insolite, humour, conspiration...

Le Plein D’« Hormones Mâles »


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip



Sébastien Fontenelle
Mardi 1 Février 2011

Bernard Kouchner ne fut pas seulement (avant de rallier Kozy) l’émérite coureur de quelques fonds omarbongolais : il est aussi - on le sait trop peu - un « accompli » joggeur.
Comme tel : il « a couru partout, sous toutes les latitudes et dans toutes les conditions, à Monrovia, à Beyrouth, à Dubrovnik, à N’Djamena ».
(En gros : sitôt que pète un obus quelque part dans ce monde violent, le gars est là, tout près, qui fait du fractionné.)
Comme tel encore : il vient d’être longuement interviewé par le mensuel Jogging international - où il fait de conséquentes révélations.
Par exemple : il dévoile qu’il a « effectué » sa « première sortie » (sa première course, donc) « avec Raymonde, enfin, derrière Raymonde Cornou, l’ancienne championne de marathon, qui tient la boutique Marathon dans le XVIIeme, à Paris ».
Et il en garde un souvenir ému, car : « Elle avait, comment dire... Un dos magnifique, que j’ai pu observer durant de longues heures ».
Résultat : « J’étais cramoisi à l’arrivé ».
Ainsi motivé, Bernard Kouchner s’est mis au marathon (« New York, c’est tellement magique ! »), où il a peaufiné sa philosophie de la course à pied : « C’est surtout une question d’hormones mâles, non ? » [1]
Autre considérable scoop : il court « très souvent » avec « Christine, Christine Ockrent ! » [2] - mais la trouve « trop sérieuse ».
Bernard Kouchner, en effet, a quant à lui une conception ludique de la foulée : « Moi, je cours avec mes potes, je me marre ».
Alors que « Christine », elle, « est trop sérieuse pour faire partie de la bande » : c’est même « une fille super sérieuse, elle ose à peine dire bonjour ».
Mais attention, prévient mister K., décidément saturé d’hormones mâles : « Avant d’être coureur de fond, j’ai d’abord été lutteur... »
Même : « J’ai fait de la lutte gréco-romaine, deuxième au championnat de Paris ».
Et ça - je le dis gentiment : « Certains de mes ennemis ne devraient pas l’oublier avant de lancer leurs infectes attaquescontre moi et ma compagne, Christine Ockrent ».
À bon entendeur, salut.


Notes

[1] Si, si, Bernie - même s’« il y a », comme tu l’as remarqué, « de plus en plus de jeunes femmes qui se mettent au marathon », avec leurs dos magnifiques.
[2] Laquelle, avant de le connaître, « ne courait pas du tout » (elle a même cru que son Bernie « voulai(t) lui casser les jambes », la première fois qu’il lui a proposé de « venir courir avec » lui), mais « y a pris goût ».
Le Plein D’« Hormones Mâles »


Mardi 1 Février 2011


Commentaires

1.Posté par BOB le 01/02/2011 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand Fidel Castro avait baissé sa premiere femme, il avait annoncé qu'il allait lui mettre son poing dans la gueule. Mais il n'a jamais essayé, a l'epoque Castro faisait la revolution sur le terrain et lui avec des bobos dans son salon!

2.Posté par redk le 01/02/2011 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sarkouche a fait une fois le plein d'hormones mâles, le reste du temps il passe a la pompe connerie ou la il carbure tellement que plusieurs pleins sont indispensables!!

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires