ALTER INFO

Les États-Unis cherchent à attaquer depuis l'espace


Dans la même rubrique:
< >


Dimitri Sudakov
Mercredi 7 Mars 2018


    Très bientôt, dans quelques années, les États-Unis seront en mesure d’attaquer depuis l'espace. C’est ce qu’a fait savoir David Goldfein, chef d'état-major de l'US Air Force. D’après lui, les États-Unis doivent parvenir à s’assurer la suprématie dans l’espace, tout comme il est nécessaire qu’ils parviennent à assurer leur leadership dans l'espace aérien.


    L'accord de principe sur l'exploration et l'utilisation de l'espace par les États, a été signé en 1967. Ce document n'autorise pas le déploiement des armes nucléaires dans l'espace, mais il n'interdit pas non plus le déploiement d'autres types d'armes.


    En 2008, à la Conférence du désarmement, la Chine et la Russie ont proposé un projet de traité interdisant le déploiement de tout type d'armes dans l'espace, et interdisant d’attaquer les objets spatiaux. Mais il n'a pas encore été adopté.


    Pravda.Ru a demandé l'avis d’Alexei Leonkov, expert militaire du magazine Arsenal de la Patrie, sur la menace que pose pour le monde la nouvelle initiative des États-Unis. Voici ce qu’a dit l’expert :


    Les Étasuniens ont sérieusement abordé les problèmes de la militarisation de l'espace. Ils ont plusieurs programmes en phase d'achèvement. Dès qu'ils lanceront des armes dans l'espace, ce sera le coup d’envoi d’une autre course aux armements. La Russie a proposé de signer le traité de démilitarisation de l'espace en 2011, mais les États-Unis l’ont rejeté à cause de beaucoup de ses clauses qui ne laissaient aucun vide juridique permettant de déployer des armes dans l'espace, à part les engins de reconnaissance.


    La militarisation de l'espace est un aspect du principe, appliqué par les États-Unis pour reconstruire leurs forces armées. Ils projettent de porter des coups instantanés, dans les limites d’une heure, et de développer plusieurs programmes de production d’engins aériens hypersoniques.


    En outre, les États-Unis ont un projet connu sous le nom de HTV Falcon. Dans le cadre de ce projet, ils mettront en orbite un vaisseau spatial portant des blocs d’attaque faits d’alliages compacts.


    Si ce genre de bloc tombe depuis son orbite à cinq à sept kilomètres/seconde, il ne pourra pas être pulvérisé en l’air. À son atterrissage l’énergie cinétique de l’impact occasionnera des destructions, mais ne contaminera pas et n’aura aucune autre conséquence. Par ailleurs, il sera possible de récupérer le bloc pour le réutiliser.


    Il est possible de nos jours de suivre et de surveiller le lancement de tous les missiles. En cas de menace, le missile peut être abattu.


    L’armement aérospatial permet de lancer un missile depuis un avion à l’altitude de 15 à 20 kilomètres et d’en lancer un second ou un troisième. Il est pratiquement impossible de repérer et de suivre les missiles lancés par ce moyen.


    La Russie a beaucoup travaillé ces derniers temps pour améliorer ses défenses antiaériennes. Tout le monde attend l’arrivée des systèmes S-500. Les ingénieurs russes spécialistes du domaine spatial développent un nouveau moteur qui permettra aux engins spatiaux de manœuvrer dans l'espace. Ils seront capables de s’approcher des satellites et, s’ils reconnaissent qu’ils sont dangereux, il leur sera possible de les détruire. Malheureusement, quelle qu’en soit la manière, la Russie réagit quand il est trop tard, comme ce fut le cas lors de la substitution des importations. Nous n’avons commencé à soutenir nos producteurs qu’après l’imposition de sanctions à la Russie.


Pravda.Ru, Dimitri Sudakov, 28 février 2018

Original : www.pravdareport.com/russia/politics/28-02-2018/140210-usa_space_attack-0/
Traduction Petrus Lombard




Mercredi 7 Mars 2018


Commentaires

1.Posté par ALGÉRIE le 07/03/2018 17:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce STAR WARS causera notre perte à tous !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires