Sciences et croyances

Le biosatellite Bion-1M de retour sur Terre


Dans la même rubrique:
< >


Ria Novosti
Dimanche 19 Mai 2013

Le biosatellite Bion-1M de retour sur Terre
Le module d'atterrissage du biosatellite russe Bion-1M emportant des rongeurs, des tritons, des cichlidés, des microorganismes, des plantes et des météorites artificielles a atterri dimanche dans la région d'Orenbourg (Oural), a annoncé à RIA Novosti un représentant du Centre russe de contrôle des vols (TsOUP).  
"Le module d'atterrissage s'est détaché (…) de l'engin spatial Bion-M à 06h32 heure de Moscou. Après avoir franchi avec succès les couches denses de l'atmosphère terrestre, la capsule a atterri à 07h12 (heure de Moscou) près de la zone prévue, à une centaine de kilomètres au nord-est de la ville d'Orenbourg", a indiqué l'interlocuteur de l'agence. 
Le satellite Bion-M1 a été lancé le 19 avril depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. 
Les satellites de la famille Bion sont destinés à mener des expériences biologiques en orbite. Ils sont capables de transporter des organismes et tissus vivants - microbes, plantes, insectes, animaux etc. - qui reviennent sur Terre dans une capsule de descente spéciale. La Russie a lancé plus d'une dizaine de satellites Bion, avec notamment des singes à bord, de 1973 à 1996.
Bion-M ("M" pour modernisé) est capable de rester en orbite pendant six mois contre seulement 2 semaines pour les versions précédentes. Les résultats des expériences biologiques uniques de Bion-M permettront de porter la durée des vols spatiaux à deux ou trois ans sans porter préjudice à la santé humaine, selon les spécialistes. Toutes les gerbilles du biosatellite Bion-M1 sont mortes Les huit gerbilles mongoles qui se trouvaient à bord du biosatellite Bion-M1, sont mortes en raison de la défaillance du matériel pendant un vol spatial. Une partie des souris sur ce satellite a suivi le même sort, a indiqué le directeur de l'expérience Evgueni Sytchev. Le satellite Bion-M1, est le premier appareil spatial russe de recherche biologique à revenir sur Terre depuis 2007. À son bord se trouvait une centaine d’organismes vivants différents – des gerbilles de Mongolie, des souris, des geckos, des poissons, des crustacés d'eau douce, des algues, des bactéries et des graines de plantes. Selon les scientifiques, le nombre d'animaux qui ont survécu à ce vol est suffisant pour continuer les recherches. http://french.ruvr.ru/2013_05_19/Toutes-les-gerbilles-du-biosatellite-Bion-M1-sont-mortes/

[Ria Novosti]urlblank:http://fr.rian.ru/science/20130519/198336411.html


Dimanche 19 Mai 2013


Commentaires

1.Posté par Briarée le 19/05/2013 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Terre et Fondation !

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires