Lobbying et conséquences

Le Crif lance une campagne contre Pujadas : son émission saute


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Mardi 15 Mars 2016

Représailles. Lundi 14 mars, Michel Field, patron de l'info à France Télévisions, a annoncé la fin de l'émission "Des paroles et des actes" animée par David Pujadas. Ce dernier était dans le collimateur de la mouvance sioniste depuis le 11 février. Décryptage.  

Souvenez-vous. 

Le 12 février, Panamza révélait une information abondamment reprise (voire plagiée) sur les réseaux sociaux et totalement passée sous silence dans la presse classique.

DÉLIRANT : LE CRIF ACCUSE DAVID PUJADAS DE COMMETTRE DES "ATTAQUES ANTISÉMITES".


Jeudi 11 février, Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France, a adressé une lettre à la direction de France Télévisions {http://panamza.com/bfx }.



Le motif : le courroux du président du Crif à l'encontre d'un reportage diffusé le 10 février dans le journal télévisé de France 2 et consacré au mouvement "Boycott Désinvestissement Sanction" {http://dai.ly/x3riol1 }.

En dépit du ton plutôt factuel -voire tiède- du reportage, le Crif l'accuse de faire "l'apologie du BDS".

Depuis 48 heures, plusieurs associations et personnalités ultra-sionistes sont déjà passées à l'offensive. Le CSA a ainsi été saisi par le BNVCA dirigé par l'extrémiste pro-israélien Sammy Ghozlan {http://panamza.com/bfy }.

Même réaction indignée de la part de l'association Europe-Israël qui compare -sans rire- le reportage à "la promotion du viol" {http://panamza.com/bfz }.

Gil Taïeb, figure emblématique de la communauté juive, vice-président du Crif, ex-militant du Bétar, proche de la LDJ, fondateur de "l'association du bien-être des soldats israéliens" et époux de l'élue PS Karen Taïeb, a également fustigé David Pujadas, accusé d'avoir "participé à cet acte illégal" : "l’appel au boycott d'Israël"
{http://panamza.com/bga ;http://panamza.com/ahq ;http://panamza.com/ahr ;

http://panamza.com/ahshttp://panamza.com/ahthttp://panamza.com/1866 }.

Dans sa lettre, le président du Crif reproche également à David Pujadas d'avoir "donné très longuement la parole à une activiste patentée dans un débat contre M. Alain Finkielkraut". Selon Roger Cukierman, "M. Pujadas se distingue encore une fois par des comportements perçus par de nombreux Français juifs comme des attaques antisionistes, voire antisémites" {http://panamza.com/bfx}.

Rappel : tout au long de sa carrière vieille de 25 ans (TF1, LCI, France 2), David Pujadas ne s'est jamais distingué par un quelconque ton critique à l'encontre d'Israël ou du Crif {https://youtu.be/9ahMPyCKLlg}. 

Au contraire : en 2013, il avait donné sa caution journalistique à l'imam lancé en 2009 par Sammy Ghozlan et sponsorisé depuis par le Crif : Hassen Chalghoumi. Pujadas avait co-signé avec "l'imam de Drancy" un livre promotionnel d'entretien. À propos de Chalghoumi, Pujadas avait même déclaré ceci auprès du Nouvel Obs : "Je suis frappé par ce petit quelque chose d’irradiant chez lui. Il se dégage de cet homme une sorte de sérénité et de paix intérieure. Comme souvent chez les hommes de spiritualité" {http://panamza.com/bgb }.

Pour en savoir plus sur le Crif et sa dérive sioniste, islamophobe et attentatoire à la liberté d'expression, consultez le dossier de Panamza {http://panamza.com/10562}.

Aujourd'hui, lundi 14 mars, la nébuleuse pro-israélienne peut crier victoire.

Un mois seulement après la lettre envoyée par le président du Crif à la direction de France Télévisions, le groupe a annoncé -via Michel Field, son directeur de l'information- l'interruption, en fin de saison, de l'émission emblématique de David Pujadas : "Des paroles et des actes" (DPDA).

L'info est tombée ce matin, sur Europe 1 (à 4'20).

Des paroles et des actes : "C'est une émission… par Europe1fr

En dépit de sa popularité au sein de la rédaction de France 2 et de ses bons scores d'audience à l'antenne (journal télévisé de 20h +DPDA), Pujadas a donc été sanctionné, de manière subtile.

Filed assure ainsi (à 5'15) qu'il sera présent dans la future émission politique de France 2 mais que celle-ci sera dotée d'une "animation multiple". 

Sous-entendu : Pujadas ne sera plus seul maître à bord.

Une bonne nouvelle pour le président du Crif qui avait notamment critiqué sa gestion du fameux duel entre Alain Finkielkraut et Wiam Berhouma.

 

 

Rappelons ici que Pujadas avait osé, dans la même émission, taquiner Finkielkraut et Cohn-Bendit qui avaient estimé judicieux de dialoguer brièvement en hébreu, à une heure de grande écoute, sur le service public.

 

 

Précisons également que Pujadas, prétendumment soupçonné par l'Élysée d'être trop proche des milieux libéraux, doit moins sa sanction à Michel Field -un membre de l'association élitiste Le Siècle  (comme Pujadas) et un athée revendiqué qui redécouvre actuellement son héritage familial juif-  qu'à Delphine Ernotte, PDG de France Télévisions à la fois proche de François Hollande et de Roger Cukierman. 

Le 7 mars, elle accepta d'ailleurs de se joindre au 31ème dîner annuel du Crif (dont il faut souligner que, pour la première fois, aucune retransmission audiovisuelle en direct n'a été diffusée) et de poser à cette occasion pour Paris Match.

Détail cocasse : celle qui bénéficierait de la rétrogradation de Pujadas n'est autre que Lea Salamé. Intervieweuse de France Inter et chroniqueuse de Laurent Ruquier, elle pourrait être installée, dans la future émission, "à ses côtés" selon Field.

Nul doute qu'avec une telle journaliste -qui cache son orientation neoconservatrice (à savoir pro-américaine et pro-israélienne) sous une verve énergique mais finalement inoffensive envers les puissants, l'antenne de France 2 sera mieux tenue.
HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation  de Panamza, la gazette de l'info subversive !

 

Rejoignez les followers de Facebook  /Twitter /Youtube  

ET contribuez personnellement  au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement  !



Mardi 15 Mars 2016


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 15/03/2016 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est à espérer que nos citoyens ont enfin compris qui règle la musique de notre destinée, le CRIF, qui nomme et dégomme.

2.Posté par Aldamir le 15/03/2016 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est à espérer que nos citoyens ont enfin compris qui règle la musique de notre destinée, le CRIF, qui nomme et dégomme. Les présentateurs, chroniqueurs, analystes, chercheurs, spécialistes de tout bois, sont rappelés à l’ordre et avertis qu’ils ne peuvent être que des porte-voix et des camelots ainsi que des promoteurs et des courroies de transmission. Leur intelligence et leur réflexion doit être à la disposition et au service du CRIF et cela dans tous les secteurs de ‘activité politique et sociale. A bon entendeur salut !

3.Posté par Joshua le 16/03/2016 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après Tadeï l'année passée, au tour de Pujadas d'être dégommé à son tour pour ne pas avoir démontré de façon plus ostensible sa soumission à leurs maîtres sionistes, le moindre semblant de relâchement se paye comptant avec ces vermines.

@Aldamir,
"Il est à espérer que nos citoyens ont enfin compris qui règle la musique de notre destinée",
mon cher ami, y'a bien longtemps que les gens savent qui fixe les règles du jeu dans ce pays qui se désagrège, la question n'est plus là, la jubilations des sionistes résident justement dans le fait de mettre au pas par la force ceux qui ont pris conscience de leur domination, ils n'essayent pas de montrer qu'ils sont gentils, patriotes, républicains ou autre, mais qu'au contraire ils sont communautaristes, tribaux et qu'ils nous emmerdent !
La meilleur preuve c'est le diner annuel du Crijf, tout le monde critique cette cérémonie d'allégeance et de soumission de toute la classe politico-médiatique au sionisme, mais rien n'y fait, chaque année c'est comme le festival de Cannes mais en moins médiatisé, il reste incontournable pour qui veut garder sa place au soleil.

4.Posté par Kate le 24/03/2016 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien il vient de reconnaitre que c'est un salaud ce finkelkraut

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires