Lobbying et conséquences

Les lobbies pro-israéliens exercent leurs pressions sur le gouvernement américain


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Mercredi 17 Mars 2010

Les lobbies pro-israéliens exercent leurs pressions sur le gouvernement américain
Avec la montée de la tension dans les relations entre Washington et Tel-Aviv, les lobbies pro-israéliens, très influents au Congrès des Etats-Unis, ont rappelé à l'ordre l'administration Obama. Le sénateur républicain, John McCain, et le sénateur indépendant, Joseph Lieberman, ont demandé à la Maison Blanche de mettre un terme aux critiques qu'elle formule, depuis quelques jours, contre la construction de nouveaux logements, à Qods orientale, par l'entité sioniste. Dans le même temps, la Maison Blanche a annoncé que la visite de l'émissaire spécial du Président américain, George Mitchell, au Proche-Orient, avait été reportée. La tension est montée d'un cran, dans les relations stratégiques entre les Etats-Unis et Israël, en raison de la décision du gouvernement de Benyamin Netanyahu, de développer des colonies de peuplement, dans les régions palestiniennes. Pour regagner la confiance des pays arabes et musulmans et pour relancer le processus de compromis du Proche-Orient, l'administration Obama fait semblant de vouloir obliger le régime israélien à arrêter la colonisation. Mais le cabinet ultra radical de Benyamin Netanyahu ne fait aucun cas des soucis de la Maison Blanche et veut à tout prix détruire l'identité culturelle et historique de Qods et en modifier le tissu démographique, en faveur des Sionistes. Pour obliger Washington à revenir sur sa position, Tel-Aviv essaie de se servir des lobbies pro-israéliens aux Etats-Unis. Des dizaines de congressistes américains se déclarent, ouvertement, sionistes. Le vice-Président Joseph Biden a dit, récemment, qu'il est un Chrétien sioniste. Dans les couloirs du Congrès, à Washington, on prévoit l'intensification des activités des lobbies sionistes, pour exercer des pressions sur l'administration Obama. Ce qui inquiète le camp du président américain, c'est que les congressistes démocrates, qui soutiennent inconditionnellement le régime israélien, pourront menacer Obama de se rallier aux Républicains, en ce qui concerne le projet des réformes de la santé, si la Maison Blanche ne revient pas sur sa position, à l'égard de la colonisation israélienne, dans les territoires palestiniens. La question que l'on se pose, ces jours-ci, à Washington, est de savoir si le Président Obama se pliera ou non, devant les pressions intérieures et extérieures des partisans de l'entité sioniste. Or, nombreux sont les observateurs qui estiment que cette tension diplomatique ne serait qu'un scénario conjoint de Tel-Aviv et de Washington, pour obliger les Palestiniens et les Arabes à faire davantage de concessions à l'entité sioniste.


Mercredi 17 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 17/03/2010 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n'y a pas de concessions. Le sionistes veulent nettoyer les autochtones du territoires palestinien. Ils y arrivent en manipulant les médias,e t en faisant des négociations sans lendemains.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires