Economie et pouvoir financier

Le Forum de Davos lance le brainstorming dans une ambiance de pessimisme global


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



Sergei Duz
Jeudi 24 Janvier 2013

Le Forum de Davos lance le brainstorming dans une ambiance de pessimisme global

Les grands de la politique et des affaires se sont réunis à Davos en Suisse pour faire le tour de la situation économique dans un monde qui se débat toujours dans la crise financière et économique globale.

La parole est à Vladimir Kwint, directeur du Centre d’études stratégiques de l’Université Lomonossov de Moscou :

« Le fait est que le forum de Davos n’est pas un événement institutionnel et permet seulement « d’accorder les montres ». Certes, il est progressivement devenu une organisation sérieuse qui publie ses notations mais la réalité est telle que toutes ses décisions ont dépassé le stade des recommandations pour devenir des orientations. Cela se comprend parfaitement du moment que 70% de ses participants appartiennent à la fine crème du business mondial. La participation à ce forum coûte très cher et est par défnition très limitée mais est en même temps très utile. Il exerce d’autre part une très grande influence sur la vie économique réelle ».

La Russie est représentée au forum par son premier ministre Dmitri Medvedev. Et comme la Russie assume cette année la présidence tournante du G20, l’opinion de Moscou sur les priorités du développement global revêt une valeur de principe pour la communauté internationmale. La parole est à Anatoli Axakov, vice-président du comité des marchés financiers de la Douma.

« Puisque nous assurons la présidence du G20 et la prochaine réunion du forum aura lieu à Saint-Pétersbourg, il nous faut sonder l’état d’esprit qui règne dans le business international pour définir son ordre du jour. Nous avons des propositions concernant les mesures anti-crise. Nous voyons également que les soi-disant guerres monétaires se déclenchent ces derniers temps dans le monde. Dans ce contexte, il est nécessaire de formuler au niveau international une politique monétaire concertée pour ne pas créer de problèmes pour l’économie globale qui influe sur la situation dans chacun de nos pays ».

De toute évidence, la Russie entendra au forum de Davos pas mal d’opinions et de recommandations sur les priorités à adopter et les défis à relever. Les autorités russes sont ouvertes à ces conseils et sont prêtes à réagir aux critiques constructives.

http://french.ruvr.ru



Jeudi 24 Janvier 2013


Commentaires

1.Posté par BOTTALICO LUCIEN le 01/02/2013 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manipulateur d’Opinions Publiques.

Juste pour l'information des brillantes personnes qui ont commentés sur DAVOS.

Jetez un regard sur le livre URANTIA.

2.Posté par Mathieu le 08/02/2013 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi ne pas lancer un brainstorming een ligne sur lequel toute la francophonie pourrait s'exprimer ?
=> Ya plus qu'à... http://www.brainztorming.fr

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires