insolite, humour, conspiration...

Le Socialisme "Petit ZIZI".


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !


Le hic n'est pas tant que le Socialisme français est devenu bête et méchant. Il l'est souvent par intermittence. Le problème est qu'il n'a même plus les aptitudes de l’être, à ses grands regrets et son petit malheur. D’où la déchéance totale et absolue de ce Socialisme petit zizi, en somme.


Cide
Jeudi 31 Mars 2016

Les paysans ont du flair au bout de l’œil. Habitués qu'ils sont à scruter l'horizon à l’affût de la plus petite des plantes qui sort de la terre. Voire la plus petite des graines qui germe.

Et à force de contempler tous ces petits rejetons, ils en sont arrivés à avoir la meilleure et la plus juste des mesures. C'est dire que, si par inadvertance, ils vous disent que quelque chose est petit, ce qu'il l'est, très probablement.

Cela dit, nous on l'avait bien compris depuis longtemps. On avait compris en effet que notre Siècle était petit. Que ses acteurs, toutes obédiences confondues, le sont tout autant. Tout comme ses hommes politiques et ses écrivains exception faite éventuellement de ses philosophes qui, eux, sont de.... grands escrocs.


En fait on avait surtout bien saisi qu'il ne faudra plus compter sur ce Socialisme, bon marché beau banquier, pour hisser le niveau. Cette escroquerie permanente qui, s’accommodant mal de la réalité, a érigé pour cause la mystification en idéologie politique.

La vérité est que, sur plus d'un siècle, ce pseudo Socialisme s'est révélé prévisible. Honteusement opportuniste, il ne se gène pas par exemple de sermonner les droites chrétiennes jugées trop humanistes à son goût.

A l'instar de son champion en chef, Manuel Valls, qui, Israël chevillé au caleçon, s'offusqua chez les Germains de leur excès d’hospitalité envers ces éprouvés de Syrie ou d'ailleurs.

Lui qui a réussi à faire de la France le pays de la migration pour tous. Les vieux, les jeunes, les riches, les pauvres, les retraités, les chômeurs et même pour ceux qui, comme à Calais, cherchent encore une patrie.

Pourtant, aujourd’hui, les Socialistes ont décidé de devenir vraiment méchants pour de bon. Promis, juré, craché rassurent-ils. De passer outre la volonté populaire et les lois démocratiques. De museler la justice, de compartimenter la citoyenneté, de changer la constitution et de pérenniser l’état d'urgence. Bref de verser eux aussi, dans l'outrance. Bref de prendre part au projet. De collaborer, une fois encore. De voir, en somme, dans la grosse France, le petit Israël-intramuros qui vient.


Or, le hic n'est pas tant que le Socialisme français est devenu bête et méchant. Il l'est souvent par intermittence. Le problème est qu'il n'a même plus les aptitudes de l’être, à ses grands regrets et son petit malheur. D’où la déchéance totale et absolue de ce Socialisme petit zizi, en somme.


Jeudi 31 Mars 2016


Commentaires

1.Posté par as le 31/03/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hollande le dechu n'a pas fait long feu...

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires