ALTER INFO

Les 10 plus gros mensonges sur le sida


Article initialement publié le 22 avril 2007


danyquirion@videotron.ca
Samedi 31 Mars 2012

Les 10 plus gros mensonges sur le sida

Commençons par la fin, le 10e mensonge : Les scientifiques sont tous d’accord au sujet de la cause virale du sida

Plusieurs centaines de scientifiques, et non les moindres, ont préféré prendre des risques sur des carrières qui s’annonçaient souvent très prometteuses plutôt que d’accepter les nombreux mensonges et incohérences distillés par les instances officielles. [Vous trouverez des références à la fin de cet article.]

Présentation de cet article

« Les 10 plus gros mensonges sur le sida » Livre écrit par le Dr Étienne De Harven et le journaliste scientifique et technique Jean-Claude Roussez. Publié en 2005 aux éditions Dangles, en France Article de Dany Quirion pour Alter Info Il est important ici de souligner que cet article est uniquement composé d’extraits intégraux tirés du livre. Plusieurs autres informations cruciales ne sont pas abordées ici et elles demeurent à découvrir dans le livre.

Reprenons depuis le début. 1er mensonge : Le sida est une nouvelle maladie.

Aussi bien le grand public que la majorité des professionnels de la santé sont persuadés que le sida est un phénomène épidémique apparu soudainement au début des année 80, causé par l’émergence d’un nouveau virus. Le syndrome d’immunodéficience acquise, ou sida, n’est pas à proprement parler une maladie. Un syndrome n’est qu’un ensemble de signes et de symptômes survenant simultanément chez le patient, qui se caractérise par une forte diminution, voire un effondrement, des défenses immunitaires. Depuis longtemps les deux principales causes d’immunodéficience acquise étaient parfaitement connues et documentées : - la malnutrition; - l’usage de substances dangereuses pour le système immunitaire (drogue, certains médicaments, sang transfusé).

2e mensonge : Il existe un virus du sida : le VIH

Lorsque l’on prend le temps (et il en faut beaucoup) de consulter la littérature scientifique relative au virus proprement dit, on est frappé par le fait qu’aucune de ces investigations n’a jamais réussi à mettre directement en évidence la présence de la moindre particule virale, et en particulier pas la moindre particule rétrovirus, chez un malade du sida. […] C’est une équipe de l’Institut Pasteur dirigée par Luc Montagnier qui a la première annoncée la découverte d’une activité virale, en 1983, à partir de prélèvements effectués sur un malade du sida. L’année suivante, l’équipe de Robert Gallo, aux États-Unis, fit une annonce similaire. On s’apercevra par la suite que Gallo avait quelque peu fraudé en utilisant pour sa « découverte » un échantillon que Luc Montagnier lui avait généreusement offerte quelques mois auparavant. Il arriva la même mésaventure à Robin Weiss, le grand spécialiste britannique du sida, qui fut obligé de reconnaître que sa propre découverte du virus résultait du fait qu’il avait, lui aussi, reçu un échantillon de la culture de Luc Montagnier. On peut ainsi constater que, de part et d’autre de l’Atlantique, les trois équipes les plus en pointe sur le sujet, n’ont réussi à annoncer qu’une très vague présomption à partir de cultures cellulaires issues d’un même patient! Il n’y a d’ailleurs dans toute la littérature médicale pas un seul article dans lequel on pourrait trouver la conclusion selon laquelle un tel rétrovirus a été isolé, et que ce virus est la cause du sida.

3e mensonge : Le VIH est la cause du sida

Revenons au début des années 80. Les premiers cas de sida ont été détectés aux États-Unis au sein de la communauté homosexuelle et chez les toxicomanes par voie intraveineuse. Il est nécessaire de préciser que ce n’est pas le fait d’être homosexuel qui constitue un facteur de risque vis-à-vis du sida. Seul le style de vie de certains homosexuels masculins est de nature à provoquer une immunodéficience. […] Différentes drogues circulaient abondamment (cannabis, cocaïne, amphétamines, LSD, barbituriques, héroïne…), mais les vedettes incontestées étaient les « poppers », petites fioles contenant du nitrite d’amyle, un puissant vasodilatateur possédant des vertus apparemment aphrodisiaques. À l’origine, ce produit était un médicament utilisé comme dilatateur coronarien dans le traitement des crises d’angine de poitrine. La communauté homosexuelle détourna les nitrites de leur usage thérapeutique pour en faire leur stupéfiant le plus prisé, et cela dès les années 60. […] Dès qu’ils sont dans le sang, les nitrites se transforment en oxyde nitrique et endommagent les parois internes des vaisseaux sanguins, ce qui explique leur implication dans un cancer des capillaires : le sarcome de Kaposi. Bien qu’interdits, les poppers ont continué jusqu’à aujourd’hui à être disponible, que ce soit en empruntant des noms innocents comme « nettoyant pour cuir », ou bien en plein jour, par exemple dans les sex-shops. Le phénomène s’est même aggravé par la suite puisqu’ils ont été adoptés par certains hétérosexuels en quête de performances. Malgré l’évidence que l’usage des poppers était associé à la majorité des cas de sida chez les homosexuels, aux États-Unis, certains médias appuyés par les organismes de santé publique diffusèrent dès 1983 auprès de la communauté gay des informations disculpant totalement les nitrites. Cette attitude peut être qualifié de criminelle. Il a fallu attendre 1994 pour que Robert Gallo, « co-découvreur » du « VIH » et (riche) promoteur du premier test de dépistage, admette lors d’une conférence du NIDA (National institute on drug abuse) que le sarcome de Kaposi, maladie typique de la communauté homosexuelle, ne pouvait être causé par un virus mais que les poppers devaient en être la principale cause. Cet aveu tardif n’a absolument rien changé à l’attitude officielle. [Ce chapitre contient d’autres informations sur les toxicomanes, les hémophiles, les mal-nourris, etc.]

4e mensonge : Les médicaments antiviraux sont bénéfiques

En 1987, apparut le premier médicament antiviral prétendument spécifique au sida : l’AZT. L’azidothymidine, ou AZT, fut découverte dès 1964 et proposée en vue d’une utilisation dans les thérapies anticancéreuses. Ses effets dévastateurs (et systématiquement mortels chez les souris de laboratoire!) ont suscité un rejet catégorique de la part des autorités chargées de l’accréditation des nouveaux médicaments anticancéreux. Autres temps autres mœurs : le besoin de fournir aux malades du sida une thérapie […] on accorda de toute urgence l’autorisation surprenante de mettre sur le marché l’AZT, malgré sa très haute toxicité. - Les autres antiviraux : Chacun possède son propre système d’effet génétique mais le principe est tours le même.

5e mensonge : La séropositivité est un signe d’infection par le VIH

Ce mensonge est certainement le plus inique de tous ceux qui sont dénoncés dans cet ouvrage, car il a permis de faire croire à des millions de personnes qu’elles étaient malades et contagieuses. […] Le test de type « Western Blot » est utilisé pour confirmer une séropositivité lorsque celle-ci a été détectée par un ou deux tests de type « Elisa ». C’est donc un test considéré comme plus fiable. Un test Western Blot comprend dix bandes alignées correspondant aux dix protéines que l’on a définies comme étant typiquement et exclusivement relatives au « VIH ». L’harmonisation internationale des diagnostics étant inexistante, on peut être déclaré séropositif dans certains pays lorsque seulement deux bandes ont réagi. Dans certaines contrées, il en faut trois. Dans d’autres, quatre bandes sont nécessaires. On voit donc que selon le pays où l’on réside, le même sérum, analysé dans des conditions identiques, peut fabriquer un séropositif ou un séronégatif, au gré de la législation en vigueur. Mais il y a plus intéressant encore. Puisque les dix protéines utilisées dans les tests sont annoncées comme typiques du « VIH », on peut se poser les deux questions suivantes, totalement à l’opposé l’une de l’autre : - Pourquoi deux à quatre bandes sont-elles nécessaires alors qu’une seule devrait être suffisante pour diagnostiquer la présence du virus? - Pourquoi seulement deux à quatre bandes sont-elles nécessaires alors que la présence du virus devrait impliquer obligatoirement la présence des dix protéines qui lui sont attribuées, donc la réaction de toutes les dix bandes du test? […] Cela dit, il faut signaler que ces tests inspirent si peu confiance qu’aux États-Unis, la FDA (Food and drug administration) n’a apportée sa caution à aucun d’entre eux. […] Il est important de rappeler que, faute de standard internationale, on peut être classé séropositif ou séronégatif selon le pays où l’on réside. Sur les dix bandes de test que compte le Western Blot, il suffit d’en avoir deux qui soient jugées « positives » pour être déclaré infecté en Afrique. Il en faudra trois en Grande-Bretagne et quatre en Australie. Il y a plus grave. Les tests sont si peu spécifiques que les fabricants eux-mêmes annoncent que leurs tests ne peuvent servir à affirmer ou infirmer la présence du « VIH ». Ils signalent également qu’il y a de nombreuses sources possibles de faux-positifs, en tout une soixantaine. […] - La charge virale Le concept de « charge virale » a été introduit aux USA par le docteur David Ho, par ailleurs promoteur des multithérapies, espérant ainsi fournir une explication au fait que personne ne trouvait de « VIH » directement chez aucun patient. Le médiatique personnage (élu « homme de l’année 1996 » par Time Magasine) proposa alors que le virus savait se rendre indétectable mais qu’on pouvait néanmoins le mettre en évidence grâce à la technique PCR (polymerase chain reaction), qui est un procédé de multiplication de l’ADN. En 1997, David Ho et ses collaborateurs traitèrent un groupe de vingt patients avec une bithérapie associant AZT et inhibiteur de protéase. Dès le début du traitement, la fameuse « charge virale » de ces patients était tombée à un niveau indétectable et y est restée. Ce résultat fut présenté comme l’évidence que la bithérapie prescrite était efficace. Selon les scientifiques orthodoxes eux-mêmes, au moins 99,8% des particules mesurées par le test de charge virale ne sont pas infectieuses! D’où viennent-elles? De « VIH » mal assemblés, bons pour le rebut? Le problème, c’est que ces virus boiteux, tout comme ceux qui sont présents comme virulents, n’ont jamais été vus au microscope électronique. Pourtant, avec la quantité importante de particules que l’on prétend trouver, il n’y aurait rien de plus facile. […] Mieux encore : l’inventeur de la technique PCR [PCR le test de la charge virale], Karry Mullis (qui a obtenu le prix Nobel de chimie en 1993 pour cette invention) tient pour frauduleuse l’utilisation de son procédé dans la recherche de la « charge virale ». Ce scientifique authentique et incontestable se heurte pourtant à un mur. On étouffe ses propos contestataires, bien que sa démonstration soit brillante et documentée. Trop d’intérêts et de carrières sont en jeu.

6e mensonge : Le sida est contagieux

Toutes les maladies vénériennes (syphilis, blennorragie, herpès génital ou anal …), dès qu’elles ont été sexuellement transmises, provoquent une infection dont les symptômes sont évidents au bout de quelques jours, et cela sans faire de distinction entre les individus. - Le sida des homosexuels Les cinq premiers cas de sida furent observés et décrits à Los Angeles, en 1981. L’auteur du premier rapport sur ces cinq cas initiaux, Michael Gottlieb, avait clairement indiqué que ces cinq patients étaient homosexuels, et faisaient tous usage de nitrite d’amyle (poppers). En outre, il indiquait que ces cinq malades ne s’étaient jamais rencontrés et n’auraient donc pas pu se contaminer l’un l’autre. Qu’est-ce qui a bien pu faire penser à Michael Gottlieb qu’il venait de découvrir une nouvelle maladie infectieuse? Rien ne permet de répondre à cette question, et le mystère reste entier. Une parabole aidera à mieux saisir l’importance de la question : imaginons qu’un médecin ait pour mission de surveiller la santé d’une centaine d’ouvriers travaillant tous dans une usine de colorants. C’est une vieille usine, mal ventilée, et où l’on manipule une abondance de sels de plomb. Après quelques années, le médecin identifie une dizaine de cas de saturnisme parmi ces ouvriers. Va-t-il en conclure que le saturnisme est une maladie contagieuse parce que les malades travaillaient tous dans la même usine? Ou va-t-il conclure que ses patients ont tous été exposés au même risque toxique et ont par conséquent tous développé la même maladie? La réponse est trop évidente… Comment expliquer que le docteur Gottlieb n’ait pas raisonné de la même façon, et n’ait pas immédiatement compris que ses cinq patients avaient tous été exposés aux mêmes drogues toxiques, et par conséquent avaient tous développé la même pathologie?

7e mensonge : Le VIH est la source de nombreuses maladies

Le virus de la rougeole n’est présent que chez les rougeoleux, celui de la grippe chez les grippés, etc. Avec le « VIH », une nouvelle ère a commencé : celle des virus polyvalents, polymorphes et tout-puissants, capables de causer non seulement une importante variété de maladies infectieuses (dues à l’immunodéficience), mais aussi des pathologies n’ayant rien à voir avec le système immunitaire. En tout, c’est une trentaine de maladies qu’est supposé provoquer ce tueur invisible, plus proche monstrueux et pitoyables aliens des films de science-fiction que d’un micro-organisme. Comment les biologistes et les professionnels de la santé ont-ils pu avaler cette couleuvre qui remettait en cause tout ce qu’ils avaient appris jusque-là? Il faut croire que leur faculté de raisonnement a été anesthésiée par les beaux discours venant des mandarins et des laboratoires pharmaceutiques. Car il faut le souligner, dès que l’on fait partie de l’élite scientifique, on peut se permettre d’émettre l’hypothèse la plus délirante en étant certain d’être suivi par l’ensemble d’une opinion publique informée par des médias en recherche permanente de surenchère et de sensationnel. Apporter la moindre preuve est inutile : seule compte la notoriété. [Docteurs : Dépêchez-vous à mettre votre nez dans ce livre, principalement ce chapitre.]

8e mensonge : Il vaut mieux savoir que l’on est séropositif

Le stress aigu a parfois des conséquences salutaires, car il permet de réagir efficacement en face d’un danger immédiat (fuir ou combattre). En revanche, le stress permanent est une source de déséquilibre entraînant une cascade d’événements préjudiciables. Les perturbations psychologiques provoquées par l’annonce d’une séropositivité et les réactions émotionnelles qui en découlent induisent des réactions physiologiques dommageables pour la santé, en affaiblissant les réactions naturelles de défense de l’organisme. C’est ainsi que la boucle de régulation hormonale mettant en jeu les glandes surrénales et certaines glandes endocrines du cerveau (hypophyse, hypothalamus, épiphyse) se trouve fortement perturbuée en cas de stresse intense, l’une des conséquences étant une surproduction de certains messagers chimiques (neuromédiateurs), comme le cortisol qui est une hormone immunosuppressive. Le stresse affaiblit donc l’activité du système immunitaire, mais provoque aussi de nombreuses autres perturbations, […]

9e mensonge : L’épidémie du sida est dévastatrice

Les organismes de santé publique s’accordent à donner des informations apocalyptiques sur la progression du sida dans le monde. Elles sont relayées avec beaucoup de complaisance (et sans vérification) par l’ensemble des médias et par les organisations dont le sida est la raison d’exister. Cette montée de la terreur s’est faite par étapes successives : 1. Attribuer à un virus l’immunodéficience acquise a été le premier pas. Un pas décisif qui a permis d’imposer l’idée que le sida était une maladie infectieuse, donc transmissible. 2. Mettre au point des tests de séropositivité a servi ensuite à prétendre pouvoir détecter une infection au sein de population en bonne santé (et inventer en même temps le sida hétérosexuel). 3. Dans un troisième temps, le nombre des maladies censées être causées par le « VIH » a progressé par paliers, passant de trois à trente en quelques années. 4. En plus, la définition même du sida a été profondément modifiée à quatre reprises (1982, 1987, 1992 et 1998) par les CDC (Centers for disease control and prevention) et l’OMS (Organisation mondiale de la santé), chaque nouvelle définition entraînant une escalade catastrophique de l’apparente épidémie. 5. Enfin, les statistiques basées sur des extrapolations acrobatiques ont permis d’augmenter chaque année les chiffres de la contamination, surtout dans les pays où les contrôles sont les plus difficiles à opérer. Quelle est la situation actuelle, lorsque l’on s’en teint aux faits? Dans les deux régions du monde où le sida a fait ses premières apparitions, les États-Unis et l’Europe de l’Ouest, la prétendue épidémie a fait long feu. En Océanie, elle n’a même jamais débuté. En revanche, les statistiques officielles annoncent une flambée des infections dans plusieurs zones qui avaient été longtemps épargnées. [Chacune de ces régions sera analysée par la suite dans le chapitre, de même que les statistiques.]

10e mensonge : Les scientifiques sont tous d’accord

[Nous l’avons partiellement vu au début de l’article, mais voici quelques noms de dissidents à cette adresse :] http://www.virusmyth.net/aids/group.htm Seul site français entourant la controverse du sida : www.sidasanté.com Et un dernier article intéressant: http://www.planetenonviolence.org/VIH-et-Sida-Voix-dissidentes,-dissensions-volontairement-ignorees-BIZZ-comme-d-Hab_a342.html


Samedi 31 Mars 2012


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

69.Posté par Moi le 23/03/2009 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Rachidius
Non je n'ai pas suivi cette histoire de papaye, mais venant du Pr Montagnier je pense que c'était ironique...ou pas??
Les chiffres dont ils nous bourre le crâne ces jours ci sont issus des statistiques de l'OMS, cette dernière les fabrique je ne sais trop sur quelles bases, mais s'il y a quelque chose de sûr c'est qu'elles ne sont pas fiables. J'ai entendu dire à la télévision avant hier que la dernière stat parlait de 60 % des cas de séropo étaient dus à des relations hétérosexuelles, il y a quelques mois ce n'était que 20%... Enfin bref.
Pour la méthode de comptage en afrique, c'est très simple, étant donné que les tests coûteraient trop cher à faire pratiquer à tout le monde en Afrique, la plupart des séropositifs déclarés sont répertoriés "grâce" aux symptômes des patients c'est à dire: fièvre + diarrhée et autre cliché = séropositif. Personne ne rappelle alors que ces symptômes sont également ceux liés à l'eau non potable et à la malnutrition.
Pour leijifan
C'est dommage que tu décide de te taire, car je pense qu'à force un ou des médias finiront bien par nous entendre, il existe des journalistes qui ont l'esprit critique, mais le problème n'est pas seulement là, le problème c'est surtout que cela ne dépend pas que d'eux, il faut que toute la chaîne médiatique qui est au dessus d'eux soit Ok pour la diffusion de l'article ou du reportage. Un exemple a été (un peu) diffusé sur arté il y a quelques années. Je pense que ce sont ces médias là qu'il fait viser. Si tu as besoin qu'on écrive à quelqu'un, si tu as des adresses à me donner, des contacts, j'écrirais moi aussi ! Mais non, ne te tais pas, c'est trop dommage qu'ils arrivent à nous faire taire.
BIses à tous

68.Posté par leijifan le 22/03/2009 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suite à la polémique suscitée par les propos du Pape Benoît XVI à propos du préservatif, j'ai posté le texte suivant à la suite d'un quotidien national français :

"La propagande bien huilée depuis tant d’années VIH = SIDA en remet une couche depuis quelques jours pour alimenter le tonneau des Danaïdes de la recherche médicale. Il n’existe pourtant aucune preuve démontrant que le soi-disant VIH est la cause du SIDA. Le fait qu’il soit présent chez les malades présentant les manifestations du syndrome d’immunodéficience acquise ne signifie pas qu’il en soit la cause. La présence de mouches autour d'un tas d'ordures ne signifie pas que ce sont ces mouches qui en sont la cause. Il existe même des malades qui ont ces symptômes alors même qu’aucune trace de ce virus n’est trouvée. Un comble !
Si on prend de la hauteur, on ne peut qu’être surpris par l’étendue de l’épidémie en Afrique et l’état relativement modeste du problème en occident. Des millions de morts dans le premier cas, quelques milliers en France. De toute évidence, le SIDA en Afrique et le SIDA dans les pays occidentaux sont des problèmes différents. Tout simplement parce qu’en Afrique, on fait rentrer dans la catégorie fourre-tout SIDA tout un tas de symptômes qui auparavant étaient qualifiés autrement et dont l’origine résulte de la malnutrition, des famines, du manque d’hygiène. Voilà comment on trafique les statistiques dans le but de justifier des recherches médicales contre un ennemi invisible. La théorie officielle sur le SIDA est truffée d’invraisemblances et de contradictions.
Dans les pays dits civilisés, le SIDA résulte de pratiques anti-physiologiques qui détruisent notre système de protection naturel formé par les leucocytes. Ces pratiques sont la toxicomanie, les antibiotiques, l’AZT, etc.
Cherchez par vous-même car ce n’est pas en quelques lignes que je peux aborder tous les aspects de la question. Il existe une littérature qui dénonce les mensonges officiels. On lave le cerveau des gens depuis près de 30 ans et il est difficile de remettre en cause ce qu'on prend à tort pour des certitudes. A titre d’exemple, je citerai le travail du journaliste Renaud RUSSEIL « Enquête sur le SIDA, les Vérités Muselées ». Vous ne verrez plus le SIDA de la même façon... Les scientifiques qui ne font pas allégeance à la pensée unique sont discrédités, privés de subventions. Parmi les chercheurs éclairés, Karry MULLIS, prix Nobel de chimie.
Non le SIDA ne conduit pas à la mort si on écarte les causes qui le produisent.
En espérant que mon message ne sera pas censuré."


Quelques minutes plus tard, j'ai pu lire que mon message n'était pas conforme à la charte éditoriale du journal et il a été retiré. De toute évidence, mon message dérangeait. Il pouvait susciter chez des lecteurs qui ont un esprit critique l'envie d'en savoir davantage et leur permettre de constater qu'on les avait embobinés depuis des années. Maintenir les gens dans l'ignorance en discréditant tout ce qui n'est pas dans la ligne officielle du parti ou en coupant le micro de ceux qui dénoncent le discours dominant est semble-t-il une absolue nécessité pour de puissants intérêts. Je me dis parfois que la parole d'évangile relayée par les médias a tellement lavé le cerveau des gens qu'ils sont incapables d'entendre autre chose ou d'aller vérifier par eux-mêmes ce que disent les voix discordantes. Depuis trois jours, la propagande officielle sévit à la télévision. Comment résister à un tel bourrage de crâne ? Pourquoi, moi, il y a déjà plusieurs années, quand en m'intéressant aux questions de l'alimentation et de son rôle sur notre santé, j'ai su m'ouvrir à autre chose, remettre en cause tout ce que j'entendais depuis longtemps. Comment, au contraire, devant des faits et des raisonnements implacables est-il possible que certains, quand je lis leurs commentaires ici ou ailleurs, peuvent rester ancrés dans leurs certitudes ? Je me suis battu dans le passé pour ouvrir les yeux des gens. Je suis passé pour un fou alors que je n'exprimais pas une opinion personnelle, que je me contentais de rapporter ce que j'avais lu. Désormais, je me tais.

67.Posté par rachidus le 20/03/2009 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est vrai qu il ne parle pas du prof De Harven sans compter que l article cherche plutot a callomnier ces chercheurs que plutot d apporter des arguments techniques allant meme dire qu il y a eu un defi mais on ne sait pas tres bien qui l a emporté?
MOiI j aurais voulu savoir si tu connaissais cette histoire de "papaye" comme remede de la part de Montagnier pour l eglise ? en plus on n est en plein sidaction et avec les propos du pape ona eu encore droit a des chiffres ds les JT sans nous dire comment ils ont ete obtenus ? ça me fait penser que l article anti dissident ne ns donne pas la methode de comptage en afrique ?

66.Posté par Moi le 20/03/2009 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rachidius
Merci pour ton post tout d'abord...
Je suis allée consulter les liens que tu as notés, le premier sur lycos se présente comme étant la synthèse irréfutable des raisons pour lesquelles les dissidents diraient n'importe quoi. Mais ils ne font rien de plus que dire et redire ce que tous les médias s'acharnent à vouloir imposer. Ils ne font que démontrer que le débat est existant, et n'évoquent même pas d'explication sur le pourquoi des 100000 dollars jamais attribués pour la photographie en bonne et due forme du "virus".
Ils auront beau critiquer tous les dissidents un par un, allant comme sur cet article jusqu'à décridibiliser les plus éminents scientifiques et chercheurs du moment, notons tout de même qu'ils n'évoquent même pas le Pr De Harven, qui a obtenu un prix nobel pour sa recherche sur les rétrovirus et ainsi prouvé que tout ce qui a été isolé ce sont des rétrovirus endogènes... Ils ne parlent même pas de lui, alors que ce Professeur est un fervent dissident qui explique clairement pourquoi la théorie VIH = Sida est impossible.
Bref, des articles comme celui ci on en trouve à la pelle, ceux qui critiquent les dissidents et leur présence sur internet ne se privent pas d'utiliser le même média à des fins contradictoires.
Est-ce que l'un d'entre eux serait capable de m'explique à moi, pauvre profane, comment mes tests ont pu être positifs alors que je n'ai en aucun cas pu être en contact avec ce "virus"??? Non, personne.
Le pr Montagnier évoque la possibilité d'un virus transmis par voie aérienne, pourquoi lui carcher au visage et le décrédibiliser lui aussi? Lui qu'ils ont tant applaudi d'avoir isolé on ne sait plus trop quoi !
Au final, s'il avait raison, cela expliquerait peut être beaucoup de cas étranges comme le mien, sur lequel personne ne s'attarde.
Comme tu le dis, à chacun de se faire sa propre opinion...

65.Posté par rachidus le 19/03/2009 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut,
j ai lu le topic, differents sites, je n ai pas lu les livres je remets un lien contradictoire http://membres.lycos.fr/intoxsida/ difficile de se faire une opinion l important est de faire sa propre enquete verifier ttes les donnees par soi meme mais cela demande du temps.
autre lien mettant en cause dr Montagnier http://www.actupparis.org/spip.php?breve335 soit le dr veut faire encore plus peur soit plus le mensonge est gros et plus il passe!

64.Posté par Moi le 02/03/2009 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour simon : CONTAMINEE PAR LE MENSONGE ET LA CONNERIE DE LA MEDECINE ORTHODOXE !!!!!!!!!!
Je sais très pertinement que je n'ai strictement rien, et que j'ai fait une récidive de mononucléose associé à une toxoplasmose cet été, et que cela a mis le bordel dans mon corps, de ce fait, les anticorps réagissant à ces deux maladies associées ont fait positiver les tests, et rien ni personne ne m'enlèvera de l'idée que ces tests VIH ne testent rien d'autre que des anticorps présents à cause d'autres facteurs.
Pour mirzabad, merci de ton post, ça fait chaud au coeur de se sentir crue un peu. Bonne lecture, je te conseille également de lire "SIDA SUPERCHERIE SCIENTIFIQUE ET ARNAQUE HUMANITAIRE", qui a été un puit de science pour moi. Tout est expliqué de manière très scientifique, et preuve y est faite du grand n'importe quoi des tests pratiqués sur des personnes en très bonne santé, qui voient dès lors cette dernière se dégrader, juste parcqu'ils se persuadent qu'ils sont malades.

Pour rappel, ces livres n'ont pas été écrits par des urluberlus, ou des savants fous. Ils ont été écrits par des scientifiques reconnus et ayant obtenu des prix nobels pour leurs recherches. Je fais notemment référence au Pr De Harven, qui a reçu un prix pour ses recherches sur les rétrovirus, je vous rappelle que le soit disant virus VIH est répertorié dans la classe des rétrovirus, donc je pense que cet homme sait de quoi il parle lorsqu'il explique comment et pourquoi les tests VIH ne reconnaissent absolument pas la présence d'un nouveau rétrovirus appelé VIH, mais il révèle seulement la présence de rétrovirus endogènes, fabriqués donc par notre corps seul. Tout ceci est prouvé, et jusqu'à présent personne, je dis bien PERSONNE n'a pu fournir une photo microscopique de ce soit disant virus en respectant les méthodes les plus basiques de la virologie.
Ne croyez pas que les dissidents sont quelques dizaines de révoltés sans diplômes ni connaissances. La plupart des preuves contredisant les théories orthodoxes sont répertoriées sur des sites anglosaxons, de ce fait beaucoup de français ne lisant pas l'anglais ne savent pas de quoi ils parlent quand ils affirment que le virus existe alors que personne ne peut le prouver par les moyens basiques des tests virologiques. Observez toutes les étapes de reconnaissances qui ont été bafouées lors des premiers tests de Luc Montagnier.
Comme le dit très justement mirzabad dans son post, renseignez vous un minimum avant de suivre aveuglément ce que vous dis la médecine orthodoxe, et revenez quelques années en arrière lorsque cette même super médecine parlait de l'origine du cancer par un rétrovirus, cela n'a été démantelé que 20 années plus tard !!!! Et on donnait de l'AZT aux cancéreux à l'époque !
Bref. Lisez et vous douterez.

63.Posté par mirzabad le 02/03/2009 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi, il m'a donne envie de lire le livre cet article.
Beaucoup de ceux qui ont commente l'article feraient bien d'en faire autant avant d'ecrire n'importe quoi.

62.Posté par Simon95 le 02/03/2009 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fois : contaminée par quoi ?

61.Posté par Moi le 02/03/2009 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ceci est bien joli, n'importe qui peut faire des hypothèses, qu'il soit orthodoxe ou dissident.
Tout ce que je remarque, c'est que pour mon cas cela ne soulève aucune question particulière. Personne ne se préoccupe de savoir comment j'aurais pu être soit disant contaminée alors que mes seuls partenaires depuis mes derniers tests (négatifs) sont tous séronégatifs !!!! Et oui j'ai vu de mes yeux leurs résultats.
Je rappelle qu'entre temps il n'y a eu aucune opération, aucun tatouage aucun piercing, je n'ai eu aucun contact de plaie à plaie avec quelqu'un de blessé et je ne me suis jamais droguée. On me fait passer pour une menteuse, à l'hôpital on me dit que je suis dans le déni, moi je commence à vraiment en avoir assez de ces hypothèses farfelues sur l'existence ou non d'un virus, qu'on y croie ou pas personne ne fait attention aux personnes dans mon cas, alors que mon seul cas devrait soulever une polémique !!!!!!!!
Il est tellement plus facile de me traiter de menteuse que d'ouvrir les yeux sur les tests VIH qui testent on ne sait plus trop quoi, et qui mettent des milliers de personnes dans un état maladif psycologique alors qu'ils allaient très bien auparavant !!!!
Alors aux yeux de tous je resterai une menteuse ou quelqu'un qui a oublié un épisode de sa vie où j'aurais on ne sait comment zappé une possible contamination...
Comme c'est facile de me traiter de menteuse, oui comme c'est simple.
Moi je sais où est la vérité, puisque je le vis actuellement.
Et je dis, et répète, qu'en aucun cas je n'ai pu devenir séropositive par les moyens actuellement reconnus.
Si le "virus" VIH existe, alors pour mon cas il y a un mode de contamination non reconnu, s'il n'existe pas j'en suis alors la preuve concrète.
Personne ne veut ouvrir les yeux et je mène mon combat seule.
Mais comme dit le proverbe, au royaume des aveugles les borgnes sont rois.

60.Posté par Tata le 02/03/2009 01:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant le lien entre poppers, drogues et sida. Je ferais une simple hypothese:
peut-être que l'usage de drogues baissent le systeme immunitaire et engendre un état de vulnérabilité au passage du sida dans le corps. Donc le sida ne serait pas provoque par la drogue elle-même, il serait un virus indépendant. Mais la drogue aurait rendu son passage plus facile que pour une personne bien portante.

59.Posté par Tata le 02/03/2009 01:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est fort probable que les tests du sida ont une marge d'erreur et détectent des faux cas de séropositivité.

Le sida est encore mal compris des médecins et scientifiques. Probablement parce qu'étant une arme bactériologique, c'est un secret bien garde.

L'inventeur du sida connaît probablement déjà le remède, mais ca serait trop simple et surtout, ca priverait les compagnies pharmapeutiques de profits faramineux.

Le sida ne peut pas être étudie comme les autres virus, pour la simple raison qu'il n'est pas une invention de la nature et n'obéit a aucunes règles connues de la nature. Le fait qu'il ne se comporte pas comme un virus traditionnel n'est aucunement une preuve de son inexistence.

58.Posté par Simon95 le 01/03/2009 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fois. Que signifie "être séropositif" ? Ayons un peu de sens critique, nom d'un chien.
Etre séropositif, c'est faire réagir des tests. Que valent ces tests ? A partir de quoi ces tests sont-ils faits ?


57.Posté par emma03 le 01/03/2009 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pêu importe d'ou provient le sida, avec mes investigations, l'histoire commence au Congo avec une campagne de vaccination anti poliomélithe.able
peu importe qui de l'oeuf ou de la poule est né le premier. Pas de négationnisme, ce virus existe bel et bien désormais et il faut se soigner quand on apprend que l'on est séropositif, il ne faut pas dire que c'est une manipulation d'analyses des laboratoires. La séropositivité bien gérée avec les traitements appropriés n'est plus aussi morbide qu'il y a 20 ans. Peu de chance de mourir du sida en france aujourd'hui pour autant que l'on reste sérieux avec les traitements si nécéssaires et pas obligatoires comme dans mon cas . Un jour viendra où peut etre j'aurai besoin d'un traitement pour rendre ma charge virale indétectable car c'est le but du traitement.
arretez de dire que ce virus est une affabulation.
Pour les gens concernés, il est bien réel et désormais plus synomyme de mort programmée. Je parle de mopi ici en France et bien sur l'afrique reste un grand laboratoire.je suis d'accord.
Vivvre heureux avec le hiv, c'est le thème de la prochaine rencontre avec les séropos de ma ville. moi je dis vivre heureux tout court, séropo oui mais positive
La vie est si courte...n'oublions pas dêtre heureux. je vais mourir, pas de problème, mais pas du sida. 20 ans de progrés et de recherches. Ca se passe mieux pour cette maladie. bien sur, psychologiquement, ce n'est ni une grippe, ni un cancer, d'ailleurs je me demande si le cancer n'est pas plus inéluctable.....bon, allez c'est mon avis et je le partage....lol

56.Posté par Tata le 01/03/2009 18:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plusieurs rumeurs circulent sur internet sur les origines du sida. Je crois que cet article nous amene sur une fausse piste et cache un complot encore plus sombre.Je ne prétend pas pouvoir vous eclairer davantage. Je me pose des questions comme tout le monde. Quelqu'un plus haut écrivait que le sida est une arme bactériologique créée au temps de l'apparteid en afrique du sud. Ca me semble plausible. Étrangement, c'est l'afrique du sud qui compte un des plus gros pourcentage d'infection en Afrique.Étrangement, les premiers cas chez les homos ont été trouvés aux USA, le pays qui a inventé la bombe nucléaire, et qui invente le plus d'armes expérimentales, et bactériologiques. Si les poppers en seraient la cause, pourquoi ca a pris 20 ans de consommation avant de se déclarer ? Si en Afrique c'est cause par la malnutrition, pourquoi le taux d'infection dans d'autres régions pauvres du monde comme l'amérique du sud, a un taux très bas de cas de sida dans leurs population?Selon les chiffres rendus publics par le gouvernement du Canada, la moitié des cas de sida au pays sont des homos, l'autre moitié c'est des immigrants originaires d'afrique et des caraïbes, puis des drogues. Le sida est rare et quasi inexistant chez les blancs. Je ne suis pas raciste. Au contraire, je crois que les noirs ont subissent un génocide injuste et horrible. Des études ont démontrés que les noirs ont une faiblesse génétique qui fait qu'ils ont 40% plus de chance d'attraper le sida que les blancs. 10% des blancs seraient completement immunisés. Ce sont les descendants des survivants de la peste noire en europe. La sodomie augmente le risque d'avoir le sida de 15%. La pénétration vaginale(chez les blancs) a un risque minime, proche de zéro.C'est cela le vrai mensonge. Comme ce n'est pas politiquement correct, on en entend jamais parler. Le sida a été introduit en afrique dans un vaccin, qui était en réalité une arme bactériologique. La faiblesse génétique des noirs étaient sûrement déjà connue a ce moment la. Puis une autre campagne de vaccination a été faite sur des homos aux USA. Le scientifique en question, savait sûrement que l'arme bactériologique n'atteindrais que les "populations ciblées" . C'est dégueulasse, mais ca ne sera pas la première fois ni la dernière que les africains se font envoyer des cochonneries mortelles par les par les compagnies phun jour la vérité se saura.

55.Posté par Révoltée le 20/02/2009 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne parle pas de toi MOI, j'ai lu un moment qu'une personne disant qu'elle connait un ami contaminé s'est vu répondre "est-ce que ton ami a pris des drogues?" Escuse moi de trouver cela lamentable
La séropositivité je la vis au jour le jour car je te le rapelle, des gens très proches de moi le sont alors personne ne viendra m'apprendre les bétises que j'ai pu lire dans cet appercu de livre. OK je veux bien croire que les grands groupes pharmaceutiques ont "l'antidote" mais ne la commercialise pas parce que c'est plus rentable de mettre la trithérapie sur le marché mais quand meme ! Il y a trop de théories bidons autour du SIDA, j'en ai meme entendu disant que le SIDA est une maladie créée dans un laboratoire américain pour exterminer les africains alors un moment RAS LE BOL et là c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase c'est tout....
Alors arretons s'il vous plait, pour l'amour du Ciel, c'est presque du négationnisme là !! lol

54.Posté par Moi le 20/02/2009 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour révoltée
Avant de crier au scandale, relis depuis le début stp.
Je n'ai jamais dit que tous les séropo étaient des drogués, et je te rappelle que moi aussi j'ai été diagnostiquée séropositive, et que je ne me suis jamais droguée.
Avant de me traiter de "lamentable", lis depuis le début stp.
Je dis et REPETE que mes posts ne concernent que moi, et pour MA part, je ne vois pas comment j'ai pu être soit disant contaminée, et je pense qu'il y a erreur sur MA personne.
Point final.

53.Posté par Révoltée le 20/02/2009 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honnetement, je n'avais pas l'intention de commenter cet article au nom de le liberté d'expression
parce que je pense que même si on a tort, on a le droit de dire et de penser ce qu'on veut
Mais je ne peux vous dire de telles absurdités : aller demander si une personne qui vient de découvrir sa séropositicité
prenait des drogues ? Vous n'allez pas bien ou quoi ?
Des gens proches de moi ont eu cette maladie sans jamais prendre aucune drogue
Une fille a été contaminée à la naissance par sa mère, qu'allez-vous me dire ?
Que le bébé se shoutait ?
NAN arretez s'il vous plait car vous allez me faire pleurer à proférer des bétises pareilles !!!
Pensez aux malades un peu !!
Je pense que vous êtes tous des complexés à la vie morne qui aimeraient avoir la satisfaction de connaitre
l'un des secrets des grands de ce monde pour se dire que leur existence n'est pas si triste et vide que ça (je dis ca
aussi bien pour vous que pour ceux qui sont pour la théorie du complot pour le 11 septembre)
Sortez de vos BD ou dessins animés et faites face à la vie un peu : une personne couchant avec une personne
séropositive CHOPERA le virus et ce sera a cause de la relation sexuelle et non à cause de l'utilisation de drogues
ou autres bétises que vous avez osez dire

Mais pensez ce que vous voulez, continuez de croire en un complot mondial et international pour tout, je peux meme
vous donner votre prochain sujet : le vaccin contre la grippe est en fait une manière de tuer massivement les
personnes agées pour éviter d'avoir à leur payer leur retraite, allez-y débattez la dessus puisque le débat est aussi
bas !! Pff c'est lamentable, vous avez reussi à me briser le coeur
Aller dire que les gens que je connais sont contaminés à cause de drogue, comme dit Dieudonné "mon cul sur la commode
aussi ? hein"

52.Posté par Moi le 03/02/2009 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait, un homonyme avec mon nom de famille est impossible... lol mon nom n'a rien de commun, et associé à mon prénom encore moins, mais cela aurait été une possibilité oui...

51.Posté par Moi le 03/02/2009 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emma
Je n'ai pas à chercher un quelquonque mode de contamination puisque je te répète et je t'asssure que dans mon cas il n'y en a pas !
Je suis depuis 6 ans avec la même personne, nous avons eu des centaines de rapports non protégés avant l'annonce de ma soit disant séropositivité, il est NE-GA-TIF !!!!!!!!! Négatif !!!
Oui j'a eu une aventure, malheureusement pour les orthodoxes je suis en contact avec lui, et j'ai vu de mes yeux ses résultats, négatifs ! Pas de drogue, pas d'opération pas de transfusion pas de contact sanguin avec qui que ce soit depuis mes derniers tests en janvier 2007. Rien !
Je me moque de qui me crois ou non, moi je sais que je n'ai pas pu être contaminée par quoi que ce soit, par quelque mode que ce soit.
Si tu crois qu'une épée de damoclès est au dessus de ta tête, il est certain que tu vas dépérir, je t'en supplie Emma ne rentre pas dans le jeu vicieux des médecins qui te font croire que tu vas mourir d'un virus !!!!!! Si on te dis que tu es malade, tu vas le devenir sois en sure.
Pour ma part les choses sont claires.
Les médecins ne t'ont pas dit qu'il n'y avait qu'une chance sur 1000 d'être contaminé par voir sexuelle ? Moi on me l'a dit, et à l'hôpital en plus ! Alors 6 femmes séropo dans ta ville en moins de 6 mois ça ne te parais pas un peu énorme ???? En sachant que des médecins orthodoxes disent qu'il n'y a qu'une chance sur 1000 d'être "contaminée" lors d'un rapport sexuel avec un séropo !!!! C'est comme ça qu'ils m'ont expliqué la négativité de mon compagnon. Et ce ne sont pas des dissidents !!!!
Ne crois tu pas que le stress d'avoir eu des rapports avec un homme dit séropo aurait pu angoisser toutes ces femmes ? Sachant que le stress est un oxydant cellulaire, qui augmente l'activité de notre système immunitaire, développe des anticorps, ces derniers étant des marqueurs de séropositivité !!!??!!!
Je ne chercherai pas à te convaincre emma, je te dis seulement de faire attention, pourquoi prendre pour acquis que tu es malade ? Pourquoi ne pas entendre ce que crient des centaines de médecins dissidents? Pourquoi croire certains médecins et pas d'autres ???? Moi c'est cela que je ne comprends pas.... Ce sont des médecins qui crient au scandale, des vrais, pas des urluberlus !! Ce sont des professeurs ayant aussi reçu des prix nobels pour leurs découvertes ! Pourquoi ne donner du crédit qu'à Mr Montagner ?????????????
Bref........Je m'emballe cela ne sert à rien, tout ce que je dis au final, c'est que les gens en général préfèrent adhérer au scénario catastrophe plutot qu'à un message d'espoir, c'est bien dommage...
Emma, prends soin de toi, je te communiquerai l'évolution pour mon "cas", et toi la tienne bien sur.
Bises

50.Posté par Simon95 le 03/02/2009 03:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel curieux virus que ce virus qui se réveille n'importe quand, 20 ans après ! N'importe quel virus "normal" se déclenche immédiatement. Mais pas le virus du sida. Par contre, une fois détecté séropositif, il faut vite, vite, se soigner, c'est à dire prendre la bonne pharmacopée de la bonne médecine officielle aux ordres des labos pharmaceutiques.

Encore une fois, qui a décidé qu'on était séropositif ? Des tests tellement peu fiables que certains sont interdits, en Grand Bretagne, notamment. Et qui détiennent les brevets des tests, si ce n'est ceux qui ont "trouvé" le virus du sida ?




49.Posté par vili le 02/02/2009 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.dailymotion.com/relevance/search/le%2Bscandal%2Bde%2Bsiecle/video/x5pt6y_le-scandale-du-siecle-16_tech

http://www.dailymotion.com/relevance/search/le%2Bscandal%2Bde%2Bsiecle/video/x5pt6y_le-scandale-du-siecle-16_tech

http://www.dailymotion.com/relevance/search/le%2Bscandal%2Bde%2Bsiecle/video/x5pt6y_le-scandale-du-siecle-16_tech

48.Posté par vili le 02/02/2009 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

REVEILLEZ-VOUS ! LE SCANDALE DE SIECLE EN MEDCINE! DOCTEUR ANDRE GERNEZ !

POUR LE CANCER IL PARAIT QUE...REGARDEZ CE LIEN, VOUS RESTEREZ CONS !!!

ON EST PRIS POUR DES IDIOTS DANS TOUS LES DOMAINES !!!
ON EST PRIS POUR DES IDIOTS DANS TOUS LES DOMAINES !!!
ON EST PRIS POUR DES IDIOTS DANS TOUS LES DOMAINES !!!

http://www.dailymotion.com/relevance/search/le%2Bscandal%2Bde%2Bsiecle/video/x5pt6y_le-scandale-du-siecle-16_tech

47.Posté par emma03 le 02/02/2009 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Simon95

je t'écoute simon95, sortez moi de la je suis une célébrité!
Ton expérience est la bienvenue, pour tous ceux que ça peut encourager ou faire changer d'avis, Welcome!

46.Posté par Simon95 le 02/02/2009 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffff... Ce besoin qu'ont certains d'absolument croire les affabulations de la médecine officielle...

45.Posté par emma03 le 02/02/2009 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ma chère Moi
je t'explique autre chose. Quand bien j'ai des doutes sur ton diagnostique de séropsitivité, tu as un homonyme et ils ont inversé les tubes!
Je veux juste te dire que le gars qui ma contaminé en a contaminé 6 autres qui elles ne prenaient aucune drogues. Comme quoi ce virus n'est pas seulement un diagnostique de bons vivants qui aiment se faire peur avec des analyses. Il est pous preuve transmissible par voies sexuelles entre autres. Comme toi je préfèrerais avoir le déni de ces résultats. Malheureusement ils sont là et on va devoir faire avec et je sais que je suis contaminée depuis peu de temps alors pour l'instant ça va. mais je sais que ça va pas aller en s'arrangeant. je me renseigne sur ce que tu as dis de la cellsymbiosysthérapie. Ca parait intéressant mais le protocole de soins reste un peu flou et j'ai pas trop le temps d'approfondir pour l'instant.
Je sais pas comment tu fais pour gérer le stress mais me dis pas que tu oublies et banalises ce qui nous arrive.
tu sais c'est quand même pas l'idéal de savoir ça ça te fout une espèce d'épée de damoclès au dessus de la tête!
enfin juste pour te dire que mon diagnostique n'a rien à voir avec la prise occasionnelle de cc puisque comme je t'ai expliqué avant...
bouh tout ça me fait chier, c'est bien un putain de virus transmis par voies sexuelles. le mec qui nous la transmis n'était pas au courant de sa séropositivité, je t'explique pas le carnage sur une petite ville comme la mienne : 6 nanas séropos en moins de 6 mois qui elles meme ne le sachant pas...pour les autres. je t'assure, essaie de savoir comment tu as chopé cette merde. Je crois pas au saint esprit même si j'aimerais, ça existe pas.
400 copies pour une contamination de 3 mois environ
Je suis pas médecin mais donc toi ça doit faire plus longtemps que moi.
De toi à Moi, prend soin de toi et je te dis dès que j'ai des bonnes nouvelles ou des infos positives concernant les traitements ou quoi...je t'informe de mon parcours et toi du tien.
la bise via les ondes internet

44.Posté par Moi le 02/02/2009 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait emma, 400 copies, c'est ridicule !!! Même moi j'en avais 3000 mdr ! Tu vas très bien tu vois....

43.Posté par Moi le 02/02/2009 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour emma
Ma chère emma tu ne fais que me conforter dans mon idée. Tu fais partie de ces nombreuses personnes qui ont été testées positives alors qu'elles prenaient de la drogue.
Tu n'as pas été contaminée avec une paille de cc, mais à cause de la cc elle même !!! Preuve est faite depuis très longtemps que les personnes ayant consommé de la drogue à plus ou moins long terme sont très souvent testées positives. D'ailleurs pour preuve, les 5 premiers "cas" aux états unis furent 5 hommes homosexuels qui prenaient tous régulièrement du poppers, mais qui ne s'étaient jamais rencontrés !!!! Et les médecins, plutot que de se pencher sur les effets à long terme des nitrites présents dans les poppers ont dit que c'était un virus, et le même de surccoît !!! Ridicule. Un exemple est cité dans le livre "les dix plus gros mensonges sur le sida", je vais le reciter car il est probant !
Imaginons 10 personnes travaillant dans une même usine développant par exemple un saturnisme. Pourquoi dans ce cas va t on se pencher sur les matières inhalées par ces travailleurs plutot que sur un virus contagieux ? Parceque c'est la première chose qu'on regarde, l'environnement et les habitudes de vie !!!! Pour le HIV non, on n'a pas voulu se dire que ces 5 hommes avaient peut être les même habitudes de vie, on a parlé directement d'un virus contagieux, qui condamnait le mode de vie de ces hommes, qui devaient désormais avoir honte d'être homosexuels, car c'est cela que l'on a condamné à l'époque !!! Un virus ne peut se cantonner qu'à deux types de personnes (toxico et homosexuels) pendant 20 ans ! Il y a bien là un dénominateur commun, sur lequel tout le monde ferme les yeux !!!!!
Pour ma part, pas de chance pour les médecins, je ne me suis jamais droguée. J'ai "sniffé" deux fois du poppers dans ma vie et c'est tout ! Autour de moi tout le monde est négatif, je ne me suis pas faite opérer, pas de piercing ni de tatouage. Je suis peut être la première personne contaminée par l'opération du saint esprit qui sait ???? Laissez moi rire.
Bref. Emma, prends soin de toi, arrête toute drogue, et surtout NO STRESS !!!!! Tu n'es pas malade, tu vas très bien, une vie saine et un moral d'acier te prouveront à eux seuls qu'ils étaient la cause de ta séropositivité lorsque tu les reniais !!!!
Gros bisous, bien évidemment je te tiendrais au courant de l'évolution de mon "cas" mdr. Un sacré cas !

42.Posté par emma03 le 31/01/2009 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Moi
C'est de la balle ton histoire. Donne moi des nouvelles de la cellsymbiosisthérapie!
J'ai eu beaucoup et depuis longtemps des problèmes gynéco, papillomavirus, mycoses à répétions...bien gratinée comme toi. Ma dernière analyse il y a 3 semaines dénombre 400 copies et t4 et t8 ok pour ne pas etre traitée.Comme toi je sais que c'est de la pure chimio ces traitements. Je booste mon système défense avec une bonne alimentation, une prise régulière de vitamine C, de magnésium, j'ai arrété un peu le tabac, le Jack daniel et la coke!! je verrai l'effet de cette vie plus saine sur les prochaines analyses. Par contre le stress à outrance à cause de cette anonce tu m'avoueras n'est pas facile à gérer et ça c'est pas bon pour nos défenses.
Je sais qu'on peut se contaminée avec les pailles de cc.
J'aimerais avoir des commentaires de personnes ayant l'expérience d'une séro-reconversion.
Pourrait bien etre Moi dans peu de temps!
Merci pour ta gnaque.

41.Posté par Moi le 30/01/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour emma
Oui, j'ai été diagnostiquée positive le 28 octobre 2008.
En bref on m'a fait remarquer que je faisais une récidive de mononucléose, qui fait réagir les tests positifs, et ça j'en suis sûre.
En plus de cela j'ai eu une toxoplasmose, et les tests ont été faits alors que j'étais en pleine séparation de mon compagnon (on est de nouveau ensemble d'ailleurs, suite à cette annonce, c'est paradoxal...), donc déprimée. J'ai pris de manière abusive des antibiotiques car ma bronchite ne passait pas. J'ai donc les anticorps en moi de la mononucléose, de la toxoplasmose, et j'avais aussi une candidose gyénco à l'époque. T'imagine le tableau, tout pour être testée positive en bref !!
Aujourd'hui ça va très très bien, j'ai un petit gangliounet qui persiste dans le cou, je suis sûre que c'est la mono qui fait ça. Mais autrement je pète le feu ! Je suis un traitement homéo qui bouste mon immunité, car les ganglions sont tout de même signe d'infection quelque part, ne soyons pas dans le déni non plus... Du coup voilà, je suis passée en 15 jours (selon leur super test magique) de 16 000 copies à 3 000. Oui oui, divisée par 6 en 15 jours ma charge virale : Magique !!! ET j'avais encore les ganglions tous gonflés. Là que tout est presque parti, j'ai ma prochaine prise de sang dans 15 jours, on verra où en est ma super charge virale trop magique.
Bises à toi emma. Mon avis c'est que tu es comme moi. Tu n'as aucun virus, à part celui d'une éventuelle croyance en la médecine orthodoxe, qui ne connait rien sur le sujet, et qui se dit progressiste. Laissez moi rire...

40.Posté par emma03 le 30/01/2009 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à MOI
Géniale, je fais un effort pour penser la même chose que toi et au fond de moi je sais que tu as raison pour tout ton commentaire. Alors pas de problème, je vais prendre soin de moi et m'autoriser à être heureuse. es tu séropo, j'ai pas compris.Heureusement qu'il existe des zetres comme toi sinon, c'est le flingue direct! bises

39.Posté par emma03 le 30/01/2009 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

positif ça veut dire que le labo a détecté un virus détectable au delà de 40 copies par mml de sang en dessous de ce seuil il est indétectable mais présent malgré tout. C'est vrai que l'on peut entendre les résultats de manière différente. Ce que je sais c'est que les traitements diminuent cette charge virale et empêchent donc de devenir malade en sida déclaré. Les séropos que j'ai rencontrés, une vingtaine, se portent ma foi plutot bien, Je pense que c'est une chance de savoir que l'on est porteur avant de s'en apercevoir à cause d'une maladie opportuniste.Tellement de progrés ont été faits qu'il faut garder l'espoir et que je suis sure que que je vais mourir mais pas de cet état de séropsitivité. On peut améliorer nos défenses immunitaires naturellement par une vie saine, une bonne alimentation et tout le toutim...le corps et l'esprit sont une machine formidable.
Pas facile!

38.Posté par mOI le 30/01/2009 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Vince
Je suis d'accord avec ce que tu as écrit. Je connais bien le sire sidasanté. J'ai lu LES DIX PLUS GROS MENSONGES SUR LE SIDA, mais également SIDA, SUPERCHERIE SCIENTIFIQUE ET ARNAQUE HUMANITAIRE, de Mr Roussez, qui est un véritable puit de sciences ! J'ai appris tant de choses, avec tant de preuves à l'appui !!
Emma03, on t'a fait assez flippé pour que tu te sentes obligée de prendre un jour ce traitement, qui pour moi, ce n'est que mon avis, apporte un mieux éphémère qui t'apparais comme mieux car il est en totale adéquation avec leurs fameux tests de charge virale et autre aberration. Mais je reste persuadée, c'est toujours mon avis, que ce traitement pris à long terme entraîne une dégradation du système immunitaire, et te fais donc considérer comme ayant le Syndrôme d'ImmunoDéficence Acquise.
Comme je l'ai dis, je n'ai pas à critiquer, c'est ton choix, et si les gens se sentent mieux avec cette chimiothérapie (oui oui, c'est une chimio) c'est tout le mal que je leur souhaite.
Moi je suis dans la pensée positive à fond, j'ai la chance d'avoir autour de moi des gens super positifs (moralement lol) qui me motivent et me soutiennent. Dans mon cas c'est particulier, car aucun soit disant mode de contamination ne me concerne, personne ne veut me croire, pourtant c'est la vérité. De ce fait je n'ai aucun sentiment de culpabilité, comme l'ont HELAS la plupart des séropositifs.
Je pense honnêtement qu'une bonne hygiène de vie, des traitements homéopathiques adéquats si nécessaire, peuvent faire qu'au bout d'un certain temps les tests peuvent redevenir négatifs.
Il y a beaucoup de séropo qui repassent séroneg, sans que trop de bruit soit fait par la médecine orthodoxe... Pourquoi? N'est ce pas un message d'espoir ? Ce n'est pas bien d'espérer c'est ça? Il vaut mieux se dire qu'on va tous crever ? Moi je dis NON !!!
Et il y a encore et toujours des personnes ayant un S.I.D.A. qui persistent à rester séronégatifs malgré tout... Comme c'est étrange.
Pour conclure, à toi Vince, je ne prendrais JAMAIS ces poisons que ces médecins ditribuent à tours de bras. JAMAIS JAMAIS JAMAIS !
La psyché a plus de pouvoirs que ce que l'on croit. Tout le monde peut "guérir" (s'il existe une maladie pour les séropositifs) par la force spychologique. Cela s'est vu pour combien de cancers, pour combien de traumastismes sensés laisser des séquelles. Ce n'est pas rare !
Croyez en vous, avant de donner toute votre confiance en des personnes incapables de vous prouver par des moyens ETHIQUES de laboratoires que vous n'avez ne serait ce que l'ombre d'un virus.
Les anticorps sont le reflet que notre corps se bat. Pourquoi avec le HIV c'est ce qui permet de diagnostiquer que vous êtes malade ????
Bref, je m'arrête là, je pourrais écrire pendant des heures sur le sujet.
Courage à toi emma, soit forte, c'est la clef de ton bien être.
Ne crois qu'en toi, et en ce que te dis ton corps. Sinon tu seras mal, comme tu l'es en ce moment, alors que tout allait bien avant qu'on t'annonce ta soit disant séropositivité.

37.Posté par Simon95 le 30/01/2009 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fois : que signifie "être positif" ?
Dans son livre, Etienne de Harven, virologue qui aura isolé des virus toute sa vie, affirme que l'isolement du "virus du sida" n'a jamais été effectué, pour une raison très simple : personne n'a pu procéder, pour ce virus du sida, au protocole obligatoire pour isoler tout virus.
Les soi-disantes protéines du virus du sida n'ont été que des manipulations de laboratoire, dont nous, simples péquins, sommes bien incapables d'en comprendre le sens.
Tous les virologues non liés au business du sida le crient haut et fort : "Montrez-nous une seule photo du virus issue d'un seul malade du sida". Jamais eu de réponse. Et pour cause...

A partir de là, quelles sont les protéines utilisées dans les tests soi-disant pour détecter le virus ? Des protéines de laboratoire... Et c'est avec ces protéines que l'on pourrit la vie de gens qui ont bien toutes les chances de n'être en aucun cas malades.



36.Posté par emma03 le 30/01/2009 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Séropositive diagnostiquée depuis décembre 2008 et probablement contaminée en aout 2008, je suis pour l'instant sans traitement. A l'occasion d'un groupe de paroles la semaine dernière, j'ai rencontré un séropo depuis 15 ans et sans traitement encore aujourd'hui. J'ai lu les 10 plus gros mensonges...c'est vrai qu'il faut en prendre et en laisser. je prend me concernant toutes les infos positives, dédramatisantes et fais un gros travail mental pour oublier un peu cet état de séropositivité, car depuis le jour de cette annonce, du jour au lendemain, mon corps est malade, mal partout, ventre, tête, la trouille au ventre quoi! alors que sans cette info j'étais à fond la forme.
Je lis aussi un livre de Louise Hay l'amour inconditionnel qui met en avant la force constructive et réparatrice du pardon et de l'amour.
Ah c'est pas évident d'etre tranquille avec tout ça, croire en quelle église? et ben la mienne en premier, la vie continue avec le blanc et le noir, c'est la vie...n'oubliez pas d'être heureux

35.Posté par vince le 27/01/2009 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petit complément :
Voici, pour moi, les 3 articles qui résument le mieux la chose :

http://www.sidasante.com/pdf/yinetyangduvih.pdf
http://www.sidasante.com/science/refutation.htm
http://www.sidasante.com/critique/malvir.htm

Ces 3 articles devraient vous donner l'envie d'en savoir plus...

34.Posté par vince le 27/01/2009 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut a tous, et a "Moi" en particulier !

Tu es certainement un cas de séropositivité temporaire ! En effet, le test "hiv" est, selon certains scientifiques, un test du niveau global d'anticorps. Avec les symptomes que tu décris dans ton post n°28, il y a apparement suffisament de raisons pour faire positiver les tests.
Je répéte ce qu'a dit Loran ci-dessus : prend le temps de lire tout ce qu'il y a a lire sur www.sidasante.com , et pose toutes les questions que tu voudras sur le forum.
Ne commence un traitement anti-rétroviral que lorsque tu auras bien prsi connaissance de toutes les facettes du problème !
Soigne tes problèmes de santé par les méthodes les plus naturelles possibles, accorde-toi une période de repos après disparition des problèmes, et il se pourrait très bien que les tests redeviennet négatifs. (refait le test anonymement, ton medecin trouverait ca bizarre, pour ces gens-la, quand on est seropositif, on l'est pour la vie, or de nombreux cas de sero-reconversion existent, mais sont malheureusement ignorés par les "scientifiques"...)

Courage !

Vince

"Ne vous laissez pas impressionner par le poids des traditions, même honorées en de nombreux lieux et par plusieurs générations. Ne croyez pas quelque chose parce que beaucoup de gens en parlent. Ne vous en remettez pas à l'autorité des sages d'autrefois. N'accordez pas foi à votre imagination en croyant qu'un Dieu vous a inspiré. Ne croyez rien qui dépende uniquement de votre maître ou des prêtres. Ne croyez, après examen, que ce que vous avez vous-même mis à l'épreuve et avez trouvé juste et bon". BOUDDHA

33.Posté par Matriarcat le 28/11/2008 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Je viens faire la pub de la page Dissidence SIDA de mon blog:
http://matriarcat.skyrock.com/2060840592-SIDA-MENSONGE.html

J'ai synthétisé de manière utra-concise les mécanisme de l'arnaque SIDA.
En gros, le site de Mark GRIFFITH en résumé inattaquable.
Tous les aspects du SIDA sont abordés :
le cas de l'Afrique,
l'efficacité de la tritherapie,
le reportage d'ARTE sur la dissidence,
les singes soi-disant contaminés...

Que la force soit avec vous!

32.Posté par Moi le 12/11/2008 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui
Cela défie l'entendement, surtout quand on sait que dans mon cas, je le rappelle j'ai été diagnostiquée positive il y a peu, je n'ai en aucun cas pu être en contact avec ce virus par les modes reconnus actuellement par la médecine.
Qu'il ait été créé ou non par l'homme, ce qui me sidère moi, c'est que personne ne prête attention aux gens qui comme moi ne comprennent de quelle manière ils auraient pu être contaminés...
Un jour peut être, quelque part, quelqu'un m'entendra...

31.Posté par hackerin le 12/11/2008 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi, personnellement, je pense que le sida existe bel et bien et qu'il a été créé de toutes pièces. Malheureusement, ces créateurs en ont perdu le contrôle. Il y a de fortes chances que ce virus a été créé lors du règne de l'apartheid en Afrique du Sud. Ils ont pris soin de détruire toutes les preuves. Mais qui sait ? Un jour peut-être, on saura l'origine réelle de ce prétendu virus qui défie l'entendement humain.

30.Posté par Moi le 12/11/2008 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui en effet, c'est très instructif...
Les médecins répondent d'ailleurs à vos questions sans problème, c'est bon de lire autre chose que "vous êtes séropositive et dans 5 à 7 ans c'est trithérapie !"
Moi, ça m'a fait du bien en tout cas...

29.Posté par Loran le 08/11/2008 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il semble utile de se faire une autre opinion que celle communément admise en parcourant le site:
sidasante.com
notamment le forum;
la lecture exhaustive des milliers de pages permet de relativiser...

28.Posté par Moi le 05/11/2008 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous

Je n'ai pas lu tous les commentaires, mais il ne me semble pas avoir aperçu un article publié par un ou une séropositive.
J'ai été diagnostiquée séropositive la semaine dernière. 3 des protéines dites "réactives au HIV" ont été positives. Mais oh miracle ! J'apprends que je suis négative en Australie ! Mais quel merveille, je suis donc "guérie"? Je peux dès à présent aller vivre là bas et avoir des rapports sexuels non protégés en toute impunité, et même faire des dons du sang !! Mais dites moi donc, j'y vais de ce pas !
Je suis ironique parce que c'est du grand n'importe quoi ces histoires... Je suis sceptique sur certains points de ce livre, mais sur d'autres je suis en parfaite adéquation. C'est un débat qui peut durer des heures, laissez moi juste en quelques mots vous raconter mes doutes...
C'est moi qui ai décidé de faire ce test, après l'apparition de ganglions qui ne désenflaient pas dans mon cou. Je suis très sujette aux ganglions, et ce depuis des années, donc au début je ne me suis pas fait de soucis, d'autant plus que j'avais une bronchite, donc rien d'étonnant pour moi, j'étais malade, j'avais des ganglions, comme d'hab quoi !
Et puis j'ai vu que ces ganglions ne partaient pas, au contraire des autres fois. J'étais exténuée, et ma toux persistait. Bronchite récidiviste a dit le médecin.. Soit... Antibiotiques à deux reprises, plus corticoïdes. Résultat : une super mycose gynéco... Comme d'hab aussi. A chaque fois que j'ai pris des antibiotiques ça m'a causé une mycose.. Donc idem, pas d'affolement. Mon gynéco m'a même fait faire un frottis, et une recherche d'éventuels "papillomavirus". Rien n'en est ressorti. On m'a fait plein d'examens durant ces derniers mois, et aucun n'a révélé ma séropositivité. C'est moi, qui voyant les symptômes persister, a demandé ce test, sur conseil de mon fiancé qui avait vu que certains symptômes collaient éventuellement.
Bref, après deux tests ELISA + 2 tests Western Blott, on me dit :"Aucun doute possible, vous êtes séropositive".
Gros choc sur le coup, mais étonnement cela est vite passé. Je suis une battante en général, et je me suis surtout dit qu'à présent il fallait avancer, et ne pas ruminer la nouvelle...
Mon inquiétude peu après a été pour mon partenaire. Il est pompier, donc immédiatement on s'est dit qu'il aurait pu être contaminé lors de l'une de ses interventions. Test ELISA + Western Blott... Verdict : NEGATIF !!
Alors c'est là que cela devient interessant... Cela fait plus de 5 ans que nous sommes ensemble. Je ne l'ai JAMAIS trompé. Jamais. Pas de transfusion, pas d'opération. J'ai un tatouage et un piercing, mais ils datent tous deux de 7 ans. En 2002 mon premier test HIV = Négatif. 2006, deuxième test = Négatif. Don du sang en 2007 = Rien à signaler à part une ferritine un peu basse... Test en 2008 = Positif !!
Sincèrement, personne ne se pose les mêmes questions que moi??? Selon les médecins, sela pourrait remonter à début 2008, vu ma charge virale et mes antigènes P24 devenus indétectables... Je serais en phase de stabilisation selon eux...
Comment, mais COMMENT ais-je pu être contaminée ??? Si quelqu'un a la réponse je suis toute ouïe ! La spécialiste qui me suit désormais dit qu'il y a forcément une cause, et que c'est à moi de réfléchir... Mais c'est tout réfléchi ! Je n'ai rien fait, ni pris à aucun moment un quelquonque risque !
Alors voilà, je suis séropositive en France mais pas en Australie, et j'ai été contaminée par l'opération du saint esprit !
Heureusement je suis très bien entourée, et en plus d'un suivi dit "traditionnel" par un médecin des services hospitaliers de ma région, je vais être suivie par une naturopathe qui propose une thérapie appelée la "'Cellsymbiosisthérapie". Terme barbare j'en conviens, mais qui est très pris au sérieux en Allemagne, où je vais être également suivie en parallèle, avec cette thérapie qui aurait fait ses preuves là bas.
Voilà mon histoire, il y a de quoi douter tout de même ! Mettez vous à ma place quelques instants, vous y croiriez vous ? Voilà pourquoi je suis parfaitement d'accord avec le fait qu'au jour d'aujourd'hui il est scientifiquement IMPOSSIBLE d'isoler le virus HIV, impossible de prouver un lien direct avec le SIDA. Rappelons que le SIDA est le syndrôme d'immunodéficience ACQUISE. On a plus de défenses immunitaires. Mais dans ce cas, un patient traité pour un cancer, pendant sa phase de radio ou chimio thérapie aurait donc le SIDA ? Puisque plus de défenses immunitaires car détruites par les rayons pour détruire le cancer ? Et oui... Les soins contre le cancer donnent donc, temporairement, le SIDA.
Bref, comme je l'ai dit, ce sujet est matière à polémique et à débat pendant des heures.
Je suis séropositve soit, mais je ne vais pas me laisser convaincre que j'ai été contaminée par quelque moyen que ce soit, car je suis INTIMEMENT convaincue que mon corps a développpé ce virus de manière non scientifiquement PROUVEE.
Merci de votre écoute, vos commentaires sont les bienvenus.

27.Posté par Simon95 le 23/08/2008 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Si la cause est les 'poppers' alors que se passe t'il en Afrique ? " demande Incrédule.

La réponse est dans le livre : le sida est pratiquement la seule maladie qui est déterminée de façon administrative. En effet, suivant le pays où l'on passe le test, on est déclaré séropositif ou non.
Moi je dis aux gens qui veulent absolument se faire dépister : "Allez en Australie, vous avez de fortes chances de ne pas être déclaré séropositif".
Pourquoi ? Suivant le pays où l'on passe le test, il faut faire réagir un nombre de bandes différents. Sur un des tests pratiqué, il y a 10 bandes, composées des soi-disantes protéines issues du virus du sida (virus qui n'a jamais été isolé une seule fois à partir d'un malade du sida...).
Or Si en France et en Angleterre, il faut faire réagir 3 bandes pour être déclaré séropositif, en Australie, c'est 4 bandes. Vaux mieux aller en Australie...

Mais pour l'Afrique, direz-vous ? Tant il est vrai que pour les margoulins, l'Afrique ne peut être un pays comme les autres, les Africains ont le droit à un régime spécial : il suffit de faire réagir ... 2 bandes pour déclaré séropositif. Quand on sait que naturellement les Africains de race noir ont plus d'anticorps que les Européens et les occidentaux en général, on comprend mieux la soi-disante épidémie en Afrique...

Sur les tests, cependant 2 questions développées dans le livre :
- Puisque le test comprend 10 bandes, pourquoi il ne faudrait ne faire réagir que 2,3,4 bandes, alors que les 10 bandes devraient réagir ?
- Pourquoi mettre 10 bandes dans le test, alors qu'une seule bande devrait suffire ?
Tout cela démontre, le flou total de ces tests...

Et tout ça pour dire : lire le bouquin avant de discuter...

26.Posté par dreamz le 22/08/2008 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien triste de voir le nombre de gens qui postent des commentaires stériles sans même avoir lu le livre

Personnellement quand ont me l'a mis entre les mains, j'ai pensé, c'est quoi cette conn..., puis en lisant la 4e de couverture, je me suis posé la question "dis-donc, tu en as croisé combien dans ta vie des gens atteints du SIDA?", pour en conclure que s'il y en avait tant qu'ils le disent on devrait les voir!!

Du coup je l'ai lu, enfin, dévoré.

Bref, lisez le bouquin pour vous faire votre propre opinion, après, vous pourrez causer.

25.Posté par Potier le 18/06/2008 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

J'ai lu tout vos commentaires, vous passez votre temps à critiquer les uns et les autres... On veut tous la même chose NON !!! Un moyen de rayer définitivement cette maladie de nos vies et de nos tête. Je suis venue ici pour trouver des réponses...Dommage me voilà avec plus de questions. Mais bon, je vais me renseigner pour cette histoire de test. Pas compliqué, il suffit de téléphoner au laboratoire d'analyse médicale... Je me charge de celui de mon pays et vous qu'allez vous faire pour démêler le vrai du faux. Bien beau de critiquer, mais encore plus beau d'accorder un minimum de confiance à chacun et de travailler main dans la main, pour vaincre. L'union fait la force n'est-ce pas ?
Je suis croyante et pour moi croyant ou pas on est tous humain. Peu importe la vie que même les gens. Personne ne méritent d'avoir cette saleté, si bien entendu c'est réel.

24.Posté par Simon95 le 15/05/2008 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rappelons que le Sida existe : c'est une maladie due à une déficience immunitaire. Une maladie vieille comme le monde, comme le cancer ou les maladies cardio-vasculaires (encore que là aussi, d'après le Dr Rath, on mentirait sur le sujet)

Ce qui est intéressant, dans ce livre, c'est de voir à quel point "être séropositif" est une notion plus que variable, puisque dépendant du pays où on passe le test. Comme il est expliqué dans l'article ci-dessus, suivant qu'on passe le test en France, en Angleterre, en Australie ou en Afrique, on est séropositif ou pas. C'est l'administration de chaque pays qui détermine le nombre de bandes qu'il faut faire réagir pour être séropositif ou non. Bonjour, le sérieux...

"Qu'est-ce qui se passe en Afrique, alors...", demande quelqu'un ci-dessus. Les Africains meurent plus de malnutrition, d'eau polluée, que d'un virus qui n'a jamais été isolé.
Et quel marché l'Afrique ! Le nombre de tests anti-sida (dont les brevets sont détenus par qui ? Les "découvreurs" du virus du sida...) que cela représente... Sans compte les thérapies dites "anti-sida" qui rapportent des milliards.

Le mythe du virus du sida est tellement implanté dans les esprits de chaque petit médecin de quartier qu'il parait impossible de revenir en arrière. Trop d'intérêts économiques sont en jeu. Seuls les esprits éclairés (ceux qui ne passent pas leurs soirées à regarder, avachis, les innombrables chaines de télévision que nos gouvernants s'empressent de multiplier pour pouvoir diriger un peuple de moutons incultes) connaitront la vérité.


23.Posté par Skadi le 27/04/2008 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Je fais un dossier sur le VIH en tant que rétrovirus. J'ai lu l'article et je me suis demandé si c'était vrai. Mais en voyant que l'auteur insinuait que le VIH n'était pas transmissible et que ce n'était pas un virus mais dut à une drogue. Je trouve que c'est poussé le bouchon. Il ne devrait pas insinuer des choses pareils. Trop de gens meurt de ce fléau. Je suis d'accord avec Pierre sur le fait que l'auteur n'a qu'à nous prouver que ce n'est pas transmissible en faisant l'amour sans préservatif avec un séropositif ou de se faire une perfusion avec le sang d'une personne contaminée. Surtout que bien souvent c'est ce genre de personne qui évite les séropositifs pour ne pas être contaminer. Moi je pense surtout que c'est horrible de penser que le SIDA est faux parce que des gens en meurt et sont exclus parce qu'ils sont séropositifs. Ensuite, le VIH est le virus immunodéficient humain mais ce n'est pas le seul parce qu'il y a le SIDA des chat qui est le FIV virus immunodéficience féline. Et bien oui il n'y a pas que les humains qui sont touchés, et n'allez pas me dire que les chats se drogues aux poppers. De plus le virus n'est pas une maladie, il diminue le système immunitaire en se multipliant dans les cellules immunitaires comme les lymphocytes T4 et les macrophages. Les maladies opportunistes sont des maladies benignes qui s'inssinuent dans le malade parce que celui ci n'a plus de défence. Une personne saine les combattrait facilement mais pas une personne porteuse du rétrovirus. Je voudrais rajouter que le SIDA se déroule en trois phases et que ces trois phases sont distinctes et reconnues chez les patients, c'est une logique qui me fait penser que ce ne peut pas être un "cannular".
Bon j'arrête mais pour finir je veux rajouter que si l'auteur était séropositif il ne penserait pas de cette façon parce que ces propos laisse penser que tous les séropositifs vont mourir parce qu'ils se sont drogués aux poppers et qu'ils sont bètes de croire en ce que les médecins disent. Eh bien moi je ne suis pas d'accord et je ne peux pas laisser dire des choses pareils sans réagir.

22.Posté par TITI le 10/04/2008 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les gens qui critiquent ce livre devraient au moins tenter de comprendre les arguments mis en avance. Ce livre ne dit pas que le sida (syndrome d'immuno deficience acquis ) n'existe pas et que l'on en meurt pas. Il faut comprendre la vraie polémique.

Quand je lis certains commentaires, cela me confirme dans l'idée que le VIH est véritablement une arnaque.

D'ailleurs personnes se posent la question entre le lien d'un syndrome d'immuno deficience acquis et les vaccins... Bouhhhhh la méchante secte anti vaccin. Vive le vaccin contre l'hepatite B pour nos enfants.

Ca n'étonne personne que des gens séropositifs un jour deviennent séronégatifs quelques jours plus tard. Cherchez l'erreur?



21.Posté par Loran le 24/03/2008 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parce que les chiffres n'ont jamais reflété la réalité...et que la marge d'erreur (énorme) commence à se réduire:
- d'une part, ces chiffres inquiétants relèvent de projections mathématiques statistiques et que de ce fait la réalité est déjà tronquée elle-même;
- que d'autre part la base sur laquelle ces chiffres sont calculés est elle-même inconséquente : sont en effet considérés comme séropositifs, en Afrique par exemple, en dehors de tout test sanguin, toute personne répondant à une symptomatologie clinique simple à déceler: amaigrissement important, fièvre importante, problèmes digestifs (diahrées...)...durant au moins un mois...
- enfin, dès lors que la proportion de tests sanguins effectués réellement parmi la population africaine déclarée séropositive au VIH augmente avec le temps (évolution normale liée aux aides financières internationales), les statisticiens sont obligés de revoir leurs chiffres à la baisse, tant ceux-ci sont démesurés...
- par ailleurs, on se saurait mentalement concevoir que toutes ces personnes soit-disant VIH+ aient pu être testées par prélèvement sanguin, sachant qu'un test en France (en fait plusieurs tests) coûte environ 100 €...alors qu'on dit que des dizaines de millions d'Africains sont positifs et alors qu'il eut fallu au moins 40 milliards de dollards rien que pour ces tests...
- bref, ces chiffres relèvent donc bien de l'hypocrisie mais sont par contre excellents pour la rentablité des firmes pharmaceutiques...

20.Posté par Abrac le 28/02/2008 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ONU par le biais de l'OMS dit que l'épidémie du VIH progresse ...
.
Alors comment se fait-il que cet organisme dans ces rapport officiels qui sont consultables sur internet montre qu'il y a moins de porteurs du VIH qu'avant ?

Les chiffres : fin 2005 : 38,6 millions, 2006 : 39,5 millions, 2007 : 33,2 millions

1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires