ALTER INFO

Le laboratoire Kaspersky va développer son propre système d’exploitation


Dans la même rubrique:
< >


Roman Mamonov, Alexeï Liakhov
Vendredi 19 Octobre 2012

Le laboratoire Kaspersky va développer son propre système d’exploitation

Le fabricant d’un des plus populaires programmes antivirus serait en train d’élaborer un système d’exploitation informatique spécialisé, destiné à la protection des sites industriels stratégiques. Il ne s’agit pas d’un nouveau concurrent de Windows, Chrome et MacOS. Cette décision a été évoquée par Kaspersky lors de la conférence Telecom World 2012 à Dubaï.

Kaspersky Lab, l'une des meilleures sociétés russes, spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information, a décidé d’élargir son champ d’activité. Le nouveau projet, sur lequel elle travaille actuellement –est l’élaboration d’un nouveau système d’exploitation, a annoncé son fondateur Evgueny Kaspersky.

Pour un utilisateur basique, l’expression « système d’exploitation » s’associe surtout à Windows de Microsoft, MacOS d'Apple ou Chrome de Google – des systèmes d’exploitation pour les ordinateurs privés. En ce qui concerne les sites industriels, ils sont également contrôlés par des programmes, qui sont à leur tour actionnés pas des systèmes d’exploitation spéciaux. C’est ainsi que fonctionne par exemple un avion, un train ou une centrale nucléaire. Lors de l’exploitation de ces systèmes des avertissements du genre « Le programme a été interrompu de manière imprévue » présenterait un danger mortel pour toutes les personnes qui se trouvent à proximité. Lorsque des milliers, voire des millions de vies dépendent de leur fonctionnement, les sites industriels et les systèmes de transport doivent être équipés de programmes d’exploitation spéciaux, explique le directeur technique de la compagnie informatique Positive Technologies Sergueï Gordeïtchik.

« Les systèmes Linux, Windows ou MacOS que nous utilisons au quotidien sont trop universels pour les sites industriels. Les centrales nucléaires ou les usines sont vulnérables non pas à cause des virus informatiques, mais surtout à cause des erreurs du constructeur et les problèmes qui peuvent survenir lors de leur fonctionnement. Si l’on place les mécanismes qui rendent les systèmes invulnérables au cœur du système d’exploitation, et non pas en complément comme c’est le cas pour les antivirus des ordinateurs, leur fonctionnement sera beaucoup plus efficace ».

Le patron de Kaspersky Lab, Evgueny Kaspersky, a annoncé que sa société travaille actuellement sur l’élaboration « d'un système d'exploitation sécurisé, conçu pour les sites d’information clés ». Ce système d’exploitation ne sera pas connecté aux réseaux externes et ne permettra pas l'exécution des codes arbitraires. Il s’agit avant tout des virus. Kaspersky site les exemples du célèbre ver informatique Stuxnet, qui a mis hors service les ordinateurs nucléaires iraniens et qui obtenait les informations depuis des ordinateurs protégés, mais aussi des programmes Flame et Gauss, destinés à l’espionnage informatique. Le nouveau système d’exploitation devrait protéger les sites industriels et autres systèmes vitaux de ce type de menaces. Compte tenu de l'expérience de la firme Kaspersky Lab et sa réussite fulgurante sur le marché des systèmes de protection informatique, le nouveau produit sera très demandé comme l'indique le directeur du développement de la société informatique russe 1C-Bitrix Alexeï Sidorenko.

« Le marché des systèmes d'exploitation sécurisés manque cruellement de nouvelles technologies. Il s’agit d’un très petit segment en comparaison avec le marché des applications pour les ordinateurs privés, mais qui coûte sensiblement plus cher. Je pense que Kaspersky Lab a de bonnes chances de proposer un nouveau produit concurrentiel pour ce marché. Et Kaspersky trouvera des clients dans le monde entier, car cette société possède une expérience impressionnante d’activité dans le secteur à l’échelle internationale ».
Evgueny Kaspersky n’a pas donné plus de détails sur le projet et ni un calendrier de sa réalisation, et cela peut se comprendre. Les spécialistes capables de développer des systèmes d'exploitation aussi complexes sont peu nombreux et le projet en soi reste secret. Lorsqu’il s’agit de la sécurité, il faut réfléchir à tous les détails

french.ruvr.ru



Vendredi 19 Octobre 2012


Commentaires

1.Posté par Hiba le 19/10/2012 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut se méfier de Kaspersky, car c'est un sioniste d'origine juive russe.

2.Posté par ffilou6 le 19/10/2012 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pensais que SELinux Security Enhanced Linux était l'un des systèmes d'exploitation les + sécurisés. Mais peu importe le système d'exploitation, la faiblesse sera toujours les erreurs et ou bêtises commises par l'utilisateur du système d'exploitation.

3.Posté par un utilisateur qui passait par la le 19/10/2012 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca c'est comme google qui fait des navigateurs..

Immaginez votre garagiste qui deviens boulanger quand cela l'arrange..

Ce n'est pas a mes yeux une bonne solution, même s'il sont à même de le faire..

Chacun sa place, je trouve que c'est utiliser un nom pour faire autre chose..

bref.un os c'est pas simple a faire pour une tite équipe ...

donc moi les surcouches , et les fenêtres en flash qui s'appuient sur autre chose.. on aura tous nos façon de penser, mais je trouve que ce n'est pas créer, mais simplement utiliser la source existantte de quelq'un ou quelque chose ou pour en brider les 3/4 , en rendre accessible 15% en mettant ces 15 % en avant de facon inovatrice ..

Marketing, ca yen a , utile ? juste pour gagner de la maille mais ya bien des choses autres a faire ..

4.Posté par Depositaire le 20/10/2012 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est bien difficile de déterminer la faisabilité d'un tel projet au niveau technique.

Ce que l'on peut dire, en tout cas, c'est qu'effectivement, la meilleure solution pour protéger les sites industriels sensibles, est de créer un système d'exploitation protégé de toute intrusion externe.

Le travail n'est pas simple, car il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, et pas tous techniques.

En un premier temps, il importe de créer un S.E. Qui puisse être applicable à tous les types d'industrie ou de technologie sensible où la moindre erreur peut coûter un grand nombre de vies humaines, (Industrie nucléaire, aéronautique, etc.). Sinon, il faut créer un système propre à chaque type de technologie. D'autre part, il convient qu'il ne puisse être pénétré par aucune intrusion extérieure, pour éviter les attaques du type "stuxnet". Que cette attaque vienne par le biais d'Internet, ou par l'introduction en interne d'un virus. Donc, imperméabilité totale. le seul accès doit être celui des administrateurs informatiques des sites industriels concernés.

Par contre, si l'on veut que ce S.E. soit totalement hermétique, il faut être absolument certain de sa qualité, qu'il ne puisse y avoir aucune erreur, aussi minime soit-elle, dedans. De même, au niveau technique, en fonction de l'évolution de la technologie, il devra être adaptable, sinon il faudra le changer pour en créer un autre plus conforme aux besoins. Ceci implique des équipes d'informaticiens très chevronnés avec des contrôles redondants pour pallier à toutes les erreurs possibles.

Enfin, dans le cadre de technologies sensibles, comme les centrales nucléaires, il faut du personnel parfaitement sur, incorruptible. Pour éviter, comme dans le cas de l'Iran, les attaques directes ou indirectes de pays à vocation hégémonique tels que les USA et israël.

Donc, il est clair que le travail à faire est énorme si l'on veut une sécurité totale. Mais ce ne sera jamais parfait.

Ce qui revient à dire, qu'il serait plus sage que l'humanité revienne vers la sagesse et la concorde au lieu de passer son temps à chercher à dominer et piller l'autre pour son propre profit. Mais ceci est un tout autre débat. Débat qu'il faudra bien, tôt ou tard, mener.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires