RELIGIONS ET CROYANCES

Le Jour de Pâques, ou Comment on "façonne" le christianisme


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 18 Juin 2018 - 12:02 Maîtres chrétiens esclaves musulmans !



ZEINAB ABDELAZIZ
Mardi 16 Juin 2015

Le Jour de Pâques, ou Comment on "façonne" le christianisme
Le Jour de Pâques
ou
Comment on "façonne" le christianisme


Le 14 juin 2015, lors d’une Retraite internationale pour les prêtres membres du Renouveau charismatique, le pape François propose, selon les deux journaux italiens Corriere della sera et il Messagero, d’unifier le jour de Pâques pour tous les chrétiens. L’Eglise catholique est prête, dit-il, à établir une date fixée de Pâques pour que tous les chrétiens de croyances variées le fêtent le même jour. À savoir, la fête de Pâques est la plus importante du calendrier liturgique. L’idée avait déjà été lancée, en 1975, par le pape Paul VI, qui fut le premier à vouloir mettre en pratique un des principaux Décrets du Concile œcuménique Vatican II qui prôna l’unification de toutes les Eglises.

Ce qui n’a pas été dit dans cette annonce simpliste, ce sont les préparatifs qui précédèrent cette décision, ainsi que le sous-entendu de ce geste. Il n’est pas question d’aborder ici toutes les démarches qui eurent lieu, depuis Paul VI et les autres papes postconciliaires, parmi les différentes Eglises ou les églises autocéphales, mais je signale les toutes dernières. Le 11 mai 2015, à l’occasion du deuxième anniversaire de leur rencontre, le pape François a envoyé un message à Tawadros II (Théodore II en français), chef de l’Eglise copte orthodoxe en Egypte, affirmant « qu’aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes unis par l’œcuménisme du sang, qui nous encourage davantage sur le chemin de la paix et de la réconciliation ».

Pour le second anniversaire de leur rencontre, qui eut lieu le 10 mai 2013, le pape François invite les chrétiens à collaborer, en particulier, « en ce qui concerne les mariages mixtes ». Puis fait mémoire « des fidèles coptes récemment martyrisés au nom de leur foi chrétienne ». En adressant son message à Tawadros II, François exprime toute sa gratitude pour « les liens qui unissent le Siège de Pierre et le Siège de Marc », puis évoque les progrès réalisés sur le chemin de l’amitié, unis par un même baptême, et rappelle que ce qu’ils ont en commun est plus grand que ce qui les divise. Donnée intéressante, dans la mesure où elle révèle le travail d’une Commission internationale conjointe, pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et les Eglises orthodoxes orientales, sur l’exercice de la communion dans la vie de l’Eglise primitive et dans celle d’aujourd’hui. Cependant, qui dit dialogue avec le Saint-Siège, cela désigne en fait « concessions » de la part de l’interlocuteur, tel qu’on le verra. Puis François rappelle de nouveau que leur « coopération se poursuivra, en particulier, en ce qui concerne les mariages mixtes » ! Les mariages mixtes entre églises variées n’est pas un problème, c’est l’union avec un "musulman" que le pape veut éliminer.

François et Tawadros II ont encore une fois abordé le sujet de Pâques lors d’une longue conversation téléphonique le 10 mai 2015. Le Patriarche copte n’y sera point hostile, bien que ce soit prétendument lui qui l’ait proposé, mais tactique vaticane impose ! Pour François, fêter le deuxième ou le troisième dimanche d’avril ne représente, au fond, rien d’essentiel. Pour le reste, pour le côté dogmatique, ce sont les autres Eglises qui devront céder…

En citant l’exemple de la communauté orthodoxe de Finlande, qui a décidé de célébrer pâques le même jour que les luthériens, François démontre qu’il y a déjà un pas qui a été accompli.

Durant une visite aux Pays-Bas début mai 2015, Tawadros II, qui tient le rôle de navette entre l’Eglise néerlandaise et le Vatican, a reconnu qu’il s’agissait d’un « problème historique », déconnecté de la foi et de la doctrine. Selon lui, l’hypothèse à l’étude serait : célébrer la Résurrection du Christ, que personne n’a vu, le troisième dimanche d’avril. Il avait fait la même demande, dans une lettre envoyée en mai 2014 au pape François, à l’occasion du premier anniversaire de leur rencontre au Vatican. Et il avait à nouveau proposé la question le 9 novembre dernier, à Vienne, lors des célébrations marquant le 50e anniversaire de la Fondation Pro-Oriente. Ce qui démontre aux adeptes que c’est l’Eglise copte orthodoxe qui le demande !

Les journaux se contentent, et pour cause, de souligner que l’importance de l’unification de ces dates revient à la gêne que ressentent les différentes Eglises qui se trouvent en Afrique du Nord et au Proche-Orient, qui fêtent Pâques à des dates différentes, mais la raison en est tout autre : elle prend directement racine dans les Décrets de Vatican II qui imposa l’œcuménisme pour faire face à l’Islam, comme l’explique Jean-Paul II dans la "Géopolitique du Vatican". Sinon, qu’est-ce qui a nécessité de soulever une question pareille, après des siècles et des siècles de ténacités et de guerres internes, si ce n’était la raison qu’avança Jean-Paul II ?!

S’il reste un petit commentaire à faire sur cette bagatelle de dates, elle fournit une preuve incontournable et flagrante à la fois, de la formation du christianisme, du comment il a été "façonné", le long des siècles, à travers les papes et les Conciles, pour des raisons politiques ou personnelles, et dévoile, en même temps, que tout l’acheminement de son histoire est basé sur des points de vue sélectifs. Une mise à nu qui prendra beaucoup plus d’ampleur avec le prochain Synode sur la famille, que le Vatican prépare, au cours duquel on verra comment les dogmes, et non plus les dates, seront outragés, ou plus exactement : abusés et détournés, pour faire admettre les homosexuels, les lesbiennes, les adeptes de la théorie du genre, les divorcés remariés, et adieu à la pauvre postérité de la sainte Eucharistie !

Zeinab Abdelaziz
Lundi le 15 juin 2015

 


Mardi 16 Juin 2015


Commentaires

1.Posté par njama le 16/06/2015 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour très chère Zeinab
Merci du plaisir de vous lire.
Un œcuménisme pour faire face à l’Islam ? peut-être mais de façon très indirecte alors. Je suis bien conscient que l'islam est régulièrement stigmatisé de nos jours, de là à focaliser et interpréter ses gestes comme hostiles ? Je ne partage pas votre sentiment, car je ne pense pas personnellement que ce serait la priorité du Vatican, ni l'essence même de la démarche.
Le christianisme est dans une phase de très nette perte de vigueur, ou d’essoufflement (?) depuis quelques décennies, il faudrait être aveugle pour ne pas le voir, contrairement à l'islam qui sans la développer, la maintient ou à peu près selon mes impressions, (abstractions faites de ces courants bruyants, marginaux et violents takfiri-salafo-wahhabites qui ternissent son visage, et lui portent grands préjudices au plan spirituel). Se greffent aussi sur cette question des divergences marquées comme ces différentes dates pour célébrer Pâques fête chrétienne ô combien symbolique, dans une Europe aux familles chrétiennes variées, catholiques, protestantes, orthodoxes. Ce qui laisse un relent de vieille querelle de famille !
Pour résumer cette stratégie je dirais que son principal objet serait d'abord de resserrer les rangs, de rassembler les brebis éparses de ce qu'il reste du troupeau "chrétien" en Occident , et il faut ratisser large pour donner du sens aux "racines chrétiennes". C'est à la fois aussi signe de faiblesse puisque le christianisme n'arrive plus à fédérer. Donc, le Vatican, comme les instances religieuses chrétiennes qui lui étaient fortement rebelles par le passé n'ont pas de quoi fanfaronner face à la religion musulmane, et feraient plutôt profil bas, abstraction faite de l'épisode velléitaire du Discours de Ratisbonne de Benoît XVI qui ne fut qu'un coup d'épée dans l'eau "médiatique".
Pour rassembler, il convient donc de passer au-dessus des divergences façonnées par l'histoire. Car contrairement à ce qu'affirme Tawadros II que vous citez, le choix des calendriers pour fêter Pâques est bel et bien un « problème historique », pas du tout déconnecté de la foi et de la doctrine.
Sauf erreur c’est bien Constantin qui suscite le Premier concile de Nicée en 325 dans lequel il intervient d’ailleurs. Dans sa Lettre aux Églises il écrit notamment :
« La question touchant la fête de Pâque y ayant été agitée, tous sont demeurés d’accord d’un commun consentement de la célébrer le même jour… Tous ont jugé que c’était une chose indigne, de suivre en ce point la coutume des Juifs… Ils sont si fort éloignés de la vérité, même en ce point, qu’ils célèbrent deux fois la fête de Pâque en une année… Embrassez donc volontairement l’usage, qui est établi à Rome, en Italie, en Afrique, en Égypte, en Espagne, en Gaule, en Angleterre, en Achaïe, dans le Diocèse d’Asie et de Pont, et en Cilicie. »
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_concile_de_Nic%C3%A9e#Lettres_synodales

La rupture avec les Juifs est ainsi consommée par l’adoption du calendrier romain, bien que Jésus selon les Évangiles avait célébré la Pâque juive, juste avant de donner (d’y ajouter ?) un nouveau rite dont on peut supposer qu’il n’annulait pas la validité spirituelle du précédent, ni la liberté de le célébrer.
Jésus n'abolissait pas la LOI.
Le début du IV° siècle ouvre beaucoup de changements majeurs dans le christianisme, comme par exemple l’émergence du symbolisme de la Croix qui n’avait pas vraiment d’importance auparavant et qui se substitue à celui de l’Ancre * , ainsi que le dogme de la Trinité qui signe la mise à l’index des autres hérésies que Constantin ira combattre. Certainement est-ce là aussi le début d’un christianisme guerrier ... (?)
l’Ancre des premiers chrétiens ne fait pas référence à la Croix, cela vient de l’Épître aux Hébreux (6:19) de saint Paul : « Nous avons cette espérance comme une ancre pour l’âme, ferme et sûre », un symbole d’attachement ferme et sûr à la foi.

Clément d’Alexandrie ** (vers 150 à vers 200) mentionne l’Ancre * comme un symbole autorisé des chrétiens, avec le poisson (Ichtus). Dans son ouvrage appelé Le Pédagogue, pour les catéchumènes, il écrit : « les signes qui doivent distinguer le chrétien sont une colombe, un poisson, une nacelle portée à pleine voile vers le Ciel et l’ancre marine (anchora nautica). »
Pas plus que l’étoile de David n’était le symbole de la religion des israélites, pas plus la Croix n’était le symbole universel des chrétiens ...
En conclusion apparemment il n'y avait pas de rupture dans les premières communautés de "baptisés" (le mot chrétien n'existant pas à l'époque), juifs ou non, ils continuaient de célébrer la Pâque juive, l''Eucharistie n'étant pas explicitement rattaché à cette fête si j'en crois le Chapitre IX de la Didaché (signifiant « enseignement », ou « doctrine » (en grec koinè), sorte de catéchisme du I° siècle destiné aux premières communautés.
Un autre signe que la rupture avec la Pâque juive était peu probable est que la représentation byzantine de la Cène est proche de la Pâque juive (les trois coupes, la bénédiction), tandis que la représentation occidentale est marquée par la célébration de la messe (place de Jésus au centre, le pain et le calice), ce qui indique des divergences d'interprétations.
njama

* https://fr.wikipedia.org/wiki/Ancre_%28symbole%29://
** https://fr.wikipedia.org/wiki/Cl%C3%A9ment_d%27Alexandrie://
*** http://matavel.wifeo.com/documents/La-Didache.pdf://

2.Posté par zeinab abdelaziz le 16/06/2015 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama
Bonjour cher frère njama,
Merci pour votre intervention, bien documentée, pour me dire très courtoisement, grosso modo, que l’idée principale : « un œcuménisme pour faire face à l’Islam » est un peu trop excessive ou démesurée, l’Eglise ayant l’habitude de changer ses dates et ses symboles…

En ce qui me concerne, le jour de Pâques, ses dates ou sa célébration ne me touchent point en soi, par contre, c’est le fait d’éradiquer l’Islam et christianiser le monde qui me révolte : que ce soit l’idée ou les moyens proposés. Et c’est justement vers ce problème que j’essaye d’attirer les regards des musulmans, que ce soit ici ou ailleurs.

Permettez-moi de préciser : le fait de se documenter sur Wikipédia ou ailleurs est une chose, et lire les textes mêmes du Vatican en est une autre. C’est ce que je ne cesse de faire depuis plus d’une trentaine d’années, et j’en ai vraiment par-dessus la tête, tellement c’est choquant, tellement c’est double-face. Ci-suit le pourquoi de ma constatation.

Comme connaissances générales : les résolutions d’un Concile Œcuménique (qui réunit toutes les Eglises) s’imposent à tous les dirigeants chrétiens, fussent-ils des rois, des reines ou Chefs de Républiques, quelles que soient leur croyance chrétienne. Le Concile Œcuménique Vatican II (1962-1965), (abréviation : Vatican II), a imposé 16 documents : 4 Constitutions dogmatiques, 9 Décrets, 3 Déclarations et différents messages. En bref, quelques centaines ou millier de pages. J’ai lu et pris notes de tous ces écrits, hélas. C’est dire, lorsque je parle ou j’écris, je sais sur quoi je tiens.

Les mots-clés du Concile, même si pour plusieurs de parmi eux ils contredisent Textes et Tradition : Appel universel à la sainteté, collégialité, conscience, juifs, laïcs, peuple de Dieu, liberté religieuse, liturgie, Marie, œcuménisme, dialogue interreligieux, inculturation, révélation, chrétiens solidaires du monde. Et, chose fort révélatrice, pour la première fois de sa vie, l’Eglise décrète et impose quelque chose à tous les chrétiens, aux laïcs, qui ne sont pas membres du corps ecclésiastique.

Les principaux thèmes de ce Concile, qui s’écarte à 180° de son passé : la réhabilitation des juifs du meurtre déicide. Après les avoir maudits et traqués pendant deux millénaires presque, l’Eglise les traite de Frères aînés ! Elle précise la décade des années 80 pour éliminer communisme et socialisme, pour ne laisser de place qu’au capitalisme ; la décade des années 90 pour éliminer l’Islam afin que le troisième millénaire commence avec un monde christianisé ; l’évangélisation du monde ; l’œcuménisme entre toutes les églises ; a imposé à tous les chrétiens et à toutes les églises locales de prendre part dans la christianisation du monde. Avant sa clôture, le Concile a formé deux Conseils sous la direction du pape : un pour le dialogue interreligieux et l’autre pour l’évangélisation des peuples.

L’évangélisation du monde était d’abord annoncée à demi-mots, puis, en 1982 Jean-Paul II le déclara clairement à Saint-Jacques de Compostelle. Le Monde a décrit cette démarche à l’époque disant que « le pape marchait sur l’Islam avec un rouleau compresseur » ! Quant à cette phrase qui semble invraisemblable, Jean-Paul II la dit dans le livre intitulé "la Géopolitique vaticane".

Cher frère, vous avez sur ce site une cinquantaine d’articles ou d’interventions, essayez de les lire, si vous voulez comprendre la vrai face de ce Vatican !

3.Posté par njama le 18/06/2015 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Zeinab pour votre longue réponse.

Je cherchais seulement à faire apparaître une mise en perspective, vue de ma lorgnette. N'en reste pas moins nous sommes bien d'accord, la condescendance "officielle" de l’Église (déclaration Nostra Aetate) pour la religion des musulmans dont elle ne cite le nom, qu'elle rattache à l'Asie et non à la postérité d'Abraham, ... etc., je connais assez bien plusieurs de vos articles. Le déni de Prophétisme, de manifestation du Verbe au travers de la révélation du Coran se poursuit encore, et ce depuis Bernard de Clairvaux au moins, j'en suis bien conscient, et conçois que de devant tant d'orgueil de détenir la Vérité, pour ne pas dire de mauvaise foi, on puisse en désespérer de ne pas voir évoluer un peu cette frontière spirituelle après tant de siècles de négation, et vous avez parfaitement courage et raison d'aiguillonner cette controverse et leurs dogmatismes, et d'être le caillou dans la chaussure des successeurs de Pierre.
Il n'est pas impossible que je minimise non plus, mais d'ici, cela me paraît surtout gesticulations de chancelleries sans connexions avec la réalité, car la pratique religieuse en France et en Europe est tombée tant aux ras des pâquerettes, les églises sont vides ou presque, que je vois mal, sauf improbable miracle car il ne s'accorderait qu'avec les "bonnes volontés" comment l’Église ou même les églises chrétiennes pourraient retrouver un peu du lustre qu'elles avaient par le passé. Pas même les églises "rebelles" n'attirent du monde ! Certes, le lobbying est intense dans les couloirs à Bruxelles, et la barque de Pierre n'a pas attendu que l'Europe se réalise politiquement par des traités pour planter dès début des années 80 un comptoir maritime, secrétariat permanent qui s'appelle la COMECE*, Commission des Épiscopats de la Communauté Européenne. composée d'évêques délégués par les conférences épiscopales des États membres de l’UE. L’Église catholique voyait de façon positive l'émergence de l'Europe depuis Pie XII, ce n'est pas nouveau et historiquement vérifié, le Saint-Siège a été un fidèle compagnon de route de la construction européenne. Depuis la diplomatie du Vatican l'a toujours suivie de près, et appuyée de loin, de la création du Conseil de l’Europe en 1949 aux traités européens successifs. Nostalgie du saint Empire romain germanique (?) pour faire face à l'islam par le truchement de la politique et de lois organiques qui s'imposent aux États Membres, tel que l'Article 17 du TFUE ** ? Quoiqu'il en soit, au plan de la religion, ce ne serait qu'une façade derrière laquelle il n'y a aucune force ni cohésion, ni puissance dans nos États laïques. Ces récents volte-face de la (pseudo) chrétienté par rapport à l'islam me paraissent être davantage de la manipulation politique au service de l'impérialisme par médias interposés. ***

* http://www.comece.eu/site/fr/home://
** https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_le_fonctionnement_de_l%E2%80%99Union_europ%C3%A9enne#Article_17://
*** La construction de la menace « islamiste »
Par Guillaume Borel
Ingénierie de l’islamophobie
http://arretsurinfo.ch/la-construction-de-la-menace-islamiste/://

4.Posté par ange le 18/06/2015 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"qui imposa l’œcuménisme pour faire face à l’Islam" : ce n'est pas vrai.

5.Posté par njama le 18/06/2015 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite:
Concernant le prosélytisme actif du christianisme, il tient aux Écritures il me semble, au moins en grande partie, lesquelles "commandent" d'aller prêcher aux nations (quoique Jésus disait de ne pas s'occuper des malades et non des bien portants, ce qui est contradictoire !).
Injonction qui versa beaucoup d'eau au moulin de tous les impérialismes depuis vingt siècles au nom d'une investiture divine imaginée !

" Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création." Marc 16:15
" Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin." Matthieu 24:14

On peut se demander aussi si ce prosélytisme sans fin, tellement improbable, encore très loin de se réaliser (ce qui devrait poser question) ne tient pas aussi au concept théologique du "Christ-Roi", roi du monde, de la terre et des humains donc ! lesquels lui seraient assujettis , ce Christ Pantocrator, représentation eschatologique de Jésus-Christ lors de la seconde parousie à la fin des temps, dont la plus ancienne représentation conservée date du VIe siècle et se trouve au monastère Sainte-Catherine du Sinaï.
Ou à un défaut d'interprétation de l'épisode de la Transfiguration sur le Mont Thabor ? dans laquelle la plupart du temps, la présence de Moïse et d'Elie (Mt 17-3, Mc 9-4, Lc 9-30) est complétement minimisée, si pas zappée, alors même que leurs manifestations sont extraordinaires, une "vision" méta-matérielle et méta-temporelle. L'adjectif "éthéré" conviendrait peut-être mieux, et irait avec le mot "nuée" qui suit... "Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection." Mt 3/17 (ou Mc 1/11, ou 3/22)

Si la présence de Dieu était Christ "en Jésus", Christ étant synonyme, plus de Dieu, que du Verbe seul, quel besoin du "Dieu Père" (qui fait entendre Sa Voix) également dans le scénario sur ce Mont Thabor ? (sauf pour les sourds).

Il convient de noter que dans l'épisode du Mont Thabor, Jésus est accompagné de Pierre, Jean et Jacques, mais les témoignages des évangélistes que sont Matthieu, Marc, et Luc. Nous avons donc affaire à des témoignages de seconde main, ou de seconde vue. Simple observation au passage.
Et, là dimension de Jésus interprétée (si pas travestie) par les hommes écrase totalement l'apparition de ces deux prophètes, au lieu d'en faire un prophète de la tradition juive et d'y voir un signe puissant de continuité prophétique. Cela en est incompréhensible !

"Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage changea, et son vêtement devint d'une éclatante blancheur.Et voici, deux hommes s'entretenaient avec lui: c'étaient Moïse et Élie, qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu'il allait accomplir à Jérusalem." (Luc 9.30-32)
Que pourrait vouloir dire " qui, apparaissant dans la gloire" ?
J'en déduis, que la tradition n'a pas pris l'exacte mesure de ce que disait Luc. Pourquoi avoir zappé ces mots "qui, apparaissant dans la gloire" dont ne pipent mot les deux aurres évangélistes qui relatent la scène ?... Ce détail qui change tout ! Conséquence, la tradition s'est focalisée par omission sur l'épiphanie unique de Jésus ... ou manifestation du Christ, de sa divinité selon certains.
Rien ne démontre clairement dans les Évangiles la "divinité" de Jésus. La manifestation à caractère "épiphanique" (et non pas théophanique !) de Jésus, Moïse, et Élie, reste accessoire en terme d'Enseignement, elle s'apparente à une vision mystique, dont d'autres témoignages épars font état de la vision d'un "corps de Lumière" (aura ?) et ne fournit pas de guidance spirituelle.
Luc 1/ 32-33 (l'Annonciation à Marie):
Et l’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin. »
Matthieu 2/6
Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.

Très chère Zeinab, je pense exactement comme les musulmans qu'il y a eu une « exagération » posthume sur le Messager l'homme Jésus, l'eschatologie déformant les interprétations. Après que Dieu (Allah) dans l'espace eschatologique ait réservé une place de choix, voire de communion fusionnelle avec lui, n'est pas du ressort de nos jugements humains. Et cette perspective (eschatologique) plausible compte-tenu de Sa Toute Puissance" ... ne devrait pas nous égarer des Messages bien terrestres que Issa (Jésus) a laissé derrière lui.
Al Ghazâlî, a illustré les dangers du ghulluw l’idée « d’exagération » par cette splendide métaphore :
"les chrétiens, écrit-il, furent si éblouis par la lumière divine réfléchie sur le cœur-miroir de Jésus, qu’ils prirent le miroir pour la lumière elle-même et se mirent à adorer le miroir."
Pour plus de détails sur cette ciation, et ce thème, voir La trinité, une perspective musulmane :
http://www.at-tawhid.net/article-la-trinite-une-perspective-musulmane-abd-ul-hakim-murad-60226463.html
Très fort fraternellement avec vous chère Zeinab ...
njama

6.Posté par ange le 18/06/2015 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

njama ,vous-mêmes, même si vous ne connaissez pas la trinité, reconnaissez la "naissance toute particulière de Jésus et sa différence d'entre les autres et la spécificité de Marie. C'est cette conception et cette naissance miraculeuses qui donne la caractéristique différente , la nature divine de Jésus.Après on peut parler pendant des heures mais je n'ai pas la force (santé) de le faire alors je m'arrête là.
Dans votre religion, on lit :
Maryam était vertueuse, chaste, pure des péchés et des désobéissances, connaissant Dieu et elle était pieuse. Elle était une sainte qui persévérait sur l’adoration de Son Seigneur, priant au milieu de la nuit et aux extrémités du jour. Maryam (Marie) grandit ainsi dans la vertu et la pureté et devint une sainte .
Notre dame Maryam était une femme chaste et patiente Notre dame Maryam, mère du Prophète Jésus (`Iça) عَلَيْهِ السَّلاَم était une femme honorable, chaste, pure, qui a fait preuve de patience à l’égard du tort causé par son peuple. En effet, avec beaucoup de courage elle a fait face à son peuple qui calomniait à son sujet et au sujet de son enfant, car elle l’avait eu sans époux,
Ô Maryam, certes Dieu t’a choisie et t’a purifiée, Il t’a élue au dessus des femmes du monde.
Comment pourrais-je être enceinte alors que je n’ai pas eu d’époux et que je ne suis pas perverse,

7.Posté par njama le 18/06/2015 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Ange
N'ai je pas cité l' Annonciation à Marie.
A mon idée, la Trinité est seulement un point de vue intellectuel plus que théologique car rien dans les Évangiles ne confortent cette idée de "Trinité"qui est en fait une imagerie sans grande importance ainsi que je le vois au plan spirituel (je le précisais en disant que ce sont des considérations eschatologiques faites par les hommes à postériori) elle est d'ailleurs une chose qui n'était pas, et n'est toujours pas partagée par l'ensemble des chrétiens eux-mêmes, bien que cela ne soit que peu su. Renseignez-vous, les Coptes, comme d'autres frères chrétiens d'Orient par exemple ne sont pas "trinitaires" !
A l'instar de Al Ghazâlî, que je citais avec bonheur tant sa métaphore me semble rendre l'excès débordant d'Amour qu'éprouvent nombre de chrétiens pour Jésus, je ne prétends nullement et nulle part qu'elle était une forgerie, une tromperie malveillante, mais qu'elle résultait peut-être (?) d'un excès d'amour. Je peux me tromper, mais si toutefois vous pouviez nous renseigner davantage sur ce point.
"C'est cette conception et cette naissance miraculeuses qui donne la caractéristique différente , la nature divine de Jésus." vous nous dîtes.
Je reçois 5 sur 5 toute votre tendresse à l'égard de Issa et Myriam, croyez-le bien, et qu'elle me touche, mais vous ne pouvez déduire de votre pensée la nature divine de Jésus. Si le Coran (sourate 19) atteste de l'annonce de la présence du Verbe - ce qui est déjà en soi extraordinaire, exceptionnel et une grande Providence pour les hommes -, rien ne permet d'en déduire (il me semble) que Jésus est d'essence divine, hormis que tous les hommes tirent leur essence et leur singularité du Créateur.
Très cordialement et très fraternellement. Merci pour votre commentaire.
njama

8.Posté par zeinab abdelaziz le 19/06/2015 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama

Il est étonnant de voir comment vous prenez la Bible comme étant un texte véridique ! Dans son livre intitulé « Forged » (Forgée), (2011), Bart Ehrman, Professeur de théologie, assure que : «la Bible ne contient pas seulement des inexactitudes ou des erreurs accidentelles. Elle renferme aussi ce que pratiquement tout le monde qualifierait aujourd'hui de mensonges. » (p. 5). Ce qui est pire, c'est cette triste réalité que peu de chrétiens comprennent même ce paradoxe : Si Jésus devait revenir aussi vite qu'il l’a prédit, personne n'aurait besoin d'un Nouveau Testament !!
Que dire des passages bibliques suggérant le retour imminent de Jésus ? : «En vérité je vous le dis, il en est d’ici présents qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le Royaume de Dieu venu avec puissance. » (Marc 9:1) ; ou selon Paul, disant que lui et certains Thessaloniciens seront vivants au moment où l'apocalypse se produira. Voyez comment il oppose « ceux qui sont morts » à « nous les vivants, qui sommes restés pour l'avènement du Seigneur ? » (Première épître aux Thessaloniciens 4:15, 17).Tous ceux qui prennent le Nouveau Testament au pied de la lettre commettent une erreur de procédure désastreuse.

A noter, en ce qui concerne les évangiles, ils sont tous "selon" quelqu'un : selon Matthieu, selon Marc, selon Luc, selon Jean. Il n’y a aucune certitude concernant l'identité de leurs auteurs. Les textes ont été remaniés, puis remaniés, manipulés et de nouveau manipulés (cf. saint Jérôme !). Cela a été démontré par les exégètes qui se sont penchés sur ces textes-là, mais le clergé chrétien continu à camoufler habilement cette information. Aucun des auteurs des Evangiles n'a été témoin oculaire de ce qu'il a écrit. Les évangiles sont un tri de textes, un assemblage fait dans un contexte particulier, dans le contexte d'une lutte entre communautés chrétiennes, entre Judéo-chrétiens et entre Pauliniens. Ils ont comme base une remise à jour effectuée 100 ans après la mort de Jésus, après des remaniements suivant d'autres remaniements, le tout opéré à partir de différentes sources.

Preuves d’élaborations : la déification de Jésus eut lieu au premier Concile de Nicée. La Trinité a été inventée et imposée en 381, au Concile de Constantinople, qui affirme la divinité du Saint-Esprit qui est consubstantiel au Père et au Fils ! La Trinité est copiée sur la religion pharaonique, la Triade Isis, Horus et Osiris. Jésus n’a jamais dit qu’il était Dieu, par contre plusieurs phrases dans les évangiles disent ou le traitent de Prophète. A propos des coptes, excusez-moi de vous contredire : ils sont bien trinitaires, ils signent : "باسم الآب والإبن والروح القدس الثلاثة واحد آمين". Lisez ou relisez ce que j’ai récemment écrit sous le titre « Adapter l’Islam ? » pour voir quelques dates de la formation du christianisme.

Que la création de Jésus tienne du miracle divin, tout comme Adam, bien que d’essence ou d’expérience différente, puisque Allah lorsqu’Il Désire quelque chose, Il n’A qu’à lui dire : « Sois, et elle est », "كن فيكون" ; cela ne veut point dire que Jésus est Dieu.
Fraternellement,
zeinab

9.Posté par zeinab abdelaziz le 19/06/2015 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ange

Au lieu de nier ou de biffer si hautement, donnez-vous la peine de lire vos Textes, de lire les 16 textes de Vatican II, de lire de livre intitulé « la Géopolitique vaticane », où Jean-Paul II le dit carrément, puis osez invalider !

10.Posté par idem le 19/06/2015 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



C'est intéressant de siter certain verset du coran concernant jésus (Issa) asw sans comprendre leur sens.

En réalité, pour comprendre exactement vous devez aller voir d autre verset qui font référence a jesus Issa asw.

Ce que les chrétiens ne comprennent pas, parfois je le regrette certain musulman aussi. L'exemple de issa asw jesus est une nouvelle étape pour l humanité pourquoi?

Allah swt donne un message très fort à son sujet pour les yahouds (juif) le lien de transmission est occupé avec lui.
coran (l exemple de aissa (jesus) fils de marie est comme celui de Adam ) içi la référence est à la création quelque chose de nouveau .La préférence est enlevé .
Le lien est coupé avec les héritiers des beni israel . c'est une mise en garde de ce qui va leur arriver .

Le coran ce mot en arabe à une signification très précise, en effet il est la pour confirmer, corriger, initier, a la compréhension, des textes qu il l ont précédé ; coran (ho fils d israel vous trouverez dans le ce livre coran bcp de chose dans le quel vous êtes en divergence) C'est claire .

Quand à diviniser issa, jesus asw içi c'est complètement grotesque pour la simple raison . Sa venu sans pere est extraordinaire, imaginer celle du pere de l humanité Adam asw lui qui n avait ni l un ni l autre.
En plus c'est très réducteur vis a vis du créateur, ce dernier dit bien que la création de la terre est des cieux est bien plus grande que celle de l etre humain. .

J e ne cherche pas à faire le moindre débat, premièrement je ne suis pas qualifier pour, en deux ma religion me l interdit

coran S 19 (88. Et ils ont dit : "Le Tout Miséricordieux S'est attribué un enfant! "

89. Vous avancez certes là une chose abominable!

90. Peu s'en faut que les cieux ne s'entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s'écroulent,

91. du fait qu'ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux,

92. alors qu'il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d'avoir un enfant!

11.Posté par njama le 19/06/2015 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Zeinab
Merci pour ce nouvel échange. Je ne prends pas le texte de la Bible pour argent comptant, loin de là, mais comment en parler du (des) christianisme(s) sans faire avec les textes puisqu'il(s) se base(nt) dessus.
Il me semble que ce que vous appelez le christianisme "face à l'Islam" soit plutôt une nouvelle manière de marquer son territoire, un repli identitaire sur lequel s’arcboute un Vatican bien fragile, plus qu'une attaque théologique directe de l'islam par des instances religieuses. Je peux me tromper. Dans le monde actuel depuis seulement quelques décennies, à peu près WW2 disons, nous ne sommes plus dans des ilots culturels régionaux, nationaux dans lesquels la religion dominante était confinée, et protégée dans ses frontières des autres. Le « Cujus regio, ejus religio » (litt. « tel prince, telle religion ») a fait son temps, nos sociétés sont sécularisées. En plus de ces interconnexions culturelles, l’avènement de l'école a permis un niveau d'instruction jamais égalé dans l'histoire., ce qui a changé les rapports de forces avec la caste sacerdotale. Ce phénomène touche également les sociétés majoritairement de confession musulmane.
Le seul travail critique de l'islam que je connaisse ici, est celui récemment vulgarisé par un certain Olaf (Odon Lafontaine), sous le titre "Le grand secret de l'islam", ouvrage de moins de cent pages mis en ligne * qui fait la synthèse de la thèse de doctorat en théologie et histoire des religions soutenue soutenu à l’Université catholique de Strasbourg en 2004 par Edouard-Marie Gallez, prêtre catholique, un ecclésiastique membre de la Congrégation de Saint Jean.
Travail selon lequel l'islam comme on le connait aujourd'hui procèderait d'une fabrication historique réalisée par les scribes et les commentateurs de la cour des califes.
Pour résumer, l’@uteur Olaf écrit dans sa conclusion (p.86) :
« Pourtant, même sans cela, le faisceau de preuves et d’indices est assez dense et convergent pour qu’émergent en pleine lumière, et avec suffisamment de certitude, le grand secret de l’islam, son imposture historique * et la vérité sur ses origines véritables : le texte coranique et la biographie islamique de Mahomet sont des fabrications progressives des siècles suivant les premières conquêtes des Arabes de Syrie ; les 50 premières années suivant le règne d’Omar ont joué un rôle déterminant pour le premier et les 50 premières années après Abd al Malik pour la seconde. Il n’y a jamais eu de révélation divine donnée à Mahomet * l’islam est le fruit d’un processus très long et très complexe de réécriture de l’Histoire, s’enracinant dans une foi judéochrétienne déviante, rendue folle par les espérances messianistes.
Ce processus graduel a accouché d’une religion nouvelle qui a toujours poursuivi les objectifs messianistes de ses fondateurs judéonazaréens. Elle a imposé à la société civile un système de domination politique exploitant le religieux pour assoir une autorité totalitaire. ».

* soulignée en gras de couleur rouge dans l’édition en ligne au format PDF > http://legrandsecretdelislam.com/

Ce type de démonstration est un classique du genre depuis longtemps, dans lequel la démonstration doit conduire à démontrer que Mahomet est un "faux-prophète".

Les chrétiens ne pouvant ignorer la religion des "mahométans" tant son expansion fut fulgurante (un siècle et demi seulement) , que par leurs relations avec les chrétiens d’orient, au point qu’en Europe elle fût toujours perçue sinon comme ennemie par l’Église catholique, au moins comme un grand danger. Celle-ci ne pouvait que se sentir en péril sur ses positions théologiques dogmatiques que le Coran contredisait au point que depuis le XII° siècle environ, l’histoire est émaillée de contributions savantes pour discréditer le Coran, et faire de Mahomet tantôt une sorte de moine hérétique, tantôt un chef de guerre ou un aventurier. Le principal étant de le discréditer pour discréditer qu’il pouvait être "Prophète" avec toutes conséquences que cela pouvait impliquer. Le Grand secret de l’Islam s’ajoute à cette anthologie, et laisse le Verbe sur la touche.

Que différentes formes de "judéo-christianismes" ou "judéo-nazaréismes" comme dit E-M Gallez se soient poursuivis les premiers siècles après JC, c’est très probable, les hérésies théologiques étaient nombreuses en Orient (dont un bon nombre subsistent encore). Quelque soit le prophète, le prophétisme s’est toujours inscrit dans une continuité culturelle et temporelle, donc historique.

Une lecture purement "historique" minimisera toujours les aspects "inspirés" propres aux révélations, "manifestations du Verbe" car ce genre de considérations, tout comme celui des passions, n’est pas pris en compte par l’historien.

En supposant d’avoir sous le coude suffisamment d’éléments historiques à disposition qui pourraient constituer un bon faisceau de présomptions, ce type de démonstration pourrait certainement être reproduit pour tous les prophètes qui précédaient, puisque tout s’inscrit nécessairement dans une continuité historique culturelle. C’est exactement d’ailleurs ce que l’histoire religieuse a produit puisque les Juifs réfutent depuis 2000 ans le messianisme de Jésus, tout comme les chrétiens réfutent celui de Mahomet.
Le Grand secret de l’Islam ne fera que consolider cette situation qui dure depuis tant de siècles. Le christianisme n'en sortira pas grandi, bien au contraire.

12.Posté par njama le 19/06/2015 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au déni séculaire de reconnaissance de l'islam en tant que "religion révélée", on peut opposer ce texte connu des Églises et de certains musulmans puisqu'il avait été adressé dès sa parution en septembre 1974 à une petite centaine de dignitaires religieux. Voilà qui devrait changer la donne, un peu à la fois ...
Dans cette révélation, (consultable en ligne ici : http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-menu.html ) Mahomet y est reconnu comme Prophète. La 1° partie nommée "Évangile" s’adresse à l’évidence surtout à la sphère d’Occident (aire de la chrétienté), en témoigne les versets 5/6-7 ci-dessous. A l'instar du rôle que joua le Coran, cette révélation vient rectifier les erreurs du passé.

> "Je suis Celui Qui a parlé par Mouhamad, le briseur d’idoles ..." (2/9)
> "Vois, Je trace la lisière du Champ où Je t’envoie : du côté du soleil à midi jusqu’où descendent les frimas en hiver ; du côté opposé jusqu’où flottent les glaces en été ; au levant jusqu’où se dresse l’étendard de Mouhamad ; au couchant jusqu’aux îles de corail.
Comme J’avais envoyé Mes Disciples aux nations d’Israël Je t’envoie aux nations que borne la lisière que tu as vue, pas au-delà."
(5/6-7)
> "Mouhamad, Mon Messager venu avant toi a enseigné que Jésus n’est pas Dieu, que ceux qui croient cela sont impies.
Ma Main a oint les lèvres de Mon Messager ; son enseignement est vrai : l’homme Jésus n’est pas Dieu ; c’est le Christ Qui est Dieu, c’est Moi né de Jésus né de Marie.
Un espace plus long qu’un rayon de soleil va de Jésus au Christ ; ... "
(32/1-3)
« Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu, nuls de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers.
Sur le chancel de l’assemblée tu disposeras Ma Parole comme ils La proclament, tu n’écarteras aucun de Mes Livres, mais tu écarteras les livres d’hommes, ceux de Pierre, de Paul, d’at-Tabarî et des rabbins, car dans Ma Parole réside la seule piété. »
(35/ 11 - 12)

Dans la seconde partie, les Théophanies (1977), Mouhamad est cité plus de vingt fois, c'est dire !
"Ferme (dans) le Livre les siècles ! Ferme, sauf Mouhamad ! Ses frères sont (des) droits changeurs ; (ils) donnent contre fidélité bon change." (I / 06)

Mouhamad (est) la voix face à l’Aurore.
L’œil de Mouhamad (est) plein d’Eau (Céleste). (XIII / 15 - 17)
Le Bon * pousse la nuit ; Mouhamad tient le soleil sur la tête de Yëchou.

* Jésus, Yëchou

Après, on peut douter que ces paroles (récentes) soient "Révélées" comme on peut douter que les paroles du Coran l'aient été, mais c’est une autre question ... après à chacun de se faire son opinion ...

Pour sortir de l'impasse actuelle, je ne connais rien d'autre, ce Texte ne manque pas de Souffle, puisse-t-il vous inspirer fraternellement.
njama

13.Posté par idem le 19/06/2015 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salem,

njema,
Cette façon de vouloir introduire le doute dans les esprits est constant de la par certain chretien, dénigrer démystifier, des-sacraliser pour que cela puisse paraître juste une hypothèse.
Le problème qui se pose est la connaissance, la compréhension de langue arabe, qui est le fondement !!!
sans cela, vous ne le comprendriez jamais

Si non, vous allez avoir exactement la même chose de ce qui sait passé avec la chrétienté cad, de traduction en traduction il ne reste presque plus rien, en tout cas les textes originaux niet.

La humanité à texte intacte qui relate, les faits en important une correction de ce qui à était oublier par mégarde ou ajouté .

Mon cher njama, le mot islam a une signification tres précise il ne désigne pas un peuple ou une race, non loin de là, il est le symbole de la soumission la plus total a celui qui est unique seul dans sa création le maitre de tout les univers. ALLAH swt .

coran S2(. C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux .

3. qui croient à l'invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l'obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué

4. Ceux qui croient à ce qui t'a été descendu (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future.
213. Les gens formaient (à l'origine) une seule communauté (croyante). Puis, (après leurs divergences,) Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs; et Il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité! Puis Allah, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette Vérité sur laquelle les autres disputaient. Et Allah guide qui Il veut vers le chemin droit.

214. Pensez-vous entrer au Paradis alors que vous n'avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous? Misère et maladie les avaient touchés; et ils furent secoués jusqu'à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés : "Quand viendra le secours d'Allah? " - Quoi! Le secours d'Allah est sûrement proche.

5. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future).

(
Et il y a parmi eux des illettrés qui ne savent rien du Livre hormis des prétentions et ils ne font que des conjectures .

79. Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit! - Malheur à eux, donc , à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent!)

(35. Ils ont dit : "Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie". - Dis : "Non, mais suivons la religion d'Abraham, le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs".

136. Dites : "Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis".

137. Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme! Alors Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient.

138. "Nous suivons la religion d'Allah! Et qui est meilleur qu'Allah en Sa religion? C'est Lui que nous adorons" .

14.Posté par ange le 19/06/2015 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jean 8:54,55
Jésus répondit: "Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien. C'est mon Père qui me glorifie, lui que vous dites être votre Dieu"; Jésus a parlé en paraboles , avec son style qui ne peut être modifié
et vous musulmans dites : ʿĪsā est "la parole de Vérité" (sourate 19 [Maryam], 34), il est "La Parole de Dieu" (Sourate 4 [AN-NISA'], . Donc vous ne pouvez pas dire qu'il a menti pour le coup !

Ensuite vous dîtes :"ʿĪsā, par la puissance et la volonté de Dieu, guérit les aveugles et les lépreux, ressuscite les morts et connaît ce qu'il y a à l'intérieur des cœurs (sourate 3 ['Ali `Imran], 49) ; ʿĪsā est monté au ciel (sourate 4 [An-Nissa], 158 ; sourate 3 ['Ali `Imran], 55) et il est vivant ; " c'est ce que raconte la bible que parfois certains accusent de mensonges et qui dit la même chose.Comment un simple homme créé par Dieu peut ressusciter les morts, expliquez-moi cela ? Ensuite, je vous le redis , je n'accuse en rien la religion musulmane, ni je la rejette et je ne suis même pas en concurrence avec, comme je ne dis en rien que vous avez tort ou raison, on aura à la fin des temps la révélation . C'est seulement autre chose pour moi. J'ai ce qui m'apparaît vrai
Etre en Dieu (c'est là qu'est le mystère), par Dieu (par la volonté,par la conception toute particulière ) et pour Dieu (pour la Parole,le projet ) .La seule chose que je me dis c'est que Dieu a permis trois religions du Livre et il y a bien une raison à cela.

15.Posté par ange le 19/06/2015 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la raison, c'est peut-être parce que les trois sont détestés par vous savez qui.

16.Posté par zeinab abdelaziz le 19/06/2015 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ange

Oui, Issa est un des Prophètes de Dieu, parole de vérité que les chrétiens ont changé. Oui, il a fait des miracles : mais par la Volonté de Dieu. Qu'il y ait ici ou là quelques paroles de vérité dans la bible, cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas pas été remaniée tant de fois de sorte que la trame principale est presque perdue. Il ne s'agit pas d'accusations mais de compréhention.

Oui, Dieu a permis trois religions du Livre, mais pourquoi ? Les juifs ont tué les prophètes et ont repris le veau. C'est pourquoi il y eut la seconde révélation. Jésus, comme il le dit, "n'est venu que pour les brebis perdues de la maison d'Israël" (cf les évangiles), et pas pour christianiser le monde, comme dit l'Eglise. Lorsqu'elle a déviée du monothéisme en déifiant Jésus au premier Concile de Nicée, en 325, puis, en inventant et en imposant la Trinité en 381, au second Concile de Constantinople, elle s'éloigna sûrement du monothéisme. C'est pourquoi eut lieu la troisième et dernière Révélation : l'Islam, qu'elle combat par tous les moyens depuis le dévut de sa propagation jusqu'à nos jours...

Et malgré tous ses efforts : elle souffre de l'hémoragie silencieuse de ses églises, comme dit un de ses auteurs.
C'est pourquoi il est dit dans le Qur'ân : l'Islam est la seule religion agréée auprès d'Allah. Et Islam veut dire : s'en remettre à Allah de tout Coeur et en toute confiance, ce qui diffère énormément du mot "soumission" impose par les orientalistes.

17.Posté par njama le 19/06/2015 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab
les brebis perdues de la maison d'Israël
il ne faut pas perdre de vue cette parole, merci de nous le rappeler.

la trame principale presque perdue
c'est exactement l'image des paraboles du vieux vêtement et de la vieille outre.
"Je t'ai mis nu pour te revêtir d'un manteau neuf" c'est dit ainsi dans le premier verset de cet Évangile d'Arès que je citais.


hémorragie silencieuse de ses églises
une image si juste, c'est ce qui se passe sous nos yeux.

Un bémol tout de même (assez mineur) dans votre commentaire. Vous dites : "C'est pourquoi eut lieu la troisième et dernière Révélation"
Le terme "dernière" me dérange beaucoup ! Votre affirmation repose essentiellement sur ce qui a été traduit ou compris comme sceau des prophètes, ou sceau de la prophétie au sujet de Mouhamad
Pourquoi "dernière" ?
Les musulmans commanderaient-ils Dieu ? ...

ça ne tient pas beaucoup la route à mon idée ... mais on peut concevoir que quand une prophétie s'est manifestée, Dieu, le Très Miséricordieux, ... devant les turpitudes incessantes des hommes depuis Adam, pourrait espérer que ce serait la dernière aide, et qu'il n'aurait plus besoin d'envoyer d'autres prophètes.
D'une certaine manière chaque fois qu'Il aide, Il intervient sur la liberté absolue qu'Il avait donnée à Sa Créature, et, c'est Lui qui s'abaisse, et non l'homme qui s'élève par un prophète. Ce qui fait que l'on devrait considérer les prophètes avec une relative modestie, quand bien même ils ont réalisé incontestablement les uns et les autres plein "d'exploits" dans leur Mission..
Au travers du "Sceau", c'est une simple façon d'exprimer je crois que le Message du Coran reçu est Scellé comme la Lettre d'un roi le serait pas son sceau, manière d'attester l'Authenticité de la Source de cette Révélation du Coran.
Bien à vous
au plaisir de vous lire encore chère soeur
Que Dieu vous garde.
njama

18.Posté par Gabriel le 19/06/2015 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Djama, les religions commanderaient-t-elles Dieu?

19.Posté par ange le 19/06/2015 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allons bon ainsi Dieu distribuerait des agréments (avec des cahiers des charges ?) aux religions. je le dis en blagant un peu mais sans méchanceté ni irrespect. Le christianisme ne serait selon vous zeinab pas agréé et Jésus non plus puisque le christianisme est centré sur Dieu et le Christ.Donc Dieu aurait envoyé Jésus et tout ce qu'il a dit que l'on répète, y compris à la messe, serait non agréé. Dieu enverrait Jésus pour rien du tout et son message de pardon, d'amour du prochain, sa parole exacte en parabole (un message en parabole ne peut pas être déformé) ne serait pas agréé par Dieu. Sachez que je pense que c'est tout le contraire. mais restons-en là, ce n'est pas grave du tout.Le plus important est que ce message ne disparaisse pas, que les gens vivent dans la paix même avec des religions différentes sous certains aspects et qu'ils fassent le bien autour d'eux.

20.Posté par ange le 19/06/2015 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On constate qu'il y a trois religions avec une même racine, un même Dieu, cela ne signifie pas que c'est le dernier qui est agréé et pas les autres. Mais si cela s'est passé ainsi alors il y a une raison.

21.Posté par zeinab abdelaziz le 20/06/2015 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ange

Ne mélangez pas les cartes, cher frère, et ne me faites pas dire autre chose que ce que je dis, parce que vous avez reçus un subtil signal d’arrêt de Gabriel.

Ce que j’ai dit et répète très clairement : le problème essentiel sur cette Terre c’est la déification de Jésus en 325, au premier Concile de Nicée. Lisez l’histoire civile ou ecclésiastique et voyez le nombre de guerres, de désastres et de malheurs que cela a suscité et suscite encore. Contemplez un peu le nombre d’êtres humains, par millions, que l’Eglise a massacré pour imposer la déification de Jésus, fussent-ils des chrétiens (Vaudois, Albigeois, Bogomiles, etc.) ou des autochtones (les deux Amériques et autres).

En disant « la troisième et dernière révélation du monothéisme » je citais l’ordre des révélations et non la valeur. D’ailleurs cela n’empêche qu’une chose falsifiée est de moindre valeur qu’une chose originelle.

Vous commettez une faute gravissime à l’égard du christianisme en disant : « le christianisme est centré sur Dieu et le Christ » ! Non, le christianisme est centré sur la déification de Jésus et sur sa consubstantialité à Dieu, et avec la Trinité : il est lui, Jésus, Dieu et le Saint-Esprit, de même nature et de la même substance (revoyez les textes des Conciles et surtout « la formation des dogmes », un excellent ouvrage de Louis Rougier).

On arrête, je vois que vous avez des barrières infranchissables, c’est la nature humaine et/ou ecclésiastique. Merci pour cet échange d’idées.

22.Posté par njama le 20/06/2015 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ange

dans le sens où on (des hommes) affirme(nt) que c'est le dernier prophète, oui, cela revient à entraver la liberté de Dieu, non ? le dernier des prophètes, il l'était effectivement au moment de la révélation, donc c'est en partie vrai. Peut-être y-a-t-il eu confusion syntaxique, ou que la phrase n'est pas remise dans le contexte de l'Islam naissant, et après la rumeur a fait le reste. Il n'y a pas des prophètes chaque siècle. Abraham vers - 1850 av JC environ, Moïse, vers - 1250 av JC, Jésus (0 à 33), Muhammad (vers 570- 622).
Le Verbe se manifeste à mon sens dans chaque parole de vérité, mais cela n'en fait pas pour autant un corpus de paroles de vérité, tel qu'une "révélation", Message qui a une cohérence, qui est un "Tout". Et de l'auteur de cette simple parole de vérité isolée, aléatoire, (un poète par exemple, ou la franchise, le bon sens) cela n'en fait pas un Prophète, un Messager Céleste recevant une Mission dont rien ne garantit qu'il la réussira, ou qu'elle ne sera pas avortée prématurément par la violence des hommes comme dans le cas de Jésus.

cela ne signifie pas que c'est le dernier qui est agréé et pas les autres.
Effectivement, tous les précédents restent agréés. Bible et Coran rappelle cette longue filiation.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Proph%C3%A8tes_de_l%27islam#La_liste_des_proph.C3.A8tes
Et leurs Enseignements restent valables, encore faut-il qu'ils soient appliqués correctement, et actualisés dans le contexte. C'est bien ce que reprochait Jésus aux pharisiens. La nouvelle révélation ne faisant que rectifier des erreurs qui souvent tiennent aux interprétations véhiculées par les traditions. Aucune religion n'est épargnée, le Talmud des rabbins a fait de Dix Paroles (Décalogue) 613 commandements (Mitzvah) dite Loi Juive. Idem avec les théologies chrétiennes elles ont rajouté 36 observances et sacrements qui n'existent nulle part dans les Textes. Également dans l'islam, mais dans une moindre mesure, l'importance de la Sunna prenant en compte différents hadiths (dont l'authenticité peut être incertaine), donc interprétée différemment. A différents degrés, on peut retrouver les mêmes travers dans les "pratiques" religieuses, la tendance générale étant au surérogatoire (zèle pour plaire à Dieu ?), qui n'est pas d'obligation; soit simplement conseillé, recommandé, en matière de dévotion, soit ajouté sans nécessité; superfétatoire. Dans tous les cas facultatif.
Inutile par exemple de s'enfermer dans couvents ou monastères par exemple. Dieu ayant fait à l'homme don de la liberté, il ne pourrait nous l'interdire, dans le Coran il dit juste i["Le monachisme qu'ils inventèrent, Nous ne le leur avons nullement prescrit. [Ils devaient] seulement rechercher l'agrément d'Allah. Mais ils ne l'observèrent pas (ce monachisme) comme il se devait. ..." ]i (sourate 57 v. 27)

Mais si cela s'est passé ainsi alors il y a une raison.
Une bonne occasion de mettre notre tolérance à l'épreuve, peut-être ? C'est par l'adversité que l'on s’élève, que l'âme se forge. Une conversion vers un prophète antérieur est souvent perçue comme une régression. Un peu de sagesse et de patience, devraient nous faire dire au converti, oui, qu'il essaie ce Chemin puisqu'il l'attire, .. . et que Dieu le garde surtout ! la confiance devrait être de mise, en espérant qu'il le conduira à faire le Bien, à pratiquer la Justice. Il se peut aussi que nous ne connaissions rien de la religion de l'autre, auquel cas on devrait être très prudent dans nos jugements. Les Enseignements d'un prophète n'annulent en aucun cas ceux des précédents.


@ Zeinab

Toutes les considérations qui ont été faites sur la nature de Jésus ont cherché à associer l'homme et le divin de différentes manières sont inexactes, erronées (trinité, arianisme, monophysisme, ... ) . L'Évangile d'Arès que je citais éclaire d'une manière générale tout ce qui précède, je ne doute pas qu'il retiendra un peu au moins votre attention, et que vous en apprécierez bientôt la valeur, faute que nous puissions encore en apprécier la portée. Pour ce qui concerne Jésus, il apporte ces précisons qui devraient satisfaire toutes les pauvres intuitions humaines émises sur ce sujet, encore qu'il est bien difficile de se les représenter, tant elles transcrivent une dimension métaphysique hors de nos petites perceptions qui n'est absolument pas dans nos registres de représentations. "Plus glorifié encore" ... ? comment imaginer ?

"Je suis Celui Qui a parlé par Jésus, Mon Second Fils, celui qui, après Élie, déjà glorifié, a renoncé au vœu d’Adam de dominer la terre et les nations pour le prix d’un tombeau glacé où M’attendre,
et qui fut plus glorifié encore. Celui que J’ai oint Moi-même. Celui dont J’ai effacé la tare à cause de ses exploits pour mettre ses pas dans Mes Pas, pour aimer Mon Peuple, en effaçant des registres de César son nom et le nom de sa mère des registres du temple, pour qu’il n’ait plus de génération, pour que sa mère restât une jeune fille, qu’aucune inscription de fiançailles ne demeurât,
pour l’enlever à tout ascendant et le faire entrer dans Ma Maison Royale, en faire un Dieu en le fondant en Moi sans retour
comme l’argent s’allie à l’or, pour former un miroir qui serait plus éblouissant que mille soleils si Je n’y faisais passer Mon Souffle pour en ternir l’éclat et le rendre supportable aux anges et aux élus, Mon Souffle Que J’exhale pour Me rendre visible.
J’ai parlé par Jésus et Je parle encore par lui à toi aujourd’hui."
(2 /11 à 14)

Bien à vous
njama






























b[

23.Posté par samy tcho le 20/06/2015 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zeinab abdelaziz bonjour , vous citez bart ehrman qui dit que la bible est falsifié , mais que diriez vous si il fesait de meme avec le coran !? a une question simple qui lui a été posé " pourquoi ne pas travaillez sur le coran ? " sa réponse : " quand je cesserais d'apprecier ma vie c'est ce que je ferais "

24.Posté par zeinab abdelaziz le 21/06/2015 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ samy tcho

Bonjour Samy, lancer des pics ne change point la réalité vécue : Les falsifications, contrefaçons et manipulations opérées le long de deux mille ans presque, dans les textes du christianisme dès ses primes débuts jusqu’à présent, tiennent de l’histoire vécue, documentée, et critiquée même par plusieurs de ses propres adeptes, y compris des membres du corps ecclésiastique.

L’Islam, qui n’a été Révélé que parce que les deux Révélations monothéistes précédentes ont été manipulées, est combattu par l’Eglise et ses adeptes, dès le début de son expansion, jusqu’à nos jours. Il n’y a pas à comparer entre ces deux vérités historiquement prouvées. Cela ne signifie-t-il pas quelque chose à votre avis ?

A propos, le pape Jean-Paul II avait promis de changer ou de revoir 70 phrases des évangiles, non seulement pour faire plaisir aux juifs, mais qui n’allaient plus avec leur réhabilitation du meurtre déicide imposé par Vatican II… Cela ne vous dit rien ?! Cherchez, lisez, ce n’est pas la documentation qui manque.

25.Posté par samy tcho le 21/06/2015 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour , donc d'apres vous bible et thora falsifiées avant l'apparition du coran expliquer moi donc cette sourate : "Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t'est venue de ton Seigneur : ne sois donc point de ceux qui doutent. " alors allah ordonnerait a muhammad de se referer a des livres falsifiés !?

26.Posté par zeinab abdelaziz le 22/06/2015 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Samy tcho

L’a b c de la compréhension, de l’analyse et de l’exégèse consiste à ne pas détacher une phrase ou un Verset de son contexte. Le Verset que vous avez signalé se trouve dans un paragraphe où il s’agit de Pharaon, de son arrogance, de son repentir tardif, de sa noyade, et du sauvetage de son corps afin qu’il soit un signe pour ceux qui viennent après lui. Tout cela semblerait incroyable, à première vue à tout lecteur. C’est pourquoi il est dit, de la part du Seigneur, d’interroger ceux qui lisent le Livre, parce que c’est de l’Histoire ancienne :
« Si tu es en doute à propos de ce que Nous te Révélâmes, interroge alors ceux qui lisent le Livre avant toi ! La Vérité t’es parvenue, sûrement, de la part de ton Seigneur, ne sois donc pas du nombre des sceptiques, » (Sūrah 10, Verset 94)
(فإن كنت فى شكٍ ممّا أنزلنا إليك فسأل الذين يقرأون الكتاب من قبلِك ، لقد جاءك الحقٌّ من ربّك فلا تكوننّ من الممترين ،)
La suite du sujet se poursuit dans le Verset suivant : « et ne sois surtout pas de ceux qui démentirent les Signes d’Allah, autrement tu seras du nombre des perdus. »
(ولا تكوننّ من الذين كذّبوا بآيات اللهِ فتكون من الخاسرين.)

En ce qui concerne la falsification de la Thora et de la Bible, c’est un fait accompli, qui commença bien avant la Révélation du Qur’ān, se poursuit et s’étend jusqu’à nos jours sous toutes les formes. La plus énorme des falsifications consiste en la déification de Jésus, la formation de la Trinité et l’invention de l’Eucharistie dans le sens où elle se transforme effectivement en la chaire et le sang de Jésus, - ce qui est un sacrilège pour l’Islam.

Lisez vos Textes, vous verrez que la déification de Jésus a mis des siècles avant d’être acceptée ; de même pour la Trinité ou pour l’Eucharistie. Lorsque je dis que cela continue jusqu’à nos jours, je le tiens des textes vaticanais, dans lesquels Jean-Paul II a promis de revoir 70 phrases des Evangiles, pour faire plaisir aux juifs et qui, de toute façons, n’allaient plus avec leur réhabilitation, qui en soit représente juste le contraire de ce que l’Eglise n’a cessé d’imposer durant deux millénaires presque. Ce que le père Bergolio est en train de faire actuellement ne diffère point : attendez pour le voir clairement au Synode sur la Famille.

Ceci dit, un petit bémol s’impose en ce qui concerne votre intervention : il me semble qu’il y a un minimum de politesse ou de courtoisie lorsqu’on s’adresse à quelqu’un, et il y a des majuscules sur tous les claviers pour marquer le respect dû au Créateur, à Allah, qu’un milliard et demi de musulmans adorent, quelle que soit votre Foi.

27.Posté par Gabriel le 22/06/2015 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Zeinab abdelaziz,
Vous etes incroyable................... bref, j'ai vérifié sur plusieurs sites "la Vérité t'es parvenue (surement) de la part de ton Seigneur. Le mot (surement) ne s'y trouve pas) rajout personnel? bien respectueusement.

28.Posté par idem le 22/06/2015 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zeinab, ange,njama, samy tchao,

Si vous permettez juste une petite intervention concernant certain mot que vous avez utilisés .

(je ne suis pas du tout universitaire)

Le mot falsification na pas le meme connotation en arabe, en effet cela donne (tahrif) du verbe harafa ( ha ra fa) bouger, ajouter, enlever.

Ce qui veut dire que toute la bible na pas était harafa, puisque nous trouvons des histoires tres similaire, exemple l de josef aws youssef.. Issa jesus élevé au ciel ext ext

Zeinab, le mot 3AJEL qui malheureusement est souvent traduit par veau, en réalité la signification la plus exacte en arabe est 3A JA L LA ce mot est précipitation, qui sait transforme par la prise dans la forme physique qui est la bete.

Si les beni israél ne se sont pas précipites dans la précipitation (3ajal) de leur envies alors ils auront patientes le retour de moise aws .

Nous avons une parabole d Allah swt pour comprendre que la patience est bien mieux que la précipitation

J ai échanger une fois avec un chercheur en Belgique missionnaire, à chaque fois que je posais certaine question, qui le deranger sa réponse fut (ah tu ne peux pas comprendre toute la subtilité de la chrétienté ) .

La mime chose avec un rabbin en plus il fallait avoir un certain age pour avoir certaine information notamment 52 ans A partir de cet age que l ont peut accéder certaine connaissances .

Donc la religion est faite pour une élite, les gens , le peuple, eux n'ont pas acce c'est exactement ceux qu Allah leur reproche, voir les versets au dessus .

une jour un compagnons du nom 3ahad qui était chrétien avant de devenir mouslim, est rentre chez le prophete swa il l'entendit entrain de réciter ce passage du coran( ils ont pris leur prêtres et leur rabbin comme divinité à place d allah ° dieu.

Le compagnon a dit au messager d Allah jamais nous avons pris nos prêtre ou rabbin comme divinité en dore d Allah Le messager saw lui rebondi n'ont ils pas autorisé ce que Allah a interdit, est interdit ce que Allah à autorisé.

Dans ce verset il ya plusieurs type d information que j ai pas le temps de développer.

Içi je m adresse aux musulmans regarder ce qui arrive quand un musulman autorise ce que Allah a interdit ou interdit ce qui est autorisé, c'est de la mécréance pure


Pour finir dans le coran apres le prologue (la fatiha) il y a sourate el-baghara) la vache elle presque dedier au fils d israél,
La dedans il y a pour le reste de humanité notamment les musulmans ceux qui faut faire est surtout ce qui ne faut pas faire, ils sont l exemple a ne pas imiter

est ALLAH EST PLUS SAVANT

29.Posté par samy tcho le 22/06/2015 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour vous n'avez pas repondu a ma question , expliquer moi comment Dieu qui s'est révélé dans la Thora est permis sa falsification , idem pour l'Evangile et qu'il ait gardé le Coran de toute falsification !? Comment , si Dieu n'a pas pu proteger la Thora et l' Evangile , a t 'i l pu empecher la falsification du coran !?
« O vous qui croyez ! Croyez en Dieu et en son prophète, et au livre qu’Il a révélé à son Prophète, et au livre qu’Il a révélé auparavant. Quiconque ne croit pas en Dieu, à ses Anges, à ses livres, à ses prophètes et au Jour dernier, se trouve vraiment dans un profond égarement. »
« Nous t’avons révélé le Livre et la Vérité, pour confirmer ce qui existait du Livre, avant lui, en le préservant de toute altération. »
« Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes que nous avons inspirés. Si vous ne le savez pas, interrogez les gens auxquels le Rappel a été adressé. Nous avons envoyé les Prophètes avec des preuves irréfutables et les Ecritures.
Amicalement.

30.Posté par zeinab abdelazizd le 23/06/2015 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ samy tcho
Vous demandez : Comment , si Dieu n'a pas pu proteger la Thora et l' Evangile , a t 'i l pu empecher la falsification du coran !?

Réponse :

« C’est Nous, en fait, qui Avons Révélé le Qur’ān, et Nous le Conservons à jamais » (XV, IX)
(إنّا نحن نزّلنا الذّكر وإنّا له لحافظون)

Lorsque Allah Promet, Il Tient Sa promesse.
C'est notre inébranlable Foi.

L’Eglise combat l’Islam et le Qur’ân depuis leur expansion jusqu’à nos jours, où toutes les forces du mal les plus féroces se sont unis, ad nauseam, pour les diaboliser et les éradiquer : qu’est-il arrivé ? Le Qur’ān demeure intact et l’Islam se propage... N’est-ce pas la plus belle réponse ou plutôt la plus convaincante, pour répondre à votre question ?
Bonne journée.

31.Posté par idem le 23/06/2015 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

samy tcho,

L e verset au quel vous faite référence signifie la croyance, voila en quoi est la croyance

Concernant les anciens livres ou feuillets que le créateur a fait descendre sur l humanité et leur protection .
Nous musulmans nous disons pas que toute la bible est harafa falsifié non impossible, mais si nous regardons a notre époque en faisant des recherches tres sérieuses comme à fait la soeur Zeinab nous trouvons beaucoup de contradiction .dans les évangiles (le coran dit éngil) un seul livre!!!!!

Puis les versions changent selon les époques, la langue,traduction .Quand je lis la bible en arabe elle na rien avoir avec les langues latine ou anglo-saxonne .
Pour ma part je prefere de loin en arabe sait la langue la plus proche que jesus swa parlait .ce dernier son affaire est contrarier par l elite pas par le peuple qui a était écarté de la connaissance biblique, c'est exactement ce que leur reproche JESUS asw

samy tcho, la signification du mot coran en arabe est celui qui rassemble, entre parenthèse celui ci nous donne des informations que vous ne trouvez pas dans l ancien ou le nouveau testament .notamment sur le fils de mari et sa mere,
Il est là pour informer, corriger, guider,interpréter certain passage, surtout ne pas répéter les mêmes erreurs pour cela la forme dans le quel il a était révélé est unique .

En réalité les gens disent souvent à tord que les écrits restent mais les paroles partent ,içi concernant le coran c'est exactement le contraire ;
en faite Allah swt nous dit vous avez en vous la capacité de mémorise par la récitation ce texte c'est ainsi qu il fut descendu .

coran ( parmi les illettrés un illettré mouhammed sws qui leur apprend le livre la sagesse ext ext )

c'est comme ça que le compagnon du prophete sws iben abass nous raconte, je me souviens quand comment ou est descendu tel ou tel verset ou tel ou tel sourate .pour le livre en totalité
Il était l oncle du prophete il a vecu 63ans apres le messager sws

puis Allah seul est connaisseur

32.Posté par njama le 23/06/2015 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Zeinab pour votre article et intervention.

Vous faites bien de préciser le sens de falsification en arabe, car dans le sens commun en français falsifier sous-entend très souvent une action frauduleuse, alors que cela pourrait signifier aussi altération, une action de dénaturer, de modifier, indépendamment d'une fraude consciente, d'une tromperie malveillante. Ainsi par les multiples traductions, autant que par les variations du sens des mots au fil des siècles, par l'influence des traditions (faire concorder le texte avec le dogme), ou d'une culture plus ou moins patriarcale * par exemple, le sens du texte original se retrouve aussi altéré et défiguré qu'une fresque antique délavée dont il manquerait des morceaux de surcroît pourrait l'être ...
* La première lettre de Paul aux Corinthiens (11/2-16)> https://clio.revues.org/488
A des degrés divers on constatera des variations plus ou moins importantes entre traductions juives, catholiques et protestantes pour faire correspondre le texte aux positions théologiques.

Dans une moindre mesure on retrouve le même phénomène y compris avec le Coran qui est plus récent. La falsification peut s'expliquer par le fait de vouloir accorder une prééminence à la Tradition (sunna) - qui vient des hommes -, ou la justifier fortement en regard du Texte (Bible, Coran) - parole divine révélée, Verbe -. Pour décrypter ce mécanisme je vous propose ce simple exemple d'une traduction pervertie :

Certaines traductions du Coran ont inséré le mot b[[lapidation]]b dans le verset 8 de la sourate 24 Al-Nur, i[« Et on ne lui infligera pas le châtiment [de la lapidation] si elle atteste... »]i
Or c’est tout à fait faux, le mot [lapidation] ne fait partie de cette Sourate, c’est b[un [ajout] fallacieux]b, repris hélas dans un certain nombre d’Éditions, comme celle arabe-français une de celles dont je dispose, imprimée sur les Presses du Roi Fahd d’Arabie Saoudite en l’an 1410 de l’Hégire (1989), une Édition récente donc !

Est-il au fond surprenant que les intégristes wahhabites ont trafiqué le Coran ... ! non. Mais avec la complicité de l'université Al Azhar en plus, ça pose question ! ...

Cette traduction insérant le mot [lapidation] se retrouve également sur certains sites Web, ou dans la traduction assez réputée de Mouhammad Hamidullah.
Par contre, dans les traductions de Zeinab Abdelaziz, de André Chouraqui, de Denise Masson, de Régis Blachère, celle en anglais de A Yusuf Ali, ... (excusez pour toutes celles que j’oublie, ou que je ne connais pas) tout comme dans celles beaucoup plus anciennes que j’ai consultées *, le mot [lapidation] ne figure pas :

8. On n’infligera aucune peine à la femme, si elle jure quatre fois devant Dieu que son mari a menti ... Traduction Kazimirski 1865

8. la femme fe délivrera du châtiment en jurant quatre fois, par le nom de Dieu, que le crime dont on l’accuse est faux. Au cinquième ferment, elle invoquera fur elle, la vengeance céleste, fi elle n’eft pas innocente. Le Coran par Claude-Étienne Savary (1786) tome II p. 121

8. la femme fera exempte de punition fi elle iure quatre fois, que fon mary eft menteur, & fi la cinquième fois elle prie que la colère & l’indignation de Dieu foit fur elle fi ce qu’elle dit fur son mary eft véritable L’Alcoran de Mahomet en françois par le sieur Du Ryer (1647) p.334

* http://www.lexilogos.com/coran.htm

Comment se pourrait-il que le mot « lapidation » aurait échappé à de si nombreux traducteurs, depuis si longtemps ? Voilà la question intellectuelle ! les fraudeurs sont pris la main dans le sac !

C’est très subversif de faire porter cette violence [lapidation] par le Texte du Coran, Parole de Dieu selon les musulmans. C’est très subversif, car pour tout croyant lecteur du Coran, cela revient à faire admettre que le choix de cette sentence (peine, punition, châtiment ?) serait d’origine divine, ou « révélée », à l’intégrer dans son imaginaire, et à pervertir son esprit ; voilà, le prix à payer pour l’adultère ! :-> ... et c’est indiscutable car c’est écrit dans le Saint Coran, Dieu l’a dit !
Or c’est faux ! le hadîth a été [intégré] insidieusement et fallacieusement au Texte.
Historiquement, la lapidation vient de la Loi juive, "Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?" (Jean 8/5), mais cette falsification ne tient pas compte de l'Enseignement de Issa (Jésus) !
"Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.
Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.
Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée?
Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus."

(Jean 8/ 6 à 11)

Pour ne pas tomber dans des contradictions, les croyants, et l'humanité gagneraient beaucoup à coopérer et décrypter ensemble ces vieux textes reçus en héritage, que l'on pourrait comparer à des vieux portulans * (vieilles cartes de navigation maritime imprécises) en sorte que leurs œuvres de piétés convergent en harmonie fraternelle.

* https://fr.wikipedia.org/wiki/Portulan

J'en déduis que c'est à chacun d'être vigilant. Les rumeurs sont parfois très difficiles à faire taire, j'en conviens, mais si personne ne cherche à les arrêter elles se propagent, et nous égarent inévitablement de plus en plus un peu à la fois pour conclure :
Petite histoire soufie :
Qu’est-ce que la Fatalité ? demanda un érudit à Nasrudin.
- Une succession sans fin d’événements entrelacés, chacun influençant l’autre.
- Ta réponse ne me satisfait guère. Je crois à la loi de cause et d’effet.
- Très bien, dit le Mulla, regarde là-bas.
Il montra du doigt un cortège qui passait dans la rue.
- On conduit cet homme au gibet. Est-ce parce que quelqu’un lui a donné une pièce d’argent qui lui a permis de s’acheter le couteau avec lequel il a commis le meurtre, ou bien, parce que quelqu’un l’a vu faire, ou encore parce que personne n’a pu l’en empêcher ?

33.Posté par idem le 23/06/2015 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salem njama,

Pour moi les deux premiers traducteur que vous sites sont tout sauf ce qu'ils prétendent etre en réalité se sont des détracteurs .je sais ce que je dis c'est ma spécialiste la traduction

Se sont des gens qui viennent au coran pour essayer de trouver des failles , coran ( il y a des versets explicites et des versets à sens variables seul allah est ses serviteurs connaissent leur sens, quand à ceux qui ont une maladie dans le cœur exagèrent les sens variables

njema

Pour faire court l'épis centre de cette religion est la langue, l outil est la langue, jamais je dis bien jamais une autre langue vous donnera ce que dit Allah swt dans le coran .

Faite preuve de bon sens , si, il se passe un phénomène dans tel ou tel région du monde, qui peut vous rapportez les faits exactes ?

Ceux qu'ont vécu l’événement les témoins ou ceux qui ont entendu, vous voyez bien à chaque nous nous éloignons de la vérité .
CEUX QUI ON VECU CELA ONT LA VÉRITÉ EXACT PAS LES AUTRES LA LANGUE EST EST CELA


Allah seul est à savoir

34.Posté par zeinab abdelaziz le 23/06/2015 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

32. njama le 23/06/2015 09:39

Comme vous avez signalé ma traduction, je vous invite donc à lire l’introduction pour voir le travail des orientalistes, et malheureusement celui de certains musulmans qui les ont copié par inadvertance ou en le sachant.
Si vous ne la possédez pas, vous la trouverez sur mon site, qui n’est pas terminé encore :

www.zeinababdelaziz.com

35.Posté par idem le 23/06/2015 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout le monde,

njema
(Vous faites bien de préciser le sens de falsification en arabe, car dans le sens commun en français falsifier sous-entend très souvent une action frauduleuse, alors que cela pourrait signifier aussi altération, une action de dénaturer, de modifier, indépendamment d'une fraude consciente, d'une tromperie malveillant

Allah swt nous apprend qu il y a aussi des gens mal attentionnés qui ont forgé des mensonges par écrit

coran (malheur a ceux qui écrivent le livre de leur main et disent ensuite que cela vient d Allah, malheur donc a ce qu ils récoltent )
coran ( et ceux qui changent le sens des mots de son contexte) vous voyez bien que ce livre corrige le passé
dénonce et montre comment les choses ont été effectuées .

Entre parenthèse je me suis souvenu de cette histoire de fils de dieu n'est pas unique à Paul à la chrétienté
les yahouds (juifs) ont dit aussi que Oziir est fils de dieu . et sait rapporter par Allah swt dans le coran

J e suis désolé pour mon français asse bancale je préfère beaucoup plus la parole

Concernant la lois et son application njema je n aime pas cette façon que vous avez à essayer de mettre le doute, en essayant de séparer la sounat tradition du prophete sws fait est geste et le coran, je sais que c'est la façon la plus facile pour vous .

Seulement je reviens a vous sans la langue vous ne comprendre-riez jamais ce livre, je le dis c est impossible
coran (nous l avons descendu en langue arabe bien claire pour que sachiez) est ce-ci est répéter je crois plus de onze fois dans le coran



Un des nom du créateur tout puissant est miséricordieux, dans la lois il est dit précisément fouetté le fornicateur ou la fornicatrice, tuer par lapidation ceux qui agissent ainsi en étant mariée .
Dans sa grande miséricorde Allah swt a dit, il y a des conditions pour appliquer ses lois
En premier quatre témoins oculaire qu'ils puissent voir les actions de finalités en même temps si non c'est eux que l ont lapide ou fouette même si un parmi eux a un doute, en gros il faut qu ils disent (nous avons tel femme avec tel homme dans tel chambre ou place dans tel position avec les parties en action) pardon !!!
Certes,comme je vous lis cela vous semble barbare,vaut mieux etre barbare que tolérant ouvert laïque démocratique et même cosmétique .que désobéir a Allah SWT
C'est ainsi que les gens ont dénaturé le message d Allah swt Ils adaptent selon leur compréhension de l époque puis quelque siècles après plus rien de l original

Il sait passé exactement la meme chose a l époque du prophete sws, les responsable yahouds (juifs) de medine ont dit au prophete sws cela n est pas écrit dans la thora,nous, nous induisons de goudron et de plume les gens qui font ces acts là, il leur dit rapporter moi la thora . le lecteur lisait jusqu a au passage de la lapidation celui-ci fenta de ne pas le lire, jibril as était là, il dit au prophete dit au lecture d enlever son doigt sur ce passage là et il furent démasqué


Allah est le plus savant

36.Posté par zeinab abdelaziz le 23/06/2015 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

27 Gabriel le 22/06/2015

Vous demandez à propos du mot “sûrement’’ si c’est un rajout,
Réponse : Non, ce n’est pas un rajout.

Avant d’entamer ma traduction, je me suis imposée certains critères : le respect absolu du Texte du Qur’ān : chaque mot, chaque lettre, singulier, pluriel, tonalité, voyellisation, etc.

Comme par exemple le Verset que vous citez : لقد جاءك الحق , le mot لقد je ne peux pas le supprimer et il est là pour appuyer le sens de la Vérité parvenue au Prophète. Je ne peux pas traduire tout simplement : ’’la Vérité t’es parvenue’’, là j’aurai omis le لقد . C’est comme le إنا نحن partant du même système je ne peux pas mettre tout simplement ‘‘C’est Nous’’ au moment où il y a deux mots qui certifient que c’est Allah qui a fait l’action, c’est pourquoi j’ai mis : ‘‘C’est Nous, en fait, qui Avons Révélé le Qur’ān ’’.

Il m’est impossible de vous décrire ici tous les menus détails du travail que j’ai fait, mais vous pouvez lire l’introduction, je le dis en détail : www.zeinababdelaziz.com

37.Posté par zeinab abdelaziz le 23/06/2015 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

33. idem le 23/06/2015

Vous répondez à 32 njama, qui met ainsi l’ordre des traductions du Qur’ān qu’il a consultées :
« Zeinab Abdelaziz, de André Chouraqui, de Denise Masson, de Régis Blachère… »

Vous avez répondu : « Pour moi les deux premiers traducteur que vous sites sont tout sauf ce qu'ils prétendent etre en réalité se sont des détracteurs .je sais ce que je dis c'est ma spécialiste la traduction » !!

Je réponds : Merci pour le blasphème et pour l’accusation.

38.Posté par Idem le 23/06/2015 21:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salem zeinab ,je suis desole que vous le prenier ainsi alors que je ne faisais aucune allusion a vous , tout au contraire . Je parlais des orientalistes ,pardon

39.Posté par njama le 24/06/2015 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ idem

Si vous reprenez l'ordre de mes citations, je confirme:
la première que je citais > "celle arabe-français une de celles dont je dispose, imprimée sur les Presses du Roi Fahd d’Arabie Saoudite en l’an 1410 de l’Hégire (1989) ... avec la complicité de l'université Al Azhar en plus,".
Peu importe que le roi d'Arabie soit gardien des lieux saints de la Mecque (en est-il vraiment digne ?), comme le successeur de Pierre de Rome serait garant des évangiles, le fait est là, je constate !
la seconde > " i[traduction insérant le mot [lapidation] se retrouve également sur certains sites Web, ou dans la traduction assez réputée de Mouhammad Hamidullah]i."

Je ne cherche pas à incriminer les qualités de l'une ou l'autre de ces traductions, je connais trop la difficulté de rendre le sens d'une phrase dans une langue ou une autre.

Je cherchais simplement à signaler que ces traductions-là avaient inséré très fallacieusement le mot [lapidation] qui ne se trouve pas dans le texte du Coran, en témoignent toutes les autres traductions, présentes et passées. La forgerie s'en trouve ainsi révélée au yeux de tous comme la vérité éclate.
Ne lisant pas l'arabe, je ne peux m'exprimer davantage sur le sujet comme notre sœur Zeinab qui a toute ma confiance, je constate simplement, et on ne me fera pas prendre des vessies pour des lanternes, le mensonge est bien là consommé, autant que l'on constate le ver dans la pomme.

Pas plus de [lapidation] dans le texte du Coran, que de "72 vierges au paradis qui attendraient le martyr" qui se fait exploser, et qui ne récoltera que des larmes ...
Très fraternellement à tous je lâche le sujet.
njama

40.Posté par idem le 24/06/2015 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salem Zeinab Abdelaziz ,

Je suis totalement navré par ce mal entendu, je ne faisais nullement référencé à vos écrits au contraire regardé ce que j ai écrit un peu plus haut.
(Concernant les anciens livres ou feuillets que le créateur a fait descendre sur l humanité et leur protection .
Nous musulmans nous disons pas que toute la bible est harafa falsifié non impossible, mais si nous regardons a notre époque en faisant des recherches tres sérieuses comme à fait la soeur Zeinab nous trouvons beaucoup de contradiction .dans les évangiles (le coran dit éngil) un seul livre!!!!!

41.Posté par idem le 24/06/2015 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salem njema,

Les choses ne sont pas si compliqués quelle peuvent paraître, certain orientaliste avait comme but pas la traduction direct mais indirecte, je m'explique, le livre (coran) est identique depuis sa phase écrite à l époque du prophète sws par ses cribles don . ce livre n a pas subi la moindre altération .

Par contre à savoir qu'il est tres difficile notamment pour les spécialiste je ne parle pas des novices, le caractère des différentes type de lectures proposés . Je vous donne un exemple

Omar le deuxième khalif ra, il entendit un compagnon réciter tel verset du coran, il lui dit (que dis tu la! ce verset ce récite ainsi )l autre lui répond non j ai entendu le prophete sws ainsi. ils allèrent tout les deux voir le messager sws , quel fut la réponse c'est ainsi que le verset est descendu sur moi , cad les deux versions .

je vous préconise un livre d un ami a moi sur la langue arabe (la fantastique histoire de la langue arabe)
de Mahboubi Messaoudi ; Vous aller voir rien quand Arabie d une région a l autre le tch et ich pour ce qui connaissent est tres problématique meme pour les spécialistes les gens du nord ne parle le meme arabe du moins ne le prononce pas de la meme façon que les gens du nedj


C'est pour cela qu il y a au moins 7 à 11 lecture du coran

La traduction de Chouraqui est pathetique a mes yeux il essaie de nous enfumer avec sa sensibilisation orientaliste d origine marocaine, dans les faits ils épargne beaucoup les beni israél

Je reviens sur les traducteur,le cas le plus type est tabari 5 volumes celui qui sait attaché c'est un certain rosenberg, je vous assure au bout du deuxième volume j en pouvais plus .

Je conseil aux musulmans francophone de ne pas le lire .

Allah est plus savant

42.Posté par gaaborharry le 24/06/2015 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’Eglise combat l’Islam et le Qur’ân depuis leur expansion jusqu’à nos jours, où toutes les forces du mal les plus féroces se sont unis, ad nauseam, pour les diaboliser et les éradiquer : qu’est-il arrivé ? Le Qur’ān demeure intact et l’Islam se propage... N’est-ce pas la plus belle réponse ou plutôt la plus convaincante, pour répondre à votre question ?
Bonne journée.

Je trouve cette parole relativement mensongère et d'autant plus mensongèrement consciente par son auteur et ainsi que les qualité quelle prétend avoir dans son travail ,non seulement l'islam c'est répandu dans un monde chrétien et paien selon les endroits de son expansion et ceci tout affirmé dans son livre et ses textes sacrés , mais en plus a crée autant que les juif un statut juridico-religieux uniquement pour les chrétiens , , ce qui affirme tout simplement un racisme originel , les croisades on commencé au moyen âge et avait pour but de protégé des lieux sacré ,chacune des croisade correspondent a des arrêts juridiques interdisant les pèlerinages des chrétiens en terre sainte !Dire que des papes ou autre prélats religieux on eu des positions contre l'islam est certes très vrai mais insinué que ce fut depuis son expansion ????!!! ca tire d'aucun esprit de justesse ,depuis son expansion l'islam na de cesse de colonisé les terre chrétiennes , le ressenti négatif qu'il en à découlé jusqu'à nos jours est certes peu avantageux pour les musulman mais reste lié à la prise des territoires saints des chrétiens, de la colonisation par deux fois de l'Espagne et l'expansion de l'empire turc qui fut notamment terrible pour les peuples des pays de l'est dont je tire mon origines , je pense tout simplement que l'islam n'as pas laissé le choix aux chrétiens de les aimer ou pas , éxite les colonies des temps moderne qui fut terrible tel l'indigénat fut absolu dans le monde arabo-musulman, mais ne serait il pas du aussi par les multitude attaques et autre acte de piraterie qui ont jalonnés les aires chrétienne et les ont conditionnées à la haine ???!!! en tout cas le future ne sera ni juif ni chrétien ni musulman ,il sera bouddhiste ,laïc, athée et autre nouvelles idées venues des sciences ,l 'univers bouge la planète aussi ,ou on s'adapte ou on s'enfonce !

43.Posté par Zaheer le 24/06/2015 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Idem, salam. Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne la traduction d'André Chouraqui. Un petit détail qui à l'air d'avoir de l'importance pour toi. Il est d'origine algérienne et non marocaine. Il y a aussi Albert Kasimirski qui n'a pas bonne réputation parmi les arabisant. Tu en fait parti ?

44.Posté par idem le 25/06/2015 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


gaaborharry,

Ce que vous dites sur le future est dévastateur pour ceux qui ne croient en plus rien (peut etre un peu comme vous)
Quand aux croyants

Nous savons que celui qui est à l origine de toute chose ALLAH le majestueux fera régner son règne sur cette planète . sache le c'est un décret

Tout cela se fera au retour du fils de mari sur terre , comme les apôtres l ont vu s’élever au ciel les musulmans le verront descendre à un endroit situe a Damas du nom el-manara el baiitha .

Nous savons exactement ce qui va faire, sachez le il rétablira la vérité , justice, la bonté, l amour entre les gens ceux -ci pendant 40ans , il se mariera aura des enfants, nous savons même ou il va etre enterai.à sa mort sws
Apres que le borgne aura prit le pouvoir sur une partie de la terre sauf Medine est la Meque, avec lui,l injustice, le mensonge, l adversité, la tiranie, la persécution,l esclavagisme a son monde matériel .
Il prendra forme d homme, pendant 40 jours, un jour comme une année, un autre comme un mois, un autre comme une semaine, les autres jours comme nos jours à dit notre noble messager mouhammed el-amine sws

Allah seul sait

45.Posté par idem le 25/06/2015 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zaheer,


Pour traduire un texte il faut que la personne est baigné dans leur culture, si non elle pourra jamais comprendre les différents type de sensibilités de la langue.

Maintenant nous avons d’excellente traduction en anglais ou en francisa espagnole, tout simplement les traducteur sont d origine souvent musulmane , l approche des mots leur parle .

WA allah hou alem

46.Posté par Gabriel le 25/06/2015 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Idem,
Comment pouvez-vous dire que les gens ne croient plus en rien! C'est un jugement bien hatif! Je pense que Gaaborarry à tout à fait raison. Une autre philosophie suivra... La religion, terme latin défini pour la première fois par Cicéron est le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte. Vous imposez par vos écrits une version du futur. Evangélisateur? Quant à Allah, Est celui qui est la divinité, c'est à dire celui qui ---MERITE--- l'adoration, et à qui on doit l'extrème soumission et l'extrème humilité. (Wiki). Je pense avoir l'esprit saint, à savoir un esprit saint, lorsque vous recevez quelque chose de surnaturel,vous voyez les choses bien différemment, tous les écrits religieux vous semblent si peu de choses... Merci de m'avoir lu. bien amicalement

47.Posté par idem le 26/06/2015 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Gabriel, il y a tout est son contraire dans votre poste.

Si je vous montre des pommes vous allez me dire c'est un fruit qui vient du pommier pas du ceriseier ont bien d accord .

Le fruit est le résultat il démontre l appartenance ; Moi je parle du monde occidental que je connais bien puisque j y vis .

Sachez cher Gabriel , dans cette réussite de l occident plus de 94 pour cent des gens instruit demandent à etre incinéré apres leur mort. .

Question, est ce que c'est chretien de faire cela ?

CORAN (Ceux qui vendent à vil prix leur engagement avec Allah ainsi que leurs serments n'auront aucune part dans l'au-delà, et Allah ne leur parlera pas, ni les regardera, au Jour de la Résurrection, ni ne les purifiera; et ils auront un châtiment douloureux.)

pourquoi ces gens sont devenu ainsi lisez ce verset

( Dis : "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres?

104. Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien.

105. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines". Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.

106. C'est que leur rétribution sera l'Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.)

Allah seul sait

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires