Economie et pouvoir financier

Le Cartel des banques à organisé toutes les crises economiques du monde


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



un résistant à l'empire mondial
Mardi 4 Octobre 2011

Le Cartel des banques à organisé toutes les crises economiques du monde
Toutes les bonnes choses prennent du temps... Aussi voici un document, énorme dans tous les sens du terme, sur le cartel bancaire mondial et ses ramifications jusqu'à des événements récents. Remerciez Chalouette pour la piste donnée par un contributeur sur le blog Silence des loups…

Oligarchie financière : les huit familles derrière le cartel banquier privé international ... l'ennemi des peuples a un nom et des visages !

Nous avons traduit ici un article de Dean Henderson qui décortique le panier de crabes de la haute finance internationale pour nous. Il confirme ici que les banques centrales n’ont de « centrale » que le nom, et qu’elles sont des entités privées, dirigées pour le profit et mettre le contrôle total de l’économie mondiale dans le moins de mains possible.
Les banques sont un outil d’oppression sans précédent et des armes de destruction massive qui doivent être éradiquées si nous désirons vivre libre. Le néo-esclavagisme orchestré par le cartel des banques privées est bel et bien en marche. Il suffit de lui dire NON pour que tout s’arrête et que nous reprenions notre destinée en main.
Oui, c’est aussi con que cela : être capable de dire NON ! en masse et s’y tenir…
 

Le cartel de la réserve fédérale

fed-usa.jpg
FED USA

Les huit familles

Les quatre cavaliers du système bancaire américain (Bank of America, JP Morgan Chase, Citigroup and Wells Fargo) possèdent les quatre cavaliers du pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP Amoco et Chevron Texaco) en tandem avec Deutsche Bank, la BNP, Barclays et d’autres anciens pontes européens de l’argent. Mais leur monopole sur l’économie globale ne s’arrête pas aux limites des champs pétroliers.
D’après les déclarations d’entreprise 10K enregistrées avec la SEC (NdT : la commission des cotations boursières, le “sheriff” de Wall Street, ou ce qui devrait l’être), les quatre cavaliers de la banque sont parmi les 10 actionnaires majeurs de pratiquement toutes les entreprises figurant dans le gotha du Fortune 500 [1]
Alors qui sont donc les actionnaires de ces banques centralisant l’argent ? Cette information est gardée de manière plus ferme. Mes demandes aux agences régulatrices bancaires concernant la question de savoir qui possède les actions des top 25 compagnies américaines tenant les actions des banques ont initialement reçu un status couvert par le Freedom of Information Act (NDT : loi sur la liberté de l’information, qui aux Etats-Unis prévoit d’empêcher le secret de l’information), avant d’être finalement refusées sous couvert de raisons de “sécurité nationale”. Ceci est très ironique, sachant que bon nombre d’actionnaires résident en Europe.
Un des monuments de la richesse de l’oligarchie globale qui possède ces compagnies de holding bancaire est la US Trust Corporation, fondée en 1853 et maintenant propriété de Bank of America. Un des récents directeurs de l’US Trust Corporation et administrateur honoraire était Walter Rothschild. D’autres directeurs furent Daniel Davison de JP Morgan Chase, Richard Tucker d’Exxon Mobil, Daniel Roberts de Citigroup et Marshall Schwartz de Morgan Stanley. [2] J.W. McCalister, un membre éminent de l’industrie du pétrole avec des entrées dans la maison des Saouds, écrivit dans le Grim Reaper, qu’il a obtenu des informations de banquiers saoudiens, qui citaient le fait que 80 % de la banque fédérale de New York, de loin la plus puissante branche de la réserve fédérale, étaient détenus par juste huit familles, dont quatre résident aux Etats-Unis. Ce sont les familles Goldman Sachs, Rockefellers, Lehmans et Kuh Loebs de New York, les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourd, les Lazards de Paris et les Israel Moses Seifs de Rome.
CPA Thomas D. Schauf confirme les dires de McCallister, ajoutant que 10 banques contrôlent les douze branches de la réserve fédérale. Il nomme N.M Rothschild de Londres, Rotshschild Bank de Berlin, la banque Warburg de Hambourg, la banque Warburg d’Amsterdam, Lehmans Brothers de New York, Lazard Brothers de Paris, la banque Kuhn Loeb de New York, la banque Israel Moses Seif de Rome, Goldman Sachs de New York et la banque JP Morgan Chase de New York. Schauf également cite William Rockefeller, Paul Warburg, Jacob Schiff et James Stillman comme étant les individus qui ont le plus d’actions à tire individuel dans la réserve fédérale. [3] Les Schiffs sont étroitement liés à Kuhn Loeb, les Stillmans de Citigroup, qui se marièrent dans le clan Rockefeller au début du siècle.
Eustace Mullins arriva aux mêmes conclusions dans son livre “Les secrets de la réserve fédérale”, dans lequel il montre des diagrammes connectant la Fed et ses banques membres avec les familles Rothschild, Warburg, Rockefeller et autres. [4] Le contrôle exercé par ces familles sur l’économie globale ne peut pas être exagéré et est couvert volontairement du sceau du secret. Leur bras médiatique est prompt à discréditer toute information exposant ce cartel de banques privées comme étant une “théorie du complot”. Pourtant, les faits demeurent.
 

La maison Morgan

La banque de la réserve fédérale est née en 1913, la même année que mourut J. Pierpont Morgan et que la fondation Rockefeller fut créée. La maison Morgan présidait sur la finance américaine depuis le coin de Wall Street et Broad, agissant déjà en quasi banque centrale américaine depuis 1838, quand Georges Peabody la fonda à Londres.
Peabody était un partenaire d’affaires des Rothschilds. En 1952, l’enquêteur sur le Fed Eustace Mulins émit la suposition que les Morgans n’étaient de fait que les agents de Rothschild. Mullins écrivit que les Rothschilds “… préféraient opérer de manière anonyme aux États-Unis derrière la façade de la JP Morgan and co”. [5] L’écrivain Gabriel Kolko écrivit “Les activités des Morgan en 1895-96 à vendre des bons du trésor or américains en Europe étaient basées sur une alliance avec la maison Rothschild.” [6]
La pieuvre financière Morgan enroula rapidement ses tentacules autour du monde. Morgan Grenfell opérait depuis Londres. Morgan et Ce depuis Paris. Les cousins des Rothschilds Lambert montèrent Drexel et compagnie à Philadelphie.
La maison des Morgans était impliquée avec les Astors, DuPonts, Guggenheims, Vanderbilts et les Rockefellers. Elle finança le lancement de AT&T, de General Motors, General Electric et DuPont. Tout comme les banques de Londres Rothschild et Barings, Morgan devint partie prenante dans la structure de bon nombre de pays.
Dès 1890, la maison Morgan prêtait à la banque centrale d’Égypte, finançait les chemins de fer russes, renflouait les obligations du gouvernememt provincial du Brésil et finançait des travaux publics argentins. Une récession économique en 1893 renforça la puissance financière de Morgan. Cette année-là, Morgan sauva les États-Unis d’une panique bancaire, formant un groupement pour remonter les réserves fédérales avec un envoi d’une valeur de 62 millions de dollars d’or des Rothschilds. [7]
Morgan fut la force motrice derrière l’expansion occidentale des États-Unis, finançant et contrôlant les chemins de fer qui avançaient vers l’Ouest. En 1879 les chemins de fer centraux de New York, financés par Cornelius Vanderbilt-Morgan donnèrent des prix préférentiels à John D. Rockefeller pour son monopole pétrolier de la Standard Oil, scellant ainsi la relation Rockefeller/Morgan.
La maison Morgan alors tombe sous le contrôle familial Rothschild et Rockefeller. Un titre du New York Herald clame “Les géants du chemin de fer forment un trust gigantesque”. J. Pierpont Morgan qui déclara un jour “la compétition est un péché” se réjouissait maintenant, “pensez un peu que tout le trafic ferroviaire en compétition à l’Ouest de Saint-Louis est placé sous le contrôle d’une trentaine d’hommes.” [8] Morgan et le banquier de d’Edward Harriman Kuhn Loeb obtenaient un monopole sur les chemins de fer, tandis que les dynasties banquières Lehman, Goldman Sachs et Lazard rejoignaient les Rockefellers à contrôler la base industrielle étatsunienne. [9]
En 1903, les huit familles établirent le Banker’s Trust. Benjamin Strong du même organisme fut le premier gouverneur de la banque de la réserve fédérale de New York. La création de la réserve fédérale en 1913 fusionna la puissance des huit familles à la puissance militaire et diplomatique du gouvernement américain. Si leurs prêts internationaux n’étaient pas repayés, les oligarques pouvaient maintenant déployer les fusiliers marins américains (NdT : traduction la plus proche pour “US Marines ») pour collecter les dettes. Morgan, Chase et Citibank formèrent une alliance internationale syndiquée de prêteurs sur gage.
La maison Morgan était dans les petits papiers de la maison Windsor britannique et de la maison italienne de Savoie. Les Kuh Loebs, Warburgs, Lehmans, Lazards, Israel Moses Seifs et Goldman Sachs étaient également très proches des maisons royales européennes. Dès 1895, Morgan contrôlait le flot d’or qui entrait et sortait des États-Unis. La première vague des fusions américaines étaient dans sa prime enfance et était promue par les banquiers. En 1897, il y eut 69 fusions d’entreprises industrielles. En 1899, il y en eut 1200. En 1904, John Moody, le fondateur de Moody’s Investor Services, dit qu’il était alors impossible de séparer les intérêts des Rockefellers et des Morgans. [10]
La méfiance du public envers l’alliance se propagea. Beaucoup les considéraient comme des traîtres à travailler avec le vieux système financier européen. La Standard Oil de Rockefeller, les aciers américains de Andrew Carnegie et les chemins de fer de Edward Harriman étaient tous financés par le banquier Jacob Schiff de  Kuhn Loeab, qui lui travaillait en relations étroites avec les Rothschilds d’Europe.
Plusieurs états de l’ouest des États-Unis bannirent les banquiers. Le populiste William Jennings Bryan fut trois fois le candidat présidentiel démocrate de 1896 à 1908. Le thème central de sa campagne anti-impérialiste fut de dire aux citoyens que les États-Unis étaient en train de tomber dans le piège de “l’esclavage financier au capital britannique”. Teddy Roosevelt batît Bryan en 1908, mais fut forcé à la suite de ce feu de brousse anti-impérialiste de faire passer le décret antitrust. Il s’attaqua ensuite au trust de la Standard Oil.
En 1912 eurent lieu les auditions Pujo, qui s’occupèrent des concentrations de pouvoir à Wall Street. La même année, Mme Harriman vendît ses parts substantielles de la banque du New York Guaranty Trust à J.P Morgan, créant ainsi Morgan Guaranty Trust. Le juge Louis Brandeis convainquît le présidfent Woodrow Wilson de terminer les situations d’inter-relations de comités directeurs. La loi antitrust Clayton fut passée en 1914.
Jack Morgan le fils et successeur de J. Piermont, répliqua en demandant aux clients de Morgan Remington et Winchester d’augmenter la production d’armement. Il décida que les États-Unis devaient entrer dans la Première Guerre mondiale. Pressé par la fondation Carnegie et d’autres instances de l’oligarchie, Wilson céda. Comme Charles Tansill écrivit dans “L’Amérique s’en va en guerre” : “Même bien avant que la poudre ne parle, la firme française des frères Rothschild câbla à Morgan and co à New York suggérant le flottement d’un prêt de 100 millions de dollars, dont une partie substantielle serait laissée aux États-Unis pour payer les dépenses françaises pour des achats de produits américains.”
La maison Morgan finança la moitié de l’effort de guerre américain, tout en recevant des commissions pour avoir introduit des sous-traitants comme General Electric, DuPont, les aciers américains, Kennecott et ASARCO. Tous étaient des clients de Morgan. Morgan finança également la guerre des Boers britannique en Afrique du Sud et la guerre franco-prussienne. La conférence de la paix de Paris en 1919 fut présidée par Morgan, qui mena les efforts de reconstruction à la fois de l’Allemagne et des alliés. [11]
Dans les années 1930, le populisme refît surface après que Goldman Sachs, Lehman et autres banques eurent profité du crash de 1929. [12] Le président du comité bancaire du parlement américain Luois McFadden (démocrate-New York) dit de la grande dépression : “ce ne fut pas un accident. Ce fut planifié… Les banquiers internationaux pensèrent à créer une situation de désespoir afin de pouvoir en émerger comme nos dirigeants absolus.”
Le sénateur Gerald Nye (démocrate-Dakota du nord) présida une enquête sur les munitions en 1936. Nye conclua que la maison Morgan précipita les États-unis dans la Première Guerre mondiale pour protéger des emprunts et pour créer un essor de l’industrie de l’armement. Nye produisit plus tard un document dont le titre était “La prochaine guerre”, qui référait cyniquement au “truc de le vielle déesse démocratie”, par lequel le Japon pourrait être dupé dans une Seconde Guerre mondiale. En 1937, le secrétaire à l’intérieur Harold Ickes, mit en garde de “l’influence des 60 familles américaines”. L’historien Ferdinand Lundberg plus tard écrivit un livre ayant le même titre. Le juge de la cour suprême de justice William O. Douglas décria “l’influence de Morgan… la plus pernicieuse dans la finance et l’industrie aujourd’hui.”
Jack Morgan répondit en rapprochant les États-Unis de la Seconde Guerre mondiale. Morgan avait des relations très étroites avec les familles Iwasaki et Dan, les clans les plus riches du Japon, qui possédaient Mitsubishi et Mitsui respectivement, depuis que ces deux compagnies émergèrent des shogunats du XVIIe siècle. Quand le Japon envahit la Mandchourie et massacra les paysans de Nankin, Morgan minimisa l’incident. Morgan avait aussi d’étroites relations avec le fasciste italien Benito Mussolini, tandis que le nazi allemand Dr. Hjalmer Schacht était la liaison entre la banque Morgan et l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, les représentants de Morgan rentrèrent Schacht à la Bank for International Settlements (BIS) à Bâle en Suisse. [13]

david-rockfeller-sr.jpg

D. Rockefeller, << conspirateur >>  pour construire  << un seul monde >> et fier !

 

La maison Rockefeller

La BIS est la banque la plus puissante du monde, une banque centrale globale pour les huit familles qui contrôlent les banques centrales de presque toutes la nations occidentales et des pays en voie de développement. Le premier président de la BIS fut le banquier de Rockefeller Gates McGarrah, un officiel de la Chase Manhattan Bank et de la réserve fédérale. McGarrah était le grand-père de l’ex-directeur de la CIA Richard Helms. Les Rockefellers, tout comme les Morgans, avaient des relations très étroites avec Londres. David Icke écrit dans “Les enfants de la matrix”, que les Rockefellers et les Morgans n’étaient que des “prête-noms” pour les Rothschilds. [14]
La BIS est une propriété de la réserve fédérale, de la banque d’Angleterre, de la banque d’Italie, banque du Canada, banque de Suisse, banque de Hollande, banque fédérale allemande et la banque de France.
L’historien Carroll Quigley écrivit dans son épique livre “Tragédie et Espoir” que la BIS faisait partie d’un plan, celui de “créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées et capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son entièreté… un contrôle s’exerçant de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert à travers des accords secrets.” Le gouvernement américain avait une méfiance historique à l’égard de la BIS, et fit pression sans succès pour qu’elle soit abandonnée en 1945 à la conférence de Bretton-Woods. Au contraire de cela, la puissance des huit familles fut exacerbée avec la création par la conférence de Bretton-Woods du FMI et de la Banque mondiale. La banque fédérale américaine ne prit des parts à la BIS qu’en Septembre 1994. [15]
La BIS détient au moins 10 % des fonds de réserve d’au moins 80 banques centrales au monde, du FMI et autres institutions multilatérales. Elle sert d’agent financier pour les accords internationaux, collecte les informations sur l’économie globale et sert de prêteur ou de dernier rempart pour éviter un effondrement financier global général. La BIS fait la promotion d’un agenda de fascisme monopolistique capitaliste. Elle donna un prêt de soudure à la Hongrie dans les années 1990 pour assurer la privatisation de l’économie de ce pays. Elle servit de canal de financement d’Adolf Hitler pour les huit familles, emmené par Henry Schroeder des Warburgs et la banque Mendelsohn d’Amsterdam. Un certain nombre de chercheurs assument que la BIS est en fait le centre du blanchiment d’argent du trafic de drogue global. [16]
Ce n’est pas une coïncidence si la BIS a son QG en Suisse, la cache financière préférée pour la richesse de l’aristocratie globale et quartier général de la loge franc-maçonne P2 italienne Alpina et Nazi International. D’autres institutions que contrôlent les huit familles inclues le Forum Economique Mondial (Davos NdT), la Conférence Monétaire Internationale et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
Bretton Woods fut une aubaine pour les huit familles. Le FMI et la Banque mondiale étaient centrales à ce “Nouvel Ordre Mondial”. En 1944, les premiers bons de la Banque mondiale furent amenés par Morgan Stanley et la First Boston. La famille française Lazard devint plus impliquée dans les intérêts de la maison Morgan. Lazard Frères, la banque d’investissement la plus importante de France, est la propriété de Lazard et des familles David-Weill, vieille tradition bancaire de Gênes représentée par Michelle Davive. Un directeur récent et PDG de Citigroup fut Sanford Weill.
En 1968, Morgan Guaranty lança Euro-Clear, une banque basée à Bruxelles spécialisée dans le système de négoce des sécurités Eurodollar. Ce fut la première aventure automatique. Certains appelèrent Euro-Clear “la bête”. Bruxelles sert de QG pour la nouvelle Banque centrale européenne (BCE) et pour l’OTAN. En 1973, les officiels de Morgan se rencontrèrent secrètement aux Bermudes pour opérer la résurrection illégale de la vieille maison Morgan, 20 ans avant que la loi Glass Steagal fut abandonnée. Morgan et les Rockefeller donnèrent l’apport financier de départ pour Merrill Lynch, la propulsant dans le top 5 des banques d’investissement américaines. Merrill Lynch est maintenant une partie de Bank of America.
John D. Rockefeller utilisa sa richesse du pétrole pour acquérir Equitable Trust, qui avait absorbé plusieurs grandes banques et entreprises dans les années 1920. La grande dépression de 1929 aida Rockefeller à consolider sa puissance. Sa banque Chase, mergea avec la banque de Manhattan de Kuhn Loeb pour former la banque Chase Manhattan, ainsi cimentant une relation familiale de longue durée. Les Kuhn-Loeb avaient financé, avec les Rothschilds, la quête de Rockefeller pour devenir le roi du pétrole. La banque National City Bank de Cleveland donna les fonds à John D. Rockefeller dont il avait besoin pour s’embarquer dans le monopole de l’industrie pétrolière américaine. La banque fut identifiée dans une enquête du Congrès comme étant une des trois banques des Rothschilds aux Etats-Unis dans les années 1870 ; quand John D. créa pour la première fois la Standard Oil dans l’état de l’Ohio. [17]
Un des associés de Rockefeller dans la Standard Oil était Edward Harkness dont la famille fut amenée à contrôler Chemical Bank. Un autre fut James Stillman, dont la famille contrôlait Manufacturers Hanover Trust, Les deux banques ont mergé sous l’ombrelle de JP Morgan Chase. Deux des filles Stillman marièrent deux des fils de William Rockefeller. Les deux familles contrôlent une grosse part de Citigroup également. [18]
Dans les affaires des assurances, les Rockefellers contrôlent Metropolitan Life, Equitable Life, Prudential and New York Life. Les banques de Rockefeller contrôlent 25 % de tous les biens des 50 plus grandes banques commerciales des États-Unis et 30 % de tous les biens des 50 plus grosses compagnies d’assurance aux États-Unis. [19] Les compagnies d’assurance, la première aux États-Unis fut créée par les franc-maçons, jouent un rôle important dans la donne de l’argent de la drogue aux Bermudes.
Les entreprises sous contrôle des Rockefeller incluent Exxon Mobil, Chevron Texaco, BP Amoco, Marathon Oil, Freeport McMoran, Quaker Oats, ASARCO, United, Delta, Northwest, ITT, International Harvester, Xerox, Boeing, Westinghouse, Hewlett-Packard, Honeywell, International Paper, Pfizer, Mororola, Monsanto, Union Carbide et General Foods.
La fondation Rockefeller a des liens très étroits avec les fondations Carnegie et Ford. D’autres aventures philanthropiques de la famille incluent le fonds des frères Rockefeller, Rockefeller Institute for Medical Research, General Foundation Board, Rockefeller University et l’Université de Chicago, qui vomit régulièrement un flot continue d’économistes d’extrême droite, apologistes du capital international, incluant Milton Friedman.
La famille possède 30 Rockefeller Plaza, où l’arbre de Noël national est allumé chaque année et le Centre Rockefeller. David Rockefeller fut instrumental dans la construction des tours du WTC. La maison de famille des Rockefeller est un complexe dans la partie bourgeoise de New York appelée Pocantico Hills. Ils possèdent également un duplex de 32 pièces sur la 5e Avenue à Manhattan, un manoir à Washington DC, le ranch Monte Sacro au Venezuela, des plantations de café en Équateur, plusieurs fermes au Brésil, une grande propriété à Seal Harbor, dans le Maine et des stations balnéaires dans les Caraïbes, Hawaïï et à Porto Rico. [20]
Les familles Dulles et Rockefeller sont cousines. Allen Dulles créa la CIA, assista les nazis, couvrit l’assassinat de Kennedy de la commission Warren et fit une alliance avec la confrérie des Frères Musulmans pour créer des assassins conditionnés. [21]
Son frère John Foster Dulles, fut président des trusts bidons de la Goldman Sachs avant l’effondrement de la bourse en 1929 et aida son frère à renverser des gouvernements au Guatemala et en Iran. Tous deux étaient membres de la société secrète Skull & Bones, du Conseil en Relation Etrangère (CFR) et francs-maçons au 33e degré. [22]
Les Rockefellers furent instrumentaux pour former le club de Rome et son agenda de dépopulation, dans leur propriété familale de Bellagio en Italie. Leur propriété de Pocantico Hills donna naissance à la Commission Trilatérale. La famille est une pourvoyeuse de fonds importante pour le mouvement eugéniste, qui accoucha d’Hitler, du clonage humain et de la forme courante d’obsession génétique sur l’ADN qui court dans les cercles scientifiques américains.
John Rockefeller Junior fut à la tête du conseil de la population jusqu’à sa mort. [23] Son fils du même nom est un sénateur élu pour la Virginie de l’Ouest. Son frère Winthrop Rockefeller fut lieutenant gouverneur d’Arkansas et demeure l’homme le plus puissant de cet état. Dans une interview avec le magazine Playboy en Octobre 1975, le Vice-président Nelson Rockefeller, qui était aussi gouverneur de l’état de New York, articula les vues globalistes et arrogantes de sa famille de cette façon : “Je crois absolument dans une planification mondiale totale de l’économie, des affaires sociales, de la politique, de l’armée…”
Mais de tous les frères Rockefeller, c’est le fondateur de la commission trilatérale et président de la banque Chase Manhattan David qui propulsa l’agenda fasciste de la famille sur la scène globale. Il défendît le Shah d’Iran, le régime d’apartheid d’Afrique du Sud, et la junte militaire de Pinochet au Chili. Il fut le plus grand financier du CFR, de la commission trilatérale et (pendant la guerre du Viêt-nam), du comité pour une paix effective et durable en Asie, une aventure affairiste pour ceux qui faisaient leur argent et vivaient du conflit.
Nixon lui proposa d’être son secrétaire au trésor (ministre des finances, NdT), mais Rockefeller déclina l’offre, sachant que sa puissance était bien supérieure en étant à la tête de la banque Chase Manhattan. L’écrivain Gary Allen écrivit dans son livre “Le dossier Rockefeller” en 1973 : “David Rockefeller a rencontré 27 chefs d’état, incluant les dirigeants de la Chine et de l’URSS.”
usa_fed_families.jpg
Famille FED
 
En 1975, après Le coup de la Nugan Hand Bank et de la CIA contre le premier ministre australien Gough Whitlam, son successeur nommé par la couronne britannique se dépêcha d’aller aux États-Unis où il rencontra Gerald Ford après avoir rencontré David Rockefeller. [24]
Guy250_dpa_250.jpg
Baron Rothschild, banking

 

La maison  Rothschild

Contrôlent les banques centrales du modèle occidental (via l’impérialisme US) savent bien tout le bénéfice qu’ils en retirent puisque c’est leur ancêtre qui a inventé le principe. En mettant la corde au cou des gouvernements ils sont assurés de garder le contrôle dessus. Et quand cela dure depuis des siècles alors le pouvoir est solide. Ne croyez pas qu’il existe des banques centrales d’état, en vérité elles sont toutes privées et contrôlées par un cartel bancaire dominé par Rothschild l’initiateur du projet. Car c’est lui le premier à avoir privatisé la banque centrale anglaise et avoir importé le concept avec l’aide de Rockefeller aux USA. Cela s’est concrétisé par l’indépendance de la Fed Reserv US en 1913 qui n’est ni fédérale, ni de réserve, ni même américaine ! En France notre banque centrale est privée depuis 1973 « grâce » à la loi Giscard-Pompidou ( ex-directeur général de la banque Rothschild). Or vous constaterez que la dette de la France commence exactement à cette époque pour augmenter exponentiellement car c’est là tout le système. Il est basé sur l’octroi de crédits à intérêts qui finissent par s’accumuler et devenir inremboursables. Un système impossible à gérer à moins de le détruire et c’est ce que demande les illuminés, comme moi, qui combattent cet ordre mondial financier sous la coupe des Rothschild ! Vous imaginez le déséquilibre des forces…
La BCE européenne étant elle aussi européenne et sous contrôle des Rothschild exactement comme les banques centrales des pays arabes et musulmans dont on a financé le modèle économique et social par l’intermédiaire de dictateurs pendant trente ans. Nous avons donc « occidentalisé » les pratiques financières en confiant le prêt à l’autorité de la banque centrale contrôlée par un cartel bancaire privé contrôlé lui-même par Rothschild et ses alliés. Or ce système bancaire a une menace clairement identifié : la finance islamique. Pourquoi ? Parce qu’elle ne pratique pas l’usure (pas de taux d’intérêt) et exige un investissement conforme à la charria c’est-à-dire respectant une éthique sociale et religieuse. Pas d’investissement dans le porno par exemple. C’est comme ça. Mais vous avez bien compris l’arme absolue de ne pas pratiquer l’usure qui permet de séduire nombre d’investisseurs et de nouveaux pratiquants.
Or la finance islamique est en plein développement dans le monde arabe et était très avancée … en Tunisie ! Par l’intermédiaire de la famille Ben Ali qui avait lancé un vaste complexe financier islamique qui devait servir de tête de pont entre le Maghreb et l’Europe. Le projet était en place et allait monter en puissance quand… La banque s’appelle banque Zitouna et a été placée sous le contrôle de la banque centrale tunisienne (contrôlée par Rothschild) après le départ des Ben Ali. CQFD. Exit Zitouna…
56665_sans-titre (2).jpg
G. Soros, financier milliardaire américain
On a la preuve du financement par l’intermédiaire de la NED et de Soros, de militants formatés à la révolution, d’avocats sensibilisés aux droits démocratiques, des enseignants, etc., et tout cela en soutenant ces dictateurs arabes qui avaient passé un deal de non-agression à Israël et de libre accès de leurs ressources naturelles aux grosses multinationales occidentales. Et cela s’intensifiait depuis quelques années en Tunisie. On apprenait aux militants révolutionnaires à se servir des réseaux sociaux pour propager la révolution. A l’instar des révolutions colorées d’Europe de l’Est dont on sait que Soros, homme de paille des Rothschild, était un acteur majeur.
L’enjeu est énorme et est mondial. La finance islamique est la seule finance capable actuellement de venir concurrencer le marché des banques occidentales contrôlées par Rothschild, d’où la réaction radicale de renverser ces régimes pour les remplacer par des dirigeants tout à fait disposés à continuer d’utiliser le même système financier qu’en occident. El Baradei en Egypte est l’homme de Rothschild et il assurera que le pays conserve sa banque centrale et donc le pouvoir occidental consolidé, et donc Rothschild rassuré.
La finance islamique souffre d’une faiblesse, comme elle ne crée pas de l’argent à partir de rien (les intérêts) comme en occident, elle doit avoir des réserves correspondant réellement à l’argent qu’elle a prêtée. Son développement s’il est vertueux puisque que garanti par l’investissement réellement productif pour la société (exit la spéculation), peut se transformer en graves problèmes en cas de crise majeure et face à un retrait massif d’argent. C’est là où l’importance d’un réseau serré de banques islamiques peut aider à résoudre le problème. Un réseau qu’il vaut mieux contraindre avant de le voir mis en avant par sa réussite sociale et éthique. Il est amusant de noter que 7 des 10 plus grandes banques islamiques sont iraniennes. On comprend mieux pourquoi ce pays concentre sur lui un faisceau de haine de la part de l’occident et des médias financés par… Rothschild et ses amis bien sûr!
Nous sommes donc là au cœur de la bataille mondiale pour le contrôle global. L’islam reste encore le dernier rempart religieux vu l’affaiblissement de la religion chrétienne, et le dernier rempart financier face à la gabegie spéculative occidentale qui va nous précipiter dans la famine, la misère et le chaos. On y arrivera en Europe bientôt c’est prévu. Voilà ce qui se cache derrière le rideau de fumée de révoltes populaires pourtant bien compréhensibles mais qui sont manipulées encore et toujours par des forces supérieures et toutes ont trait à Rothschild.


Mardi 4 Octobre 2011


Commentaires

1.Posté par Fredd le 04/10/2011 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est déplorable que cet article sur le cartel de la Fed qui parle des "8 familles" (comme si c'était aussi tranché) ne mentionne même pas les juifs MEYER GRAHAM, qui sont dans les médias (The Washington Post et jusqu'à récemment Newsweek, etc.) et dont le "patriarche" Eugene Meyer fut chairman de la Federal Reserve Board de NY et qui fut même le Premier Président de la Banque mondiale!

Eugene Meyer, the son of a prosperous Alsatian Jewish immigrant, was born in Los Angeles. He was a spectacularly successful investment banker and pioneer in investment analysis. J. Pierpont Morgan once said, "Watch out for this fellow Meyer because if you don't he'll end up having all the money on Wall Street." Meyer founded Allied Chemical Co. He was chairman of the Federal Reserve Board under President Herbert Hoover and the first president of the World Bank under President Harry S. Truman.

http://www.washpostco.com/phoenix.zhtml?c=62487&p=irol-historykgrahamobituary

Cet article de Michael Collins Piper sur les supporteurs médiatiques-propagandistes de Sarah Palin présente beaucoup d'infos sur la fortune et le pouvoir médiatique des Meyer-Graham derrière le Post-Newsweek. Voir aussi le document pdf pour plus de détails sur les supporteurs de Palin.


(...)To understand the Post-Newsweek connection to the banking elite is to understand why even an ostensible “rogue” such as Sarah Palin is considered useful to the designs of the global money masters.

In fact, the publishers of the Post and Newsweek have been intimately and directly linked, for almost a century, to the privately-owned Federal Reserve System, the Rothschild- dominated international-banker-controlled money monopoly that controls the American economy, a point many Americans are just now beginning to realize, thanks to the efforts of genuine mavericks such as Rep. Ron Paul (R-Tex.) and former Rep. Jim Traficant (D-Ohio).

You see, the Post was purchased at firesale prices, facing bankruptcy, in 1933 by Wall Street manipulator Eugene Meyer who earlier made a vast fortune as a World War I-era war profiteer under the administration of Woodrow Wilson.

But—more significantly—Meyer was named as one of the earliest chairmen of the board of governors of the Federal Reserve System and later as head of the World Bank, along with the Fed one of the primary sources of financial manipulation (on behalf of big money interests) on the face of the planet today. In addition, through his family relationship to the grand rabbi of France and to the Levi-Strauss garment empire (like the Meyer family, one of the biggest of America’s Jewish fortunes)Meyer was certainly one of the most powerful figures in America, especially after he began utilizing the Washington Post as a foremost political force in the nation’s capital.

Meyer’s daughter, Katharine Meyer Graham, later emerged as a major power broker on her own and, with her son Donald Graham, became a regular attendee at the international Bilderberg meetings. Sponsored jointly by the billionaire Rockefeller family of America and their senior partners, the even wealthier Rothschilds of Europe, Bilderberg is an annual, heavily-guarded gathering of a select and secretive group of global financiers, industrialists, politicians, policy makers and others who—despite their claims to the contrary—work directly to shape the course of world affairs through the high-level influence in the nations of the West.

Yet, despite the Meyer-Graham family’s close attention to promoting the Rothschild-Rockefeller Bilderberg agenda in the pages of the Post and Newsweek, reports about Bilderberg itself never appear in Meyer-Graham publications or in any of the other major American media voices controlled by the inter-connected elite of Bilderberg.

And while the Post-Newsweek empire is most publicly identified with the Meyer-Graham heirs, the truth is that another major figure behind the publishing giant is Nebraska-based investor Warren Buffet who—while portrayed as a “maverick” himself—has long cultivated close financial ties to other institutions (with substantial stock holdings in the Post-Newsweek holding company) that are, like Buffet himself, closely intertwined with the Rothschild empire.(...)

2.Posté par Saber le 05/10/2011 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faites des réserves de nourriture de base et de l'eau pour supporter le cataclysme financier ourdi par les criminels de l'oligarchie fasciste.
DANGER pour les peuples car il faut savoir qu'en Europe comme aux usa le recrutement de mercenaires pour mater les populations est une réalité.
Prudence.

3.Posté par dims le 06/10/2011 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A saber et Fredd,

Salut,

Vous avez tt les deux raisons les gars. Il faut même aller plus loin en denonçant le plan du nouvel ordre mondial de ces familles mais aussi des Meyers. Tout ce qu'ils ont de Juif est le nom. Ils ne sont plus des juifs. Ils sont des illuminatis fidele à leurs dieux Satan. Israel a été créé pour destabiliser le moyen Orient et le but d'Israel et des illumintatis est d'arriver à la 3eme guerre mondial (armée ou economique ou les deux). Ils hatisent les haines entre les Arabes et les Juifs et essayent d'ettendre la guerre au monde entier. Ils agissent dans l'ombre pour arriver à modeler le monde de façon à avoir une seule gouvernance pour l'avenement de l'anthechrist (ONU, OTAN, Union Européenne via les Rotshild). Tt ceci est reel mes amis. Le monde va être la proie d'une guerre meurtière et nous ne pourrons rien faire à part attendre la venue du saveur.
Documentez vous sur les franc maçon et les illuminatis. Vous serez surpris de voir que la route du succé dans le capitalisme mène tt droit à la Franc Maçonnerie et aux illuminés à un plus haut degré. Ils renoncent à dieux et à leurs âmes pour continuer leurs rêves de gloire.
Pour moi ils sont une bande de tarés completement deconnecté de la realité et completement deshumanisé.

4.Posté par choc des civilisations le 06/10/2011 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.diatala.org/pages/l-agenda-cache-du-vatican-concernant-jerusalem-5252800.html

LES DIPLOMATIES DU VATICAN ET DE L’ALLEMAGNE EN ISRAËL SONT LIEES PAR UN OBJECTIF COMMUN: LA POSSESSION DE LA VIEILLE VILLE DE JERUSALEM, AINSI QUE DE LA MAJEURE PARTIE DE LA MOITIE EST DE LA VILLE. Les Juifs sont des pions dans ce grand jeu de la diplomatie internationale, et les Palestiniens sont les bidasses sur le terrain, bien trop disposés et désireux de faciliter la division de Jérusalem et l'annihilation de l'État d'Israël au cours de ce processus.

5.Posté par Regardons le 08/10/2011 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chères et chers citoyens, je vous invite à visionner la vidéo dont voici le titre "Confessions d'un assassin financier (J.Perkins)".

6.Posté par V for Vendetta le 26/10/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article déplorable constitué de mensonges evidement sans sources fiables.

1. L'ensemble des banques centrales en europe ont été nationalisé en 1945 et par conséquent la BCE est public. Depuis 1973, la france ne peut plus emprunté à sa banque et doit le faire via les banques privé au profit bien evidement de leurs actionnaires. Mais la banque de france n'a pas été privatiser Renseigner vous avant de dire des conneries.

2. Il n'y a jamais eu de banques rothschild à berlin (elle se situé à francfort). Vérifié avant de dire des conneries !

3. La FED est une banque en effet privé détenue par les 12 FED regionales détenues par les banques américaines (Les autres n'ont pas le droit d'être actionnaire) de la zone. Cependant toutes les banques ne possedent qu'une voie (peut importe la taille de la banque !). La FED de new york possedent 53% de la FED, on peut dire que wall street détient la FED. Mais étant donné que wall street est composé d'une multitude de banque se possédent entre elles ainsi que par des actionnaires minoritaire, il n'ya pas 8 familles qui dirige la FED mais un ensemble d'oligarque via leur actionnariat dans les banques commerciales uni contre nous mais se detestant très certaiement.

=> Les rockfellers sont sans doute très influent mais pas tout puissant.
Quand aux rothschild depuis les nationalisation nazi en allemagne/autriche/italie puis les nationalisation d'après guerre en france/angleterre puis de leur banques par mittérand, ils ont vraiment perdu de leur puissance qui était très grande au XIXe siecle.

Donc ouvrez les yeux, il n'y a pas 8 familles qui se partage le monde mais une oligarchie difficilement cernable qui ont une très grande influence sur nos politiques mais qui ne s'entends pas sur tout (ce qui rend leur jeux incompréhensible hormis que nous sommes toujours les perdants).

REVENEZ SUR TERRE

7.Posté par DEFRE le 27/10/2011 02:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

[http://infoguerilla.fr/?p=10624

Petite dédi"casse" à Vendetta

8.Posté par V for Vendetta le 27/10/2011 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HA HA tu crois m'avoir cassé.

Laisse moi te dire que tu n'as absolument rien compris à mon commentaire.
Qu'est ce qui te permet de dire que je suis un bouffon qui crois tous ce que la TV affirme. C'est bien le contraire.
Par contre moi je ne prends pas comme parole divine tous ce que les sites conspirationnistes affirme sans preuves. Je cherche a me faire ma propre idée sur ce que ces gens affirment. Crois tu vraiment aux illuminati? absolument mais absolument rien ne me mène à penser qu'ils existent encore. La franc maconerie existe bien, mais elle est loin d'être aussi uni que tu le crois.

Je ne suis pas dupes mais je crois pas qu'il y ait un grand complot mais plutôt une multitude de petits complots plus ou moins important ce qui rends ce monde incompréhensible. N’essayez pas de tout rationaliser avec l'idée qu'un nombre restreint d'individus dirige le reste du monde. Il ne contrôle rien mais l'influence. Certains plus que d'autres. C'est différend.

Regarder l'affaire du watergate. Cela montre bien la lutte qu'il se mène entre eux et que personne n'est supérieur à un autre dans cette élite.

Les rotschild ne possèdent pas la moitié des richesse du monde. D'ailleurs la quasi intégralité des richesse du monde est déténue par les banques grâce à notre épargne. Sachant que les banques se possèdent également entre elle, entre entreprises ... Il y a peu d'actionnaires particuliers qui possèdent de grandes part dans ces grandes corporations. Elles sont donc déténus par notre épargne mais bien evidemment nous avons pas notre mots à dire. Les banquiers le font à notre place. Les personnes puissantes sont celles qui arrive donc à avoir une petite part significative dans ces boites ou arrive à se faire nomme à leur direction. Je sais bien que beaucoup de riches cachent leur fortunes dans les paradis fiscaux et que le classement forbes est une mascarade. Mais quelqu'un de super riche ne peut se cacher (le cas des rotshcild au XIX ou de rockfeller dans les années 20, mais c'est familles ont beaucoup perdu !), ces villas, ces yachts ... se voient plus ou moins !

Je ne suis pas icipour te traiter d'abruti mais pour t'inviter à justement vérifier tous ce que ces sites (plus ou moins intéressants) affirme. Développe ton esprit critique et ton analyse. Si tous le monde faisait cela, les sites "conspirationnistes" raconterait moins de conneries, et la vérité serait peut être plus claire et evidente.

N'est tu pas de mon avis?

9.Posté par mega le 27/10/2011 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@V for vendetta

Pour ma part je crois dur comme fer aux conspirations et complots,ceci ont fabriqués ce monde dans lequel nous nous trouvons,il suffit d'essayer d'apprendre sur ceux qui ne sont jamais mis en lumiére par les médias traditionnels comme le groupe bilderberg,pas une ligne dans les médias,pas un reportage sur eux,alors qu'ils se réunissent chaque année dans la plus grande discrétion,je ne crois pas que ce soit pour notre bien sinon on en entendrait parler tous les jours,ces réunions sont anti-démocratique car les gens de pouvoir non élus décident de l'avenir de l'humanité,la démocratie n'a jamais existé,le vote est une illusion,pouvoir absolu,corruption absolue.Bien sur que tous les politicards ne sont pas impliqués, mais ils ferment leurs gueules de peur de tout perdre.

10.Posté par V for Vendetta le 27/10/2011 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui mais pense tu que tous les invités du bilderberg sont d'accords avec les organisateurs de la réunions?

Je te rappel que de villepin y a participé en 2003 avant de mettre son véto contre la guerre en irak à l'ONU.
Essaye plutot d'imaginer oui une elite qui essaie de faire tourner le monde à son profit sans faire de cadeaux à ses concurrents, rappelle toi de la FED, goldman sachs et jp morgan qui ont laissé coulé lehman brothers tout en mettant plein de monde dans la merde (y compris des gens très influent et grandes sociétés qui doivent être régulierement invité au bilderberg).

Je pense effectivement que le vote et la démoncratie sont est une illusion (je vote désormais toujours blanc même si ca ne compte pas, mais je n'ai pas le choix), et que les médias nous impose un bipartisme entre 2 partis pourris et identiques (sauf le nom) qui se battent entre eux pour obtenir le pouvoir (enfin la paye et le prestige car le pouvoir ils en ont de moins en moins) tout en ne contredisant pas le système (dans les actes car dans les campagnes ils nous font gober le contraire, PS montebourg) sous peine de se voir censuré et exclu de la parti.

S'ils avait le pouvoir absolu sur le monde, comment se fait il qu'israel n'est pas encore viré les palestiniens de la palestine (ce qu'ils font petit à petit en gagnant du temps avec l'aide des USA)? comment se fait il que la russie et la chine ne se laisse pas faire par l'occident? comment se fait il que le royaume uni ne soit pas entierment dans l'UE avec leur dérogation obtenue après d’âpres négociations?

De plus dans cette sphére, des gens très riche du même poids ne partage pas la même vision du monde, rappele toi de henry ford (7eme fortune de tous les temps etait un antisemites extrème qui a aidé hitler) au contraire de john davidson rockfeller (et sa famille, homme le plus riche de tous les temps) qui a aidé la construction d'israel, alors qu'ensemble ils ont financé la création de l'union européenne via l'American Comitte on United Europe afin de nous enlevé le pouvoir au profit de gens non élu mais choisi par cette elites via les luttes d'influence (la commision europeenne).

Imagine plutot cette elite comme une oligarchie anarchiste (étant donné que même entre eux c'est le bordel et qu'il n'y a pas vraiment de loi internationale) ou tous les coup sont permis étant donné que PERSONNE ne détient le pouvoir absolue. Du jour au lendemain, il peuvent se voir ruiné (madoff), empétré dans des affaires (DSK) et ainsi exclu du jeu alors qu'ils ont docielemnt rendu service au système, tout comme certains par des idées de génie arrive à s'enrichir et intégrer cette sphére (bill gates ou zuckerberg).

N'est tu pas d'accord avec cette vision? Est tu toujours borné à ta vision du pouvoir absolu de quelques grandes familles historiques (qui ont très certainement perdu de leur grandeurs).

11.Posté par mega le 27/10/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans mon commentaire je n'ai jamais parlé de grandes familles historiques,tu dois confondre avec l'article,bref,l'elite mondiale peut se tirer dans les pattes pour le pouvoir et la domination du monde tout en ayant les memes idées machavieliques,ne crois tu pas que nous nous dirigeons vers une union mondiale totale avec un formatage total des individus? il suffit de voir en France de plus en plus américanisé,on peut voir d'innombrables magasins portant des noms anglais comme starbucks coffee,américan car wash etccc,un pays pour qu'il existe doit impérativement avoir 3 choses,des frontiéres,sa monnaie et bien sur sa propre langue,je te laisse deviner laquelle des ces trois la reste à la France,pour détruire un pays il faut controler sa monnaie,faire une immigration massive et détruire la nationalisme,je te laisse 5 minutes pour te promener avec le drapeau français, avant que quelqu'un vient te voir en te disant,vous faites parti du front national?? ou tu auras le droit à des insultes,exeption le jour ou joue l'equipe de rugby,de foot ou autres,le gouvernement mondial est bien la avec l'omc,onu,oms et leur bras armé l'otan(organisation tyrannique de l'atlantique nord),quand il se montrera au grand jour aprés avoir détruite toutes les cultures du monde,il sera trop tard pour les arretés.

12.Posté par kevin le 27/10/2011 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui j'ai peut être mélangé ton post et l'article.

L'union mondiale va être très difficile à réaliser. Toutes les elites mondiales ne veulent pas tomber sous le contrôle de cette elite occidentale. Les elites chinois ou russe (qui dirige de manière didactorial, sans se cacher, leur pays) n'en veulent pas et sont en guerre economique avec l'occident.

Et il va il y avoir d'intense luttes voir guerres pour se partager les ressources naturelles dans le futur et les chinois s'arme très vite et la russie revient très vite dans la partie.

L'ONU n'est pas un gouvernement mondial et ne contrôle absolument rien. Au pire le conseil de sécurité permet de légitimer une guerre. Si ce n'est pas le cas, ben on fait quand même la guerre, mais il va falloir abrutir un peu plus les gens pour la leur faire admettre. L'OMS UNESCO ... ne font que donner des conseils avis, classer des sites et les protoger (en donnant des aides) mais seulement si les pays le veulent. La cour de justice de l'ONU et la cour pénal international sont juste des blagues car pour juger un gars, il faut que la pays ou se trouve le gars accepte de l'extrader. Peut de pays accepte les instances supra-nationale hormis les pays européens totalement vassalisé hormis la suisse, et l'afrique du à l'enorme corruption de leur dirigents qui ne coopère pourtant pas tous le temps (quands ils sont trop chiants, on les change, cf cote d'ivoire bagbo). L'amérique du sud a petit à petit repris son indépendance grace à la monté en puissance du brésil et du vénézuela et un peu le desinteret des USA.

Ton gouvernement mondiale ne se réalisera pas de si tôt, c'est plus qu'évident. Par contre en ce qui concerne la vassalisation de l'europe envers l'amérique, cela se concrétise de plus en plus effectivement. Mais il n'y aura jamais de dictature ouverte. Eux ils ont retenu certaines lecon de l'histoire. Les dictatures sont trop sujettes à une revolte envers le dictateur. La mise en place de système autoritaire à la chinoise (que rockfeller a vanté l'éfficacité, je sais) sera difficle à mettre en place en occident, sa mise en place serait trop grossière et n'aboutirait pas. Ils vont seulement nous rendre de plus en plus cons, nous poussez à toujours plus de consommation et de ultra liberalisme afin de nous donner la peur de se retrouver sans emplois et sans ressources du jour au lendemain, nous obligeant ainsi à s'accomoder de notre situation et eviter les grèves qui pourrait nous faire perdre nos emplois, les syndicats seront de plus en plus corrompu de facon a contenir la colère du peuple en les obligeant a faire quelque grès et leur faire s'aperccevoir qu'il faut arreter qu'ils ont perdu (encore plus qu'aujourd'hui). Donc oui ils nous formatte dans un sens. Mais je ne peux imaginer un monde à la ORWELL chez nous mais plus à la meilleurs des mondes de HUXLEY (la génétique en moins, les classes se crée toutes seules via la richesse).

Mais en en ce qui concerne par exemple l'afrique, ben l'occident et notamment la france perd de plus en plus en plus son au dépends de la chine, et oui.

Donc non pas de gouvernement mondiale à l'horizon sous controle américain (meme si c'est leur souhait, ils ne sont pas tout puissant !), mais oui au gouvernement occidentale (mais d'ici 100 ans peut être au vu de l'intégration européenne très lente qui est un préalable pour des un gouvernement economique atlantiste puis une intégraiton militaire totale ...).

Non?


13.Posté par mega le 28/10/2011 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le gouvernement mondial est deja la,l'onu a donné le feu vert pour les guerres, en ce servant des autres pays pour les faire comme la france à travers l'organe de l'otan contre la Cote d'Ivoire,la Libye et d'autres prochainement, sans que la France est le feu vert de son propre parlement,est ce indépendant? non bien sur,l'oms qui a donné son feu vert pour la vaccination mondial contre la grippe h1n1 sans quoi la France n'aurait peut etre pas commandé les 100 millions de doses aux laboratoires privés,un pays ne peut bouger sans l'accord des états unis qui dirige l'onu,voila pourquoi depuis plus de 60 ans il bloque les 65 résolutions qui condamne israel ,le plus haut degré de tyrannie n'est pas fait par les armes mais par la manipulation de la conscience,hitler et napoleon ont voulu unifier l'europe par la force,ça na pas marcher,l'europe c'est faite en douceur qu'on le veuille ou non,80% des lois qui dirige la France sont faites à bruxelles.

14.Posté par V for Vendetta le 28/10/2011 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vois que tu n'as rien compris.

L'ONU ne dirige rien. Les chinois et les Russes utilisent trop souvent leur véto contre les USA. Regarde, ils laissent l'OTAN (alliance entre USA et europe, totalement séparé de l'ONU, ce n'est pas un gouvernement militaire mondiale) intervenir en Lybie (après d'âpres négociation) mais pas en syrie (ou le peuple se fait aussi massacré) car cette dernière est soutenue par l'Iran anti-américain tout comme la Russie et la Chine. Les Ricains ont outre passé le veto de l'ONU pour envahir l'Irak a un moment ou la Russie n'avait pas fini de remettre sur pied son armée, et où celle de la Chine n'était pas significative. Aujourd'hui ce n'est pas le cas, de plus l'Iran possède des armes pour rayé Israel, d'où l'impossibilité des USA d'intervenir.

Si la france a acheté autant de vaccins s'était pour faire plaisir au laboratoire qui ont corrompu nos politique et aux lobbys basé à bruxelles. Mais certains pays occidentaux tel l'autriche n'ont même pas prix la peine d'en acheter sentant l'arnaque.

Pour ce qui est de l'UE, la commission possède énormément de pouvoir économique et ne demande effectivement plus son avis aux pays pour représenter l'UE à l'OMC et accepter de tous privatiser. Mais regarde dans les autres secteurs, ils ne s'entendent pas. Pourquoi l’Angleterre n'a tel pas intégrer l'euro, pourquoi la Norvège et la suisse (ça ne l’empêcherait pas d’être un paradis fiscal regarde le Luxembourg) ne sont pas dans l'UE.

Ton gouvernement mondial n'est qu'un foutoir mondiale, ou tous les gros essaie de se tayer sa part du lyon par tous les moyens et en essayant de dominer l'autre. Les USA étant les plus fort, se partage la plus grande part et arrive à dominer l'europe. Mais la chine et la russie ne sont absolument pas soumises sont en train de renverser la vapeur. Aucun des trois ne se domine et personne ne les dirige!

Open your eyes !!

15.Posté par mega le 28/10/2011 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Je vois que tu n'as rien compris. "

Si tu as tout compris toi,donc je suppose que tu n'a plus rien apprendre,que tu le veuilles ou non le gouvernement mondial est la,l'onu est une vitrine mais derriére les usa tienne les reines et ce n'est pas la russie et la chine qui sont loin derriére les états unis militairement je parle, qui pourront les stopper,la plus grande machine de guerre est l'otan,je le répéte bras armé du gouvernement mondial pret à intervenir au quatre coins du monde pour mettre les pays à genoux,l'angleterre n'est pas rentré dans l'euro car c'est de la merde cette monnaie et l'angleterre est plus endetté que la gréce mais les anglais controle leur monnaie pas la bce, c'est la city de londres qui gouverne,les politicards sont la pour faire les guignols,quand on voit leur niveau et que des gens vont toujours voter pensant que leur avenir dépend de ces abrutis,ils se fourent le doigt dans l'oeil,on le voit dans la vie de tous les jours ,l'etau se resserre sur les citoyens européens,la vie sera de plus en plus dur,taxation,appauvrisement et abrutissement de la population,comme tu le dis si bien ouvre les yeux.


16.Posté par comprendre avant d'agir le 26/11/2011 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dénoncer la façon dont fonctionne le monde c'est bien! le comprendre c'est encore mieux !
commencez par la bourse car c'est la que tout ce passe, visitez ce site internet pour apprendre et comprendre la bourse et la finance en général. www.POURQUOILABOURSE.com

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires