Lobbying et conséquences

Le parlement européen demande la libération d'un soldat israélien


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



altynbekbz@gmail.com
Vendredi 19 Mars 2010

Le parlement européen demande la libération d'un soldat israélien
Strasbourg, le 11 Mars 2010
 
 Le Parlement européen ,
 
 — vu la troisième convention de Genève de 1949 et son article 3 commun aux conventions de Genève de 1949,
 
 — vu la convention internationale de 1979 contre la prise d'otages,
 
 — vu la déclaration de la présidence, du 18 novembre 2009, au nom de l'Union européenne concernant la situation humanitaire à Gaza, qui demande "aux ravisseurs du soldat israélien Gilad Shalit de libérer ce dernier sans délai",
 
 — vu la résolution 921 du Congrès américain du 18 juillet 2006,
 
 — vu ses précédentes résolutions sur la situation au Proche-Orient qui comprennent un appel à la libération de Gilad Shalit,
 
 — vu l'article 122, paragraphe 5, de son règlement,
 
 A. considérant que le caporal (aujourd'hui sergent) Gilad Shalit a été enlevé le 25 juin 2006 par le Hamas sur le sol israélien,
 
 B. considérant que le sergent Shalit a la citoyenneté européenne
(française) et israélienne,
 
 C. considérant que, depuis qu'il a été pris en otage, le sergent Shalit est gardé au secret à Gaza où il est privé des droits fondamentaux prévus à l'article 3 commun des conventions de Genève de 1949 et, partant, dans la troisième convention de Genève de 1949,
 
 D. considérant que le Hamas revendique la détention persistante du sergent Shalit en invoquant le fait qu'il est détenu en conformité avec la troisième convention de Genève de 1949,
 
 E. considérant que le droit international humanitaire et le droit international en matière de droits de l'homme doivent, en toutes circonstances, être respectés par l'ensemble des parties au conflit du Proche-Orient,
 
 F. considérant que l'instauration d'un climat de confiance entre Israéliens et Palestiniens est au centre d'un processus de paix conduisant à deux États pouvant vivre côte à côte en paix et en sécurité,
 
 G. considérant qu'une vidéo, reçue en octobre 2009 et montrant le soldat captif tenant un journal de Gaza daté du lundi 14 septembre, représente le signe de vie le plus probant du sergent Shalit,
 
 1. demande la libération immédiate du sergent Gilad Shalit;
 
 2. exhorte le Hamas à tenir promesse et à accorder au sergent Shalit les droits et privilèges prévus dans la troisième convention de Genève de 1949;
 
 3. déplore le non-respect persistant des droits fondamentaux du sergent Shalit et le fait que tant sa famille que les autorités françaises et israéliennes ont été empêchées d'obtenir des informations sur son état de santé; invite donc instamment le Hamas à autoriser le Comité international de la Croix-Rouge à rendre rapidement visite au sergent Shalit et à lui permettre de prendre contact avec sa famille, conformément à la troisième convention de Genève de 1949;
 
 4. souligne l'importance de progresser vers une solution fondée sur l'existence de deux États et se félicite de la reprise de négociations indirectes entre Israël et l'Autorité palestinienne;
 
 5. insiste sur le fait que des mesures venant de l'ensemble des parties et visant à instaurer un climat de confiance mutuelle, notamment la libération d'un nombre significatif de prisonniers palestiniens, est de nature à créer des conditions favorables à la libération du sergent Shalit;
 
 6. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil et à la Commission, aux États membres, à la Haute représente de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité / vice-présidente de la Commission, au gouvernement israélien, à l'Autorité palestinienne et à l'Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne.



Vendredi 19 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par Larguet le 19/03/2010 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand il s’agit de libérer Shalit, le parlement se rappelle qu’il y a des lois et des conventions de Genève.

Lors des massacres de Gaza ou étiez vous, vous et vos lois, qui s’appliquent comme un élastique, en fonction de la personne et du moment.

Que faites vous du français détenu illégalement par les sionistes.

Parlement, de racistes et de sectaires.


2.Posté par Mémoire d'éléphant le 19/03/2010 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des parlementaires grassement payés sur nos impôts pour nous la glisser chaque plus profondément.
Il va bientôt falloir que le peuple se réveille et alors là ...............!!!!!!!!!!!

3.Posté par cerna99 le 19/03/2010 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dit mon ami larguet c'est vermines ne reculent devant rien

4.Posté par anti dajjal le 19/03/2010 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

t'inquiete pas mon frere salah, nous on n' ira pas supplier ces corrompus de satanistonazis du parlement du 4eme reich
on viendra nous meme inchallah et par la grace de dieu tout se realise
que nos douas te viennent en aide car Allah swt est le meilleur des protecteurs

ps: pour salah pour le 91 pour la cause

5.Posté par rekin le 19/03/2010 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VOILA CE QUE J'EN PENSE DE LA DEMANDE DU PARLEMENT EUROPÉEN:

[http://www.youtube.com/watch?v=u9asznD9f34]

6.Posté par Sanity le 19/03/2010 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LISTE DES RESOLUTIONS NON RESPECTES ET VIOLEES PAR ISRAEL:

1948 – 1967
Résolution 106 Condamne l’attaque par les forces de l’armée régulière israélienne contre les forces de l’armée régulière égyptienne le 28 février 1955. Cette attaque viole les dispositions relatives au cessez-le-feu de la résolution 54.

Résolution 111 Attaque d’Israël contre la Syrie le 11 décembre 1955 tuant 56 civils. Cette action constitue une violation délibérée des dispositions de la Convention d’armistice général entre Israël et la Syrie.

Résolution 127 Violation d’Israël dans la zone située entre les lignes de démarcations aux environs du Palais du gouvernement à Jérusalem.

Résolution 162 Demande instamment à Israël de se conformer aux résolutions précédentes.

Résolution 171 Condamne l’attaque israélienne du 16-17 mars 1962 sur la Syrie constituant une violation flagrante de la Charte des Nations Unies et de la Convention d’armistice général syro-israélienne. Invite Israël à s’abstenir scrupuleusement de toute action de cette nature à l’avenir.

Résolution 228 Censure Israël pour la grave action militaire de grande le 13 novembre 1966 qui a été menée dans la partie méridionale de la zone d’Hébron. Souligne à l’intention d’Israël que les actes de représailles militaires ne peuvent être tolérés.

Guerre de Six jours et Occupation 1967 – 2003
Résolution 237 Prie le gouvernement israélien d’assurer la sûreté, le bien-être et la sécurité des habitants des zones où des opérations militaires ont eu lieu et de faciliter le retour des habitants qui se sont enfuis de ces zones depuis le déclenchement des hostilités.

Résolution 242 Demande le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés lors du récent conflit.

Résolution 248 Condamne l’attaque massive israélienne sur Karameh en Jordanie.

Résolution 250 Invite Israël à s’abstenir d’organiser à Jérusalem le défilé militaire prévu pour le 2 mai 1968.

Résolution 251 Déplore profondément qu’Israël ait procédé au défilé militaire à Jérusalem le 2 mai 1968 au mépris de la décision unanime adoptée par le Conseil le 27 avril 1968.

Résolution 252 Considère que toutes les mesures et dispositions législatives et administratives prises par Israël, y compris l’expropriation de terres et de biens immobiliers, qui tendent à modifier le statut juridique de Jérusalem sont non valides et ne peuvent modifier ce statut.

Résolution 256 Condamne les nouvelles attaques militaires lancées par Israël sur la Jordanie en violation flagrante de la Charte des Nations Unies et de la résolution 248.

Résolution 259 Déplorant le retard intervenu dans l’application de la résolution 237 (1967) en raison des conditions qui continuent d’être posées par Israël pour recevoir un représentant spécial du Secrétaire général.

Résolution 265 Condamne les attaques aériennes préméditées lancées récemment par Israël contre des villages et des zones habitées en Jordanie.

Résolution 267 Censure dans les termes les plus énergétiques toutes les mesures prises pour modifier le statut de la ville de Jérusalem par Israël.

Résolution 271 Condamne et constate que l’acte exécrable de violation et de profanation de la sainte mosquée Al Aqsa souligne l’immédiate nécessité pour Israël de renoncer à agir en violation des résolutions précipitées.

Résolution 298 Déplore qu’Israël n’ait pas respecté les résolutions précédemment adoptés au sujet des mesures et dispositions prises par Israël en vue de modifier le statut de la ville Jérusalem.

Résolution 446 Considère que la politique et les pratiques israéliennes consistant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 n’ont aucune validité en droit et font gravement obstacle à l’instauration d’une paix générale, juste et durable au Moyen-Orient.Demande une fois encore à Israël, en tant que Puissance occupante, de respecter scrupuleusement la Convention de Genève.

Résolution 452 Demande au Gouvernement et au peuple israéliens de cesser d’urgence d’établir, édifier et planifier des colonies de peuplement dans les territoires arabes occupés depuis 1967, y compris Jérusalem.

Résolution 465 Demande à tous les États de ne fournir à Israël aucune assistance qui serait utilisée spécifiquement pour les colonies de peuplement des territoires occupés

Résolution 468 Demande au Gouvernement israélien de faciliter le retour immédiat des notables palestiniens expulsé, afin qu’ils puissent reprendre les fonctions auxquelles ils ont été élus ou nommés.

Résolution 469 Déplore et demande de nouveau au Gouvernement israélien, en sa qualité de Puissance occupante, de rapporter les mesures illégales prises par les autorités d’occupation militaire israéliennes en expulsant les maires d’Hébron et d’Halhoul et le juge islamique d’Hébron.

Résolution 471 Condamne les tentatives d’assassinat dont ont été victimes les maires de Naplouse, Ramallah, et Al Bireh et demande que les auteurs de ces crimes soient immédiatement arrêtés et poursuivis.Demande à nouveau au Gouvernement israélien de respecter et d’appliquer les dispositions de la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

Résolution 476 Demande instamment à Israël de cesser immédiatement de poursuivre la mise en œuvre de la politique et des mesures affectant le caractère et le statut de la Ville sainte de Jérusalem.

Résolution 478 Censure dans les termes les plus énergiques l’adoption par Israël de la « loi fondamentale » sur Jérusalem et son refus de se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Résolution 484 Déclare qu’il est de nécessité impérieuse que le maire d’Hébron et le maire d’Halhoul soient en mesure de regagner leurs foyers et de reprendre leur charge.

Résolution 487 1987 : Notant en outre qu’Israël n’a pas adhéré au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.Condamne énergiquement l’attaque militaire menée par Israël contre les installations nucléaires iraquienne.Demande à Israël de placer d’urgence ses installations nucléaires sous la garantie de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Résolution 497 Décide que la décision prise par Israël à imposer ses lois, sa juridiction et son administration dans le territoire syrien occupé des hauteurs du Golan est nulle et non avenue et sans effet juridique sur le plan international.

Résolution 573 1985 : Condamne vigoureusement le bombardement israélien sur le quartier général de l’OLP en Tunisie.

Résolution 592 1986 : Déplore vivement les actes de l’armée israélienne, qui ayant ouvert le feu, a tué ou blessé des étudiants sans défense de l’université de Bir Zeit.

Résolution 605 Déplore vivement ces politiques et pratiques d’Israël qui violent les droit de l’homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier le fait que l’armée israélienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens sans défense.

Résolution 607 1988 : Engage Israël à s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés.

Résolution 608 Déplore profondément qu’Israël ait expulsé des civils palestiniens.Demande à Israël d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité dans les territoires palestiniens occupés de ceux qui ont déjà été expulsés.

Résolution 611 1988 : Condamne avec vigueur l’agression perpétrée le 16 avril 1988 contre la souveraineté et l’intégrité territorial de la Tunisie.

Résolution 636 1989 : Regrette profondément qu’Israël continue d’expulser des civils palestiniens.

Résolution 641 1989 : Demande à Israel d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité dans les territoires palestiniens occupés des personnes expulsés et de cesser immédiatement d’expulser d’autres civils palestiniens.

Résolution 672 1990 : Condamne les actes de violence commis par les forces de sécurité israéliennes le 8 octobre dans Al-Haram Al-Charif et dans d’autres lieux saints à Jérusalem et qui a fait plus de vingt morts parmi les Palestiniens et plus de cent cinquante blessés, notamment parmi des civils palestiniens et des personnes innocentes qui s’étaient rendues à la prière.

Résolution 673 1990 : Déplore le refus du Gouvernement israélien de recevoir la mission du Secrétaire général dans la région.

Résolution 681 1990 : Déplore la décision prise par Israël de procéder de nouveau à l’expulsion de civils palestiniens des territoires occupés.

Résolution 694 1991 : Déplore et réaffirme qu’Israël doit s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés.

Résolution 726 Condamne fermement Israël, puissance occupante, pour sa décision de procéder de nouveau à des expulsions de civils palestiniens.

Résolution 799 1992 : condamne fermement les expulsions de centaines de civils palestiniens par Israël au Liban le 17 décembre 1992 des territoires occupés par Israël depuis 1967, y compris Jérusalem.

Résolution 1052 1996 : Réaffirme son attachement à l’intégrité territoriale, à la souveraineté et à l’indépendance politique du Liban à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues.

Résolution 1322 2000 : Condamne les actes de violence, particulièrement le recours excessif à la force contre les Palestiniens, qui ont fait des blessés et causé des pertes en vies humaines.

Résolution 1402 Demande le retrait des troupes israéliennes des villes palestiniennes, y compris Ramallah.

Résolution 1405 2002 : Demandant la levée des restrictions imposées par Israël et insiste sur le fait qu’il est urgent que les organismes médicaux et humanitaires aient accès à la population civile palestinienne.

Résolution 1435 2002 : Exige qu’Israël mette fin immédiatement aux mesures qu’il a prises à Ramallah et aux alentours, y compris la destruction des infrastructures civiles et des installations de sécurité palestiniennesExige également le retrait rapide des forces d’occupation israéliennes des villes palestiniennes et le retour aux positions tenues avant septembre 2000.

7.Posté par davidel le 19/03/2010 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le parlement??? ah ah, c'est les laquais des sionistes plutot. ce n'est que de la bave du parlement.

8.Posté par Justice le 19/03/2010 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah ce parlement Européen qui défend un petit caporal assassin , qu'en est-il des 10 000 prisonniers Palestiniens qui croupissent ds les géoles de cet état fabriqué de toutes pieces pour diviser le monde arabe , qu'en est -il de cette guerre injuste envers un peuple désarmé et à la merci de colons criminels , qu'en est-il de toutes les resolutions de cette foutue ONU que vs ne saisissez que pour vos desseins macabres
Qu'en est-il de ces plus de mille morts lors de l'invasion du sud liban en été 2006 sous vos yeux bienveillants ainsi que ceux de ghaza meurtrie
Laches que vous étes , vous savez tres bien que la Palestine est arabe

9.Posté par Saber le 19/03/2010 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1.Posté par Larguet le 19/03/2010 19:28

Quand il s’agit de libérer Shalit, le parlement se rappelle qu’il y a des lois et des conventions de Genève.

CONVENTIONS DE GENEVE UNE INSPIRATION ISLAMIQUE PAR LE GRAND EMIR ABDELKADER (rahimahou allah).

10.Posté par dik le 19/03/2010 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne savais pas que l'ignominie pouvait être officielle! Mais d'où sort cette bande?

11.Posté par Larguet le 20/03/2010 01:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez à cette adresse vous aurez une idée qui est derrière le terrorisme, et qui tire les ficelles

12.Posté par Ibnkhaldoun le 20/03/2010 02:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Selon le talmud, "Seul l'israélite est un homme, tout l'univers est à lui, toutes choses doivent le servir, principalement les animaux qui ont forme d'homme."

Le parlement européen est composé d'animaux qui ont forme d'hommes qui servent l'israélite.

13.Posté par Moukawama le 20/03/2010 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

J'aimerai savoir. Ce soldat criminel, il est israélien ou français ? Si il est français, alors il faut - dés qu'il pose le pied en France - le mettre aux arrêts et le juger. Si il est français, que faisait il dans un treillis de l'armée des pleutres ? J'ai le souvenir que les autorités françaises ont arrété des jeunes qui se rendaient en Irak - là où la France n'est pas engagée. Jusqu'à preuve du contraire, la France n'est pas directement impliquée en Palestine occupée ?
Quoi que puissent décider ou faire les occidentaux, ils ne pourront jamais empêcher la fin du régime usurpateur. L'Israél - l'entité usurpatrice en Palestine - disparaîtra.

14.Posté par serggio le 20/03/2010 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


au secours le"""" crif"""" a pris le pouvoir en france ....pauvre de gaulle


15.Posté par Edouard le 20/03/2010 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est tragi-comique de constater que le texte parle de citoyenneté et pas de nationalité, parce qu'effectivement la nationalité israélienne n'existe pas . Au moins, ça, ils le savent

Il est effectivement indécent de réclamer le respect de conventions internationales par un entité (qui n'est pas un état au sens normal et habituel du terme) qui ne les respecte pas

Mais, avant de nous "exciter " sur ce texte, il faudrait nous donner le lien où on peut lire les explications de votes et qui a voté. C'est presque le plus important pour essayer d'évaluer le degré d'inféodation des parlementaires qui, c'est évident, ont tout de même essayer d'être équitables et non partisans ...... à leurs yeux bornés.

Par exemple en demandant la libération d'un nombre conséquent de prisonniers

L'énorme différence, c'est que ses prisonniers sont globalement innocents et en droit de résister à un occupant. Alors que le sergent Shalit , eut-il été nommé général, est coupable puisque membre d'une armée d'occupation assassine.

NB. Avec les traitres collabos (volontaires ou contraints) qu'on trouve, hélas, en Palestine , c'est un véritable exploit d'avoir su cacher ce "pauvre" Shalit

16.Posté par dik le 20/03/2010 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même une agression se voulant détruire intégralement Hommes, animaux, bâtiments et cultures ne sont pas venus à bout des ghazaouis pour libérer Shalit. Alors ce torchon du parlement européen...!

17.Posté par bledmiki-99 le 21/03/2010 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Si dik,

ils ont réussi à libérer le SHALITAN !!!

18.Posté par bledmiki-99 le 21/03/2010 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Tien, voilà qui est nouveau ( la vérification ) mais si c'est pour le bien du site, je suis d'accord.

19.Posté par Parlement sioniste européen le 21/03/2010 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi le parlement de la mafia européenne ne demande pas la libération du peuple palestinien qui vit sous l'occupation, la spoliation et l'usurpation de ces terres tout en vivant sous la menace des bombardement de l'aviation sioniste au quotidien et ce depuis plus de 60 ans!!!

D'autres part le parlement mafieux européen nous l'avons pas trop entendu lors du nettoyage ethnique de Gaza l'an dernier, alors que pour le soldat sioniste détenu dans un contexte d'occupation militaire par la résistance palestinienne, les mafioso européen réclament sa libération, c'est pas une bande de GRABUGE franchement?!!!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires