Néolibéralisme et conséquences

Les agences de notation ont épuisé le crédit de confiance


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 9 Septembre 2018 - 03:10 La frivolité de la Valeur, ce cochon de Picasso

Jeudi 6 Septembre 2018 - 01:00 La situation financière Us...



Kira Kalinina, Larisa Gavrilova
Samedi 24 Août 2013

Les agences de notation ont épuisé le crédit de confiance

Par La Voix de la Russie | Au prochain sommet du G20 à Saint-Pétersbourg l’Italie voudrait attirer l’attention au problème que représentent les agences de notation dont l’influence sur l’économie mondiale est très négative. Pour beaucoup c’est la publication par ces agences des données ne correspondant pas à la réalité qui serait l’une des causes de la crise financière mondiale. On n’entend cependant pas à renoncer à la notation.

Depuis plus d’un siècle trois grandes agences de notation – Standard & Poor's, Fitch et Moody's – évaluent et rangent les Etats et les entreprises du monde entier en deux catégories : ceux qui sont en mesure de rembourser les emprunts et ce que ne le sont pas.

Norbert Gaillard, économiste, conseiller indépendant et auteur de l’ouvrage A Century of Sovereign Ratings, dévoile les causes de l’influence exercée par les agences de notation Standard & Poor's, Fitch et Moody's sur l’économie mondiale.

« Il existe trois explications du pouvoir qu’ont ces agences. Primo, en cent ans les investisseurs ont pris l’habitude de s’appuyer sur la notation financière. Secundo, et ceci est la chose la plus importante pour comprendre le problème existant, depuis des années 1920 les investisseurs estiment qu’ils doivent utiliser la notation financière. Ce qui veut dire qu’au moins 30-40 % de valeurs mobiliers détenues par les fonds d’investissements internationaux aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, appartiennent aux pays et compagnies ayant la notation la plus élevée. La troisième raison du grand pouvoir de ces trois agences tient au fait que la notation financière figuraient dans les statuts financiers de la Grande-Bretagne, de la France et de nombreux autre pays. Je pense qu’aujourd’hui le problème majeur est ce que le système financier y compris celui de l’Occident, s’appuie sur la notation financière. »

 



Samedi 24 Août 2013


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 25/08/2013 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème des agences de notation ne réside pas tant dans les trois points mentionnés dans l'article, mais dans le système économique adopté par tous les pays industrialisés appelé "économie de marché".

Or ce système a maintes fois donné la preuve de sa totale inefficacité et même de sa dangerosité.

Par ailleurs, pourquoi cette obstination de nommer d'infâmes spéculateurs des "investisseurs" ? Ils n'investissent en rien. Ils ne font que de la spéculation avec de l'argent fictif, donc de l'argent qui n'existe pas, (la fameuse réserve fractionnaire qui permet à un spéculateur d'acheter des titres en bourse avec de l'argent qu'il n'a pas et qui peut monter à plus de 30 fois la valeur de ses fonds propres), en achetant des "actifs" qui ne sont que de la tritrisation, en majorité, de dettes, donc de passifs et non d'actifs. Ce qui avait donné la crise des subprimes en 2008, mais qui continue aujourd'hui.

En ce sens, les agences de notation, qui font partie du système, ne sont qu'un élément parmi d'autres d'un ensemble de pratiques toutes plus crapuleuses les unes que les autres, même si elles sont reconnues par les lois des pays. Si on veut poser leur problème, c'est tout le système économique actuel qui doit être remis en question.

Prétendre qui si on le remet en question ce sera une catastrophe économique généralisée est un chantage ignoble et un mensonge éhonté. De toute façon, nous nous dirigeons droit dans le mur et à grande vitesse. Ce ne peut pas être pire.

Le plus tragique c'est que les décideurs politiques et économiques sont tellement aveuglés par ce système qu'ils ne conçoivent pas qu'il puisse y avoir autre chose. Il est vrai que ce serait la fin de leurs privilèges et de l'économie casino, on comprend qu'ils soient peu empressés de la remettre en question. Pourtant,c 'est inéluctable.

Encore une fois, nous nous dirigeons vers un chaos économique devant lequel la crise des subprimes de 2008 n'était qu'une aimable plaisanterie. Et tout le monde y passera. Ne serait-il pas tant enfin de nous débarrasser de toute cette clique d'individus menteurs, corrompus, criminels qui mettent le monde à sac pour leur plus grand profit avec la complicité tacite des politiciens de tous bords et des médias aux ordres ?

Les solutions existent, il suffit d'aller les chercher et d'agir. Votre petit confort douillet, les vacances au soleil l'été ou les sports d'hiver, tout cela va bientôt prendre fin. Et parce que par paresse intellectuelle, manque de volonté ou lâcheté vous n'avez rien voulu faire pour que les choses changent, ne venez pas vous plaindre quand les choses iront mal. Vous avez été prévenus et vous n'avez rien voulu faire. Vous avez mis au pouvoir toujours les mêmes incompétents crapuleux qui sont toujours prêts à vous promettre la lune pour être élus et qui s'empressent d'oublier leurs promesses une fois élus.

Et si vous pensez que c'est la "conjoncture", rappelez-vous cette phrase attribuée à Chirac : "Les promesses n'engagent que ceux qui y croient" ! Un monument de cynisme politique.

Sur ce site, comme sur d'autres, bien des propositions, des suggestions ont été faites pour parvenir à l'élaboration d'un autre projet de société, mais quel résultat en est-il ressorti ? Quelle mobilisation en a t-il résulté ? Il ne s'agit pas de faire la révolution de descendre dans la rue et de tout casser, ça, c'est facile à faire, mais ça ne donne rien de concret, sinon de la rancœur. Ce qu'il faut c'est élaborer un véritable projet de société et progressivement au niveau local le mettre en place, tout en refusant les diktats du système actuel. La marge de manœuvre existe. Mais bien sur, ce n'est pas en cinq minutes que l'on va élaborer tout cela. Bien des initiatives existent en ce sens, mais il faut les amplifier, pour cela, il importe que de plus en plus de gens se mobilisent pour ce travail.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires