par Djamel de Sétif ( Algérie ) le 07/05/2013 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.

@ Depositaire ...

Merci beaucoup pour la qualité de vos commentaires.

.

3.Posté par Columbo le 07/05/2013 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet Dieu est l'Absolu , dommage que les humains , la plupart ,doivent en faire une image , même chez ceux qui sont contre les représentations graphiques , sculptés ou autres .Dans la religion musulmane Allah , est "Celui Qui EST ", Or ce qui est , ne peut pas être décrit par des mots ou par des images , comme un état qui ne pourrait être défini par des mots mais par le vécu.

ps , ne me traitez pas de soufi ....(°__°)

4.Posté par Columbo le 08/05/2013 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

,J'avais déjà lu quelque part un article ayant trait au sujet. A l'époque sur sciences et vie(une vingtaine d'années) , aujourd'hui sur wiki :

Des microbes-Mathusalem dotés d'un métabolisme extrêmement ralenti pourraient peut être survivre durant des milliers voire des millions d'années quasiment en l'absence de nourriture. Des chercheurs ont trouvé en 2011 des cellules vivantes dans des sédiments datés de 460.000 ans prélevés à 220 mètres sous le plancher de l'océan Pacifique près du Japon. Elles ressemblaient à des cellules mortes mais, mise en présence d'une source de nourriture marquée par des radioisotopes stables du carbone et de l'azote, les 3/4 de ces cellules se sont montrées capables de s'en nourrir....

5.Posté par Columbo le 08/05/2013 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'article dont je parlais , qui ressemblait à celui ci , parlait de micro organismes trouver au coeur même de la roche .j'essayerais de le retrouver .

6.Posté par paul muadhib le 08/05/2013 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Immortalité signifie ne jamais être né, pour moi....pas de début....pas de fin.....

encore et toujours la fuite du fait absolu que tout ce qui est né va mourir......maman j' ai peur !!! dit la société machiste,quel courage !

pourquoi est ce un probleme si énorme ?

Parce que dans nos zones non conscientes du cerveau, non conscientes pour un état de veille ordinaire ,se cache le désir des désirs que ce que je ....désire....continue à jamais, à jamais...je veux que çà continue ,que ça continue...or...

La promesse toujours tenue de la mort du corps vient empêcher notre désir le plus forcené de devenir réalité...

çà nous rends fou.................de frustration, puis de douleur, puis de névroses ,etc etc et un humain qui souffre par réaction peut commettre le pire....

ainsi nous ne sommes pas totalement dément par ascendance animal mais à cause d'un énorme bug du cerveau dont la partie qui elle "est touchée" par Le Grand Tout est tout simplement en panne, ne marche pas....mais le sujet est énorme et les temps ne sont pas propices à développer cela..

salutations..

7.Posté par Columbo le 08/05/2013 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet Paul mohadhib .La vérité est en réalité que la vie n'est que souffrance ,et que ce monde n'est qu'illusion passagère .Avez vous remarqué que l'on vient au monde en pleurant ?, ...ah qu'on était bien ""ailleurs "!
Et qu'en suite on le quitte en pleurant ? par sa forte attraction...Heureux les éveillés qui ont compris
à s'en déttacher .
Qu'est ce qui fait dans notre cerveau de ne pas accepter la mort et croire que l'on doit vivre éternellement ?,Heureux ceux qui ont compris la parabole de la"pomme de l'eden ,pas intellectuellement , de surface , mais profondément ....

8.Posté par paul muadhib le 10/05/2013 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Columbo

Il y a dans la douleur mentale deux choses que je perçois, c'est d'abord un symptôme, un signal....que "quelque chose" ne va pas...et pour moi même ,je trouve que des fois ce symptôme a aussi une qualité de catalyseur....je m'explique..en période de crise intense d'abord ,d’être en souffrance sans rien y faire..va faire "parler" celle ci qui peut en montrer l’origine en instantané mais d'une manière totalement anormale donc différente de l’état de l'esprit tel que nous le connaissons , c'est clairement un état d'esprit différent qui prévaux dans de tels moments, une sorte de "grâce" en fait..et ceci va créer une sorte d'état étrange très intense, car de voir la source d'une souffrance amène à ce qu'elle disparaisse parce que elle a été vu pour ce qu'elle est source de misère!!..et oui le cerveau n'est pas si con....encore faut il qu'il marche bien...
Pour faire court je soupçonne que un tel état amène à "ouvrir" une ou des parties endormies de ce cerveau....et ces parties, ma foi, ont semble t'il des "propriétés" ..comment dire...Universelles , par opposition au positionnement "moi je " du cerveau ordinaire...il est réellement question de "contact" Universelle possible des lors !! ceci ne peut cependant être recherché......
C'est pour ça qu'il n'est pas impossible que la souffrance mentale ait un "rôle" non perçu d'ouverture sur le cerveau en temps que signal d'erreur et aussi de catalyseur..attention je ne parle pas non plus de la rechercher..
Bien sur au début on ne la remarque que quand elle est imposante..mais après le signal d'erreur peut se percevoir a des niveaux très faibles...et pourquoi pas des que l'erreur se produit...afin de la rectifier de suite ...jusqu’à' présent ça m'a surtout montré que la force du désir inassouvi mais inconscient du cerveau superficiel est énorme et source de problèmes engendrés par la non réalisation de ces désirs, voir par l'impossibilité de ceux ci (genre le corps ne va pas mourir) et de la frustration ainsi engendrée....

Na pas allé bien,jusqu’à un certain point et si c'est un peu compris de cette façon, est un moment pour apprendre sur soi même et la vie...c'est apaisant...et pour un non religieux comme moi, bien que je n'ai pas de doute sur une "Origine" au delà du temps, vu ce qui se passe ça pose clairement la notion d’être en harmonie avec "quelque chose"............et si nous avions un bug ?????

il est clair qu tout ceci amène, des fois, une sorte de bien être "étrange"....

Salut :-)

9.Posté par Columbo le 10/05/2013 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est tout à fait ça , je ressens la même chose parfois .On va 'appeller cet état "angoisse" à défaut de lui trouver un nom plus adéquat pour le moment .Nous y reviendrons après en donnant un parallèle avec la douleur du corps .Par exemple laa doueur pour les gens qui ont de l'arthrose , Ils vont out de suite chercher un anti douleur , et remarchent normalement en disant je n'ai plus de douleurs.Or le mal, la maladie va aller en s'accentuant par le frottement des os .La prochaine fois , il faudra encore plus , et toujours plus de calmants.
si nous revenons au "psychique " , c'est la même chose .La douleur est un avertissement et même une bénédiction sans la chercher (on ne la trouve pas volontairement ).
Dans cet état , on se trouve en éveil , selon les degrés .On se sent seul, même entouré de monde .On aimerait y rester mais c'est un état insuportable .On se dit des gens qu'ils ont de la chance d'être endormis par le quotidien , et que l'on aimerait bien revenir à cet état de conditionné .
La première fois , j'ai cherché un crochet ou m'accrocher , je l'ai trouvé temporairement dans la religion , mais ça ne suffit plus .

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires