International

Le président iranien propose que l'année 2011 soit désignée "année du changement des modes de consommation"



Vendredi 18 Décembre 2009

Le président iranien propose que l'année 2011 soit désignée "année du changement des modes de consommation"
Mahmoud Ahmadinejad a proposé que l’année 2011 soit désignée année de changement des modes consommation pour une baisse des émissions de gaz à effet de serre.
S’adressant aux pays présents au sommet sur le climat, il a également exhorté à renforcer la culture de l’économie dans le monde.

Il a annoncé des propositions qu’il a classées dans sept catégories soulignant que certains problèmes se posant au monde proviennent de nos sociétés de consommation.

Il a proposé la mise en place d'un groupe de travail qui permettra de corriger le modèle de consommation et favoriser ainsi une répartition plus juste.

Mahmoud Ahmadinejad a proposé que les pays industriels se conforment à leurs engagements internationaux concernant les problèmes environnementaux et payent des compensations aux pays affectés.

Evoquant les sommes astronomiques dépensées en Afghanistan et en Irak respectivement, il s’est demandé s’il n’était pas mieux d’affecter une partie de leurs budgets militaires à la réduction de la pollution et à l’amélioration d’un certain bien-être dans le monde.

Soulignant la nécessité de renoncer aux monopoles envers les nouvelles technologies, le président iranien a souhaité l'utilisation de sources d'énergie propres telles que le vent, le soleil et l'énergie nucléaire.

Tous les pays doivent pouvoir utiliser les "énergies propres et renouvelables" dont l'énergie nucléaire, a affirmé jeudi à Copenhague le président iranien Mahmoud Ahmadinejad à la conférence sur le climat de l'Onu.

"Tous les pays doivent avoir accès aux nouvelles technologies pour diversifier leurs sources d'énergie et être en mesure d'utiliser des énergies propres et renouvelables telles que le vent, le soleil, les marées, la géothermie et les énergies nucléaires", a déclaré M. Ahmadinejad lors de son discours en séance plénière.

Il a également incité à la création de fonds internationaux destinés à l'environnement.

Le président est arrivé à Copenhague jeudi pour participer à la conférence sur le climat.

A son arrivée, le président Ahmadinejad a été accueilli par l'ambassadeur d'Iran au Danemark Morteza Damanpak-Jami et des Iraniens résidant au Danemark.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki et le conseiller du président iranien, Mojtaba Samareh-Hashemi font partie des hauts responsables qui accompagnent le président Ahmadinejad lors de sa visite à Copenhague.


Vendredi 18 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par brigitte le 18/12/2009 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De belles propositions qui risquent de rester à l'état de vœux pieux.

2.Posté par cacahuettes et tango le 18/12/2009 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je propose que l année 2011 soit l année du retour de certains hongrois dans leur région d origine, bon débarras!

3.Posté par Patron le 18/12/2009 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le cher président Ahmadinejad est un grand homme. Il va rester grand et marquer l'histoire.

4.Posté par pistache le 19/12/2009 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est bien ce qu'il dit ; mais ça ne sert à rien ; trop de fric en jeu ; en revanche , côté changement de mode de consommation , ça va se faire tout seul ; de plus en plus de gens n'ont plus les moyens de consommer , et ce ne sont pas les plus riches en ce bas monde qui font tourner l'économie ; la croissance va se casser la gueule vu que losque des centaines de millions de gens n'achètent plus , ce sont des millions d'entrepreneurs qui perdent de l'argent ; aprés ça va trés vite , y compris à grande échelle ;

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires