RELIGIONS ET CROYANCES

Les Racines chrétiennes de l'Europe !


Quelques bribes offerts à Pegida et tous ses membres, puisse la haine exprimée sur leurs visages se calmer un peu !


Zeinab Abdelaziz
Dimanche 7 Février 2016

Les Racines chrétiennes de l'Europe !
Les Racines chrétiennes de l'Europe !


En un temps où, d'un côté, Islam et musulmans ont été diabolisés jusqu'à la nausée, d'un autre côté, l'évangélisation du monde se mène à une allure quasi hystérique, en insistant sur la notion des "racines chrétiennes de l'Europe", pour la formation d'une Union Européenne sectaire et fanatique, en éliminant d'un trait huit siècles d'apport incontestable de la civilisation islamique, et surtout la présence actuelle des musulmans, il semble logique de vouloir jeter un coup d'œil sur les dites racines chrétiennes …

Nul n'ignore à quel point le livre fondateur d'une religion révèle et donne le La au comportement d'une certaine communauté. C'est pourquoi il est intéressant de voir les lignes directrices que renferme la Bible pour diriger ses adeptes :

* " (…) Aussitôt le peuple monta vers la ville, chacun devant soi, et ils s'emparèrent de la ville. Ils dévouèrent à l'anathème tout ce qui se trouvait dans la ville, hommes et femmes, jeunes et vieux, jusqu'aux taureaux, aux moutons et aux ânes, les passant au fil de l'épée"!
(Josué 6 : 20-21).

* " On brûla la ville et tout ce qu'elle contenait, sauf l'argent, l'or et les objets de bronze et de fer qu'on livra au trésor de la maison de Yahvé " ! (Josué 6 : 24)

* " Joie pour le juste de voir la vengeance : il lavera ses pieds dans le sang de l'impie " !
(Psaume 58 : 11).

* " Maintenant, va, frappe Amaleq, voue-le à l'anathème avec tout ce qu'il possède, sois sans pitié pour lui, tue homes et femmes, enfants et nourrissants, bœufs et brebis, chameaux et ânes " ! (1° Livre de Samuel 15 : 3).

* " Je l'entendis dire aux autres : " Parcourez la ville à sa suite et frappez. N'ayez pas un regard de pitié, n'épargnez pas, vieillards, jeunes gens, vierges, enfants, femmes, tuez et exterminez tout le monde " ! (Ezéchiel 9 :5).

* " Tuez donc tous les enfants mâles. Tuez aussi toutes les femmes qui ont connu un homme en partageant sa couche. Ne laissez la vie qu'aux petites filles qui n'ont pas partagé la couche d'un homme, et qu'elles soient à vous " ! (Les Nombres 31 : 17-18).

* " Tous ceux qu'on trouvera seront transpercés, tous ceux qu'on prendra tomberont par l'épée. Leurs jeunes enfants seront écrasés sous leurs yeux, leurs maisons saccagées, leurs filles violées " ! (Isaïe 13 : 15-16). Ce que les sionistes envahisseurs de la Palestine pratiquent contre les palestiniens et les mercenaires des GI's en Afghanistan et en Iraq.

Quant à Jésus Christ, que le Vatican veut imposer au monde comme seule et unique "déité", et imposer un christianisme que Jésus ignore, il est étrange de voir le pape Benoît XVI, le 6 juillet 2008, parler dans une de ses homélies "de la douceur et de l'humilité du cœur de Jésus, alors que les évangiles que cette Institution le fait dire :

* " Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence " ! ( Luc 19 : 27 )
Une expression féroce, qui fait d'un des prophètes une personne vengeresse dur de cœur, qui joui de voir ses ennemis égorgés sous ses yeux !

Outre ces exemples cités au hasard, il est des citations doublement révélatrices dans la mesure où elles dévoilent en même temps, l'épouvantable cruauté avec laquelle son traités les habitants d'un pays envahi, et, autre trait caractéristique : le remaniement des Textes sacré, - tel qu'on le voit dans le verset suivant :

* " Il emmena aussi le peuple qui y était, et le mit sous des scies, et sous des herses de fer, et sous des haches de fer, et il les fit passer par un fourneau où l'on cuit les briques : il en fit ainsi à toutes les villes des enfants de Hamman ", Samuel II, 12 : 31, dans l'édition de 1860. Remanié pour alléger de ces atrocités inhumaines, ce verset devint comme suit, dans la Bible de Jérusalem, en 1986 : " Quant à sa population, il la fit sortir, la mit à manier la scie, les pics ou les haches de fer, et l'employa au travail des briques; il agissait de même pour toutes les villes des Ammonites " !! Verset qui fut aménagé encore une fois pour aboutir comme suit, dans l'édition Bayard, en 2001 : " Il emporta de la ville une grande quantité de butin et réquisitionna ses habitants pour les mettre à la scie, aux pics, aux haches de fer et pour les affecter au moule à briques. David procéda de même avec toutes les villes ammonites puis revint avec ses hommes à Jérusalem " !! De victimes mutilées, sciées, brûlées vives, on les transfigure en travailleurs et ouvriers avec leur consentement !
Est-il permis d'user d'une telle liberté avec des textes imposés par le concile de Trente, au XVIe siècle, comme ayant "seul Dieu comme unique auteur", puis de les voir qualifiés par le concile Vatican II comme "ayant de l'imparfait et du caduc" ?!.

D'autres versets se présentent encore plus révélateurs lorsqu'on apprend que Yahvé incite ses adepte non seulement au génocide, mais à être des carnivores, - ce que d'ailleurs les "soldats du Christ" mirent en pratique, selon l'historien dit l'Anonyme qui accompagna la première croisade. Le verset dit : " Yahvé ton Dieu la livrera en ton pouvoir, et tu en passeras le bétail, tout ce qui se trouve dans la ville, toutes les dépouilles, tu les prendras comme butin. Tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que Yahvé ton Dieu t'aura livrés. C'est ainsi que tu traiteras les villes très éloignées de toi, qui n'appartiennent pas à ces nations-ci. Quant aux villes de ces peuples que Yahvé te donne en héritage, tu n'en laisseras rien subsister de vivant " (Deutéronome, 20 : 13-16).

C'est ce que l'Institution ecclésiastique hérita et semble insister, en imposant un caractère sadique sur celui qu'elle déifia au IVe siècle. Car si l'on trouve le verset assez nuancé dans les évangiles synoptiques, lorsque Jésus demande à ses apôtres de manger sa chair et de boire son sang, l'évangile selon Jean le dit en toute clarté :

* " Alors Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle. Et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui" ! (6 : 53-56);

Nul n'ignore de nos jours le carnage qui déborde de ces textes "sacrés", un carnage d'une effroyable sauvagerie, accompagné de destructions, d'exterminations, ou de décimations, une boucherie inhumaine qui n'a d'égale, ou plutôt de pire, que ce que font les GI's en Afghanistan et en Iraq, ou les sionistes en Palestine, en ayant amplement recours à l'uranium affaibli et à d'autres produits de destructions massives, pour imposer la dite "démocratie" avec l'aide immanquable des missionnaires !! Il est vrai que cela se passe au vu et au su de toute la société internationale, la dite civilisée, mais il semble qu'elle a bien ingurgité les enseignements de ses textes sacrés … Et les quelque voix humaines qui s'élèvent pour protester, leur effet s'arrête, hélas, sur l'étendue du papier, tellement elles ont été imbibées par cette diabolisation médiatique contre tout ce qui est Islam ou musulman.

Un autre exemple beaucoup plus flagrant que ces textes, et qui atteste des racines chrétiennes de l'Europe, est celui de l'église de Sedlec, à Kutna Hora, en République Tchèque. Une église décorée avec au moins les os de 40.000 personnes tuées dans les combats des guerres des religions … Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, il suffit de montrer cette irréfutable vérité, qui prouve à quel point le christianisme a été imposé, en Europe et au monde, grâce au fil de l'épée, à part tout ce que les livres d'histoire ou de critiques contiennent comme pages et siècles ensanglantés !

Que ce soient les os de musulmans rapportés par les croisés, comme disent les uns, ou ceux des protestants, résultants des guerres d'exterminations des adeptes de Jan Huss, ce sont des humains qui ont été passés au fil de l'épée ! Recteur de la faculté de théologie de Prague, refusant entre autres les indulgences, le faste vestimentaire du pape et du corps ecclésiastique, et accusait l'éloignement de l'Eglise des enseignements de Jésus, Huss fut condamné par le concile de Constance en 1414, puis brûlé vif comme hérétique, et des milliers de ses adeptes furent éradiqués à l'époque.

Triste histoire que ces racines chrétiennes de l'Europe, dont le bilan de toute cette machinerie ecclésiastico-politico-américaine, qui n'a de dénominateur commun que l'élimination ravageuse d'autrui ! Et dire qu'ils en sont fières, tel que la déclaré la chargé des Affaires Etrangères américaine, en juillet 2008, disant qu'elle est fier que son pays a occupé l'Iraq, fière bien sure qu'ils décimèrent ses habitants avec l'Uranium appauvri, les bombes à grappes et toutes sortes d'armes biologiques dévastatrices au lieu du fil de l'épée ! Piètre fierté, et piètre morale !

N'est-il pas temps, après presque deux mille ans d'histoire ensanglantée, pour imposer le christianisme, de laisser les gens vivre en paix, sans les déraciner de leur terre et de leur croyance, et que ces fanatiques comprennent, comme dit l'évangile selon Matthieu, que Jésus n'est venu "que pour les brebis égarées de la maison d'Israël" ( 15 : 24 ) et non pour christianiser le monde, car la Trinité, prise comme justification, a été formée et imposée au concile de Constantinople, en 381 .. La trouver dans un texte écrit entre l'an 70 et 120, cela crie et hurle la contrefaçon ?1

Tristes racines, pour l'amour desquelles ils déciment des millions de musulmans !


Dimanche 7 Février 2016


Commentaires

1.Posté par Karim le 07/02/2016 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les fondements idéologiques de cette civilisation, c'est de défendre les valeurs occidentales contre la barbarie. la civilisation contre le terrorisme, pour justifier tous les crimes, passés et présents.
Voilà ce qu'on peut lire sur une affiche anti-Islam affichée sur le métro de New York:
« Dans toute guerre entre l’homme civilisé et le sauvage,
soutenez l’homme civilisé.
Soutenez Israël.
Battez le djihad. »

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires