International

Le Président bolivien a été officiellement reçu par son homologue iranien



Mercredi 3 Septembre 2008

Le Président bolivien a été officiellement reçu par son homologue iranien
Le Président bolivien Evo Morales a été officiellement reçu mardi par le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad.

À l’occasion de cette cérémonie officielle qui s’est tenue au palais présidentiel, les hymnes nationaux des deux pays ont été joués et les deux présidents ont passé en revue la garde d'honneur.


Le président bolivien est arrivé à Téhéran lundi à la tête d'une délégation de haut rang pour évoquer des questions d'intérêt mutuel avec les responsables iraniens.


Il s’est également rendu dans un Institut agricole de recherches à Karaj, proche de Téhéran, ainsi qu'une usine de construction automobile Iran Khodro.


L'Iran et la Bolivie ont annoncé mardi un renforcement de leur coopération afin de continuer à lutter contre "l'impérialisme".


"Aucun pays, ni aucune puissance, ne pourra affaiblir nos relations avec l'Iran révolutionnaire," a déclaré le président bolivien Evo Morales, lors d'une conférence de presse télévisée tenue aux côtés de son homologue iranien, Mahmoud Ahmadinejad.


"C'est seulement grâce à la solidarité que nos pays pourront affirmer leur puissance," a-t-il ajouté.


"Nous sommes partenaires et nous nous aidons mutuellement", a dit Mahmoud Ahmadinejad, précisant que l'Iran et la Bolivie poursuivaient des idéaux communs.



Le Président bolivien a été officiellement reçu par son homologue iranien

L'Iran et la Bolivie publie une déclaration commune

L'Iran et la Bolivie ont publié une déclaration commune mardi pour déclarer que l'ingérence du Conseil de sécurité des Nations Unies dans le dossier nucléaire de l'Iran n'a aucune justification légale ou technique.

La déclaration commune a été publiée après une rencontre entre le président bolivien Evo Morales et son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad mardi à Téhéran.


Selon la déclaration commune, les deux états ont qualifié leur rencontre de très fructueuse.


L'Iran et la Bolivie ont annoncé un renforcement de leur coopération afin de continuer à lutter contre "l'impérialisme".


"Aucun pays, ni aucune puissance, ne pourra affaiblir nos relations avec l'Iran révolutionnaire," a déclaré le président bolivien Evo Morales.


"C'est seulement grâce à la solidarité que nos pays pourront affirmer leur puissance," a-t-il ajouté. "Nous sommes partenaires et nous nous aidons mutuellement", a dit Mahmoud Ahmadinejad précisant que l'Iran et la Bolivie poursuivaient des idéaux communs.


La déclaration commune précise également que les activités nucléaires de l'Iran sont de nature pacifique et l'Iran a fait du mieux qu’il a pu pour gagner la confiance de la communauté internationale par ses activités transparentes.

Le conseil de sécurité n'a aucune légalité pour intervenir dans ce dossier qui doit simplement être résolue dans le cadre de l'AIEA.


Le président bolivien a soutenu l'adhésion en tant que membre non-permanent au conseil de sécurité en 2009-2010.


Le président bolivien Evo Morales, accompagné d'une délégation de responsables de haut rang, est arrivé lundi à Téhéran, capitale iranienne, pour
effectuer une visite officielle.


M. Morales a été accueilli par le ministre iranien des Industries et des Mines Ali-Akbar à l'aéroport international de Mehrabad à Téhéran.




Mercredi 3 Septembre 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires