insolite, humour, conspiration...

Le démon de la Com


Dans la même rubrique:
< >

TOUT LE MONDE INFORME TOUT LE MONDE


Personne
Mercredi 11 Juin 2014

Le démon de la Com
À fond la forme !
http://www.infoscenariodepersonne.com/ibliss/

Parce qu’il n’y a plus rien au fond… Ne reste plus que la forme.
Rien au fond ; Rien qui préexiste à la forme !
C’est la forme qui fait exister le fond…
À fond la com, la communication… Qui fait le lit du commun des mortels
La forme qui le déforme… L’informe ou le désinforme
Il ne faut surtout pas perdre de vue,
Ce que personne ne verra jamais : Le fond de la réalité
Puisque tout est vrai : rien n’est vrai.
La réalité est sans fond : Elle est composée de faits, rien que de faits
Posés, juxtaposés ou déposés çà et là… Des faits qui se valent
Qui n’ont aucune valeur en soi… ils ne valent rien…
Ils n’ont que la valeur qu’on leur accorde : C’est le flux et le reflux du réel
Le temps qui passe, l’espace qu’on ramasse.
C’est le sens des réalités qui consiste à dire que la réalité a un sens
Qu’il faut sans cesse communiquer, rendre commun
Comme un bien pour tous et pour chacun.
Les choses se passent et les hommes se les repassent ;
Ils s’informent et relayent l’information.
Hier encore, c’était l’œuvre de quelques spécialistes : Informateurs, médiateurs, journalistes.
Aujourd’hui c’est devenu une œuvre collective : Le sort ou le ressort de tous
TOUT LE MONDE INFORME TOUT LE MONDE
Surtout et sur tout le monde.
Internet est né, toutes les lignes ne cessent de bouger
Parce qu’on sait désormais tout sur tout : Sur les hommes, leurs faits, leurs gestes et leurs idées.
Nous sommes informés, surinformés d’une manière instantanée
Aussitôt faits… aussitôt relayés !
Du coup, ce ne sont plus les faits qui sont comptabilisés mais les effets qu’ils produisent
Pas les actions, mais les réactions en chaine…
Ce n’est plus le monde que nous poursuivons de notre regard, c’est nous-mêmes.
L’info n’est plus que l’écho de notre propre voix

IBLISS ! IBLISS ! IBLISS !

La légende raconte qu’IBLISS
fait croire à chacun qu’il est cause de soi, cause et maître de soi… maître et possesseur de son reflet.
Il ne cherche pas la connaissance… mais la reconnaissance.
L’Occident appelle Narcisse, ce que l’orient appelle IBLISS
L’oubli de l’être… le règne des effets et des reflets.
Tous les réseaux sociaux ne sont plus que des miroirs réfléchissants avec des reflets plutôt que des réflexions.
On s’impressionne mutuellement… virtuellement donc réellement.
On s’écrit, on pousse des cris, le dernier cri…
Pour voir qui pleure et qui rit… Pour faire rire et faire pleurer sur sa vie.
Le particulier devient le véhicule commun : c’est lui qui nous transporte…
Le personnel devient professionnel : tout le monde est psy !
L’intimité vole en éclats au profit de la visibilité.
On demande à voir, on donne à voir pour être vu…
C’est l’apogée pour toute volonté de puissance qui se meut en volonté de nuisance.
Tout le monde veut dominer tout le monde… Parce que plus personne ne sait où il en est !


Mercredi 11 Juin 2014


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 11/06/2014 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Personne, Bienvenue à votre retour parmi nous. Inutile de vous dire que vous nous avez manqué

2.Posté par Depositaire le 12/06/2014 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel plaisir de relire cette dame ! Je reprends les propos de @ Aldamir : vous nous avez manqué ! Bienvenue pour votre retour que nous espérons non ponctuel !

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires