Conspiration

Le naufrage du ferry Sewol a ravivé la fantaisie des conspirologues


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 10 Novembre 2018 - 01:58 Tempora patet occulta veritas



Andreï Lankov
Mercredi 14 Mai 2014

Le naufrage du ferry Sewol a ravivé la fantaisie des conspirologues

 

La police de la Corée du Sud a arrêté l’employé de la compagnie d’assurances dont le nom est Shin. De quoi est-il coupable ?

Depuis le naufrage de Sewol, Shin menait une véritable campagne sur Internet, affirmant qu’un sous-marin américain aurait provoqué la catastrophe : à cause du sous-marin le navire a perdu sa stabilité et a chaviré.

L'assureur a publié des rapports officiels des exercices militaires menés par les forces armées des Etats-Unis et de la Corée du Sud, qui se sont déroulés non loin du lieu du naufrage. Toutefois Shin a modifié le temps des manœuvres. La police affirme que Shin a falsifié sciemment ces informations.

L’homme n’a en effet jamais caché ses motivations politiques. Il rappelait à plusieurs reprises les faits qui se sont déroulés lors de la révolution de 1960, et les actions de protestation contre les dictatures militaires en juin 1987, qui ont également commencé par la mort d’étudiants et des d’élèves des écoles. Shin affirmait que le naufrage du ferry Sewol devrait provoquer une nouvelle révolution, qui va littéralement balayer le gouvernement de Park Geun-hye, la présidente actuelle de la Corée du Sud.

L'âge et les déclarations de M. Shin montrent clairement son appartenance à la génération des activistes politiques vieillissants. A un certain moment, les hommes politiques de cette génération ont apporté une contribution non négligeable à la démocratisation de la Corée du Sud, mais leurs opinions politiques étaient toujours considérées comme plutôt bizarres. On peut caractériser ces points de vue du mélange de radicalisme avec le nationalisme. Les gens de cette génération se méfient des autorités, n’aiment pas les Etats-Unis qu’ils traitent de puissance hégémonique mondiale, de sponsor et d’allié de l’appareil politique de Séoul. Et ils rêvent d'une révolution des masses.

Avec le temps, le radicalisme des révolutionnaires ardents s’est peu à peu calmé, et ils se sont transformés dans leur majorité en simples représentants de la classe moyenne. Cependant, le nombre de ceux qui ont conservé leurs préférences idéologiques, restent assez nombreux, et on se souvient d’eux lorsqu’une crise se produit en Corée. C’est alors que des théories conspirologiques fleurissent sur la toile. Les auteurs de ces théories affirment que l’élite rurale conservatrice est responsable de la crise, ou alors ce sont les Américains.

Cela ne signifie évidemment pas, qu’il n’y a pas de place pour la conspirologie parmi les partisans des patris de droite en Corée du Sud. Alors que Shin et ses camarades étaient en train d’affirmer que c’est un sous-marin américain qui a provoqué le naufrage de Sewol, certains partisans de droite évoquaient la piste nord-coréenne du naufrage. Cependant, cette théorie n’a pas été soutenue par une majorité. Mais le fait même d’apparition de cette théorie rappelle que ni les partisans de la droite, ni les partisans de la gauche ne possèdent le monopole sur la fabrication des scénarios les plus bizarres destinés à des fins politiques.

Cependant, on ne peut pas ignorer le fait que la police a ait jugé nécessaire d’arrêter Shin. Les autorités ont affirmé que ses actions pourraient nuire à l’enquête sur les causes de naufrage du ferry. Difficile d’imaginer comment les théories fantaisistes d’un vieux militant politique peuvent nuire au travail des experts.

C’est sans doute la peur d’une partie de l’élite coréenne devant des actions qu’on peut qualifier de « propagande subversive ». Cette peur remonte à la confrontation sanglante des années 1945-1953, avec une culmination pendant la guerre de Corée. Il est temps de comprendre que la Corée du Sud contemporaine est un pays développé et démocratique, où les fantaisies des radicaux, qu’ils soient de gauche ou de droite, ne présentent plus aucune menace à la stabilité du pays. Les temps où quelque part à Jirisan, un groupe d’agitateurs aurait pu transformer la moitié du village en partisans rouges, sont bel et bien révolus.

On a l’impression que les Coréens ont vraiment tendance à avoir une mentalité conspirologique. Toutefois les théories du complot existent dans tous les pays. Mais heureusement, dans le monde moderne on a tendance à ignorer les théories conspirologiques.

http://french.ruvr.ru/2014_05_13/Le-naufrage-du-ferry-Sewol-a-ravive-la-fantaisie-des-conspirologues-9305/



Mercredi 14 Mai 2014


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires