Sciences et croyances

Les microbes de la troposphère font la pluie et le beau temps



Oleg Nekhaï
Vendredi 1 Février 2013

Les microbes de la troposphère font la pluie et le beau temps

Des concentrations de microorganismes, exerçant probablement une certaine influence sur le climat terrestre ont été découvertes dans la partie moyenne et supérieure de la troposphère. La composition de ces concentrations a été étudiée par les membres de l'Institut de technologie de Géorgie dans un laboratoire volant de la NASA. Les expériences ont été réalisées au-dessus de la mer des Caraïbes, de l'océan Atlantique et la côte de la Californie.

La troposphère – c’est la couche de l’atmosphère qui se trouve le plus près de la surface de notre planète. Elle représente 90% de la masse de l’atmosphère. Les scientifiques ont relevé des échantillons dans cette partie avant, pendant et après les tempêtes tropicales. Les tests que les chercheurs ont réalisés leur ont permis de conclure que des microbes pénètrent dans la troposphère avec l'eau et la poussière, entraînée dans l’air depuis la terre et la surface de l’océan. Selon Alexeï Kokorkine, le chef du programme « Climat et énergie » du Fonds mondial pour la nature (WWF), les microorganismes contenus dans la troposphère influenceraient le climat.

« C’est un nouveau domaine dans la recherche qui s’ouvre », explique Kokorkine. « Des expériences en laboratoire devraient être menées pour recréer la situation dans les hautes et moyennes couches de la troposphère, lorsque les microorganismes y pénètrent. Ces microbes pourraient être considérés non pas comme des microorganismes, mais des objets physiques, des noyaux de condensation. Si c’est le cas, une condensation rapide sous forme de l’humidité d’un nuage ou des cristaux de glace pourrait apparaître. Cette condensation influencerait la météo. Toutefois, il faut vérifier s’il peut s’agir des phénomènes météorologiques ou si l’on peut parler des phénomènes plus importants – de l’influence sur le climat. Si l'énergie de ces processus sera suffisante pour avoir un impact sur le climat, l'importance de cette découverte sera beaucoup plus grande ».

C’est intéressant de noter que certains types de bactéries découvertes dans la troposphère sont capables de transformer les composés organiques, présents dans l’air. Par exemple, l’acide oxalique. Les chercheurs ont également pu découvrir que les ouragans peuvent avoir une influence sur la concentration des microbes dans la moyenne et haute troposphère.

« Evidemment, après la tempête, les masses d’air se mélangent »,analyse Alexandre Ginzbourg, vice-directeur de l’Institut de physique de l’atmosphère à l’Académie des sciences de Russie. « Cela concerne avant tout la troposphère. Car dans la stratosphère, située au-dessus, de tels mouvements convectifs sont absents. Cela n’a rien de surprenant qu’un certain nombre de microorganismes pénètrent dans la troposphère. Et ces microorganismes ont une influence sur la formation des nuages. Il est nécessaire de vérifier si cela peut avoir également un impact sur le climat et la météo ».

Les micro-organismes présents dans la troposphère devraient être considérés avant tout comme des microparticules. Peu importe, s’il s’agit de la nature vivante ou non vivante – l’influence de ces particules sur le climat et le temps dépend de leurs propriétés physiques, la capacité d'absorber le rayonnement solaire, la propriété d'absorber ou repousser l'humidité et d'autres facteurs.

Selon les scientifiques, il est également important de vérifier si les microbes sont très actifs à cette altitude. Il est possible que les conclusions de ces nouvelles expériences changent la théorie de l'évolution du climat terrestre, fondée sur des modèles des gaz dynamiques. Car cette conception ne prend pas en compte un certain nombre de facteurs, notamment la composition microbienne de la troposphère.

http://french.ruvr.ru



Vendredi 1 Février 2013


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires