International

Le gaz naturel va-t-il manquer?



http://french.ruvr.ru
Mardi 28 Juin 2011

Le gaz naturel va-t-il manquer?

Le gaz naturel risque de manquer à l'échelle mondiale dès l'année prochaine, déclare Wood Mackenzie, l'une des agences analytiques les plus réputées au monde. Les experts mettent cependant en doute ce pronostic qui ne tiendrait pas compte du gaz vendu par la Russie sur le marché international.

Les analystes de Wood Mackenzie énumèrent les causes de cet éventuel déficit de gaz naturel. C'est en premier lieu la catastrophe au Japon qui a fait augmenter ses importations de gaz naturel liquéfiée (GNL). L'Europe aura aussi besoin de gaz à cause du refus du nucléaire par plusieurs Etats européens. Par ailleurs, la situation au Proche Orient et en Afrique du nord où l'on trouve plusieurs grands exportateurs mondiaux du gaz reste difficile. Les experts se montrent critiques à l'annonce du déficit probable du gaz naturel dans le monde.

« Ce pronostic est flou en ce qui concerne l'état actuel de l'économie mondiale et de la demande des hydrocarbures. Dans ces conditions les erreurs sont plus fréquentes. Nous prévoyons la hausse du taux de croissance de plus de 4% cette année et l'année prochaine. Il y a des indices qui nous permettent de dire qu'on observera effectivement un certain déficit de gaz. Mais je ne crois pas que ce déficit soit excessif », explique Yaroslav Lissovolik, l'économiste de la Deutsche Bank Russie.

Ce n'est pas pour la première fois que Wood Mackenzie prédit une  catastrophe sur le marché mondial des hydrocarbures. L'agence ne se lasse pas de prédire la hausse de la production du gaz non traditionnel. C'est elle qui a lancé « la mode » du gaz de schiste en Europe de l'Est et notamment en Pologne. Les conséquences écologiques de cette légèreté avec laquelle sont fait des pronostics, on les voit par exemple en Pennsylvanie aux Etats-Unis où les eaux souterraines se sont trouvées souillées par des produits chimiques à la suite à l'extraction du gaz de schiste. Ce genre de « publicité » relève de la spéculation, selon Igor Tomberg du Centre d'études énergétiques.

« Il est certes difficile de voir une relation de cause à effet entre les prévisions faites par Wood Mackenzie et les intérêts de celle-ci. Mais on y décèle quand-même une certaine manipulation », estime Dmitri Alexandrov de la société d’investissement Univers Capital.

« Il est difficile de distinguer le lobbying de la vision adéquate des perspectives de développement. Il est difficile de promouvoir son produit sans faire du lobbying ou de la publicité surtout à l'étape initiale. C'est pourquoi on ne peut pas dire qu'il y a eu des tentatives de faire du lobbying. Mais ce n'est pas non plus à exclure », explique Dmitri Alexandrov.



Mardi 28 Juin 2011


Commentaires

1.Posté par ROBER GIL le 28/06/2011 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut déterminer les besoins de chacun par rapport aux membres
de la famille vivant sous le même toit. Ensuite il faut établir un prix planché
assez bas pour que chacun puisse avoir accès à l'eau et l'énergie( gaz, electricité;;;). Dans un
deuxième temps il faut taxer de manière exponentielle tout dépassement, de
façon que même pour ceux qui ont les moyens, le barème soit dissuasif, afin
de mettre fin au gaspillage. Si la sanction n'est pas dissuasive par rapport aux
revenus, cela revient à ajouter une inégalité à une autre. Lire:

http://2ccr.unblog.fr/2011/01/11/egalite-des-biens-et-des-sanctions/

2.Posté par damien le 29/06/2011 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout est affaire de bizness... On construit des maisons mal isolés pour faire consommer...
ET ensuite une fois qu'on est dépendant, on nous fait miroiter les prix pour nous pomper.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires