Conflits et guerres actuelles

Le cercle vicieux afghan : à qui arrivera le premier à la ligne de départ ?


Dans la même rubrique:
< >


Andrzej Walentek
Vendredi 21 Juin 2013

Le cercle vicieux afghan : à qui arrivera le premier à la ligne de départ ?

 

Après l’ouverture dans la capitale du Qatar, Doha, du bureau du mouvement afghan Taliban, Washington et Kaboul se livrent, en reprenant l’expression de certains commentateurs, à une singulière compétition à qui s’entendra le premier avec les talibans sur l’établissement de la paix et de la coopération. Cette rivalité secrète a abouti à une brusque montée de tension entre le régime à Kaboul et son patron d’outre-océan. A la fois elle atteste de ce que toutes les parties prenantes du conflit armé qui couve depuis déjà 12 ans dans le foyer afghan sont tombées en fait dans un cercle vicieux. Et strictement parlant en ces jours elles reviennent à la ligne de départ.

Selon les agences informationnelles mondiales, le 20 juin devaient s’ouvrir à Doha les pourparlers entre les autorités des Etats-Unis et les chefs du mouvement Taliban.

D’après le porte-parole du président d’Afghanistan, la position de Washington au sujet des rapports avec le Taliban a démontré « une contradiction entre ce que dit le gouvernement des Etats-Unis et ce qu’il fait en réalité concernant les négociations de paix afghans ». Concrètement dit, Kaboul a jugé inacceptable le fait que les talibans aient solennellement inauguré leur bureau au Qatar à titre de mission de « l’Emirat islamique d’Afghanistan », et non du mouvement Taliban. C’est ainsi que les talibans appelaient le pays alors qu’ils y étaient au pouvoir.

M. Karzaï a dit encore que Kaboul n’allait pas engager des pourparlers avec le mouvement Taliban, tant que ce processus ne soit pris en mains par les afghans eux-mêmes. La porte-parole du département d’Etat américain Jennifer Psaki a réagi de Washington. D’après elle, l’information sur la rencontre planifiée « n’était pas exacte », et les Etats-Unis allaient mener des consultations à ce sujet avec la direction de l’Afghanistan et le Conseil suprême de la paix. Et à en croire les récentes informations, les négociations ont été reportées sine die.

De l’avis de la plupart des experts, cette rivalité à propos des négociations avec le mouvement Taliban indique la situation extrêmement instable tant du principal partenaire pour la coalition occidentale dans l’Hindou-Kouch – Washington, que de sa créature en la personne de M. Karzaï. C’est notamment l’avis du professeur de l’Institut de l’analyse politique et militaire Anatoli Tsyganok.

Maintenant le plus important pour les Américains c’est de retirer leurs troupes, - dit le professeur. – On se souvient à ce propos de la conversation entre un général américain et un doyen afghan. « Nous voilà entrés en Afghanistan », - a dit le général. « Vous êtes entrés, certes, mais comment allez-vous en sortir ? », - a répondu le vieillard. Hamid Karzaï se trouve dans une situation bien délicate. Il n’est pas à exclure qu’à l’issue des négociations le président afghan devra inclure les talibans dans son gouvernement. Vous comprenez ? Les Américains qui combattaient les talibans, et à présent ils vont accéder au pouvoir. Il est clair que la mission militaire n’a pas accompli sa tâche principale – défaire les talibans. Maintenant il faut se mettre d’accord avec eux. D’ailleurs, on ne sait pas à quelles conditions. 

Dans quel sens la situation en Afghanistan évolue-t-elle, si l’on parle d’un cercle ? En fait, a-t-il un début et une fin ?



Vendredi 21 Juin 2013


Commentaires

1.Posté par ash le 21/06/2013 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut
Ces imbéciles civilisé autoproclamé(USA et ces volets Européens et Afghans) devrait répond devant un tribunal du peuple Afghans pour toutes leurs crimes et atrocités qu'ils ont commit a l'encontre de peuple Afghans

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires