RELIGIONS ET CROYANCES

Le Mahdi


L'Islam ne s'approprie point, il est le socle de toutes les croyances.


Idrissi yassine moulay jaafar
Dimanche 16 Juin 2013

Tout est croyance, même le fait de ne pas croire à une chose ou à une autre est aussi une croyance. Mais ! Toutes les croyances ne sont pas synonymes de véritables valeurs.

Le Mahdi
Le développement de la pensée depuis la nuit des temps avait servi de cadre mental tout en constituant le fondement des civilisations. C’est au génie de l’idée que nous sommes en mesure d’avoir des choses environnantes que nous devons la découverte de la raison qui en se voulant un rapport d’équilibre et d’adaptation dans le milieu au baigne le Soi. Sans la pensée, la logique n’aurait pas trouvée les fondements de l’idée du Soi de même que les principes qui régissent la dynamique de l’univers.
C’est à l’audace de la pensée que nous devons les règles et la démocratie dont l’idéal inspire les peuples du monde.
La naissance de la civilisation et les révélations ont constitué le berceau de la liberté en tant que lumière salutaire pour le monde.
Le croyant trouvera ici, les fondamentales qui lui permettront de comprendre l’extraordinaire chevauché de la pensée et sa continuité dans le temps, l’espace, la durée et la forme.
Les hommes en tout temps, ont étaient inspiré par la logique d’une nature pleine de sens.
L’état évolutif de la conscience offre à l’homme toutes les possibilités de se découvrir au même titre que donner un véritable sens à la vie via la raison. Le recours à Soi fait jaillir de plus en plus de nouveaux rapports avec le monde.
Comment l’homme peut opérer le retour sur soi-même sinon en s’appuyant sur le contenu de sa conscience. Une conscience à enrichir de matières logiques en tant que liens pour en être inspiré par la richesse universelle.
Les anciens ont offert à la pensée de quoi s’articuler dans le temps, l’espace, la durée et la forme ; Et quand on aborde les dires des anciens, il importe d’être prudent. Souvent, ceux-ci n’ont pas écrit. Les paroles qui leur sont attribuées sont des paroles rapportées. Comment savoir si elles n’ont pas été déformées ou réinterprétées ?
Au cours des temps historiques, chaque courant idéologique dominant a eu tendance à imposer sa vision des Anciens en leur faisant dire ce qu’ils n’avaient pas dit ou ce que l’on voulait qu’ils disent. Ainsi, les textes ont déformé la vision des matérialistes de l’Antiquité ainsi que celle des sophistes.
De nos jours, il existe une approche très rigoureuse et scientifique des textes anciens faite par des spécialistes de l’histoire des manuscrits et du langage. Cela permet d’éviter bien des erreurs et de produire des traductions de plus en plus fiables. La vigilance s’impose cependant. Nous sommes constamment à la merci du danger consistant à vivre la vision des anciens.
Nous sommes en mesure de comprendre les anciens malgré la distance temporelle qui nous sépare d’eux. L’évolution du monde occupe une position idéale pour connaître les anciens plus qu’ils ne se connaissaient eux-mêmes et donner un sens véritable à leurs pensée.
L’homme ! En voulant donner un sens aux choses qui s’imposent et s’exposent à ses sens, ne peut le fait qu’en fonction de ses possibilités et ses moyens consciencieuses dont il dispose dans le milieu où baigne son individualité. Ces moyens se sont les outils adéquats lui permettant d’interpréter le monde dans lequel il se voit contraint de s’adapter vitalement.
L’attention et l’intention comme l’observation et l’écoute sont les qualités fondamentales chez le vivant. Ce sont les critères pour une meilleure compréhension du monde.
Cependant ! Je dois à chacun l’aveu de lui faire connaitre ici, sans détours, qu’il n y’aura plus de personne attendu ou promis ici et là pour les uns comme pour les autres.
La croyance en un être surnaturel qui devait, à la fin des temps, ramener dans le monde l’ordre et la justice prendra fin Ici. Toutes les croyances doivent désormais construire leur salut dans la logique de cultiver la justice à travers la raison et le respect des croyances. Le miracle est celui de clôturer les espoirs et d’en libérer l’homme de toutes les emprises qui le maintiennent dans la servitude et l’abaissement du Soi. Le Mahdi est Jésus, Jésus est le Mahdi. En dehors de cette affirmation, tous les dires historiques reflètent les intentions culturelles et politiques des époques manifestement écrasées par la raison.
Au nom du Dieu très miséricordieux et clément…J’exhorte toutes les intelligences à bien saisir le sens de ce message et de le partager avec ceux pour qui vous souhaitez le Paradis et ne dédaignez pas le contenu.
Dieu Allah s’est révélé à moi sous forme d’un regard sur le paradis. Alors que j’étais le dernier invité de la création à y entrer. Devant moi, toutes une population en attente ; Des hommes, des femmes et enfants alignés devant la porte du Paradis sans avoir le droit d’y entrer. Je me suis adressé au regard de Dieu Allah qui se trouvait dans les hauteurs à ma gauche pour lui signifier mon refus d’y entrer sans eux. Alors ! Dieu Allah dira : (Guide-les).
Je ne suis pas au Paradis. Pour que je puisse élire mon domicile, j’ai pour mission de vous guider, c’est ce que je fais ici et là par l’intermédiaire de mes messages.
Juste, vous le dire sans rien attendre de vous à part de bien comprendre le sens de mon message et de le diffuser en tant que personne de bonne augure, voulant semer le droit pour chacun à la connaissance, au respect et à la justice. Le Miracle c’est de pouvoir achever les espoirs en confirmant le salut de la Foi pour les uns comme pour les autres dans le temps et l’espace.
Pour toutes les générations montantes et à venir ; Sachez : Que Dieu Allah est Omniprésent ; L'écouter, l'entendre et être attentif et attentive à ses signes dans toutes les formes communicatives, c'est d'avoir manifestement foi en lui.
Les critiques, l'orgueil et la convoitise font le nid de l'enfer.


Dimanche 16 Juin 2013


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires