Lobbying et conséquences

Le lobby juif poursuit sa campagne de persécution contre Dieudonné


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »


Chacun sait que l’humoriste Dieudonné est victime d’une campagne de persécution à l’échelle mondiale de la part du lobby juif, cette campagne allant jusqu’à des appels publics au meurtre à la radio et à la télévision. La moindre plaisanterie sur les juifs de la part de Dieudonné donne lieu à une plainte pénale pour « incitation à la haine », alors même que ce qu’on appelle « l’humour juif » consiste essentiellement à se moquer des juifs.


Frank BRUNNER
Mardi 12 Janvier 2016

Le lobby juif poursuit sa campagne de persécution contre Dieudonné
En Suisse romande, cette campagne de persécution est notamment animée par une officine israélienne, la Coordination interconfessionnelle contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD), qui affecte hypocritement de « lutter contre l’antisémitisme », mais dont les agissements contribuent à rendre les juifs odieux. La CICAD est dirigée par des agents israéliens s’efforçant d’instaurer leur dictature en prétendant décider à notre place quels sont les spectacles que nous pouvons aller voir, quelles sont les conférences auxquelles nous pouvons assister et jusqu’aux jouets que nous pouvons acheter. Ces agents israéliens prétendent même dicter l’enseignement de l’Histoire et la politique étrangère de la Suisse. Tout en se donnant des airs de références morales, ils n’éprouvent aucun scrupule à calomnier (1).

Dans la Tribune de Genève du 11 janvier 2016, on pouvait lire un article complaisant dans lequel l’agent israélien Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD, érige à nouveau son organisation en police de la pensée et s’emploie à démoniser Dieudonné quelques jours avant des représentations de son dernier spectacle en Suisse : « Notre démarche est la même à chaque venue en Suisse de cet homme. Nous tenons à être présents car ce n’est pas anodin d’aller voir son spectacle. Notre but est d’informer le public et les Nyonnais, de dénoncer ce personnage qui a été condamné plusieurs fois pour injures à caractère raciste, provocation à la haine raciale et négationnisme. Il est de notre responsabilité d’être là pour le rappeler ». [...] « Des personnes qui nous sont proches seront dans la salle. Nous le faisons systématiquement. Si des propos sont tenus qui enfreignent la loi, nous n’hésiterons pas à déposer une plainte contre ce personnage ».

Frank BRUNNER

http://www.interet-general.info/spip.php?article22738


Mardi 12 Janvier 2016


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires