Politique Nationale/Internationale

Le déficit démocratique des USA


La société américaine est malade de sa police, de Wall Street et d'un parti républicain haineux.


Lahouari Addi
Lundi 1 Juin 2020

Le Département d'Etat rédige un rapport annuel sur les violations de droits de l'homme dans le monde et donne même des avertissements et des leçons de morale au reste de la planète. Il est temps qu'il y a ait un tel rapport dans chaque pays pour dénoncer les violations de droits de l'homme par les polices nationales respectives. Les Etats-Unis seraient certainement un pays au bas de l'échelle des droits de l'homme, surtout si l'on inclut dans les droits de l'homme les droits sociaux comme la santé et l'accès à l'université. Près de 40 millions d'Américains ont perdu l'assurance-santé en pleine épidémie après avoir été mis en chômage ces dernières semaines. Il faudrait y ajouter les 30 millions de personnes qui n'avaient pas de couverture sanitaire. Des centaines de milliers d'étudiants ont payé des cours à l'université dispensés aujourd'hui en ligne. Ils demandent à être partiellement remboursés.


La constitution sacralisée protège la liberté des citoyens, y compris celle d'acquérir une arme lourde. Selon les journaux, les mères américaines ont la peur au ventre lorsque leurs enfants vont au lycée où se déroulement des massacres deux à trois fois par an. Et la cour suprême n'arrive pas à changer cette situation absurde où la liberté comprend aussi celle de posséder une arme lourde dans un Etat supposé avoir le monopole de la violence légitime. Elle ne juge pas sur la finalité de la loi et sur l'intention du législateur mais sur la matérialité de la loi sacrée en lui donnant l'interprétation politique du parti démocrate ou du parti républicain. L'Amérique est un Etat de droit qui a perdu le sens de la philosophie du droit. Selon des interviews rapportés par la chaîne MSNBC, la majorité des mères noires a peur que la police tue leurs enfants. Elles vivent quotidiennement avec l'angoisse que leur enfant soit tué par la police ou par un blanc protégé par la loi. Elles apprennent à leurs enfants à avoir peur de la police et à l'éviter au maximum. Pour une mère afro-américaine, la police ne protège pas; elle tue. George Floyd qui est mort asphyxié par le genou du policier à Minneapolis suppliait son bourreau: "Je ne peux pas respirer, je veux voir ma maman". Les trois autres policiers blancs regardaient la scène impassible. Ce n'est qu'après trois jours d'émeutes, qu'il a été arrêté. Ses complices sont encore libres alors qu'ils n'ont pas prêté assistance à personne en danger.


L'Etat américain a été la première démocratie au monde, inspirée par les idéaux des Lumières européennes du 18èm siècle, défendues par les minorités religieuses opprimées en Europe et qui avaient fui outre-Atlantique. Mais cette démocratie a vieilli et, après deux siècles; elle n'a pas changé les institutions de ses pères fondateurs pour les adapter. A l'époque, le capitalisme avait des vertus progressistes et le racisme était naturel. Les femmes et les noirs n'ont acquis le droit de vote que plus tard. Les élections se tiennent encore le mardi pour empêcher au maximum les travailleurs de voter. Le pays est dirigé par un président élu par un collège électoral et non par le suffrage universel. Lors des élections de novembre 2016, Donald Trump a eu trois millions de voix de moins que sa concurrente Hyllary Clinton. Les lois sont votées par la chambre des députés dont le nombre est fonction de la taille des populations des Etats, et par le sénat où tous les Etats sont représentés par deux sénateurs. La Californie qui compte 40 millions d'habitants est représentée par deux sénateurs au même titre que le Wyoming qui compte 563 626 habitant représenté aussi par deux sénateurs. Le célèbre animateur de télévision Bil Maher se demande souvent dans ses émissions pourquoi le Dakota (Dakota du Nord et Dakota du Sud) qui réunit 1 650 000 habitants a 4 représentants au sénat alors que la Californie (40 millions) n'en a que deux! Il ajoute que le problème est que sans le vote du sénat aucun projet de loi provenant de la chambre ne pourrait être adopté et envoyé à la présidence pour promulgation. Dans le sénat, la minorité de la population décide des lois imposées à la majorité.


L'Amérique est un pays riche, très riche, mais il est très inégalitaire. Son déficit démocratique empêche la justice sociale et empêche la richesse de profiter au plus grand nombre. Ce pays ne peut pas être un modèle pour le reste du monde car le marché a absorbé la société. Et quand le marché absorbe la société, celle-ci perd de sa cohésion. C'est ce que ne cessent de répéter les sénateurs Bernie Sanders du Vermont et Elisabeth Warren du Massachusetts.



Lundi 1 Juin 2020


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires