Economie et pouvoir financier

Les agences de notation connaissent-elles l’existence d’un pays qui s’appelle les Etats-Unis ?


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



Mercredi 6 Juin 2012

Les agences de notation connaissent-elles l’existence d’un pays qui s’appelle les Etats-Unis ?
Après les déboires des Etats-Unis, en 2007-2009, les factions oligarchiques outre atlantique ont eu la bonne idée de déplacer le viseur des agences de notation vers l’Europe. On les a bien sûr aidées pour cela, mais nous n’aborderons pas le sujet, suffisamment développé, ailleurs comme dans la lettre confidentielle LIESI. Les épisodes entre Goldman Sachs, les réunions entre milliardaires, les épisodes successifs du drachme grec, des plans de sauvetage de Bruxelles, sont tellement riches d’enseignements… Verdict : les vagues de dégradation des nations souveraines se sont succédées, ainsi que celles de plusieurs banques européennes. La Grèce a coulé, l’Espagne est à deux doigts de l’infarctus, l’Italie n’est pas loin et la France pourrait rattraper ses voisins assez vite avec les Young Leaders sauce PS.

PANNE D’EMPLOIS AUX USA

Pourquoi les choses vont-elles mal aux Etats-Unis ? Les banquiers centraux de la Fed se voulaient pourtant très rassurants il y a seulement quelques semaines. Ben Bernanke n’évoquait-il pas une croissance de 2,4% à 2,9% cette année ? Puis, en avril, voyant le mur des prédictions se lézarder, les analystes affidés de la Fed ont commencé à changer de ton. On oublie la croissance mais on assure que le taux de chômage va durablement se stabiliser sous les 8% d’ici à la fin de l’année, contre 10,2% en octobre 2009, au pic de la crise.
Rappelons qu’aux Etats-Unis, il faut créer 110 000 nouveaux emplois chaque mois pour seulement compenser l’accroissement naturel de la population. Et pour faire “tomber le chômage” de façon pérenne, la barre est placée à 250 000 emplois mensuels supplémentaires. (Le Monde)
Or les dernières statistiques sont très loin de ces niveaux ! On vient d’apprendre que pour le mois de mai il y a eu seulement 69 000 créations d’emplois alors que le « marché » attendait au moins un chiffre de 150 000… Le moment est donc venu pour M. Obama et ses mentors de bricoler quelque chose, de s’occuper de leurs affaires et de ne plus adopter le ton professoral qui est le leur vis-à-vis de l’Europe. Et rappelons encore que non seulement il n’y a pas d’embauche, mais que le secteur bancaire est de plus en plus ciblé par des chasseurs de banques qui ne regardent plus la nationalité ! [Là est la clé du prochain paradigme qui doit émerger en Europe et nous le développerons dans le prochain numéro de LIESI]. Même Face de Book est en plein naufrage… un véritable fiasco pour Morgan Stanley.
Les analystes s’accordent pour craindre une chute des créations d’emplois dans les prochains mois. Ce qui fait dire à Dan North, chef économiste chez Euler Hermes North America : “La tendance est très inquiétante”. Rappelons que de nombreux Etats ont offert aux chômeurs de longue durée une prolongation de leur indemnisation au-delà des cinq à six mois légaux. Le Congrès l’a autorisé en février. Cela s’achèvera au cours de l’été. Si cette source d’argent n’est pas renouvelée, il y aura 1 million de nouveaux fin de droits  qui vont s’ajouter aux 500 000 déjà tombés dans cette catégorie en 2012. On dépassera ainsi le chiffre de 5 millions d’Américains chômeurs de longue durée.

Que font les agences de notation avec les Etats-Unis ?

Voilà du grain à moudre pour les experts des agences de notation… Car il faut bien nous expliquer comment la croissance américaine peut repartir avec deux pays comme l’Inde et la Chine dont la croissance décline ?… Bien évidemment quand on peut battre monnaie selon l’humeur et envoyer ses militaires tuer n’importe quel leader de la planète qui conteste cette forme d’esclavage, on pense que rien ne peut changer… Erreur ! Le moment du GRAND DECLIN des Etats-Unis approche. L’Empire a en effet un ennemi bien plus puissant que certains potentats de faible envergure, mais il en ignore même son existence, du moins pour la plus grande partie des factions oligarchiques de Wall Street. Il est en train de s’occuper de son système bancaire… et ce n’est probablement que le début.

Liesi


Mercredi 6 Juin 2012


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 06/06/2012 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA sont techniquement en faillite financière depuis longtemps et ils ne tiennent que par la planche à billets et à son imposante armée qui représente 50% des forces militaires mondiales. Une seule bombe sur Wall Street et tout est fini. Devant les 15 000 milliards de dette officielle, c'est en réalité 200 000 milliards de dette cumulés que les Ricains doivent rembourser. Autant dire que c'est impossible, même sur plusieurs générations.

Les agences US de notation le savent mieux que quiconque. Et nous sommes piégés car si le dollar s'effondre, toute la planète s'effondre. Le BRIC a prévu le coup et propose une monnaie plus fiable basée sur l'économie réelle. Mais j'ai le sentiment que c'est trop tard d'autant plus que nous sommes dans un climat de va-en-guerre irréversible.

2.Posté par Patrice le 07/06/2012 04:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et cette guerre sera très courte, les peuples se sont habitué aux mensonges et le détecte de plus en plus, ce sera un gros problème surtout que les peuples sont déjà en révolte...

3.Posté par l'arabe le 20/06/2012 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

commment dire du mal de son pere ou sa mere il y a aucune objectivite dans ses agences a cote la grece c'est la suisse mais ils ont la planche a billet donc ils tiennent tous le monde alors vos gueules y a rien a voir bientot si y a plus d'encre ils vont nous donner des cailloux et nous seront toujours contents vu que ca vient de l'oncle sam....

4.Posté par Nang' le 28/06/2012 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Patrice
Non, cette guerre sera longue, elle durera une vingtaine d'année, sera multiforme (principalement guerre civile, genre un Liban généralisé) et prendra des formes tellement nouvelles qui nous ne pourrons les identifier comme guerre mondiale que lorsqu'elle sera finie (vers 2040, si tout se passe bien).

En fait, cette guerre a déjà commencé.
Il est intéressant de noter que les conflits les plus récents sont quasiment tous des guerres civiles.

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires