MONDE

Le contexte international des indignations mondiales (5/5) Indignées et indignés du monde entier : Unissons-nous


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Eric Toussaint
Lundi 16 Janvier 2012

Le contexte international des indignations mondiales (5/5) Indignées et indignés du monde entier : Unissons-nous
L’avenir du printemps arabe, du mouvement des indignés et d’Occupy Wall Street est très difficile à prévoir.
La rébellion en Tunisie ou en Egypte risque de déboucher sur une transition ressemblant à ce qui s’est passé en Amérique latine, aux Philippines ou en Corée à la fin des dictatures au cours des années 1980, ou en Afrique du Sud dans les années 1990 sans parler d’autres Etats d’Afrique subsaharienne : la stabilisation d’un régime bourgeois néolibéral. L’époque est différente, les caractéristiques du monde musulman sont particulières, les enjeux géostratégiques (en particulier en ce qui concerne l’Egypte et le Moyen Orient, moins pour la Tunisie) pèseront, l’histoire est un processus ouvert. La capacité de développer l’autoorganisation des opprimés sera décisive.
Pour le mouvement Occupy Wall Street – OWS - (et ses équivalents sur le reste du territoire des Etats-Unis), la phase actuelle de répression jointe à l’hiver aura-t-elle raison du mouvement ? Les tentatives du parti démocrate de réussir une OPA sur OWS dans la perspective des présidentielles de 2012 réussiront-elles à le diviser ?
Pour le mouvement des Indignés européens, à part la Grèce où le mouvement affronte directement le gouvernement, on verra si le mouvement réussira à se consolider en Espagne, à reprendre force au Portugal, à s’implanter en Italie, s’il finira par toucher l’Irlande et d’autres pays d’Europe. Dans les cas grecs, espagnol et portugais, quand le mouvement est né, les socialistes étaient au pouvoir et gouvernaient au profit des banquiers responsables de la crise en appliquant des politiques néolibérales. Depuis, la droite est revenue au gouvernement grâce à des élections et est bien décidée à imposer une cure d’austérité encore plus brutale. En Grèce, le retour de la droite a été réalisé sans élection par la mise en place d’un gouvernement d’union nationale entre le Pasok, la droite et l’extrême droite. Le contexte politique s’en trouve modifié, le mouvement des Indignés reprendra-t-il de la force, rentrera-t-il directement en conflit avec ces gouvernements ? La réponse à ces questions sera déterminante pour la capacité à affronter l’aggravation de la crise. Le peuple irlandais sortira-t-il de sa torpeur ? Naîtra-t-il un mouvement des Indignés irlandais ? Les mouvements sociaux italiens ont joué un rôle déterminant au début des années 2000 lors de la phase ascendante du mouvement antiglobalisation et du Forum social européen et mondial. Cela a été suivi par un reflux, dans certains cas, par une adaptation à la politique sociale libéral du gouvernement de Romano Prodi et par une démoralisation suite au retour de Silvio Berlusconi. Que va-t-il se passer avec le gouvernement d’affaires de Mario Monti et la mise sous tutelle partielle de l’Italie par la Commission européenne et le FMI ? Le mouvement des Indignés trouvera-t-il une forme particulière à l’italienne en 2012 ou la résistance passera-t-elle principalement par d’autres canaux ? En France, qui a connu un puissant mouvement social en 2010 pour la défense des retraites et qui est restée en 2011 en marge du mouvement des Indignés, celui-ci finira-t-il par prendre racine quand la nouvelle dose d’austérité sera pleinement entrée en application que ce soit avec Nicolas Sarkozy ou le socialiste François Hollande ? Quid de la Grande Bretagne, de l’Allemagne, de la Belgique… ?
Si la crise des banques privées se traduit par de nouvelles faillites dans la foulée de celle de la banque franco-belge Dexia en octobre 2011, quel sera l’effet sur les populations ?
De toute manière, grâce au printemps arabe, aux mouvements des indignés et à Occupy Wall Street, le bilan de l’année 2011 est de toute évidence positif pour le mouvement social en lutte. Des peuples se sont débarrassés de dictatures en Afrique du Nord, aux Etats-Unis, ce n’est le Tea Party qui retient l’attention mais Occupy Wall Street et dans plusieurs pays d’Europe la résistance s’organise à une large échelle, tout en sortant des sentiers battus.
Une chose est certaine, la question de la dette constituera de plus en plus la pierre angulaire du combat pour résister aux plans d’austérité et à la poursuite de la destruction des acquis sociaux. Le remboursement de la dette publique constitue à la fois le prétexte pour imposer l’austérité et un puissant mécanisme de transfert des revenus de ceux d’en bas vers ceux d’en haut (des 99% au profit du 1%). Le combat pour briser le cercle infernal de la dette est vital. Si on ne le mène pas de front, il y a peu de chances qu’on puisse vaincre la prochaine vague d’offensive néolibérale. De plus, dans des pays comme l’Espagne ou l’Irlande où la bulle immobilière en éclatant a affecté des centaines de milliers de familles, l’annulation de la dette hypothécaire et la garantie du droit à un logement décent deviennent des questions centrales.
Dans plusieurs pays (Grèce, France, Portugal, Espagne, Italie, Irlande,…), la création de collectifs d’audit citoyen de la dette est un pas en avant pour renforcer la dynamique du mouvement des Indignés là où il existe et pour passer à la controffensive à l’échelle de l’Europe. Indignées et indignés du monde entier : Unissons-nous !
Éric Toussaint, docteur en sciences politiques, président du CADTM Belgique, membre du Conseil international du Forum social mondial depuis sa création et du Conseil scientifique d’ATTAC France. A dirigé avec Damien Millet le livre collectif La Dette ou la Vie , Aden-CADTM, 2011. A participé au livre d’ATTAC : Le piège de la dette publique. Comment s’en sortir, édition Les liens qui libèrent, Paris, 2011.
CADTM


Première partie

Deuxième partie
Troisiième partie
Quatrième partie


Lundi 16 Janvier 2012


Commentaires

1.Posté par n.clem le 16/01/2012 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une seule solution la révolution , 99% contre 1% . Le calcul est vite fait .Pour que nos enfants vivent dans un monde de liberté d'égalité et de fraternité , et non pas d'esclaves de la dette .

2.Posté par tiziouzou le 16/01/2012 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pffff,pathétique!!!
ces enfants de ""bobo"" s'indignent quant a la baisse de leur pouvoir d'achat et de la diminution de leurs petits privilèges mais quand il s'agit de se confronter face aux crimes barbares discontinue de leur dirigeants qui tuent impunément des vieillards,des femmes,des enfants,des INNOCENTS,y a plus personne pour la ramener!!!
bandes d'hypocrites mécréants,quand la promesse du seigneur des mondes viendra et que son décret sera executé,je prie pour etre encore vivant et vous voir pleurer de 1001 souffrances....

3.Posté par n.clem le 16/01/2012 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Existe t'il un candidat aux prochaines élections qui prône l'annulation de la dette de tout les pays du monde ?
surtout pour les pays les plus pauvres . NON BIEN SUR . Il est grand temps de changer le système ,mais ne comptez sur nos hommes politiques pour le faire .Ils vivent en parasites du système et n'ont donc aucune envie d'en changer , c'est leur fond de commerce . Ils ne vont certainement pas scier la branche sur laquelle ils sont assis .

4.Posté par Dédé le 17/01/2012 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

n.clem -> Il faut que vous arriviez à vous arrangez entre vous, ou vous vivez, et élisiez un citoyen qui possède bon coeur, plus que des idées.

Rassemblez-vous, si tu fais partie des indignés, par exemple, parle-leur, et faite une élection seulement entre-vous, ceux qui se soucient de l'avenir et qui aimeraient comprendre ce qui se passe actuellement.

Dans les faits j'habite en suisse, et j'aurais volontiers aider, mais j'ai beaucoup d'emmerdes ces temps-ci.

Je pense cependant que si tu essaies, ou que quelqu'un essaie, il faut élire celui qui déteste la misère plus que celui qui est le plus performant. Celui qui a bon coeur, même naïf, devrait dicter la ligne à ceux qui possèdent les compétences.

En attendant qu'un jour, utopiquement, on puisse tous s'entendre.

Politique, ce n'est qu'un mot. La politique actuelle, c'est de la publicité. Il n'y a pas d'idée. Elle ne vise pas le peuple. C'est de la mascarade.

Mais vous et moi, citoyens, pouvons créer une réelle politique. Bonne chance à tous. Et il faudrait qu'on essaie d'oublier la peur aussi. La peur de parler. La peur de ce qui ce passe. Bref...

Sayonara.

5.Posté par Dédé le 17/01/2012 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Clairement, je pense qu'il faut vivre un peu moins contre le système, et dans ce pas pour paralysez l'injustice et faire passer des messages.

Et plus par la construction alternatives et la politique alternatives. Arrêtez de ne se baser que sur la télé, qui ne nous apprend que peu sur l'instant, arrêtez de ne se baser que sur les politiques et les systèmes actuels, créer pour nous désunir...

Bref, construire autre chose sans "eux".

Utopique, mais l'impossible n'est pas français. (Peut-être suisse, bon j'en partage au moins la langue xD)

Sayonara.

6.Posté par matamine le 17/01/2012 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce mouvement d'indignés finira dans la même position que ceux qu'on a appelé les "sans culottes" durant la pseudo révolution française. ils sont à l'échelle mondiale aussi peu représentatifs du peuple que l'étaient les orchestrateurs de 1789. leurs revendications seront compilées en cahiers de doléance puis les membres infiltrés parmi ces groupes désigneront leurs représentants. s'en suivra un dialogue de médiation entre ces derniers et le nouveau gouvernement mondial. certains d'entre eux obtiendront des postes insignifiants en terme de décisions mais perçus comme capitaux pour leurs ancien coreligionnaires. une charte sera établie et l'ensemble des peuples devront s'y conformer. la plus part des gens penseront avoir acquis une certaine souveraineté alors que chaque droit leur imposera un devoir, que la sécurité se paiera au prix de la liberté. une pensée unique plus forte qu'elle ne l'a jamais été nous plongera dans "le meilleur des mondes" à savoir qu'il n'y en a qu'un et que ces 1% dont il est question en auront fait un "nouvel ordre mondial" séculaire. je ne fais donc pas parti de ceux qui soutiennent les mouvements protestataires qui protestent à terre. la protestation c'est la complainte des victimes citoyennes, la manifestation des mains tendues, des âmes opprimées, des langues enchaînées mais qui supplient leurs maîtres d'user du minimum de bonté dont on ne les a jamais soupçonné. demandez du pain, on vous donnera celui des affamés, sans remord vous le mangerez pendant que quelques grands banquiers compteront l'or qui ne sera jamais distribué.

affaire à suivre.

7.Posté par DéDé le 18/01/2012 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien possible.

Mais ils bloquent déjà plus ou moins l'activité dans certains endroits. C'est déjà une bonne chose.


8.Posté par Mihail le 01/02/2012 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La révolution se fera quand l'étendue de la pauvreté gagnera tous les pays d'Europe. Quand beaucoup de personnes seront dans un état de précarité extrême (se soigner, se nourrir, se loger, il y aura un level point (point de déclenchement) d'une certaine violence. Je travaille pour un plan hivers (400 lits) à Bxl, et je vois un niveau de violence extrême entre ceux qui essaient de survivre. Egalement, pour que ce mouvement de rejet des dominants s'effectue, il faut que l'esprit des citoyens désacralise leurs "responsables" (politiciens, membres de UE, etc dans le monde. N"ayez pas peur, ils ne sont pas plus que vous, et en qualité de coeur, ils sont au ras des pâquerettes. Le dernier point et le plus important c'est d'avoir, déjà maintenant des personnes (leaders) responsables et non intéressées par le pouvoir, et l'argent, mais seulement dévouées et compétentes avec un esprit dépassant les frontières, afin d'assurer l'après révolution dans son pragmatisme, en considérant que la planète est en danger. Bien à vous. Votre dévoué Dr MSFV

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires