International

Le gouvernement américain est l'incarnation de Satan



IRIB
Dimanche 6 Janvier 2008

Le gouvernement américain est l'incarnation de Satan
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que suite à ses échecs successifs face au peuple iranien, l'ennemi a élaboré de nouvelles méthodes et de nouvelles ruses contre les Iraniens, et que le peuple et surtout les élites doivent rester complètement vigilants face à un ennemi qui vise leur confiance en soi. Lors d'une audience accordée jeudi matin aux milliers d'étudiants à l'université de Yazd, l'Ayatollah Ozma Khaménéi a déclaré que le renforcement de la confiance en soi serait un élément nécessaire pour promouvoir les acquis précieux du peuple iranien. "Suite à ses échecs successifs face au peuple iranien, l'ennemi a élaboré de nouvelles méthodes et de nouvelles ruses contre les Iraniens, et le peuple et surtout les élites doivent rester complètement vigilants face à un ennemi qui vise leur confiance en soi", a-t-il déclaré. Evoquant les propos du président américain, George W. Bush qui avait suggérer que suite à la livraison du combustible nucléaire à la centrale atomique de Bouchehr (sud), l'Iran devrait cesser l'enrichissement de l'uranium sur son sol, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que cette proposition est complètement dépourvue de sens, comme si l'on proposait à un pays producteur du pétrole, d'importer du pétrole de l'étranger. "Si un jour les fournisseurs étrangers du combustible nucléaire décidaient, pour n'importe quelle raison, d'arrêter la livraison du combustible à l'Iran, le peuple iranien ne serait-il pas obligé de se soumettre à leur volonté et d'accepter leurs conditions ?", a déclaré l'Ayatollah Ozma Khaménéi. Evoquant le soutien populaire au acquis scientifiques et techniques dans le domaine du nucléaire civil, le Guide suprême de la révolution islamique a déclaré que ces progrès ont renforcé la confiance en soi au niveau nationale, avant de conseiller à tous les Iraniens de rester vigilants face aux complots de l'ennemi qui souhaite justement brise cette confiance en soi. Plus loin dans es propos, l'Ayatollah Ozma Khaménéi a rappelé comment, pendant ces dernières années, l'ennemi a dû revenir étape par étape de ses positions quant au dossier nucléaire iranien, en se résignant à accepter de facto les progrès acquis par l'Iran dans ce domaine, avant de souligner : "Le processus de ces dernières années a appris au peuple iranien que les Occidentaux ne restent jamais fidèles à leurs promesses, car en échange de la suspension volontaire de l'enrichissement de l'uranium par le gouvernement iranien de l'époque, l'ennemi s'était donné pour mission d'anéantir totalement le programme nucléaire de l'Iran, au lieu de respecter ses engagements faits au gouvernement iranien." Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : "A cette époque-là, j'avais dit aux responsables du dossier nucléaire que si le processus des demandes illégales des interlocuteurs occidentaux se poursuivait, j'entrais moi-même sur la scène pour empêcher la poursuite de ce processus. J'y a donc intervenu et le processus de suspension s'est transformé ensuite en un processus de progrès des travaux." Il a souligné ensuite que dans l'état actuel des choses, la reprise éventuelle des relations avec l'Amérique nuirait aux intérêts du peuple iranien. Le Guide suprême de la Révolution islamique a mis en garde contre la guerre psychologique de l'ennemi contre le peuple iranien, en appelant les élites et le peuple à veiller à ce que cette guerre de nerfs ne porte atteinte à leur confiance en soi. Dans l'optique de l'Ayatollah Ozma Khaménéi l'animosité profonde des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux puise ses sources dans la résistance du peuple iranien à leur domination globale. L'Ayatollah Ozma Khaménéi a souligné que la reprise des relations avec les Etats-Unis, ne réduirait pas les menaces que profère la Maison Blanche à l'encontre de la RII, évoquant que l'Amérique avait déclenché la guerre contre l'Irak, alors qu'elle entretenait des relations diplomatiques avec le régime de Saddam Hussein. Il a affirmé ensuite que la reprise des relations avec les Etats-Unis, dans la situation actuelle, permettrait aux Américains de développer leurs activités d'espionnage et de renseignement, ce qui ne serait pas dans l'intérêt du peuple iranien. Certains nous accusent de provoquer l'animosité des Etats-Unis, mais leur animosité à l'égard du peuple iranien n'est pas aux prises de positions fermes du Président de la République ou autres, mais il s'agit d'une hostilité profonde aux principes du peuple iranien


Dimanche 6 Janvier 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires