Coup de gueule

Les malades, nouvelles vaches à lait du plan anti-Alzheimer


Le Plan Alzheimer de Nicolas Sarkozy promet d’être l’une des plus grosses arnaques de ce quinquennat : faibles moyens, déremboursements, promesses non tenues. Au-delà des effets d’annonce, ce plan consiste surtout à accélérer le démantèlement de la Sécurité Sociale et faire payer les malades.


Jonathan
Samedi 8 Octobre 2011

Les malades, nouvelles vaches à lait du plan anti-Alzheimer
Alzheimer. Cette dégénérescence du cerveau frappe à l’heure actuelle quelque 35 millions de personnes dans le monde, dont 800 000 en France. Le plan Alzheimer, « grand projet » de Nicolas Sarkozy lancé en 2008, promettait d’accélérer la recherche et améliorer la prise en charge des malades à partir de 44 nouvelles mesures. Force est de constater que la déception est à la hauteur de l’entourloupe.

Tout d’abord, il faut rappeler que le gouvernement promettait de dépenser des sommes faramineuses. Tout était bon pour dépasser les actions de Jacques Chirac qui avait déjà fait de la lutte contre la maladie d’Alzheimer une priorité nationale. Combien promettait Chirac ? On va promettre davantage ! Telle était l’ambition du gouvernement. Ainsi, Sarkozy est allé jusqu’à proposer de dépenser 1,6 milliards d’euros pour la recherche et la prise en charge des soins.

Info, intox ? En réalité, en trois ans, seuls 300 à 400 millions ont été dépensés. Pour info, cela représente environ la moitié de ce que coûte annuellement le bouclier fiscal…Tant pis, les médias avaient relevé le chiffre de 1,6 milliard d’ici 2012. Tant pis surtout pour les chercheurs !

Le gouvernement avait également promis 45 000 places supplémentaires pour accueillir les malades. Où sont ces places ? Nul ne le sait et aucune étude n’est menée sur le sujet. Mais on s’en fiche, l’essentiel était de l’annoncer !

Enfin, Nicolas Sarkozy nous dévoile maintenant son vrai visage et son véritable dessein : faire payer les malades pour satisfaire les médecins, vivier électoral pour l’UMP. Comment ? Tout simplement, en faisant payer plus cher les malades. A Bordeaux mardi dernier, le président a pu se lâcher. « Nous sommes attachés à la rémunération à l'acte mais il existe des missions de service public qui dépassent le paiement à l'acte. (...) Il faut valoriser le parcours des médecins généralistes dans l'accompagnement d'Alzheimer et rémunérer une implication forte ».

Oui, pour le président de la République, la réponse à la maladie d’Alzheimer devra être une augmentation des revenus des médecins ! Quid des malades et de leurs proches ?

Plus grave encore, les malades devront mettre la main à la poche car les principaux médicaments anti-Alzheimer (le donépézil, la galantamine, la rivastigmine et la mémantine) pourraient être déremboursés prochainement par la Sécurité Sociale. En effet, si le gouvernement se contente de suivre les recommandations de la Haute Autorité de Santé qui s’est déclarée en faveur de ce dérembourssement, ce sont désormais les malades et leurs familles qui devront supporter le coût de la maladie.

Et oui, on est dans un contexte de restrictions budgétaires, alors autant faire payer les malades tout en contentant les médecins qui pourraient voter à gauche en cas de mécontentement ! Du coup, cette amorce d’un déremboursement progressif des traitements anti-Alzheimer devrait faire économiser 200 millions d'euros par an aux caisses de la Sécurité Sociale. De quoi contribuer énormément à la lutte contre les déficits…. !

Heureusement, l’électorat de l’UMP ne devrait pas être touché puisque, pour les plus riches, se soigner ne pose aucun problème. Les seuls lésés seront donc les malades modestes : ceux-ci financeront eux-mêmes en partie des médicaments présentés comme étant indispensables par les médecins. L’indispensable va donc pouvoir devenir un luxe grâce au plan anti-Alzheimer de Nicolas Sarkozy.


Samedi 8 Octobre 2011


Commentaires

1.Posté par Chasseur de vérités le 08/10/2011 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils se sentiront obligés de prendre une mutuelle (business is business).
Et qui gère le plus grand groupe de mutuelle nommé Malakoff-Mederic ? Guillaume Sarkozy.
Toutes ces mesures (santé, retraite...) sont du business qui profitent toujours aux mêmes requins.

2.Posté par jennifer le 08/10/2011 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention, je connais très bien le sujet.
certes, il n'y a pas assez de financement pour les places en accueil de jour,
pour tout ce qui permet le répit des familles, l'accompagnement
médicosocial etc, MAIS CONCERNANT les MÉDICAMENTS,
dans le cadre de mon travail, j'ai fait une formation poussée
et je peux affirmer qu'ils sont très peu efficaces et que les labos se sont encore débrouillés
pour trafiquer les résultats des tests et persuader les médecins.
Connaissez-vous le tarif de ces traitements ?
( entre 80 et 88 € la boite pour un mois)
C'est très cher et nous payons avec nos impôts des médicaments inefficaces et
ayant des effets secondaires conséquents.
Il serait temps de faire du ménage dans ces dépenses inutiles.
Concernant la maladie d'Alzheimer,
il n'y aura jamais de traitement,
(il est impossible de réparer la mémoire avec des molécules chimiques)
d'autant plus qu'on soupçonne les antidépresseurs,
anxiolytiques et somnifères pris de façon chronique, de participer
au processus de cette maladie.

Il est juste de dénoncer le désengagement de l'état
sur le financement des hôpitaux
mais de la à continuer à rembourser des médicaments
inefficaces qui engraissent les labos, bof...
Quant aux familles, elles s'accrochent à ce qu'elles peuvent et
ont besoin entre autre, d'être secondées, accompagnées,
pas d'une soit disant pilule miracle.

Pour la crédibilité du site,
documentez vous sérieusement avant d'écrire vos articles.

3.Posté par vilayat le 08/10/2011 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement les drogues anti alzheimer sont inefficaces ,couteuses et mal tolérées
Un déremboursement tant mieux

Dr Pravda

4.Posté par Lola le 08/10/2011 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le plan "anti alzheimer" il est tout fait : vous arrêtez les vaccins aux métaux lourds et vous supprimez les antennes qui diffusent des champs électro magnétiques artificiels dont on est bombardés. Bien sûr, vous renoncez aussi aux saloperies de compteurs linky. Vous verrez, ça va aller déjà beaucoup beaucoup mieux !

5.Posté par france le 11/10/2011 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Croyez vous qu 'une pilule miracle répare les méfaits de la vieillesse sur la mémoire ??
C'est un acte courageux et plein de bon sens de ne plus rembourser ces attrapes-nigauds
On pourrait d'ailleurs allonger la liste des médicaments non seulement inutiles mais dangereux, voire mortels
qu'il conviendrait d'interdire carrément

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires