International

Le Rapporteur spécial onusien sur la situation dans les Territoires palestiniens appelle à une enquête d'experts



Mardi 24 Mars 2009

Le Rapporteur spécial onusien sur la situation dans les Territoires palestiniens appelle à une enquête d'experts
Richard Falk, rapporteur de l’ONU sur les droits des Palestiniens, expulsé d’Israël le 9 janvier, n’hésite pas à parler de crimes contre l’humanité, et pose clairement la question : « Un procès de Nuremberg contre les criminels de guerre israéliens ? Juridiquement et moralement, pourquoi pas ? »
Cet expert de l'ONU réclame une enquête sur l'offensive israélienne contre la bande de Gaza en janvier, en soulignant qu'"il y a des raisons de conclure" qu'elle constitue un "crime de guerre de la plus grande ampleur", selon l'AFP qui a obtenu copie d’un rapport.


Dans ce texte qu'il doit présenter lundi devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, le Rapporteur spécial onusien appelle à une "enquête d'experts" pour déterminer si, étant donné le contexte, il était possible au régime israélien de distinguer entre cibles militaires et population civile.


"Si ce n'était pas possible, alors l'offensive est par nature illégale et constitue un crime de guerre de la plus grande ampleur", écrit-il.


Richard Falk souligne au passage que "sur la base des éléments de preuve actuellement disponible, il y a des raisons d'en arriver à cette conclusion".


Il estime que le "recours à la force" par le régime israélien pour faire cesser les tirs de roquettes palestiniennes sur son territoire, motif invoqué pour le déclenchement de l'offensive, n'était "pas justifié du point de vue légal étant donné (...) les alternatives diplomatiques disponibles".


Par ailleurs, l’hebdomadaire français « Le Monde diplomatique » publie dans son numéro de mars un article de Richard Falk, intitulé « Nécessaire inculpation des responsables de l’agression contre Gaza ».


La première des infractions dans cette offensive a résidé incontestablement dans la punition collective d’une population condamnée à l’enfermement, à la disette et au désespoir, pour avoir démocratiquement élu un gouvernement à l’origine encouragée, puis non reconnue par les gouvernements occidentaux.


L’acquiescement des Etats-Unis, servilement suivis par l’Union européenne, a constitué un scandaleux appui à ce mépris à la 4e convention de Genève, qui déclare que « les punitions collectives sont strictement interdites » pourtant signée par Israël. Mais aujourd’hui il y a pire : plusieurs témoignages font en effet état d’assassinats délibérés de civils commis par les forces d’agression.


Des témoignages de soldats israéliens ayant participé aux combats dans la bande de Gaza, confirment que des militaires israéliens ont tué des civils palestiniens sans défense durant l’offensive dans la bande de Gaza.

Il reste à espérer que la requête de cet expert de l'ONU qui réclame une enquête sur l'offensive israélienne contre la bande de Gaza en janvier et qui soulignant qu'"il y a des raisons de conclure" qu'elle constitue un "crime de guerre de la plus grande ampleur" aboutira.


L’offensive de l’armée israélienne contre la bande de Gaza a fait plus de 1 300 morts et 5 000 blessés palestiniens, selon un bilan des services médicaux palestiniens. Parmi les morts figurent 437 enfants âgés de moins de 16 ans, 110 femmes et 123 personnes âgées, ainsi que 14 médecins et quatre journalistes.


Mardi 24 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par hélène le 24/03/2009 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette demande d'une enquète indépendante sur les atrocités commises à gaza a immédiatement été rejetée par le representant des usa, comme étant une demande PARTIALE!!!!

obama arrive et ...tout reste .

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires