insolite, humour, conspiration...

Le capitalisme est à l’image du curé de Camaret !


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip


Comme dans la chanson du célèbre curé de Camaret, le capitalisme à les bourses qui pendent...


Philou's Off
Jeudi 11 Août 2011

Le capitalisme est à l’image du curé de Camaret !

et quand il s’assoit dessus, etc, etc…

Face à un tel désastre, on se dit que par mesure de salubrité publique, il y aurait urgence à procéder à l’ablation tant il est grotesque le pauvre vieux capitalisme dans pareille posture de priapisme !

Alors pour soigner ce mal récurrent, plutôt que le cure-dent, faudrait-il qu’on essaie la poudre à récurer, la poudre arrêt-curé, car enfin si on ne se décide pas, Nous, Bons Peuples à intervenir dans les meilleurs délais, il est évident que demain, il va encore s’appliquer à lui-même sa sempiternelle thérapie dont il est coutumier; -genre un nouveau 11/09 qui avait d’ailleurs fort bien marché (pour lui le capitalisme) au terme d’un an de spirale baissière des bourses (entre septembre 2000 où elles touchèrent des sommets, jusqu’au 10/09/01 où elles se retrouvèrent au fond du gouffre); -ou encore une bonne guerre mondiale telle qu’il en fut pour se remettre du krach de 1929 (à l’époque les capitaux et les infos ne circulaient pas si vite qu’aujourd’hui, ce qui explique le temps de réaction).

Bon enfin, la poudre à récurer le capitalisme, à défaut d’autre chose, moi je veux bien essayer; çà ne sera de toute façon pas pire que la poudre d’escampette que prend trop souvent le citoyen de la démocratie sitôt qu’il a déposé son bulletin dans l’urne… Ah les burnes !

Tout autre remède de grand-mère (ou aussi de grand-père avec son tromblon) est ici le bienvenu; surtout s’il est radical pour éradiquer le mal, qu'on s'en fasse trublion !


Jeudi 11 Août 2011


Commentaires

1.Posté par PIERRE YVES le 11/08/2011 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le capitalisme c'est comme la chanson du curé de Camaret ....je la connais le refrain !
Pour ne pas offenser les curtons et leur foi ... remplaçer curés par capitalisme par leur mauvaise foi !


Le curé de Camaret a les couilles qui pendent ( hi han.... en coeur ! )
Et quand il s'assoit dessus
Ca lui rentre dans le cul
Il bande, il bande, il ban en de

Le curé de Camaret a un troupeau de vache
Le curé de Camaret a un troupeau de vache
Et comme il a pas d'taureau
C'est lui qui s'tape tout l'boulot
Quel homme, quel homme, quel ho o me

Sur la place du village ya la statue d'Hercule
Sur la place du village ya la statue d'Hercule
Et commme le maire et curé
Sont tous les deux des pd
L'enculent, l'enculent, l'encu u le

Les filles de Camaret se disent toutes vierges
Les filles de Camaret se disent toutes vierges
Mais quand elles sont dans mon lit
Elles préfèrent tenir mon vit
Qu'un cierge, qu'un cierge, qu'un cier er ge

Jeunes filles de Camaret vous êtes toutes pucelles
Jeunes filles de Camaret vous êtes toutes pucelles
Et quand vous êtes dans mon lit,
Vous me touchez le kiki
Je bande, je bande, je ban an de

Oh fille de Camaret où est ton pucelage
Oh fille de Camaret où est ton pucelage
Il s'en est allé sur l'eau
Sur les couilles d'un matelot
Il nage, il nage, il na aaa;.... ge

Le curé de Camaret a acheté un âne,
Le curé de Camaret a acheté un âne,
Un âne républicain
Qui se tape toutes les putains
Quel âne, quel âne, quel âne


2.Posté par Philou's Off le 12/08/2011 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme remède, on pourrait lui offrir au capitalisme une chaise percée qu'on habillerait en trône majestueux; on le fait asseoir dessus, là çà ne devrait pas poser de problème vu qu'il est convaincu que c'est bien là sa place. Puis de là, on fait discrètement passer sous la chaise un nabot armé de deux solides briques pour... clac, d'un énergique coup, écraser entre les briques, les choses qui posent problème.

Sarkozy, homme de toutes les situations périlleuses aurait tout à fait la taille requise pour mener à bien la mission; -juste que s'il l'accepte, il conviendrait de le briefer avant pour ne pas qu'il mette ses petits doigts entre les briques au moment où il fera bravo avec !

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires