International

Les électeurs américains peuvent exiger la liberté pour les Palestiniens


En réponse à l’attaque mortelle d’Israël contre la Flotille de la Liberté en route pour Gaza, plus de 800 personnes ont le mois dernier investi le port d’Oakland, le sixième en importance aux Etats-Unis.


Cynthia McKinney
Samedi 24 Juillet 2010

Les électeurs américains peuvent exiger la liberté pour les Palestiniens

Le résultat a été un blocus historique d’un grand cargo israélien pendant 24 heures. À travers le monde, les dockers et les militants se sont engagés dans des actions similaires. En Suède, le syndicat des dockers a boycotté toute une semaine des bateaux et des containers israéliens, avec pour effet le blocage de 500 tonnes de marchandises à destination ou en provenance d’Israël.

Le syndicat des dockers de Turquie, Liman-Is, a annoncé que ses affiliés refuseraient de s’occuper des bateaux israéliens. En Afrique du Sud, les dockers de Durban ont bloqué les bateaux israéliens en février 2009 en réponse à la guerre d’agression longue de 22 jours lancée par Israël contre la bande de Gaza. L’union des travailleurs municipaux sud-africains a annoncé le mois dernier son intention de déclarer toutes les municipalités sud-africaines « zones libres de l’Apartheid israélien. »

Le message véhiculé par toutes ces actions courageuses dans le monde entier était clair : il ne fallait plus permettre à Israël d’agir en toute impunité. Israël devra rendre des comptes, selon les principes universels des droits de l’homme.

La vague mondiale de protestations contre l’attaque israélienne dans les eaux internationales et le meurtre d’au moins neuf militants - dont un ressortissant turco-américain - s’accompagne d’un dégoût croissant face aux doubles standards que le gouvernement des Etats-Unis et ses alliés appliquent à Israël. Ses actions persistantes en dehors de toute loi, compromettent l’image des Etats-Unis dans le monde, et il devient plus difficile que jamais de justifier les crimes israéliens sans nuire à nos rapports avec d’autres pays alliés. Et plus important, ce soutien aveugle aux politiques israéliennes génère une forte opposition à la base qui s’exprime en grande partie par la campagne mondiale pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions [BDS] contre Israël.

Ce mouvement applique lui-même ce que les gouvernements n’ont pas fait : obliger Israël à rendre compte de ses crimes. Le refus des dockers de s’occuper des bateaux israéliens fait partie de ce puissant mouvement et vient en réponse à l’appel lancé en 2005 par la société civile palestinienne.

D’autres initiatives comprennent des campagnes pour le boycott des produits israéliens, le désinvestissement des compagnies facilitant des crimes de guerre israéliens, et l’isolement culturel afin de ne pas divertir l’Apartheid israélien, comme l’a démontré l’annulation des concerts en Israël par des artistes renommés comme Elvis Costello et Gil Scott-Heron.

Hélas, le dernier massacre commis par Israël n’est pas une surprise, mais constitue plutôt une aggravation dans l’abus de pouvoir israélien, tandis que le monde considère ses crimes avec un œil aveugle.

En 2003, puis à nouveau en 2007, j’ai été chassée du Congrès américain après avoir été prise pour cible par le lobby pro-israélien dans ce pays pour avoir osé rompre avec les pratiques politiques habituelles en pensant réellement que la déclaration universelle des droits de l’homme s’appliquait à tous les êtres humains, y compris les Palestiniens. Cette première expérience m’a fait découvrir la véritable image et la brutalité des défenseurs d’Israël dans ce pays, ainsi que le silence imposé à ceux qui protestent.

En décembre 2008, j’ai rejoint des militants à bord du bateau le Dignity, afin d’essayer de briser le siège de Gaza. Nous avons quitté le port de Chypre pour Gaza, transportant des fournitures médicales qui font gravement défaut, parmi d’autres nécessités. Lorsque nous sommes arrivés dans ce qu’Israël appelle « une zone militaire fermée », la marine israélienne nous a attaqués. Notre bateau a été défoncé, mis hors d’état de fonctionner puis forcé à rejoindre le Liban plutôt que de pouvoir délivrer l’aide à ceux qui sont dans le besoin en raison de l’attaque violente de 22 jours [opération Cast Lead] par Israël contre Gaza [décembre 2008-janvier 2009].

En juin 2009, j’ai à nouveau tenté de fournir des approvisionnements humanitaires à Gaza par bateau et la marine israélienne, dans les eaux internationales, a lancé un abordage et a kidnappé 21 d’entre nous, puis nous a emprisonnés dans une prison israélienne pendant sept jours. Malgré les parallèles avec l’attaque récente contre la Flottille de la Liberté, mon propre gouvernement a complètement négligé ces actions illégales et les médias ont délibérément trompé le public, comme c’est trop souvent le cas.

Toute ceci a un parallèle historique indéniable avec la lutte contre l’Apartheid sud-africain - ce dont nous devons tout apprendre. Le régime de ségrégation bénéficiait d’un large appui des gouvernements occidentaux, et ce n’est qu’en 2008 que les Etats-Unis ont abrogé, en traînant des pieds, les restrictions imposées à Nelson Mandela dans ses voyages. Lui aussi avait été diffamé pour s’être levé pour les droits des personnes de couleur.

En 1963, juste quatre ans après que le mouvement contre l’Apartheid ait vu le jour, les dockers danois ont refusé de décharger un bateau contenant des marchandises sud-africaines et les travailleurs suédois ont suivi le mouvement. Les dockers de la baie de San Francisco, et plus tard ceux de Liverpool ont également refusé de décharger les marchandises sud-africaines.

Le mouvement palestinien pour le BDS qui vise à mettre un terme à la discrimination en Palestine, est inspiré par la lutte sud-africaine anti-apartheid. L’appel de la société civile palestinienne pour le BDS a été entendu par des milliers de personnes de conscience partout dans le monde. Le boycott des dockers d’Oakland fait revivre des souvenirs d’un temps où nous n’osions pas nous taire et où nous avions refusé d’être complice des crimes américains au Vietnam, de la ségrégation dans le sud des États-Unis, et de l’Apartheid en Afrique du Sud.

La lutte pour la liberté et la justice pour le peuple palestinien est devenu l’épreuve décisive de notre époque (la bande de Gaza est devenue aujourd’hui un test pour notre morale universelle et notre humanité commune).

Le Congrès américain a imposé en 1986 un boycott complet de l’Apartheid en Afrique du Sud, à une époque où le mouvement de boycott dirigé par les citoyens dénonçait la collaboration du gouvernement des États-Unis avec un régime raciste impossible à tolérer. Israël continuant à commettre des massacres et les citoyens de conscience réagissant avec de plus en plus de vigueur pour isoler ce qui est maintenant un Etat paria, le gouvernement américain sera contraint d’adopter une position similaire.

J’ai été attaquée et exclue du Congrès parce que je crois à la justice et à la paix. Ce n’est qu’une question de temps avant que les électeurs prennent conscience de ce que j’ai subi, en leur faisant clairement comprendre que les élus responsables de politiques qui collaborent avec ce partenariat inconditionnel des Etats-Unis avec Israël, seront exposés comme une honte. Et il faudra faire clairement comprendre aux responsables politiques que ce comportement honteux ne peut pas durer, car ceux qui collaborent avec l’injustice seront chassés de leurs postes par le peuple.

Lorsque ce moment arrivera, les Palestiniens auront enfin justice et ils pourront vivre librement dans leur patrie.




(JPG)

* Cynthia McKinney est ancien membre de la Chambre des Représentants des États-Unis, candidate à la présidence en 2008 pour le Parti Vert, et militante des droits humains.
ligne-mediane

ligne-notes
The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/v2/ar...
Traduction : Naguib


Samedi 24 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par Aigle le 24/07/2010 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas se leurrer .....Le SECRETAIRE DE LA MACHINE ONUSIENNE VIENT DE SE FENDRE D'UN COMMUNIQUE "ENCOURAGEANT""" LES AIDES HUMANITAIRES A PASSER PAR LES POINTS DE PASSAGE TERRESTRES ............DEVINEZ QUI CONTROLE LES FAMEUX POINTS DE PASSAGE ??????

CONTRAINT A S'EXPLIQUER PAR LES JOURNALISTES LUI RAPPELANT QUE LE BLOCUS EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE ET VIOLE LES LOIS INTERNATIONALES ? , LE PORTE PAROLE DU BAN KI ....KI A OSE DIRE QUE CE COMMUNIQUE REPRENAIT LA DECISION DU ......QUARTET ..........

QUI A DONC PARLE DE GUERRE DE CIVILISATIONS ???!!!!! ......tout le monde passera a la Caisse dans peu de temps ....Il suffit de la Scene 1 de l'Acte 2 de la parodie que joue le fameux tribunal tres special pour le LIBAN ..............

2.Posté par lilian06 le 25/07/2010 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais, ce ne sont pas aux politiques de tout faire dans ce monde, la possibilité de communication qu'ont les Hommes entre-eux est le plus bel hommage à leur intelligence. Nous pouvons d'où que nous soyons et pour peu que nous comprenions ce qui se passe, en informer les autres, les conscientiser à la réalité. Nous pouvons mener ce combat dans notre propre sphère relationnelle en boycottant ceux des nôtre qui seraient sourds à notre mise en perspective des choses. Ce ne sont que de petits gestes, de petites initiatives individuelles des instants et actions visibles que par nous-même, mais dont la répétition fait et formera un ensemble d'une telle puissance qu'il s'imposera au monde politique d'où qu'il soit originaire. Que les millions d'individus que nous sommes et qui sont connectés et informés forment un pouvoir, est la pire des choses qui puisse arriver à des hommes et femmes élevés dans un prétendu élitisme qui les autorise à croire que ce qu'ils pensent doit s'imposer à l'ensemble des Hommes. Si, chacun de nous se faisait missionnaire de la cause de justice sur terre, en rappelant partout et sans cesse aux autres à quel point ils laissent par paresse leurs cerveaux disponibles aux brouets de la propagande anti-humanité, nous démolirons tous les idéaux des pseudos élus, qui à travers ce monde oeuvrent à la perpétuation d'une hydre qui en 63 d'existence sera devenue plus puissante que des nations et civilisations millénaires. Un tel parcours ne peut résulter du seul travail ni de l'abnégation qu'auront porté des hommes et femmes à construire ensemble un idéal de valeurs. C'est la manifestation de la corruption et l'avilissement de certains d'entre-nous qui se caractérise là, c'est la perniciosité des esprits et la corruption des âmes qui se traduit à travers l'existence de cette entité sous cette forme actuelle. D'elle, pour elle et par elle, ses défenseurs s'autorisent à toutes les formes d'ignominies que le mal initie dans l'esprit humain. Ils sont moins coupables de faire ce qu'ils font au nombre ou ils sont, que nous de l'accepter vu le nôtre. Il arrive un moment où le monstre n'est plus celui qui commet un acte répétitif, mais celui ou ceux qui en sont témoins et le laisse faire, nous y sommes à ce moment, je le crois. Si l'on considère objectivement les choses, le seul culte qui soit valable ici, n'est pas celui de dieu, mais celui de l'Homme. Car, il est placé en chacun de nous la notion de libre arbitre, et par conséquent la possibilité pour tout un chacun d'accepter ou non ce que nous savons juste ou non. Il existe un moyen de contraindre la minorité agissante pour la division et le pervertissement des esprits, de se soumettre à la volonté de l'intérêt général, il réside dans l'acte au quotidien de chacun de mettre un peu d'étique dans sa manière de vivre ce monde et le partager avec les autres. Soyons convaincus de notre unicité et exceptionnalité individuelle, convaincus que chacun de nos actes envers et pour une cause juste, pour peu que nous en ayons nous-mêmes divulgués la teneur à ceux qui nous sont proches et qu'ils en fassent autant, est une arme redoutable dont la répétition des coups domine, sur les plus puissant dispositifs meurtriers créés par l'Homme. A l'exemple de fourmis qui oeuvrent toutes dans un intérêt commun mais de manière individuelle, demeurons certains que chacun de nos renoncements aussi minime soit-il, à acquérir un article provenant d'Israël ou même de l'un de ses soutiens affichés à l'intérieur de nos frontières ( enseignes ou communauté ), sera plus destructeur que n'importe quelle mesure coercitive votée dans une assemblée inféodée, qui lui sera toujours grée de ne pas respecter ladite mesure. Le sort du monde est entre les mains de l'opinion internationale, nous en sommes la composante, donc c'est à nous d'agir en disant et agissant dans le sens où nous voulons le voir aller. Les dirigeants, les élites, ne devraient être après tout, n'être que le folklore auquel nous nous référons pour stigmatiser ou encenser les actes d'une communauté d'esprits.

3.Posté par Aigle le 25/07/2010 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sages PAROLES ...LILIAN06 merci ....

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires