Proche et Moyen-Orient

Les USA préparent un nouveau scénario yougoslave en Syrie


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 13 Août 2018 - 08:06 Les racines de la crise monétaire en Turquie



Lundi 26 Août 2013

Les USA préparent un nouveau scénario yougoslave en Syrie
L'opposition syrienne a appelé les pays occidentaux et islamiques à intervenir dans la guerre civile qui l’oppose au pouvoir en place, écrit lundi 26 août le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
Les alliés reposent aujourd’hui entièrement sur la décision de Washington. L'administration Obama n'a pas encore pris de décision définitive mais elle se prépare manifestement à la réaction de force promise si Bachar al-Assad franchissait la "ligne rouge" qu’évoquait le président américain l’été dernier. Le scénario du bombardement de la Yougoslavie en 1999 pourrait inspirer cette intervention.
Ahmad Jabra, président de la Coalition nationale syrienne (CNS), s'est entretenu par téléphone avec les dirigeants des USA, de la France du Royaume-Uni, du Qatar, de la Jordanie et de la Turquie. Il a également rencontré le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu.
"Nous demandons au président américain Barack Obama et aux dirigeants d'autres pays occidentaux et du monde arabe de prendre leurs responsabilités et de s'ingérer dans le conflit afin de stopper le massacre en Syrie", a-t-il expliqué.
Jarba pense que l'intervention doit être soutenue par l'Onu et dirigée par les USA,
le Royaume-Uni et la France - la réaction de ces trois pays face aux bombardements du 21 août était effectivement la plus ferme. Pour sa part Obama a eu une conversation téléphonique de 40 minutes avec le premier ministre britannique David Cameron. Selon le Guardian, ce coup de fil a rapproché l'Occident d'une intervention militaire en Syrie. Les deux dirigeants ont conclu que l'attaque chimique qui aurait causé 1.400 morts selon l'opposition, signifiait le passage du conflit vers une nouvelle phase et méritait une "sérieuse réaction". Obama et Cameron sont pratiquement persuadés qu'al-Assad en est responsable.
D'après le New York Times, les conseillers d'Obama pour la sécurité nationale examinent l'opération de l'Otan au Kosovo à titre de scénario pour la guerre en Syrie au cas où le mandat du Conseil de sécurité des Nations unies n'était pas obtenu - ce qui est fort probable compte tenu de la position de la Russie. Selon l'ex-ambassadeur américain auprès de l'Otan Ivo Daalder, on pourrait se référer à la probabilité qu'une attaque chimique se reproduise ou que le Protocole de Genève de 1925 - interdisant l'utilisation de gaz toxiques - soit enfreint. L'ex-conseiller d'Obama pour le Moyen-Orient Dennis Ross juge "qu’avec un peu de volonté on pouvait trouver plus qu'assez de justifications juridiques pour intervenir, sans avoir besoin de l'Onu".
Les points de vue concernant l'aptitude de Washington à s'ingérer dans le conflit syrien divergent. Amin Hteit, général libanais à la retraite, pense que les Etats-Unis ne peuvent pas intervenir en Syrie car cela pourrait provoquer un conflit armé direct avec l'Iran. En effet, le chef adjoint d'état-major des forces armées iraniennes Massoud Jazaeri a souligné que l'intervention en Syrie serait une "ligne rouge" pour Téhéran. Par ailleurs, Alexeï Pouchkov, président de la commission des Affaires étrangères à la Douma (chambre basse du parlement russe) a écrit hier sur Twitter qu’"Obama court éperdument vers la guerre en Syrie, comme Bush vers la guerre en Irak. Et de la même manière qu'en Irak, cette guerre ne sera pas légitime. La seule chose qu’Obama va gagner, c’est de devenir un clone de Bush".

http://fr.rian.ru


Lundi 26 Août 2013


Commentaires

1.Posté par FREFRE44 le 27/08/2013 05:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y'a pas à dire
la politique et les politiciens
pour nous prendre pour des abbrutis
je hais les politiciens de extreme gauche à extreme droite,un seul but
la haine
le panel est large
à part un ou deux,mais bon pas le droit ou peu de paroles dans notre belle démocratie

2.Posté par Depositaire le 27/08/2013 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a raison le monsieur Jabra. A son point de vue, du moins. Il faut arrêter le massacre...des mercenaires, qui sont en train de se faire laminer par l'armée régulière syrienne. Autant dire que cette attaque chimique est vraiment "providentielle", pour eux. Rien que ce fait, suffirait, à lui seul, pour émettre une très forte suspicion d'une éventuelle attaque organisée par l'armé syrienne régulière qui n'a vraiment strictement, et à aucun degré, intérêt d'agir ainsi.

Pour paraphraser une fable de Lafontaine, (le loup et l'agneau), "On me l'a dit, il faut que je me venge".

C'est très clair. Les grandes puissances occidentales frustrées de ne pas pouvoir mettre à genoux la Syrie et de voir tous leurs mercenaires décimés, envisagent le pire scénario dont elles sont coutumières depuis quelques décennies : Détruire en le bombardant un pays pour pouvoir ensuite le piller à leur guise.

Quand donc les peuples se révolteront et refuseront qu'on les prennent encore et toujours pour des imbéciles ? Comment peut-on rester indifférent devant le massacre organisé et programmé de tout un peuple uniquement pour pouvoir piller ses richesses ?

Si parmi tous ceux qui lisent ces lignes, (en espérant qu'elles soient publiées), il y a des militaires de carrière, des journalistes, des gens qui adhèrent à un parti politique, je leur lance cet appel solennel : Refusez cette forfaiture. Déchirez votre carte de parti politique, en masse et faites le savoir autour de vous. Assez de tous ces mensonges ! Assez de toute cette violence, de ces massacres pour enrichir une infime minorité d'oligarques psychopathes ! Assez de cette hypocrisie ! Demandons des comptes à tous ces infâmes politiciens crapuleux qui ont perdus tout sens de l'humain. Ils n'ont pas été élus pour aller faire massacrer les populations d'autres pays, en vue de piller leur richesses. Assez de tout ce sang versé ! Nous voulons vivre en paix, avec tous les peuples, pas en guerre perpétuelle avec un racisme organisé au plus haut niveau de l'état !

N'avez-vous aucune conscience que vous acceptez d'aller faire massacrer tout un peuple ? Alors réveillons-nous.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires