Propagande médiatique, politique, idéologique

Le système de justice de pacotille canadien par Mohawk Nation News


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 13 Août 2018 - 10:25 RÉSUMÉ SOTT 07/2018 + INFOS AD HOC



JBL1960
Mercredi 14 Février 2018

Et comme c'était à prévoir !

Puisque nous savons grâce à la Nation Mohawk, notamment, que le Canada est une colonie pénitentiaire...

Suite de mon billet "ARRÊTEZ DE TUER NOS ENFANTS "

~~~~▼~~~~

Canada État colonial et mascarade de justice

(Mohawk Nation News)

Triste mais prévisible suite de notre traduction de « Arrêtez de tuer nos enfants » du 9 février 2018 par Mohawk Nation News. Les peuples premiers n’attendaient aucune justice d’un tribunal de l’amirauté (justice coloniale) du Saskatchewan et ils avaient mille fois raison… ~ Résistance 71 ~

Le système de justice de pacotille canadien

Mohawk Nation News | 11 février 2018 | URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2018/02/11/canadas-kangaroo-justice-system/

Traduit de l'anglais par Résistance 71https://resistance71.wordpress.com/2018/02/13/canada-etat-colonial-et-mascarade-de-justice-mohawk-nation-news/
Le dictionnaire de droit Black décrirait le récent verdict du tribunal du Saskatchewan (sur l’affaire du meurtre de Colten Boushie) NdJBL ► Justin Trudeau rencontre la famille de Colten Boushie, Source [ICI-Radio Canada ] comme “une mascarade de procédure légale dans laquelle les droits d’une personne ont été totalement bafoués et qui a induit une conclusion nulle et non avenue par la partialité du tribunal dans l’affaire.” La Grande Loi de la Paix montre que lorsqu’on a peur, la victoire va toujours nous éluder. Chacun possède une faiblesse dans une situation donnée. Malgré les armes puissantes qui ont été façonnées pour nous tuer, nous et toute vie, ils n’ont pas pu gérer la situation de la force de caractère du peuple naturel de l’endroit. L’intuition humaine et l’intelligence seront toujours protégées par la nature. Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, est fondée sur le respect et la protection de l’espèce humaine. La machine humaine est faite pour exterminer toute vie. Elle n’est pas l’égale de la création/nature et des esprits faits par la nature. Nous pensons constamment à notre survie. Nous faisons constamment l’expérience de la faiblesse de l’ennemi qui essaie toujours de nous éliminer, sa veulerie. Kaianerekowa nous guide vers l’exploration du véritable chemin. Nous devons continuer de penser à notre responsabilité envers toute vie et la charge que nous avons de la mener à bien. Les gens peuvent être faibles et fragiles en bien des aspects. Ces fabricants d’armes de guerre sont déçus lorsque des humains sont plus malins que leurs machines et les esprits dérangés qui les pilotent. Ceux qui poussent les boutons gardent leur doigt sur la gâchette en permanence afin de nous rendre craintif et sans espoir. C’est leur faiblesse et cela montre qu’ils ne respectent pas et ne peuvent pas combattre un ennemi à force égale. La nature, la terre-mère et la vie ont toujours le dernier mot en regard de nos vies. Ils pensent qu’ils ont gagné parce qu’ils ont assassiné un grand nombre d’entre nous ou qu’ils ont le plus haut score dans le décompte des cadavres, c’est ce dont ils sont si fiers. Nous pouvons toujours trouver ce qui est réel de ce qui semble n’être rien. Leurs machines ne peuvent pas fonctionner sans l’aide de prédateurs dérangés hautement entraînés. La Nature nous a toujours aidé à trouver les bons gestes afin que toute vie puisse continuer. Parfois c’est juste un geste. Les ennemis s’exposent lorsqu’ils jouent mal. Ces penseurs psychopathes dépendent de la force d’une machinerie artificielle et de fausse information. Gains et pertes sont inscrits sur un tableau d’affichage, ce qui est anti-naturel. Leur monde est inventé de façon à ce qu’ils puissent penser qu’ils peuvent tout contrôler. Vouloir toujours gagner a été la cause de bien de leurs erreurs induites par la fausse information dont ils se nourrissent. Ils ne voient pas la compréhension générale du problème, ils ne voient que la satisfaction de provoquer toujours plus de confusion et de gagner toujours plus de contrôle. Récemment, aux Jeux Olympiques d’hiver de 2018 en Corée, lorsque les dignitaires sont entrés dans la salle de réunion, tout le monde s’est levé et a serré la main des délégation sud et nord coréennes ainsi que celles de leurs collègues. Le vice-président américain Pence a refusé de se lever et de respecter la coutume. Il est resté assis en silence. Il a tourné le dos au protocole et n’a pas voulu serrer la main des Coréens. Puis il s’est levé et est sorti de la pièce sans dire un mot. (NdT : et tout le monde a certainement pensé : “Bon débarras !…”) Nous ne gagnons ni ne perdons. Nous continuons d’essayer de vivre la parfaite réalité qui nous a été donnée par la Nature. Personne n’a jamais vu ce qu’il y a en nous. En 1990, lorsque l’armée canadienne a envahi l’île de Kahnawake pour piller le village, les armes ont parlé, des hélicoptères emplirent le ciel (NdT : référence à la crise et au siège d’Oka en 1990). Les gens ne se sont pas cachés. Des milliers ont accouru vers l’île pour défendre le village. Personne ne nous comprend vraiment.

~~~~▲~~~~

La Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec (CERP) s'est ouverte lundi à Montréal avec un témoignage poignant de l'aînée mohawk Sedalia Fazio, qui a fait un parallèle entre les abus que son fils aurait subis aux mains des policiers à Châteauguay, et Colten Boushie, un jeune homme tué par balle en Saskatchewan. Le fils de Mme Fazio – qui était présente à la Commission pour prendre part à la cérémonie d’ouverture – aurait été battu par des policiers dans la foulée de la crise d’Oka, quand il avait seulement 13 ans. L’adolescent, qui « faisait des choses qu’il n’aurait pas dû faire », selon sa mère, a été pourchassé par les policiers, qui lui auraient donné des coups de pied au visage.
« Il faut faire quelque chose pour protéger nos enfants », a affirmé Mme Fazio avec de l’émotion dans la voix, dénonçant du même souffle l’impunité des policiers, au Québec et ailleurs au pays. Source ICI-Radio-Canada ► http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1083466/commission-viens-colten-boushie-cerp-policiers-audiences-publiques


Conseil d’une femme de la Nation Mohawk en 1990 aux Canadiens & Québecois de papier lors de la crise d’Oka ;

Regardez bien ce qu’il se passe ici, parce que quand ils en auront fini avec nous, (les Natifs) ce sera votre tour…

Et c'est bien ce qui se passe en ce moment, c'est notre tour, à tous, si nous les laissons faire...

C'est à nous de voir, nous sommes co-créateur et co-rédacteur de notre Histoire.

“Ce que l’histoire révisionniste nous enseigne est que notre inertie de citoyens a abandonné le pouvoir politique à une élite et a coûté au monde environ 200 millions de vies humaines entre 1820 et 1975. Ajoutons à cela la misère non dite des camps de concentration, des prisonniers politiques, de l’oppression et de l’élimination de ceux qui essaient de faire parvenir la vérité en pleine lumière… Arrêtons le cercle infernal du pillage et des récompenses immorales et les structures élitistes s’effondreront. Mais pas avant que la majorité d’entre nous trouve le courage moral et la force intérieure de rejeter le jeu frauduleux qu’on nous fait jouer et de le remplacer par les associations volontaires ou des sociétés décentralisées, ne s’arrêteront le pillage et le massacre.” ► Antony Sutton , historien, et professeur de sciences politiques, Stanford U, 1977

Nous ne pouvons pas être neutre dans un train en marche…

Soyons du bon côté de l'histoire comme l'avait analysé Howard ZinnRéflexions optimistes historiques & politiques d’un historien engagé, Version PDF {N°34} de 63 pages

Ni wait, ni see, parce que c'est tout vu !

JBL1960



Mercredi 14 Février 2018


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires