Coup de gueule

Le passé et l’avenir du monde


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


Si on extrapole un peu le schéma unipolaire vers lequel nous nous dirigeons, on se rend compte qu’il est basé sur la définition du phénomène du communautarisme qui implique une culture principale et des sous-cultures ou des "cultures annexes".


Hatem El Karoui, écrivain
Dimanche 1 Septembre 2013

Le passé et l’avenir du monde
C'est ce communautarisme qui appliqué en Grande Bretagne aux Musulmans au lieu de les intégrer. Il peut prendre plusieurs formes selon le groupe qui détient le pouvoir politique et économique qui se positionne à la tête de l'échelle sociale. C'est ce régime de vie qui est visé par l'occident ostraciste à plus ou moins long terme et notamment au Moyen Orient et au Maghreb après la "recolonisation". Le calcul est simple. Les cultures "secondaires" vont se désagréger et régresser d'elles mêmes par manque de compétitivité et à défaut de porter des valeurs fortes et de progrès. En fait aujourd'hui la théorie de l'Apartheid n'a pas disparu. Elle se métamorphose en fonction des circonstances. Ce qui avait été fait pour les Indiens en les mettant dans des réserves pour dissoudre leur culture et leur civilisation a été fait sous une autre forme en Afrique Australe. En RSA on appliquait les Bantoustans avec une obligation de se déplacer d'une aire à l'autre avec une forme de passeport. Aujourd'hui en RSA même si l'Apartheid a officiellement disparu, la répartition communautariste de la population fait qu'on les classe par ordre: Les Anglais pour le pouvoir industriel et le grand business, les Boers hollandais (les Afrikaners) pour l'Agriculture, les Indiens pour l'Administration publique (en bas et au moyen de l'échelle) et le petit commerce, les "Colored" (chinois) pour le divers travail manuel et ...enfin les Noirs pour le pur travail d'exécution. Il existe des théories selon lesquelles le Sida a été disséminé sciemment dans les populations noires pour les éradiquer sinon réduire leur nombre. En Namibie voisine(autrefois une colonie allemande) le communautarisme est encore plus radical et la répartition est encore plus sauvage. On rase les aires d'habitations pour les remplacer par des espaces urbains modernes selon des plans architecturaux très esthétiques (villas avec piscines et jardins sans premier étage, larges avenues..) puis on les entoure de barbelés (comme ceux de l'avenue Bourguiba à Tunis) et derrière les Barbelés c'est le "No Man's Land" sur des kilomètres, et bien au delà les populations noires sont rassemblées comme des bêtes avec des conditions précaires de vie. Des bêtes? Elles sont nettement mieux traitées que les êtres humains. Au Kruger Park de Mpumalanga en RSA il existe même des cliniques d'animaux. C'est bien! Mais le Kruger Park fait directement frontière avec le Mozambique, et là les Sud Africains avaient installé de hauts grillages électrifiés pour empêcher l'émigration et les candidats affamés avaient alors le choix entre sauter haut pour dépasser le grillage et être bouffés par les lions et être carbonisés comme des grenouilles en étant découverts le matin collés au grillage. Voila le passé et l'avenir du monde...


Dimanche 1 Septembre 2013


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires