insolite, humour, conspiration...

Le producteur américain d’Omar Sy encourage les juifs à « s’organiser comme la mafia »


Dans la même rubrique:
< >


Hicham Hamza
Mardi 4 Août 2015

Hollywood, Israël et le communautarisme. Lors d'une cérémonie organisée par un lobby ultra-sioniste de Californie, Harvey Weinstein, puissant producteur américain, a exhorté les juifs à lutter contre l'antisémitisme en s'inspirant des méthodes de la «mafia».  

Le 03.08.2015 à 17h51

Le 24 mars, le  Centre Simon-Wisenthal, basé en Californie et très engagé  dans le soutien inconditionnel d’Israël, a honoré un influent producteur d'Hollywood : Harvey Weinstein, connu notamment pour avoir contribué aux films de Quentin Tarantino.


Les dirigeants de cette organisation ultra-sioniste avaient déjà salué auparavant un certain Manuel Valls : l'homme, alors ministre de l'Intérieur, les avait chaleureusement reçus, place Beauvau.


Fils d'un sergent qui avait collaboré avec le groupe terroriste juif Haganah dans les années qui ont précédé la création d'Israël, Weinstein a tenu, lors de la cérémonie, un commentaire singulier à propos de l'actualité : réagissant au sujet de l'émigration croissante de juifs européens à destination d'Israël, le producteur -qui avait soutenu Tel Aviv après les derniers bombardements massifs de Gaza- a affirmé qu'il était temps de "botter le cul" aux "antisémites" et, pour y parvenir, de "s'organiser comme la mafia".

Un tel engagement radical en faveur d'Israël et de la communauté juive peut tétaniser ou intimider des voix éventuellement dissonantes parmi ses employés et collaborateurs.



 


 

 

 

 

 

 

 

Tel semble être le cas d'Omar Sy : l'acteur français, également producteur d'une petite structure dénommée Korokoro (investie dans son film Samba ), suscite actuellement l'indignation ou les sarcasmes de nombreux internautes inscrits sur les réseaux sociaux.

 

La cause : son refus confus -mais salué par la Ligue de défense juive- de prendre position au sujet de la question israélo-palestinienne, sous prétexte qu'il n'aurait pas "toutes les infos".

 

 

Trois ans plus tôt, en juillet 2012, Weinstein, distributeur du film Intouchables et producteur de son remake, avait prédit une carrière américaine pour Omar Sy en déclarant qu'il avait "une belle carte à jouer à Hollywood" . Bien vu : l'acteur est devenu entretemps un protagoniste -mineur mais récurrent- de blockbusters à succès tels X-Men : days of future past ou Jurassic World. Mieux encore : il figure au casting du dernier film produit par Weinstein et intitulé Burnt .

L'an dernier, Weinstein avait déjà distribué De l'autre côté du périph' avec Omar Sy dans le rôle principal.

Paris-Los Angeles-Tel Aviv

L'emprise de la mouvance sioniste sur Hollywood peut être illustrée par trois exemples emblématiques, parmi tant d'autres :

* Robert De Niro, ami et partenaire financier de Weinstein, n'avait pas hésité à déclamer, face à l'ex-président Shimon Peres, son "respect" envers "l'agressivité nécessaire des Israéliens".


* Arnon Milchan, richissime et influent producteur oscarisé d'Hollywood  -également proche de Robert de Niro, a reconnu, fin 2013, avoir longtemps été, en parallèle, un agent secret  au service d'Israël.


* Pour avoir dénoncé le "génocide" commis à Gaza par l'armée israélienne, les comédiens Penélope Cruz et Javier Bardem ont subi une campagne de dénigrement de la part de plusieurs producteurs d'Hollywood dont l'un, Ryan Kavanaugh, avait bénéficié antérieurement de l'assistance  financière d'un lobby ultra-sioniste dénommé ADL.


Certains lecteurs de Panamza pourraient s'imaginer que la prudence oratoire de l'acteur-producteur Omar Sy au sujet d'Israël daterait de ses fraîches connexions sionistes avec Hollywood.

 

Ce serait oublier que durant l'été 2011 -juste avant la sortie du film  Intouchables qui l'a rendu célèbre pour son rôle de bouffon noir, banlieusard et ex-taulard auprès d'un riche blanc cultivé et handicapé, l'acteur avait fait savoir incidemment qu'il était défendu en justice, pour une affaire d'interpellation "abusive", par un certain Patrick Klugman. 

Je suis certainement devenu avocat parce que je ressens quelque chose d’insupportable – et sans doute de propre aux juifs – devant l’injustice.

Patrick Klugman, Actualité juive, 25.06.15


Membre du comité directeur  du Crif, co-auteur du "sionisme expliqué à nos potes "chroniqueur  au service  de Bernard-Henri Lévy, défenseur de Claude Askolovitch  dans l'affaire Siné et avocat des Femen  -ainsi que de SOS Racisme, Patrick Klugman est également en charge des relations internationales auprès d'Anne Hidalgo, maire de Paris.

 

Nulle surprise, dès lors, à voir Klugman -un fan de l'ultra-sioniste maire (israélo-américain) de Chicagoattaquer, vendredi dernier, le géopolitologue Pascal Boniface après sa publication d'un tweet ironique au sujet de la dernière non-prise de position d'Omar Sy.

klug

Soulignons d'ailleurs qu'Omar Sy ne craint pourtant pas de s'engager publiquement sur certains sujets à caractère politique : comme il l'a récemment expliqué au magazine Télé Star, l'artiste -qui figure sur une pétition adressée à Anne Hidalgo- est sensible au problème des conditions de vie des migrants.

Les migrants en grande précarité, oui; les Palestiniens sous occupation, non?

Avec un tel deux poids deux mesures dans son implication publique contre les drames humanitaires, Omar Sy n'a pas démérité l'autorisation de son "copain" Patrick Bruel, lui-même profondément engagé en faveur d'Israël, de reprendre -l'an dernier, à La Rochelle- son plus célèbre tube.

 

 

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation  de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook  /Twitter /Youtube  

ET contribuez personnellement  au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !



Mercredi 5 Août 2015


Commentaires

1.Posté par Druide le 06/08/2015 05:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La défense assurée par Kulgman c'était probablement un cadeau de la communauté hollywoodienne. Cependant, je ne crois pas qu'il y ait quelque chose de l'ordre d'un complot dans cette affaire, seulement peut-être de l'opportunisme bien ordinaire, typique du milieu du showbiz, lequel n'a jamais eu la politique pour vocation. Il faut pas lui en vouloir de ne pas vouloir être le prochain Dieudonné.

Moualek donne un avis intéressant sur Omar Sy victime de l'acharnement des milieux dieudonnistes. L'extrémisme sioniste, à mon avis, doit se délecter de voir ainsi se déchaîner la haine dieudonniste contre les nouvelles célébrités afro-françaises... À méditer.
https://www.youtube.com/watch?v=xHvfzUIR92A

2.Posté par Druide le 13/08/2015 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé pour le lien vers la vidéo censurée. Youtube communique ceci:

"Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respecte pas les règles de YouTube concernant le spam, l'escroquerie et le détournement de clics."

Incroyable! Qui peut être derrière ça selon vous? Qui aurait pu être gêné par cette vidéo de Moualek?

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires