insolite, humour, conspiration...

Les Réacs


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 26 Août 2018 - 12:15 France : violation irresponsable d’un tabou …



Personne
Vendredi 13 Juin 2014

Qu’est-ce qu’un réac ? Un réactionnaire, qu’est-ce que c’est ?

Les Réacs
Pas la peine d’ouvrir le dictionnaire, c’est dans l’air.
Tout ce qu’on sait ou croit savoir c’est que c’est tout le contraire d’un révolutionnaire.
Ce dernier cherche devant ce que l’autre trouve derrière : un père ou un repère.

Essayons de recourir à un exemple concret : la théorie du genre parce que je suis du genre à faire exprès !
Le réac ne distinguera pas le sexe du genre. Il rappellera les lois de la nature et soutiendra mordicus que nous naissons filles ou garçons. Que ce n’est pas l’allure mais la nature qui a le premier mot. On ne peut le nier sans se renier.
Le révolutionnaire ira lui jusqu’à distinguer le sexe du genre en prétendant les yeux dans les yeux que nous ne naissons, ni hommes, ni femmes mais que nous le devenons à l’usure ou à l’usage. Car c’est la libre volonté qui aura toujours le dernier mot. Bon courage !

Rien de rassurant, on dirait que tout est fissuré : Parce que plus personne n’ose l’ouvrir sans passer pour un réactionnaire… depuis que tout le monde l’ouvre pour paraître révolutionnaire : tiens, tiens, ça me rappelle quelqu’un.
Quelqu’un qui va soutenir qu’il n’y a pas de nature humaine, que je ne suis pas ce que la nature a fait de moi, mais ce que j’ai fait de ce que la nature a fait de moi.

C’est ce que dit Sartre, le petit père des révolutionnaires en la matière.
Mais en vérité, ce n’est pas ce qu’il a voulu dire… il ne faut pas le réduire à la volonté de Simone de Beauvoir… une chimère qui a pour lui les yeux de Chimène, qui soutient qu’on ne naît pas con mais qu’on le devient.
Pour Sartre, nous naissons hommes, pas homos. Mais nous sommes libres de faire ce qu’on veut de notre virilité ou de notre féminité, sans se sentir autorisé pour autant à prendre l’une pour l’autre… sous peine de tomber dans la confusion… des genres.
Autrement dit, ce n’est pas la nature que nous pouvons transformer à volonté, mais notre volonté que nous pouvons transformer à souhait.

Conclusion : il faut se méfier des faux-révolutionnaires, les modernes que Sartre appelait déjà : « les salauds », qui ne pensent même pas ce qu’ils vous ordonnent de penser… et qui font exprès de confondre les racines du marronnier avec les racines de l’olivier… rien que pour vous donner « la nausée ».

http://www.infoscenariodepersonne.com/les-reacs/


Vendredi 13 Juin 2014


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 13/06/2014 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ce qui s'appelle remettre les pendules à l'heure ! Merci madame. Comme toujours vos remarques sont pleines de bon sens avec un humour bien manié et décapant.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires