MONDE

Le Gabon aussi à ses deux présidents !


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 18 Août 2018 - 21:00 Le Complot se dessine !


Le bicéphalisme semble devenir une nouvelle forme de gestion des Etats en Afrique. Après la Côte d’Ivoire et ses deux présidents, deux gouvernements et deux républiques, voici venu le tour du Gabon avec ses deux présidents et, qui sait peut-être bientôt ses deux gouvernements.


patrice mboma
Vendredi 31 Décembre 2010

Le Gabon aussi à ses deux présidents !
Selon une dépêche de l’AFP du jeudi 30 décembre 2010, « l’opposant
gabonais Andé Mba Obame dit AMO, de retour à Libreville après cinq mois
passés en France, a été accueilli par environ 2000 sympathisants à qui il
s’est présenté comme le président élu du Gabon… » Monsieur Mba Obame
selon cette même dépêche aurait ajouté que : « nous sommes dans une
situation comme en Côte d’Ivoire où il y a un président élu et un
président légale » et de prendre la communauté internationale à témoin,
AMO ajoute « presque indifférente à la volonté du peuple gabonais de choisir
librement ses dirigeants et privilégiant le diktat de la cour
constitutionnelle, la communauté internationale affirme depuis quelques
semaines avec fermeté, une fermeté insoupçonnée, la nécessité de respecter
le seul choix des peuples… ».

Cette situation quelque peu cocasse, montre ici la duplicité de la pseudo
communauté internationale aka France et USA. Qui, au gré de ses intérêts
penche comme un roseau face au vent.

Que va donc dire cette « communauté internationale » devant cette nouvelle
situation de bicéphalisme qui semble naître au royaume des Ondimba. Remarquons
au passage qu’en Côte d’Ivoire comme au Gabon les protagonistes ont une
amusante tendance à s’affubler de pseudonymes dignes du pitre de la foire aux
clowns du genre ADO, AMO, ABO et j’en passe… La question qui nous vient
cependant à l’esprit est la suivante : Pour qui ces clowns, jouent-ils ?

Il est un fait remarquable et constant dans ce décor ubuesque qui semble se
mettre en place tant au Gabon qu’en Côte d’Ivoire, qui se résume en un
proverbe célèbre d’une fable de La Fontaine intitulée Le rat et l’huitre
: « Tel est pris, qui croyait prendre ».

En effet, la Communauté internationale aka France ou encore françafrique est
entrain de se faire prendre à son propre jeu. Comme le dit un célèbre verset
biblique : « les voies du seigneur sont impénétrables ».  
Convaincue de sa toute puissance et de son impunité dans son pré-carré
africain, la France a ouvert la boîte de pandore de ses basses œuvres
anti-démocratiques. Voilà que l’on commence à recevoir des échos de
quelques unes de ses casseroles récentes.  

Que va faire Sarkozy alias Jack Bauer? Monsieur 24 heures chrono va-t-il aussi
donner un ultimatum jusqu’à la fin de la semaine au Mollah Omar fils alias
ABO ? Non soyons généreux étant donné que nous sommes le 31 décembre 2010,
va-t-il donné un ultimatum jusqu’à la fin de l’année au prince héritier
du Bongonistan?

Que va-t-il se passer dans les prochains jours ? Les états de l’Afrique
centrale vont-ils sommer le prince héritier de quitter le pouvoir sous peine
d’usage de la force légitime après appel téléphonique de Jack Bauer à
Sassou ou Biya? L’Union Européenne, l’ONU, La France, les USA vont-ils
prendre des sanctions contre la famille du prince héritier ? Les ambassadeurs
du prince héritier dans les pays de la communauté dite internationale ne
seront-ils plus reconnus en attendant les lettres de créances des ambassadeurs
de AMO?

Nous aimerions tant connaître la suite de ce nouveau spectacle de la comédie
internationale alias communauté internationale, qui a démarré ce jeudi 30
décembre 2010 au Gabon. Surtout AFP, France 24, et compagnie merci de faire
preuve de la même persévérance, de la même détermination et du même
professionnalisme concernant le cas Gabonais.


Vendredi 31 Décembre 2010


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires